Le « Love Fondant », ce gâteau au nom évocateur devrait vous séduire pour terminer un repas en amoureux sur une touche gourmande, légère et addictive.

Aujourd’hui c’est le retour du défi de Lorelei. C’est même un multi-défi que je relève pour cette recette ! Ce n’était pas prévu au départ mais un certain nombre de contraintes se sont imposées à moi pour ce nouveau rendez-vous sucré.

Tout d’abord, nous sommes en Février et la St Valentin approche. Je voulais donc végétaliser une recette dont on pourrait se délecter en dessert avec notre « Loved One ».

Ensuite, nous avons reçu il y a quelques jours un petit colis de Keimlinggrâce à Laura qui nous a proposé une collaboration et nous a envoyé quelques articles de leur gamme à tester. Ça nous a permis de découvrir cette marque qu’on ne connaissait pas du tout mais qui répondait totalement à nos valeurs : vegan, alimentation vivante et crue. Ils vendent également de nombreux ustensiles qui répondent aux besoins de vegans qui veulent explorer la raw food : extracteur de jus, blender ou déshydateur. Nous avons même craqué pour ce dernier.

Je rêvais depuis un moment d’essayer la farine de coco dont je voyais tous les mérites vantés sur le net. J’étais donc ravie quand, en ouvrant le paquet Keimling, cette farine était à l’intérieur !

Je voulais une nouvelle fois faire une recette simple et rapide, sans trop d’ingrédients et donc comme d’habitude, j’ai ouvert mes placards et j’ai utilisé ce que j’avais sous la main.

Il me fallait, pour finir, un gâteau que j’affectionnais quand j’étais omnivore et que je n’avais pas remangé depuis mon véganisme. Mon choix s’est porté sur le fondant au chocolat qui était MON dessert préféré que je commandais systématiquement à la fin de chaque repas au restaurant.

Alors tout d’abord, qu’est-ce que la farine de coco ? Oui ok c’est probablement la dernière farine à la mode mais il y a quand même quelques raisons pour cela. Il s’agit en fait de la chair de coco séchée, déshuilée puis moulue. Elle a un grand nombre de vertus mais celles que je retiendrai ici sont : elle est sans gluten, sans cholestérol et a 20% de protéines. Et si vous faites attention à votre ligne, c’est une farine qui a un IG (indice glycémique) très bas.

Personnellement j’ai beaucoup aimé la farine de coco, elle est légère, elle a une petite odeur et un petit goût de coco et rend le gâteau très digeste.

Revenons à notre « Love Fondant ». J’ai fait plusieurs tests  – oui c’est une très bonne excuse pour se nourrir exclusivement de gâteau au chocolat pendant quelques jours – et une fois la farine de coco apprivoisée, je suis complétement accro au résultat ! Même Edelweiss qui n’est pas du tout dessert l’a dévoré ! C’est vous dire !

Ingrédients pour un « Love Fondant » pour 2 personnes

IngrédientsLoveFondant

 

  • 100 g de chocolat noir
  • 4 cuillères à soupe de lait coco
  • 25 g de poudre d’amande
  • 25 g de farine de coco de Keimling
  • 25 g de sucre de canne complet
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 3 cuillères à soupe de compote de pommes
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 15 g de gingembre confit

Préparation

Préchauffer votre four Th.6.

Si vous voulez faire vous-même votre compote, il faut cuire une pomme coupée en morceaux avec un peu d’eau à hauteur. Une fois cuite, filtrer à la passoire et mixer. Prélever 3 cuillères à soupe de cette compote pour la recette.

Mélanger dans un saladier les ingrédients solides : la poudre d’amande, la farine de coco, le sucre de canne, et le bicarbonate avec une cuillère en bois.

Puis ajouter les ingrédients humides : la compote de pomme et le vinaigre de cidre puis mélanger.

Faire fondre 100 g de chocolat avec 4 cuillères à soupe de lait coco jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter le chocolat fondu à la préparation. Mélanger, vous obtiendrez alors une pâte aérienne.

gingembre

Couper en morceaux le gingembre et l’ajouter à la préparation.

pâte choco gingembre

Verser la pâte dans un cercle ou dans un petit moule préalablement huilé (j’ai opté pour de l’huile de coco mais n’importe quelle huile végétale fera l’affaire).

Enfourner pendant 20 à 30 minutes selon les fours. Planter un couteau, s’il ressort propre, le fondant est cuit. Laisser refroidir quelques minutes puis le démouler.

Si vous aimez le fondant plutôt aérien, dégustez-le tiède. Vous pouvez le préparer à l’avance et le passer au four quelques minutes avant de servir.

Si vous préférez un fondant plus compact, mettez-le au frigo avant de le servir.

Ou alors méthode Vegan Freestyle : tapez dedans sans attendre parce que c’est trop bon quand ça sort du four même si on se brûle un peu  :-)

 

 

 

 

Il y a toujours de bonnes excuses pour manger des crêpes. Ça tombe bien cette semaine c’est la chandeleur. Mmmh de bonnes crêpes vegan, donc sans œuf, sans lait, sans beurre, oui mais pas moins gourmandes !

J’ai choisi de les faire à la farine de petit épeautre. C’est ma nouvelle lubie le petit épeautre. Après ma période sans gluten, j’ai voulu tester cette farine qui peut convenir aux intolérants au gluten (mais pas aux allergiques bien sûr). Cette farine originale est une bonne alternative à la farine de blé. En effet, c’est une variété très ancienne de blé, elle contient très peu de gluten, et est davantage riche en nutriments. Elle donnera aux crêpes un goût rustique et savoureux, un vrai régal !

ingredientscrepes

Ingrédients pour 4 crêpes vegan

  • 125 g de farine complète de petit épeautre
  • 20 cl de lait végétal (soja, riz, amande, noisette …)
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 1 cuillère à soupe de sucre non raffiné
  • 1 pincée de sel

 

  1. Mélanger tous les ingrédients solides dans un grand récipient
  2. Ajouter le lait au fur et à mesure et mélanger jusqu’à ce que ça soit bien homogène
  3. Laisser reposer la pâte au moins une heure (personnellement je ne le fais jamais, je suis beaucoup trop impatiente !)
  4. Faire chauffer une poêle légèrement huilée puis ajouter une louche de la pâte à crêpe
  5. Répartir la pâte avec un râteau à crêpe ou en inclinant la poêle si vous n’en avez pas, mais c’est beaucoup moins pratique
  6. Retourner la crêpe à l’aide d’une spatule quand les bords commencent à légèrement se décoller ou la faire sauter !
  7. Mettre la crêpe dans une assiette sous un linge pour qu’elle reste bien chaude et recommencer l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte.

crepes vegan

Garniture : confiture d’orange amère et pâte à tartiner au chocolat, vous pouvez alterner les saveurs ou mélanger les deux ensemble c’est trop bon !

 

Pour une pâte à tartiner express 

  • 10 carrées de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de crème végétale
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de purée de noisette (option)
  • quelques noisettes concassées (option)
  1. Dans une casserole faire fondre les carrés de chocolat avec la crème végétale à feu doux jusqu’à obtenir un mélange homogène et le tour est joué.
  2. Pour une touche encore plus gourmande, vous pouvez ajouter des noisettes concassées et de la purée de noisette.

 Voilà y’a plus qu’à avaler ! Régalez-vous :-)

 

 

J-16 avant Noël ! Je vous propose aujourd’hui une nouvelle idée de menu de fête végétalien cuisiné à partir de fruits et légumes de saison.

Ce menu est un article invité sur le joli blog beauté bio et naturelle de la boutique Azaé Pur, spécialement réalisé à l’occasion des fêtes de fin d’année. Merci à Marine de m’avoir fait confiance pour vous concocter un menu de fête totalement végétalien et sans gluten de l’entrée au dessert.

C’était une première pour moi en tant que vegan et j’ai voulu élaborer un menu de fête accessible à tous. Mais je souhaitais également faire découvrir des saveurs originales et des plats surprenants comme par exemple le fait d’incorporer des légumes en dessert.

L’objectif de ce menu est de ravir aussi bien les végéta*iens que les curieux. En espérant qu’il vous plaise !

 

Retrouvez mon menu de fêtes végétalien gourmand ici

 

 

 

Ça vous dit une tarte Tatin en mode fêtes de fin d’année ? Histoire de changer de la traditionnelle bûche par exemple.

Cette tarte tatin est vegan (bien sûr) mais aussi sans gluten. Oui en ce moment, en pleine période de Noël, j’ai décidé de me compliquer la vie davantage, en tentant de cuisiner sans gluten. Mais en faisant de vraies recettes sans gluten, pas des recettes genre « une salade » parce que sinon c’est trop facile. Oui des vraies recettes où on utilise du blé, par habitude, et là il faut trouver des substituts ou faire le grand écart parfois même.

Mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple vous allez me dire ? Juste pour mon plaisir d’expérimenter de nouvelles choses en cuisine ? Oui mais pas que.

J’avais envie d’expérimenter le « sans gluten » pour voir par moi même ce que ça fait sur le corps sur le long terme. Parce que ça m’intriguait tout ce « mouvement » sans gluten ou pourquoi la population mondiale devient tout d’un coup allergique au gluten, vous le savez vous ?! Je me doute bien qu’il y a de vrais allergiques, mais autant ?! 80 % de la population semble être devenue intolérante au gluten tout d’un coup ! (« 80% » j’exagère mais une grande partie). Bon j’ai ma petite idée que je développerai plus tard.

D’abord place à la gourmandise : la tarte tatin .

Chantilly

Je ne suis pas trop dessert, vous l’avez peut-être remarqué mais j’ai quelques recettes qui me tentent quand même, et depuis que je suis vegan j’ai appris à aimer quelques « gourmandises sucré ».  La période de fêtes de fin d’année est le moment idéal où j’aime cuisiner sucré.

La tarte Tatin n’est pas exclusivement réservée au dessert. J’aime la décliner en sucré-salé, pour une entrée ou en accompagnement d’un plat avec une salade ou avec une terrine de faux gras (ou forestière) par exemple. Ça peut faire une jolie entrée festive.

Cette recette peut bien évidemment se faire avec du gluten, il suffira de remplacer la farine de riz par de la farine de blé . Ou vous pouvez choisir une farine sans gluten comme la farine de châtaigne par exemple pour une tarte plus rustique. Ou encore en mélangeant 2 farines aussi c’est possible.

En ce moment, c’est la saison des coings et des courges, j’ai voulu tester une tatin avec ces deux fruits et légumes. Le potimarron, avec son goût de noisette se marie bien avec des recettes sucrées. Le coing lui se rapproche de la saveur d’une poire en plus amère. Bref c’est deux là s’associent très bien ensemble.

La chantilly se fait ici avec du lait coco fouetté. Accompagnée de sucre filé, ou cheveux d’anges pour les plus doués, en effet pas évident quand on n’utilise plus de sucre raffiné (ce qui est mon cas) mais j’ai tenté de relever le défi.

Quand j’ai su par Gwendoline d’Un courant de vert que Westwing recherchait pour son livre de recettes en ligne des blogueu(r)ses, je n’ai pas hésité. D’autant plus qu’ils ont une partie entièrement vegan avec plein de jolies recettes si ça vous dit, on peut y trouver également des recettes végétariennes.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de ma recette « Tarte Tatin aux coing, potimarron et thym » sur le site Westwing en cliquant ici.

 

 

Avec la chute vertigineuse des températures ces dernières jours, vous n’avez pas envie d’une petite bouchée gourmande au chocolat ? Ici nous sommes passés du soleil à la grêle en quelques heures, de quoi me motiver à me mettre aux fourneaux pour préparer de bons petits biscuits pour se réchauffer.

Aujourd’hui c’est moi, Lorelei, qui prends les commandes du blog. C’est ma première recette publiée ici. Comme expliqué dans À propos, la cuisinière c’est surtout Edelweiss, mais je trouve que ça manquait quand même de recettes sucrées (une seule en 3 mois c’est très mal). Edelweiss a une bouche salée et ça se voit !

Quand il s’agit de gâteaux j’adore tester de nouvelles choses pour assouvir mes envies de chocolat et autres gourmandises.
Edelweiss a donc eu l’idée de me lancer un défi « sucré », c’est à dire prendre une de mes recettes de dessert préférée et la transformer en mode vegan et sans gluten une fois par mois.

Au début je vous avoue c’était assez difficile pour moi de devenir 100% vegan principalement à cause des gâteaux (et du fromage aussi … ). Pendant longtemps je m’autorisais encore les gâteaux de mes pâtissiers préférés ou les chocolats que l’on m’offrait. J’avais du mal à croire que je pourrais un jour trouver vraiment un équivalent vegan à tous mes desserts préférés.

Je suis loin d’avoir encore exploré toutes les alternatives vegan à mes anciens gâteaux préférés, comme les éclairs, le tiramisu ou encore le moelleux au chocolat. Mais petit à petit je véganise de nouvelles recettes et je m’attaque aujourd’hui aux petites bouchées au chocolat.

Et en plus de devoir véganiser les recettes, j’ai rajouté un autre challenge : le sans gluten. Depuis plusieurs semaines je me suis en effet mise au gluten free. Ayant depuis des années des problèmes de digestion, j’ai décidé de tenter cette expérience qui me réussit plutôt bien.

Si vous non plus vous ne voulez pas renoncer aux délicieux gâteaux mais que vous en avez marre d’avoir mal au ventre après en avoir dégusté un, testez cette recette !

Je vous avoue que ce matin j’ai dévoré une dizaine de ces petites bouchées et aucune douleur à l’horizon ! Ouf !

Après quelques essais de cookies-biscuits sans gluten pas très concluants, j’ai décidé de tout reprendre à 0 en utilisant des ingrédients simples que tout le monde a dans son placard ou que vous pouvez trouver facilement en magasin.

source

Si comme moi vous êtes un grand fan de la série « The Walking Dead »,  vous avez sûrement vu cet épisode où Carol fait des cookies à partir de compote de pommes. Ce qui est bien avec cette série c’est que le monde est naturellement vegan, sauf pour les cannibales bien sûr ;-) Bon malheureusement, le nombre de recettes à adapter de cette série est relativement limité mais à l’époque je m’étais dit que ça serait un bon moyen de faire des cookies vegan et j’ai gardé l’idée dans un coin de ma tête.

Pour cette recette, j’y suis allée un peu à l’aveugle. J’avais tellement l’habitude de suivre des recettes millimétrées quand je faisais de la pâtisserie traditionnelle que j’avais peur de me lancer en mode « freestyle ». Mais c’est l’âme de ce blog et en devenant vegan on est un peu obligé, donc c’est parti pour ces petites bouchées très simples et faciles à réaliser.

Ingrédients pour une quinzaine de bouchées

Pour la compote :

  • 1 pomme
  • 10 cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux bio non raffiné
  • 1 cuillère à café de jus de citron

Pour les bouchées :

  • 50 g de farine de riz
  • 35 g de compote de pommes
  • 10 g de chocolat en poudre
  • 25 g de sucre roux bio non raffiné
  • 10 g d’huile de coco
  • 10 g d’huile de noix
  • 1/2 sachet de levure sans gluten
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • Pépites ou morceaux de chocolat (optionnel)

bouchées tièdes au chocolat

La préparation

Pour la compote :

Si vous voulez faire vous même votre compote, c’est très simple et très rapide. Prendre une pomme, enlever le trognon et la couper en petits morceaux. Les mettre à feu doux dans une casserole avec l’eau, le sucre et le citron. Faire cuire environ 15 minutes puis mixer. Il vous restera même un peu de compote à déguster comme ça.

Pour les bouchées :

Préchauffer le four au T°6 (180°).

Mettre tous les ingrédients secs dans un saladier puis ajouter les ingrédients humides.

Mélanger à la spatule pour obtenir une pâte homogène.

Faire des petites boules avec la cuillère et les déposer sur un papier sulfurisé. Leur donner la forme souhaitée.

Si vous avez des morceaux de chocolat (malheureusement je n’en avais plus mais je retesterai très vite avec) déposez-les sur les petites boules.

bouchées tièdes au chocolat

Enfourner les bouchées dans le four pendant environ 10 minutes. Surveiller la cuisson.

Lorsque vous sortez les bouchées du four elles doivent être croquantes à l’extérieur et moelleuses à l’intérieur.

Elles sont délicieuses tièdes et le sucre roux utilisé leur donne un croquant avec un petit goût de caramel.

bouchées tièdes au chocolat

Si vous avez une recette sucrée que vous adorez et que vous aimeriez avoir en mode vegan et sans gluten, n’hésitez pas à me la demander en commentaire et j’en ferai un futur défi !

 

 

 

Vous en avez marre de culpabiliser en craquant sur des truffes au chocolat ? Avez-vous déjà essayé les truffes crues chocolat ? Oui, oui CRUES. C’est facile, c’est rapide, c’est délicieux et c’est moins gras. 4 excellentes raisons de se lancer.

Je ne suis pas très sucré mais j’ai toujours adoré les truffes.
En même temps j’en mangeais de manière super exceptionnelle mais c’était un des rares « aliment sucré » que j’aimais et auquel je ne savais pas dire non.
Mais depuis que je me suis mise aux truffes véganes et crues ce n’est plus devenu une exception ! Je me mets à apprécier le sucré, peut-être parce que ça correspond davantage à mes goûts.
En effet elles ne sont pas du tout grasses en bouche, il y a juste ce qu’il faut : il n’y a plus de beurre, de crème, d’œuf, ni de sucre.
Les dattes remplacent le sucre, et la banane et l’huile de coco remplacent la matière grasse. Il n’y a rien de plus simple à faire que des truffes crues et vegan, pas de stress sur les quantités à respecter scrupuleusement par peur de tout rater, on peut adapter selon ses goûts et ses envies. Cette recette est née car j’avais une banane qui était un peu trop mûre, et j’ai eu envie d’essayer de l’utiliser comme base pour des truffes.

Recette des truffes crues chocolat-banane

Ingrédients 
  • 10 Dattes
  • 1 banane bien mûre
  • 30 g d’amandes
  • 20 g de cacao cru
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de purée d’amandes
  • Coco râpées
Préparation des truffes crues chocolat-banane

Faire tremper les dattes dans de l’eau afin qu’elles ramollissent si elles sont trop dures.
Mixer les amandes au mini hachoir, puis mixer tous les ingrédients ensemble sauf la coco râpée.
Mettre la coco râpée dans un récipient.
Former des petites boules à l’aide de 2 cuillères à café puis faire rouler dans la coco râpée.
Les réserver au frigo, elles seront meilleures le lendemain.

 

Truffes crues chocolat
N’importe quel oléagineux peut être utilisé et n’importe quelle purée d’oléagineux peut être utilisée également, c’est selon ce que l’on désire, moi j’avais ces ingrédients dans mon placard.
Après il est bien sûr possible d’utiliser du chocolat en poudre « pas cru » mais il sera dépourvu de tous les nutriments et minéraux de la fève de cacao puisque il aura été torréfié à haute température.

Ce qui est assez dommage, il est l’un des aliments les plus riches : 7 fois plus riche en antioxydant que le cacao torréfié (il est largement devant le café, le thé, le vin rouge).

Il est la plus haute source de magnésium des aliments, il est également riche en fer, en potassium, phosphore, et il contient une grande quantité de théobromine qui a un effet stimulant sur l’humeur. Voilà de quoi justifier son prix :-)

Ces truffes sont de véritables boules d’énergie qui vous mettront en forme pour la journée.

Vous pouvez les faire goûter à des non vegan qui seront bluffés, ça a été le cas pour moi et personne n’a su trouver les vrais ingrédients, tout le monde était persuadé qu’il y avait des agrumes dedans :-)