Des tartelettes choco-café ce n’est pas forcément le premier dessert auquel on pense avec l’été qui démarre, mais chez nous c’est un peu une tradition à cette période et puis il y a toujours une bonne raison de manger du chocolat non ?

Cette semaine c’était l’anniversaire d’Edelweiss et pour l’occasion, je lui ai préparé une tartelette avec des ingrédients qu’elle aime. Pas évident car si vous avez suivi un peu les articles précédents, elle est très difficile en dessert, n’aime pas le sucre mais depuis toute petite elle avait l’habitude de manger un gâteau spécial pour son anniversaire : un moka tiré d’une recette familiale.
Et curieusement ce gâteau était loin d’être light, un mélange de beurre, de sucre, encore beaucoup de beurre avec un peu de biscuit et de café… Bref c’était son shoot de sucre et de gras pour l’année ;-)

L’an dernier j’avais testé une version vegan de ce gâteau avec de la margarine, des spéculos et du café mais pour cette année, elle avait envie d’un truc un peu plus léger et healthy.

Depuis qu’on s’intéresse à la raw food, elle est devenue fan des desserts raw car ils ne sont pas très sucrés (je dois d’ailleurs me rajouter du sucre à chaque fois car pour moi ce n’est vraiment pas assez sucré !). C’est une cuisine qui est plus instinctive et une fois qu’on connait les bases on peut s’amuser à faire plein de choses, ce qui est plus compliqué dans la pâtisserie “traditionnelle”.

Pour cette tartelette choco-café, j’ai donc repris les principes de la raw food pour faire la base mais elle n’est pas totalement crue car j’y ai ajouté du kasha grillé, la céréale chouchoute d’Edelweiss, pour un goût croustillant et prononcé.

Il y a seulement 4 ingrédients pour la ganache choco-café.

C’est un dessert vraiment très rapide, très simple qui ne nécessite pas d’appareil compliqué et aucune cuisson. Vous pouvez les préparer à l’avance, la veille par exemple.

Dans cette recette, on a quand même ajouté du sucre car sinon c’était vraiment amère mais si vous aimez l’amertume vous n’êtes pas obligé.

 

Ingrédients pour 4 tartelettes choco-café

ingrédients tartelettes

Pour la base

  • 50 g de kasha (sarrasin grillé)
  • 50 g d’amandes
  • 50 g de noix de cajou
  • 25 g de sucre complet
  • 20 g d’huile de coco désodorisée
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 2 cuillères à soupe de purée de cacahuète

Pour la ganache

  • 5 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 15 cl de crème végétale au choix (amande, riz, soja …)
  • 1 expresso (4 cl de café)
  • 4 cuillères à soupe de sucre

 

Préparation

Pour la base

Mixer grossièrement le kasha, les amandes et les noix de cajou. Il ne faut pas que ce soit trop réduit en poudre.
Dans un saladier, mélanger la poudre avec le sucre, l’huile de coco, le cacao et la purée de cacahuète jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Étaler la pâte dans un ramequin en lui donnant une forme de tartelette avec des rebords à l’aide d’une cuillère.

Pour la ganache

Mélanger dans un saladier le cacao, la crème végétale, le café et le sucre.
Verser la préparation sur les tartelettes.

tartelette_chococafé

Mettre au frigo pendant au moins 2h pour que la crème prenne bien.

Ces tartelettes se conversent plusieurs jours au réfrigérateur.

 

Alors ça y est ? Vous êtes prêt à faire le grand saut et à tester une des expériences les plus extrêmes de votre vie haha : dire non à un burger triple cheese, à une fondue savoyarde ou encore à votre crème glacée vanille-cookie préférée? :-) Félicitations ! Mais maintenant se pose la question de remplacer les produits laitiers et de pouvoir à nouveau manger tous ces plats mais en version végétale ? Bonne nouvelle : c’est POSSIBLE et on va vous dire comment !

Pas toujours évident c’est sûr, ils sont tellement partout et nous avons été tellement habitués à eux depuis notre plus tendre enfance que c’est un peu comme conduire une voiture anglaise du jour au lendemain, non? On s’imagine qu’on est capable de le faire, car on sait conduire mais tous nos repères sont chamboulés, alors il va falloir un temps d’adaptation. Ben voilà à quoi vont peut-être ressembler vos premiers pas dans la végétalisation de l’alimentation : vous savez cuisiner mais les ingrédients seront un peu différents. Mais ce n’est pas grave, car au final vous allez y arriver, tout comme nous y sommes arrivées. Et non seulement vous serez super fier de vous, mais en plus, ça va changer votre vie !

Dans cet article, nous allons faire un tour d’horizon des multiples possibilités qui s’offrent à vous si vous décidez de remplacer les produits laitiers dans votre quotidien : lait, beurre, fromage, crème, yaourts, crème glacée, chantilly …

Dans notre société où on nous rabâche qu’il faut consommer 3 produits laitiers par jour, qu’un gâteau n’est pas réalisable sans lait, beurre ou œuf et que la base de toute cuisson est le beurre, ce n’était pas gagné. Mais pourtant, vous vous êtes déjà prouvé à vous-même qu’il était possible d’arrêter ou de diminuer sa consommation de produits carnés, sans changer ses habitudes, et même qu’au lieu de retirer des produits, ça vous en a probablement rajouté beaucoup plus dont vous ne soupçonniez même pas l’existence.

C’est la même chose avec le lait, mais en encore mieux ! Avant vous aviez le choix entre : du lait de vache entier, du lait de vache demi-écrémé, du lait de vache écrémé ou encore du lait de vache méga écrémé. Si vous étiez aventureux, peut-être du lait de brebis ou du lait de chèvre ?

Bref rassurez-vous, cette époque de votre vie est révolue ! Vous allez avoir le choix entre une multitude de laits à base de céréales ou d’oléagineux, qui apportent tous des nutriments différents, une texture différente, un goût différent à choisir selon ses envies, ses besoins, ses goûts ou les recettes que vous allez faire (sucrées et/ou salées).

Il faut quand même bien garder à l’esprit que remplacer ne signifie pas retrouver exactement le même goût, mais vous allez pouvoir découvrir de nouvelles saveurs et vous régalez de manière saine, végétale et cruelty free. Elle est pas belle la vie ?

Avant de démarrer l’article, nous tenons à vous dire merci d’avoir été si nombreux à lire notre dernier article sur les 17 raisons d’arrêter les produits laitiers posté dimanche dernier.

Concernant ce nouvel article, nous sommes aujourd’hui le 1er Juin, date de la journée mondiale du lait. Ça semble donc être pour nous le bon jour pour partager avec vous toutes les astuces pour remplacer les produits laitiers.

Comme notre blog n’a même pas un an, nous n’avons pas encore des dizaines de recettes à notre actif sur le thème des produits laitiers végétaux donc pour que cet article soit le plus complet possible, nous avons été piocher chez d’autres blogueuses végétales qu’on adore pour vous proposer un petit florilège de recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres !

Un dernier point, sachez que cet article n’est pas un article sponsorisé par des marques, nous partageons simplement notre expérience et nos goûts, qui peuvent totalement varier d’une personne à l’autre.

 

LE LAIT

Par quoi remplacer le lait de vache ?

Le lait est vraiment le produit laitier le plus simple à remplacer. Au début, si vous êtes vraiment habitué au lait de vache, le lait végétal va peut-être, enfin sûrement vous sembler bizarre : pas de goût, trop de goût, trop fort, pas assez fort. Tout est question d’adaptation et de prendre son temps pour trouver le lait qu’on préfère. Après quelques temps, votre palais aura évolué et s’habituera à ses nouvelles saveurs. Pire, vous ne serez plus capable de reboire du lait de vache ! Bref je ne vais pas répéter ce que j’ai déjà expliqué dans l’autre article.

Laits VG

Pour vous aider dans votre choix, voici un petit aperçu des laits végétaux que nous consommons régulièrement.

Nos basiques :

  • Le lait de soja : C’est le moins cher, il existe dans de nombreuses marques différentes, vous pouvez le trouver enrichi en calcium, avec des saveurs : vanille, chocolat ou autre. Pour le lait de soja, il est, je pense, important de le prendre bio pour s’éviter tous les OGM. Vous pouvez le trouver à moins d’1€ la bouteille. Je l’utilise pour faire mes chocolats chauds ou alors en cuisine. De ceux que j’ai goûté jusqu’à présent, mon préféré est celui de la marque Provamel, enrichi en calcium, avec son petit goût sucré par un concentré de pommes.
  • Le lait d’amande : Alors moi je ne suis pas super fan du goût d’amande mais ils en ont sorti avec un goût d’amande plus léger qui peut correspondre aux gens comme moi. Par contre je l’utilise facilement en pâtisserie. Une fois j’ai acheté une boite de poudre d’amande, me disant que c’était moins cher et plus pratique mais j’ai été très déçue du goût. Je ne réitérerai pas. Je préfère acheter le lait en brique en attendant de pouvoir le faire moi-même.
  • Le lait de riz : Il a un goût assez neutre, on l’utilise également pour le petit déjeuner ou en cuisine. Il en existe aussi des aromatisés dont le lait de riz au coco de Lima qui est vraiment délicieux.

Nos chouchous :

  • Le lait sarrasin : Je viens tout juste de le tester, j’ai acheté hier le petit dernier de la marque Lima. C’est un lait avec un goût assez relevé, il était très bon avec des céréales ou un muesli.
  • Le lait coco : Ça a été moins premier lait végétal. Je l’utilise à peu près partout : dans les smoothies, avec des céréales, en chocolat chaud mais aussi dans beaucoup de mes plats cuisinés aux saveurs asiatiques ou indiennes comme dans le crurry ou les nems.
  • Le lait de macadamia : Je n’en ai pas bu souvent car il est assez cher mais de temps en temps, si je veux me faire un petit plaisir, c’est vraiment délicieux, la texture est très onctueuse et le goût très agréable.
  • Le lait choco-noisette : Alors déjà le lait de noisette est un délice à lui tout seul mais le lait choco-noisette de la marque Bjorg est une petite tuerie !

fiche-laits-vegetaux

Si vous êtes intéressé par les bienfaits de chaque lait, vous pouvez trouver facilement ces informations. Pour notre part, nous n’y faisons pas vraiment attention, nous varions les laits selon nos envies. De toute manière il est impossible de manger en un repas tous les nutriments à notre disposition. Et je ne comprends pas pourquoi alors qu’en tant qu’omni personne ne se pose jamais de questions sur tel ou tel aliment, mais du jour au lendemain en devenant vegan on devrait faire une liste de toutes les vitamines, de tous les nutriments et de toutes les protéines qui existent afin d’être sûr de ne manquer de rien, comme si tout était dans la viande et les produits laitiers. Varier les aliments d’origine végétale est le meilleur moyen de ne pas avoir de carences, sans devoir passer par des calculs de maths sup.

Où en trouver ?

Pendant longtemps le manque d’information, même carrément la désinformation et le manque de choix dans les supermarchés ont été un frein pour passer au lait végétal. Aujourd’hui, si vous allez faire un tour dans votre magasin bio, vous allez voir un rayon entier avec des vingtaines de laits végétaux différents, et même au supermarché ils disposent d’un plus large choix.

Comment faire son lait végétal ?

N’ayant pas un blender assez puissant, je n’ai malheureusement encore jamais fait de lait d’amande ou d’autres oléagineux.

Mais la recette est très simple : on choisit un oléagineux, on le fait tremper, on le mixe, on rajoute de l’eau et on le filtre (on peut rajouter du sirop d’agave ou autre liquide sucrant).

Le seul que j’ai déjà fait c’est le lait de soja, c’est le plus compliqué à faire car on doit cuire le soja jaune (il est toxique cru). Si on continue on peut obtenir du tofu. Mais ce qui est intéressant quand on fait ce lait là c’est qu’on récupère le résidu : l’okara qui peut être très utile en cuisine. On en fait des steaks, des gâteaux, des gratins etc …

Mais voici 3 recettes que je vais m’empresser de tester dès que j’aurai un nouveau blender  !

montagelait

Lait végétal d’amande d’Anna et Olivia
Lait noisette de Saveurs Végétales
Lait de cajou d’Antigone XXI

LES NOIX C’EST LA VIE !!! :-)

Comment-utiliser-les-noix

Yaourts & crèmes desserts

Bon soyons honnête, on n’est pas très yaourt. On l’était déjà pas avant, sauf aux périodes où on était convaincu qu’il fallait en manger pour avoir des os forts ou que ces 4 yaourts à 0% allaient nous nourrir pour la journée.
Bref, on n’a pas une super relation avec les yaourts donc on ne s’est pas jeté dessus pour tester toutes les versions végétales… Je n’ai jamais eu de yaourtière, même si je l’ai envisagé à un moment donné donc je fais mon mea culpa : je n’ai jamais fait un seul yaourt maison de ma vie. Cette section va donc être beaucoup plus courte que les autres.

Par quoi remplacer le yaourt ?

Je pense qu’il existe autant de possibilité de yaourts végétaux que de laits végétaux. Donc encore une fois, si vous êtes accro aux yaourts, vous allez pouvoir jouer avec les saveurs, les goûts, les textures.

Comment faire ses propres yaourts ?

En tout cas si vous êtes plus courageux que moi, voici 3 recettes pour faire des yaourts végétaux très facilement. J’y viendrai peut-être un jour pour essayer quand même !

montageyaourtsvg

Yaourt au lait d’avoine de Cléa Cuisine

Yaourts choco-vanille de Dans la cuisine de Djanisse

Yaourt au lait d’amande de My Sweetfaery

Où en trouver ?

Comme pour le reste, en magasin bio vous aurez plus de choix mais ils font quand même leur arrivée en supermarché.

Bon on en a quand même testé quelques uns vendus en magasin bio :
Des yaourts au soja, soja vanille, soja chocolat mais on n’a pas vraiment été convaincues. Par contre je me sers des yaourts natures pour faire mes Naans indiens, des tandooris et d’autres plats dans la cuisine indienne.
On a également testé dernièrement le dessert au riz moka de Lima. C’était vraiment pas mal niveau goût et texture, sympa pour finir un repas.

Les crèmes

Par quoi remplacer la crème en cuisine ?

Alors la crème, ça on adore ! Comme pour le lait, il en existe des vingtaines de sortes différentes. Et une crème de même type peut varier selon la marque.
Selon l’utilité que vous en avez, il y a sûrement la crème idéale pour vous. Il y en a qui sont plus ou moins fluides, plus ou moins sucrées, plus ou moins légères.

Les crèmes d’amandes et de coco peuvent apporter quelque chose dans la cuisine indienne et sont aussi également très agréables pour réaliser des gâteaux. Et Lorelei les utilise dans ses desserts comme par exemple dans la galette des rois.

Si on veut un goût neutre pour débuter, la crème de riz est le bon choix.

Certains peuvent trouver que les crèmes de soja sont assez fortes, mais à la cuisson elles perdent de leur goût.

Ces crèmes s’utilisent comme vous utiliseriez votre crème fraiche habituelle. Mais elles ont même des petits plus.

Par exemple désormais je fais ma mayonnaise vegan à base de crème de soja. Je la fais émulsionner avec de la moutarde, de l’huile et des herbes. C’est bluffant !

Comment faire de la crème végétale ?

Tout comme pour faire du lait VG, on mixe des noix et de l’eau, mais on ajoute moins d’eau. Les noix de cajou se mixent facilement avec un blender pas forcément très performant.

Où en trouver ?

Comme pour les laits, on en trouve un très large choix dans les magasins bio, mais également dans les supermarchés.

Beurre

Par quoi remplacer le beurre ?

Si vous êtes dans le sud, vous allez facilement le remplacer par l’huile d’olive.

Si vous cuisinez asiatique, par l’huile de sésame qui peut apporter une touche gourmande.

Pour remplacer le beurre à la cuisson, on peut utiliser de l’huile de coco désodorisée ou non selon ce qu’on a à cuire. Par exemple, j’adore cuire les crêpes sucrées ou les pancakes avec l’huile de coco.

Les margarines :

Nous en avons testé plusieurs. La première que j’ai achetée était “mOlivo Bio” mais nous n’avons pas vraiment aimé, surtout en tartine, le goût de l’olive était vraiment fort et bizarre (alors qu’on adore l’huile d’olive). Et pour la cuisson, dans ce cas, autant prendre de l’huile d’olive directement.

Par contre après nous avons découvert le “Vita Coco”, qui lui est sans huile de palme et vraiment parfait à tartiner sur du pain avec de la confiture, il a un léger de goût de coco.

Comment faire du beurre végétal ?

Encore quelque chose que je n’ai pas testé, parce que ma consommation de beurre est quand même très exceptionnelle. Je crois qu’en un peu plus d’un an, on a dû en acheter 3 fois …Mais cette recette d’Au Vert avec Lili a l’air top !

margarine VG
Margarine maison sans huile de palme d’Au Vert avec Lili

Où en trouver ?

Il faut faire attention avec les margarines, elles ne sont pas toutes vegan. En effet pour les additifs E471 et E472 il n’y aucun moyen de savoir si ils sont d’origine animale ou végétale. Et ils sont souvent présents dans les margarines. Il vaut mieux les acheter en magasin bio et les prendre avec le logo vegan sinon bien lire l’étiquette afin d’être sûr qu’elles n’en contiennent pas .

Et deuxième problème, beaucoup contiennent de l’huile de palme avec tout ce que cela engendre. Et qui est loin être vegan vu le massacre des orangs-outans, sans parler qu’elle est bonne ni pour la santé ni pour la planète ni pour les producteurs : Huile de palme : quadruple peine !!

Pour l’huile de coco, vous la trouverez en magasin bio également.
Les autres huiles elles, se trouvent partout.

Glaces & crèmes glacées

Par quoi remplacer les glaces non vegan ?

Les grosses chaleurs arrivent (bon tout du moins dans le Sud …) donc vous n’allez pas renoncer aux glaces ! En plus les glaces, là pour le coup c’est super simple !

En règle générale, les sorbets sont naturellement vegan, vous pouvez quand même demander confirmation, on n’est jamais trop prudent.
Pour faire des sorbets, il vous faut des fruits.
Pour faire des crèmes glacées, il vous faut votre parfum préféré (chocolat, vanille, moka, caramel) et du lait végétal.

Comment faire de la glace ?

glace vegan

L’été dernier j’ai posté une recette de glace vegan. C’était une de mes premières recettes !

Et depuis que j’ai mon extracteur, je fais de la glace encore plus facilement : je mets le fruit de mon choix au congélateur pendant plusieurs heures/jours puis quand je veux ma glace, je le sors et je le passe à l’extracteur. Ça me donne directement de la glace. Mais on peut avoir le même résultat avec un bon blender.

Et pour avoir la texture crémeuse d’une crème glacée, on peut rajouter de la banane, de l’avocat, de la mangue… Ce qui en fait une glace crue comme par exemple cette Glace aux fruits rouges du blog La France Crue.

Si vous avez une sorbetière sous la main et que vous avez très envie d’une crème glacée plus traditionnelle, La Fée Stéphanie propose une glace coco vegan.  Miam !

Où en trouver ?

Bon alors les glaces végétales ça ne court pas encore les rues. Bien sûr il y a toujours les sorbets, et certaines marques, notamment américaines se mettent aux crèmes glacées à base de lait d’amande. Mais je ne les ai pas encore vues en rayon ici.

À Nice, il y a aussi plusieurs glaciers qui proposent des options vegans, j’ai été vraiment surprise de manière positive de cette avancée, encore l’an dernier, ça n’existait pas. Donc je pense qu’on est dans un bon mouvement et que prochainement les glaces vegans vont envahir les supermarchés haha !

Chantilly

Comment faire de la chantilly vegan ?

L’été arrive et en été, on a toujours envie de chantilly ! Avec des fraises, sur une bonne gaufre, sur une tarte tatin …

Pas de panique j’ai la recette idéale et en plus c’est hyper facile, je l’avais faite avec une tarte tatin revisitée.

Chantilly

Une brique de 33 cl de lait coco
2 cuillères à soupe de sucre glace

Mettre au réfrigérateur la veille le lait coco, garder la partie figée du lait coco et conserver la partie liquide pour une autre recette (curry, velouté de légumes, dhaal, smoothie, …) Mettre quelques minutes le récipient dans lequel la coco va être fouetté au congélateur. Ensuite fouetter le coco avec le sucre glace.

Où en trouver ?

Je n’ai pas encore vu de chantilly vegan toute prête vendue en magasin bio, mais sur Un Monde Vegan par exemple, ils en vendent.

 

Les fromages

Alors nous y voilà ! Le meilleur pour la fin ! …

La GRANDE question existentielle : Comment vivre sans fromage ?

Comme promis, voici un début de réponse après une année de véganisme. Je pense que c’est un très vaste sujet et que ça va beaucoup se développer ces prochaines années, alors j’espère que c’est juste le premier de nombreux autres articles à la découverte des fromages végétaux !

 

fromage no-muh

Par quoi remplacer le fromage et où en trouver ?

Le fromage végétal peut être fait à base de soja ou d’oléagineux.
Puis ils peuvent être déclinés à l’infini selon les épices, les baies, les arômes qui seront apportés.
Et pour les sauces fromagères, on peut utiliser les mêmes bases mais aussi des pommes de terre !

Il existe une grande variété de fromages végétaux mais malheureusement ce n’est pas encore très développé chez nous, contrairement à d’autres pays comme les Etats-Unis ou l’Allemagne où même des “fromageries vegan” existent. C’est le monde à l’envers on se croirait en France dans cette vidéo où des américaines essaient des “vromages” ;-)

Même si on ne comprend pas l’anglais, on comprend que c’est bon !!

Mais ça se développe, comme par exemple à Paris avec Jay & Joy. Je n’ai pas encore testé leurs fromages mais si je suis de passage à Paris je n’y manquerai pas !
En tout cas ils montrent bien que les fromages végétaux ne sont pas des substituts sans goût au fromage mais bien un savoir faire à part entière et un goût bluffant qu’on apprend à découvrir et à aimer. Ils peuvent être à pâte dure, à pâte molle, fondant, crémeux, bref tout est possible :)

Si vous n’êtes pas sur Paris, vous pouvez toujours en commander via internet, ou en trouver dans certains magasins bio.

Comment faire du fromage VG ?

SONY DSC

Si comme moi vous avez envie de vous lancer à votre tour dans l’aventure des fromages vegans, il y a des recettes très faciles et accessibles pour débuter.

L’article de référence en la matière est celui d’Antigone XXI qui propose pas moins de 4 façons différentes de faire du fromage : frais, fermenté, corsé et rôti !

Une véritable source d’inspiration.

Les fromages à tartiner 

fromageveganannaetolivia

Ce qui est bien avec les fromages végétaux c’est qu’on peut les adapter selon les saisons, comme par exemple la dernière recette d’Anna et Olivia à l’ail des ours. Ça fait envie !

fromageVG
À l’automne dernier j’avais fait un fromage aux baies roses et à l’aneth et ma prochaine lubie sera de faire un fromage aux noix et figues ! J’attends qu’elles arrivent sur le marché.

Les fromages à fondre

Vous pensiez faire une croix sur les raclettes, les fondues et autres orgies de fromage fondu dont vous étiez accro pendant vos vacances au ski ? Et bien non, grâce à ces superbes recettes :

montagefondue

Le fromage à raclette de Loetitia Cuisine
La Tartiflette de Serial Cooker
La fondue savoyarde de La Fée Stéphanie

Les fromages à pizza

Ça j’avoue que c’est celui que j’ai le plus testé ! Dès que je faisais une pizza maison, je testais une nouvelle manière de faire le fromage coulant dessus.

fromageseasonsquare
J’ai commencé avec la célèbre recette de Season Square

part-pizza
Puis après de nombreux autres tests, j’ai trouvé un équilibre qui me plait beaucoup et que je partage avec vous dans ma recette : Pizza pleurote fromage crémeux aux noix de cajou, je l’utilise aussi bien sur une pizza que dans des pâtes ou pour un gratin.

Voilà, ce n’est que le début, je suis toujours à la recherche du fromage à pizza parfait et j’ai encore beaucoup d’autres essais qui m’attendent !

Pâte sauce fromage 

Au début ce n’était pas vraiment une priorité. Je m’étais bien habituée aux pâtes à la crème ou à la tomate et le fromage ne me manquait pas vraiment dans les pâtes.

Puis j’ai quand même eu envie de tester quelques recettes.
Nous avons des avis un peu divergents avec Lorelei sur ce sujet.
Elle est tombée complétement accro à la sauce de ses chouchous canadiens, le blog/vlog : Hot for Food. Moi je n’ai pas été convaincue, j’ai trouvé ça trop salé, trop fort mais bon, nous n’avons pas non plus les mêmes produits qu’au Canada donc le résultat est forcément différent, surtout quand Lorelei est aux fourneaux ;-)
En tout cas, elle adore, donc quand c’est soirée pâte, elle fait sa mixture, et moi je préfère tout simplement mélanger les pâtes à la crème végétale et saupoudrer de levure maltée ! Simple et efficace.

Attention par contre à ne pas confondre la levure maltée avec la levure de bière. Et selon les levures maltées le goût peut être très différent, hier j’en ai acheté en vrac, l’odeur et le goût sont très, très puissants, ça sent vraiment le fromage !

Si vous avez envie de tester, voici deux autres recettes qui m’ont tapé dans l’œil.

montagesauce

Sauce au fromage d’Antigone XXI

Vegan Macaroni Cheese de PIGUT

En parlant de Melle Pigut, elle vient d’ouvrir son atelier de cuisine végétale sur Paris “La Parenthèse végétale” et a fait 2 ateliers spécial “Fromages végétaux” qui avaient l’air vraiment déments ! Restez à l’affût des prochaines dates !

fromagepigut Photo de Morgane Fournol-Equi

De quoi vous amuser et surtout de vous régaler !!

Nos tests

Si ça vous semble beaucoup de boulot, pas de soucis, on peut aussi en trouver du « tout fait ». Ok on est encore loin des 365 types de fromages végétaux mais il y a quand même moyen de se faire plaisir.

– La marque Vegusto

LH-fromage

Vegusto no-muh au Loving Hut de Menton

La marque vegusto no-muh (pas de vache) joue avec les textures et les saveurs : spécial mozza qui fond sur une pizza par exemple, en mode plateau de fromage il y en a des plus ou moins doux, plus ou moins ferme, et en mode fromage qui pue mais aussi aux noix ou pimenté.
Vous pouvez les trouver sur Un Monde Vegan mais aussi dans les restaurants Loving hut, moi c’est là où je les avais découverts en testant ce restaurant l’année dernière.

Sinon certains magasins bio en vendent (j’en ai trouvé dans le magasin Bio-City sur le Port de Nice) mais c’est assez rare.

– La marque SOJAMI :

Nous avons testé plusieurs saveurs :
− Basilic
− Ail et Herbes
− 5 baies

Ça a la texture d’une mousse aérienne style fromage fouetté. Ça dépanne bien si on part en pique-nique ou pour tartiner à l’apéro. Mais c’est aussi très facile à réaliser soi-même. On trouve ces fromages dans à peu près tous les magasins bio, et ils ont sortis encore de nouvelles saveurs pour l’été !

Voilà pour notre petite expérience de fromages végétaux “tout fait”.

camembertvegan
Et nous partageons avec vous cette dernière photo d’Amandine de Melle Prune, elle a testé un camembert vegan qui fait bien envie !

C’était un petit aperçu des fromages mais pour un tour d’horizon plus approfondi je vous invite à lire cet article “Ces fromages végétaux qui vont changer votre vie.

Et pour finir…

Voilà un petit aperçu de ce qu’on peut faire avec la cuisine végétale et de toutes les possibilités qui existent pour remplacer les produits animaux au quotidien. Je n’ai bien sûr pas pu tout lister mais ça permet d’avoir une vision globale.

Il n’y a pas de règles en cuisine végétale, il faut oser se lancer, bouleverser ses papilles, oser tester, “rater” pour finalement réussir.

N’hésitez pas à nous dire si vous avez déjà goûté des fromages, yaourts ou toute autre alternative végétale et si vous avez aimé ou non !

 

Vous avez toujours eu envie de savoir ce qui se trouvait vraiment dans l’assiette d’un vegan ? Pas forcément facile de se faire une idée vraiment précise à travers uniquement des recettes. C’est pourquoi, il y a deux mois j’avais posté un premier article-vidéo “Une journée dans mon assiette Raw till 4” pour partager avec vous ma journée type, et j’ai pu voir que ça vous avait pas mal intéressé. Alors cette fois-ci, ça sera un “week-end dans mon assiette” avec une version un peu plus longue, sur 2 jours.

Bon, je vous préviens, c’est un peu moins raw till 4 que la dernière fois, et vous allez y trouver un peu de “vegan junk food” …. Je plaide coupable, le printemps revient et du coup je craque sur des plats que je n’avais pas mangés depuis longtemps … En plus, ce week-end là, nous étions invitées à déjeuner donc il fallait sortir le grand jeu pour donner envie aux autres convives ;-)

Retrouvez la vidéo de ce week-end dans mon assiette sur la chaîne Youtube : Vegan freestyle

Vendredi – Journée “Retour de marché”

Vendredi, c’est jour de marché, donc je pars chercher mes légumes, mes fruits et mes herbes aromatiques pour environ 1 semaine ou 10 jours selon les produits disponibles. J’avoue qu’en ce moment j’y vais plus souvent car chaque semaine de nouveaux fruits et légumes arrivent et c’est important de varier les plaisirs. (Et aussi, je suis complètement accro aux fleurs de courgettes donc il me faut ma dose deux fois par semaine haha).

week end dans mon assiette vegan freestyle

Petit-déjeuner

En général, comme vous l’avez vu dans la première vidéo, le matin je suis plutôt fruits à la croque et jus à l’extracteur.

muesli week-end dans mon assiette vegan

Mais ce jour là, je me suis fait un bol de muesli sportif auquel j’ai ajouté quelques dattes, noix de cajou et amandes puis une banane et des fraises du marché. Je recouvre le tout de sirop de riz et de lait de riz au coco. C’est un petit déjeuner assez rapide à préparer, coloré et frais.

Ici il est en mode ‘bowl’ mais on peut tout à fait le mettre dans un bocal et l’emporter au travail si on ne craint pas les céréales bien imbibées.

Déjeuner

salade week-end dans mon assiette vegan

Le midi j’ai fait une salade crue avec des courgettes multicolores (jaunes, romanesco, mini-courgettes) et d’autres fruits-légumes que j’ai trouvés au marché : tomates, salade, avocats, orange

Encore une fois, une recette très simple et rapide. Il suffit de couper tous les légumes à la forme souhaitée et les mettre dans un grand saladier. Pour la sauce, c’est une vinaigrette toute simple : huile d’olive, jus d’orange, vinaigre de cidre et sauce tamari. Sans oublier les herbes : persil, coriandre, menthe.

Cette salade est très facile à emporter si vous voulez déjeuner dehors en mode pique-nique ou alors au travail. Je l’accompagne parfois de galettes de riz ou de sarrasin.

Dîner

 

week-end dans mon assiette

Retour de marché oblige, j’ai fait le plein de fleurs de courgettes et c’est mieux de les cuisiner le jour même car elles se fanent assez rapidement. J’ai déjà testé plusieurs recettes différentes avec ces fleurs mais je reviens inexorablement vers celle de mes beignets à la farine de pois chiche. Je crois que je ne m’en lasserai jamais ! On peut les manger comme ça avec juste du sel et du poivre ou alors on peut préparer une petite sauce tomate aux herbes aromatiques pour les accompagner.

Ici j’ai ajouté du persil à la pâte, j’en ai beaucoup en ce moment, du coup je le mets un peu partout ! C’est super bon avec les fleurs de courgette et en plus c’est une herbe qui supporte la cuisson et ne perd pas de sa saveur.

Boissons
kumbucha week-end dans mon assiette vegan

En général, je bois toujours mon jus de citron le matin. Puis au cours de la journée, beaucoup d’eau. Récemment j’ai découvert le Kombucha que j’apprécie beaucoup. Je ne connais pas les autres marques mais la D-tox est trop bonne.

Samedi – Repas en famille

Petit déjeuner

petit dejeuner vegan week-end dans mon assiette

Bon c’est le week-end et on a craqué pour le pain sportif (noix, figue et raisin) de notre boulanger bio préféré … accompagné de confiture d’oranges amères maison et de pâte à tartiner express.

Comme boisson, j’ai préparé un chocolat chaud maison :

  • Lait végétal au choix (ici lait de soja)
  • Quelques carrés de chocolat
  • 1 cuillère à soupe de beurre de cacahuète

Mettre le lait et le chocolat dans une casserole à feu doux et faire fondre le chocolat. Rajouter le beurre de cacahuète. Servir aussitôt.

Déjeuner en famille

Ce samedi là c’était un repas en famille. Nous devions apporter notre repas, car le reste de la famille n’est pas vegan et avait prévu un repas “carnivore” ce jour là.

socca vegan week end dans mon assiette

Mais en dernière minute, j’ai quand même décidé de faire une socca traditionnelle pour l’apéro afin de faire goûter à tout le monde cette recette de la région naturellement vegan . Rapide à faire (5 minutes chrono), rapide à cuire et parfaite avec un petit verre de vin rosé de Provence ;)

 

Courgettes farcies saveurs indiennes

Pour le plat, il me fallait une recette à préparer à l’avance le matin chez moi, pratique à transporter et surtout simple à réchauffer une fois sur place sans cuisson ‘minute’. J’ai eu l’idée de faire cette recette de courgettes de Nice farcies revisitées que j’ai partagée avec vous dans cet article.

fraise week end dans mon assiette vegan freestyle

Et en dessert, j’ai opté pour une recette très simple et légère, que je faisais déjà avant d’être vegan : un carpaccio de fraises, basilic et crème de balsamique.

  • Couper les fraises en fines tranches et les disposer dans l’assiette sous forme de fleurs
  • Ciseler quelques feuilles de basilic (ou laisser entière)
  • Mettre quelques gouttes de crème de vinaigre balsamique pour un contraste sucré-salé.

Simplissime mais ça fait son petit effet ;-)

Dîner

Après une journée en famille, un peu la flemme de cuisiner le soir et comme souvent le samedi soir on a envie de “junk food vegan“. Donc du coup c’était “Burger reste“.

burger vegan week end dans mon assiette

Le steak végétal

Il me restait de la farce des courgettes du midi. Je l’ai transformée en steak végétal en rajoutant un peu de farine de pois chiche. J’ai cuit les steaks à la poêle pendant 10 minutes de chaque côté jusqu’à ce qu’ils dorent un peu.

Le pain à burger

Cette fois-ci je n’ai pas fait mon pain moi même, mais si vous êtes motivé, voici un lien vers ma recette de buns vegan.

Le ketchup maison

  • Oignons
  • Ail
  • Purée de tomates ou tomates fraiches
  • Huile d’olive
  • Piment
  • Paprika
  • Cannelle
  • Tamari
  • Vinaigre de cidre
  • Farine (de maïs ici)
  • Sucre
  • Poivre

Émincer l’oignon et l’ail et les faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive. Une fois cuits, ajouter le reste des ingrédients et mixer le tout.

C’est parfait pour accompagner les frites ou comme sauce dans le burger.

Les frites maison

  • Pommes de terre
  • Farine (de maïs ici)
  • Paprika, piment de cayenne, herbes de Provence, sel et poivre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive

Couper les pommes de terre en forme frites ou potatoes. Les mettre dans un grand saladier. Verser l’huile d’olive. Ajouter la farine, les épices et mélanger bien le tout.

Mettre sur une plaque allant au four. Enfourner dans un four chaud T 7 pendant 30 à 40 minutes. À mi-cuisson, vous pouvez les retourner.

Assembler tous les ingrédients du burger dans une assiette et déguster sans plus attendre.

Et vous, à quoi ressemble un week-end dans votre assiette ?

 

 

Seconde et dernière recette dans le cadre des éco-défis d’Échos-verts. La semaine dernière Edelweiss vous avait partagé une pissaladière apéro avec des ingrédients 100% locaux.

Aujourd’hui, c’est à mon tour (Lorelei) de vous proposer encore une recette qui prouve que l’on peut se régaler en consommant local. Et puis bio, aussi, bien évidement comme déjà expliqué -> ici. L’un ne va pas sans l’autre, si l’on est inquiet de la santé des sols et de la sienne ! Et comme je pense qu’il est important de savoir ce que l’on mange voici un petit dessin qui se passe de commentaire ;-)

mousse aérienne fraise basilic

Ça fait peur non ? Il faut savoir que la fraise est l’un des fruits les plus infestés en substances chimiques et que dans la liste il y en a qui sont même interdits ! Même si selon moi et en toute logique ils devraient tous l’être … Non ?!

Je ferme la parenthèse sur le sujet mais je ne pouvais pas ne pas l’évoquer.

Pour cette recette j’ai donc opté pour assez peu d’ingrédients. Tout d’abord les fraises, qui viennent tout juste d’arriver dans notre petit marché. Le basilic que je cultive sur notre terrasse et du citron qui pousse dans la cour à mon boulot (oui rien ne se perd). Et pour faire la mousse, du jus de cuisson de pois chiche, la légumineuse star de ma région. Si vous ne savez pas ce qu’est l’aquafaba, je vous invite à relire mon ancien article sur la tarte au citron meringuée où j’explique tout.

J’ai néanmoins eu un petit soucis en exécutant la recette. J’étais bien motivée à me passer de sucre mais ça se révéla… impossible. Vous devez vous demander pourquoi je n’ai pas utiliser de miel, et bien tout simplement parce que ce n’est pas vegan, et oui ! Et je privilégierais toujours le veganisme en premier lieu. Pour savoir pourquoi on ne devrait pas consommer de miel -> cliquez ici. J’ai donc dû me résigner à ajouter du sucre de canne, sans ça, la mousse n’aurait vraiment pas été sucrée.

 

Ingrédients pour la mousse aérienne fraise – basilic

mousse aérienne fraise basilic

  • 250 g de fraises
  • 10 cl d’aquafaba (eau de cuisson de pois chiche)
  • 5 feuilles de basilic
  • 4 cuillères à soupe de sucre de canne
  • 1 citron
  • Huile d’olive

 

Couper les fraises en morceaux et les faire revenir dans 1 cuillère à café d’huile d’olive avec 2 cuillères à soupe de sucre et un peu d’eau.
Cuire à couvert pendant 15 minutes.

fraises

Ajouter le basilic et mixer le tout pour obtenir un coulis de fraise.
Réserver au frais.

Pendant ce temps, monter en neige l’aquafaba avec le jus d’un citron et 2 cuillères à soupe de sucre. Mixer très longuement même au-delà du moment où vous pensez que c’est bon sinon ça risque de retomber vite.

mousse aérienne fraise basilic

Quand le coulis est frais, mettre 150 g de coulis dans un saladier et conserver le reste au frais.
Incorporer peu à peu l’aquafaba au coulis à l’aide d’une spatule afin d’obtenir une mousse homogène.

mousse aérienne fraise basilic
Déposer au fond d’une verrine un peu de coulis et le recouvrir de mousse. Décorer d’une feuille de basilic.
Déguster immédiatement.

mousse aérienne fraise basilic

Trucs et astuces

Si vous voulez conserver votre mousse plus longtemps, alors il faudra ajouter plus de sucre lors du battage de l’aquafaba. En effet, contrairement aux blancs en neige, l’aquafaba retombe assez vite et si vous attendez trop longtemps avant de la déguster, votre mousse risque de disparaitre. Mais en ajoutant plus de sucre, ou alors de la gomme de guar par exemple, ça permet de la conserver plus longtemps.

Télécharger gratuitement 4 E-books de recettes

 

 

 

Un grand merci à Natasha d’Echos-Verts d’avoir réuni en 4 E-books les recettes printanières, locales et végétales de 15 blogueuses et de les avoir mis gratuitement en téléchargement. N’attendez plus pour découvrir ces 28 recettes  !

 

Click here to get the recipe of the Strawberry basil mousse in English

 

 

 

À l’approche des fêtes de Pâques, vous craquerez bien pour des douceurs chocolatées, vegan bien-sûr :). Il n’y a pas de raison pour que nous n’ayons pas droit à nos chocolats en cette période. J’ai donc décidé de mettre le chocolat à l’honneur avec l’une des rares recettes sucrées que j’aimais faire avant d’être vegan : les truffes.

J’ai voulu reproduire la texture et le goût d’une truffe classique tout en ajoutant une touche freestyle : la poudre de wasabi.

J’ai découvert l’association chocolat-wasabi il y a quelques années et je l’avais déjà testée en mousse mais c’est une première pour les truffes. J’ai toujours aimé détourner le chocolat en le mariant avec des goûts épicés comme le gingembre, le poivre ou encore les baies de Sichuan. Vous avez déjà essayé ? Ça sort vraiment des sentiers battus et ça donne une alternative sucrée-salée aux éternels chocolats de Pâques dont il n’est pas évident de trouver une version vegan …

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du petit colis reçu par Keimling pour découvrir quelques uns de leurs produits. Après la farine de coco dans le Love Fondant, j’ai testé pour cette recette les fèves de cacao pur.

Ce produit m’avait toujours intriguée, je me demandais si ça pouvait se manger tel quel, si c’était bon au goût, si j’allais devoir les travailler … et finalement quand j’ai reçu le paquet, j’en ai goûté une comme ça et c’était délicieux. Alors bien sûr,  quand on est habitué aux chocolats industriels bourrés de lait et de sucre, le choc doit être assez important. Mais quand on est amateur de “vrai” chocolat, le goût est intense avec une pointe d’amertume. Mélangé à la douceur des truffes, il n’en sera que meilleur.

Sans oublier que le cacao cru est un allié de taille pour votre santé, c’est une source naturelle de magnésium, de fer et de vitamine C. Il est également anti-oxydant, brûle graisse et contient de la théobromine ce qui vous mettra d’excellente humeur :) Son prix est un peu élevé à l’achat mais vous en mangerez avec parcimonie.

J’avais déjà réalisé une recette de truffes crues cet automne qui suivait vraiment les codes de la raw food en utilisant les dattes comme base. Mais cette nouvelle version est différente, elle ressemble à la version traditionnelle mais en mode vegan et toujours crue. J’ai remplacé le beurre par de l’huile de coco, le sucre par du sirop d’agave et le chocolat pâtissier par du chocolat cru.

Pour l’enrobage des truffes, j’ai opté pour la poudre de cacao cru d’un côté et la poudre de wasabi de l’autre. Rassurez-vous, la poudre de wasabi n’est pas vraiment forte, elle relève simplement le goût de la truffe.

Il n’y a que 6 ingrédients dans cette recette, elle est donc très simple à réaliser, elle ne nécessite pas de temps de repos au frigo, vous pouvez la faire avec vos enfants ou votre famille le jour même et les déguster directement.

Découvrez la recette dans une courte vidéo qui vous aidera à faire les bons gestes pour la préparation de ces truffes puis la recette détaillée dans la suite de l’article.

Ingrédients pour 14 Truffes choco-wasabi

 

  • 50 g de poudre de cacao cru
  • 14 fèves de cacao pur de Keimling
  • 20 g d’huile de coco
  • 50 g de sirop d’agave
  • une pincée de sel rose de l’Himalaya (ou sel marin)
  • Poudre de cacao cru et poudre de wasabi pour l’enrobage

truffe-ingrédients

Faire la ganache

Faire fondre l’huile de coco si elle n’est pas molle comme du “beurre”.                             Ajouter dans un récipient l’huile de coco, la poudre de cacao, le sirop d’agave, et le sel.
Mélanger jusqu’à ce qu’à formation d’une pâte homogène. Si on respecte les proportions il n’est pas utile de mettre le mélange au frigo avant de les travailler.

Former les truffes

Prendre l’équivalent d’une bonne cuillère à café de ganache, mettre en son centre la fève de cacao pur puis former une boule en roulant avec les deux mains. Répéter l’opération 14 fois.

La ganache ne doit pas coller aux doigts lorsque vous formez les truffes.

Enrober les truffes

Une fois les truffes formées, les rouler alternativement dans la poudre de cacao et dans la poudre de wasabi pour obtenir des truffes noires et vert clair.

Vous pouvez déguster les truffes à température ambiante ou après les avoir laissées reposer un peu au frigo avant de servir. Tout dépend de vos goûts, si vous les aimez moelleuses et fondantes ou plutôt fraiches et fermes.

truffeszoom

Trucs & astuces

  • Si vous avez peur que les truffes au wasabi soient trop fortes, vous pouvez mélanger la poudre de wasabi avec du sucre glace.
  • Vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour l’enrobage : poudre de thé matcha, gingembre confit, graines de toutes sortes, coco râpée … J’ai, par exemple, découvert qu’il existait des graines de sésame au wasabi, ça a l’air délicieux et je vais essayer cette alternative pour une prochaine fois.
  • Si vous n’avez pas de cacao cru, vous pouvez bien évidemment faire ces truffes avec de la poudre de cacao torréfié. La seule différence sera au niveau de la qualité nutritive de ces truffes.

 

 

Que mangent les vegans ? Haha that is THE question. En fait il y a autant de façons diverses de manger vegan que de manger “omnivore”. On peut se nourrir de junk food vegan, manger cru/cuit, sans gluten, manger raw till 4, ou s’adonner au crudivorisme. Faites votre choix … ou faites comme moi, un mélange de tout ça en mode freestyle selon vos envies. Suivez-moi pour une journée dans mon assiette !

Aujourd’hui, en ce 20 mars, c’est la Journée sans viande, et ça tombe bien, ça donne une bonne occasion de montrer qu’on peut se nourrir facilement et ce, de manière équilibrée, gourmande et saine, sans cruauté.

Mais comment mangent les vegans ? Comment ne pas être carencé ? Comment remplacer la viande ? Quelle quantité de céréales consommer pour remplacer les protéines ? Mais les graines, oléagineux et autres fruits secs ce n’est pas trop gras ?! Bref on se pose beaucoup de questions.

En fait il n’y a pas de règle, tout dépend de vos besoins, de l’énergie dépensée etc… mais il n’y a pas de repas type. Il suffit de manger de tout et surtout de tous les légumes et fruits, et privilégier les légumes verts qui sont très importants et regorgent de nutriments et micro nutriments.

On veut vous imposer de manger de telle ou telle façon, davantage au petit déjeuner et peu le soir par exemple. Mais il faut avant tout écouter votre corps, si vous n’avez pas du tout faim le matin, pourquoi se forcer ? Si vous mourrez de faim le soir, pourquoi se contenter d’un bol de soupe ?

Le plus important est d’éviter les frustrations, de manger des aliments qui nourrissent vraiment le corps et de savoir ressentir la satiété. Ce n’est pas évident de savoir quand on a atteint la satiété, je me rends bien compte moi-même, quand je mange des aliments “addictifs” genre des pizzas ou des pâtes, je vais continuer à en manger par gourmandise sans me demander si j’ai encore faim. Alors que quand je mange des crudités, quand ça ne passe plus, ça ne passe plus. Ça veut tout dire, la satiété est plus facile à détecter face aux aliments vivants.

Certains (pour ne pas citer de nom) vont dire qu’il ne faut pas manger trop de fruits car c’est plein de sucre. Certes, mais ce sont de bons sucres, essentiels au fonctionnement du corps ! Depuis un an, j’ai énormément augmenté ma consommation de fruits et j’ai perdu beaucoup de poids.

Pour que les cellules fonctionnent il faut du glucose mais du bon glucose. Et non, ce ne sont pas les protéines qui sont le nutriment le plus important comme on entend partout ou comme les industriels de la viande nous ont bien briefés pour nous en faire consommer à profusion … Je rappelle que les protéines il y en a plein dans les fruits et les légumes. Enfin “plein”, juste ce qu’il faut quoi.

Personnellement je ne me pose plus de question, je ne fais plus de calcul, j’écoute mon corps et mes envies et tout se passe très bien depuis. Je suis principalement raw till 4, mais je mange aussi de la junk food vegan, je peux manger avec ou sans gluten, il n’y a pas d’obligation, il faut juste se faire plaisir ! Je prends autant de plaisir à manger une pizza un vendredi soir qu’une assiette de fruits juteuse et colorée le matin.

Pour illustrer une journée type dans mon assiette en cette période de fin d’hiver, début de printemps, je vous propose une petite vidéo ! Bon ce jour là je vous avoue que j’ai beaucoup mangé mais il y a eu des tentations (retour du marché avec plein de fruits et défi de Lorelei …)  :-D

Vidéo : Une journée dans mon assiette

 

Au réveil

Une journée dans mon assiette

Chaque matin pour commencer la journée, je bois un grand verre de jus de citron pressé dans de l’eau tiède, histoire de se réhydrater après une bonne nuit de sommeil.

Petit-déjeuner

Une journée dans mon assiette

Ensuite dans la matinée, je bois un jus ou un smoothie et/ou des fruits à la croque selon la faim. J’ai la chance d’habiter une région où tout l’hiver j’ai pu avoir oranges, kiwis, citrons, kumquats, pommes, poires à profusion. Parfait pour être en forme dès le matin.

Déjeuner

Une journée dans mon assiette

Le midi chez moi est une notion un peu étrangère :) Il est très rare que je mange à midi pile, je laisse plutôt trainer jusqu’en début voire milieu d’après-midi ! Parfois il peut même m’arriver de ne pas manger avant le soir car mon jus m’a bien nourrie. Mais sinon pour le déjeuner c’est soit salade de crudités ou makis crus que j’affectionne particulièrement en ce moment…

Goûter

 

tarte au citron meringuée

 

Le jour où j’ai tourné cette vidéo, Lorelei faisait sa recette de tarte au citron pour le blog. Du coup, je me suis laissée tenter par une petite tarte au citron meringuée pour le goûter (enfin le goûter-apéro plutôt vu l’heure). Mais en règle générale je ne prends pas de goûter. Si j’ai un petit creux, je mange des fruits secs et des oléagineux (dattes, raisins secs, noix de cajou, amandes).

Dîner

Une journée dans mon assiette

Le soir, en cette saison, c’est très souvent un plat chaud (risotto, pâtes aux légumes, pizzas, wok ..). Mais en ce moment, je suis assez monomaniaque sur les légumes vapeurs (pommes de terre, brocoli, céleri, chou-fleur, patates douces, courges …). D’abord parce que c’est pratique et rapide à faire, et en plus j’adore les pommes de terre vapeur. Je les mange tout simplement avec l’huile d’olive du petit producteur bio de mon marché qui est à tomber, et accompagnées souvent d’une bonne salade et d’herbes aromatiques (bon là il n’y avait plus de salade pour le coup). Je ne mange jamais de dessert en fin de repas, je les préfère en dehors des repas. Mais j’ai toujours fait ça, même avant d’être vegan.