, , , ,

Comment faire une omelette vegan ?

Tout est possible en cuisine végétale, même de faire une omelette sans œuf ! Si si je vous assure ;-) Et dans cet article, je vais vous expliquer comment réussir votre omelette vegan parfaite, adaptée à vos goûts ! En bonus, en fin d’article ma recette d’omelette automnale.

L’ omelette a été l’un de mes premiers défis quand j’ai décidé de ne plus consommer d’œuf… Étant vraiment accro aux œufs, j’en mangeais pratiquement tous les matins. C’était mon petit-déjeuner préféré : les œufs à la coque avec des mouillettes de pain au beurre (bien évidemment) ! Oui je suis une bouche salée.

J’adorais aussi les œufs sous forme d’omelette ou d’œufs cocotte, c’était le repas express et pas compliqué à faire que j’affectionnais particulièrement. Pour compenser le manque de mes œufs ça n’allait pas être chose facile. Enfin ça c’est ce que je pensais…

Je me suis lancée dans des omelettes vegan en voyant un reportage en Inde où ils faisaient des crêpes à base de farine de pois chiche ! Cela m’a fait beaucoup penser à la célèbre Socca mais sous forme de crêpe garnie. En y ajoutant davantage de liquide, c’est comme cela que j’ai réalisé ma première omelette vegan.

C’était très nourrissant, beaucoup plus qu’une omelette avec des œufs, mais en tout cas ça a bien fait son petit effet. C’est fou comme le fait de changer d’alimentation nous fait découvrir une nouvelle façon de manger. Et ce n’était que le début !

Je me suis dit que la cuisine vegan allait me surprendre et effectivement je n’ai pas été déçue… Tout vegan vous le dira, la cuisine végétale nous ouvre des perspectives culinaires auxquelles on n’aurait jamais pensé ni osé aller. Avant je n’aurais jamais pensé faire ce genre de plat. Je serais vraiment passée à côté de quelque chose…

Comment retrouver la texture de l’œuf ?

Mais pourquoi ces vegan s’obstinent-ils à vouloir retrouver ces aliments qu’ils ne veulent plus consommer ? Je dirais tout simplement que c’est comme ça, c’est culturel, on n’a pas un bouton pour effacer notre mémoire en changeant notre façon de vivre et on a donc parfois envie de créer ce qu’on mangeait avant, en version végétale.

Après ma recette des œufs cocotte l’automne dernier, je m’attaque aujourd’hui à la fameuse omelette !

Pour bluffer au mieux son palais il faut reproduire l’omelette comme vous la mangiez. Moi, j’étais fan des omelettes aux champignons. La première fois que j’en ai fait en mode vegan j’ai eu une explosion de joie en bouche (#foodgasm), moi qui pensais que je ne retrouverai jamais cette texture, j’ai été littéralement bluffée.

Certes, ça n’a pas le goût de l’œuf, faut pas se mentir (même s’il existe une petite astuce dont je vous parle un peu plus loin si on veut retrouver ce goût) mais heureusement j’ai envie de dire parce que désormais ce goût est associé à une souffrance à mes yeux !

En l’assaisonnant comme il faut, le cerveau est bien dérouté, car ce qui fait le goût ce sont les légumes, les épices et l’assaisonnement que vous allez choisir.

Par exemple, si vous aviez l’habitude de manger une omelette aux champignons et au jambon, en mode végétal elle pourrait littéralement vous bluffer si vous réutilisez des saveurs équivalentes comme les champignons que vous aimiez, du jambon végétal ou du tofu fumé, sans oublier les herbes aromatiques comme le persil, de l’ail, et pourquoi pas du fromage végétal ?!

Rien qu’en mettant juste que de l’ail et des herbes aromatiques, ça fait son petit effet. En faisant ma première omelette vegan j’ai compris que ce qui compte c’est l’assaisonnement et non l’ingrédient animal. Comme quand j’ai fait mon premier steak végétal. L’odeur des herbes de Provence enrobait l’atmosphère et me donnait l’impression de cuire un steak normal alors qu’il était aux haricots rouges !

Les omelettes vegans sont devenues mes amies

Si comme moi vous aviez mal au ventre après une bonne omelette bien baveuse, l’omelette vegan va peut-être vous changer la vie …. Les œufs me faisaient constamment des douleurs à l’estomac, surtout quand je les associais avec du fromage râpé, j’adorais ça, mais je souffrais à chaque fois après le repas ! Dorénavant c’est chose finie !

Je me régale d’omelettes végétales que je garnis avec des légumes du moment : poivron, champignon, épinard, ratatouille, blettes, courgette, courge ou tout simplement juste des herbes aromatiques…

Quels sont les ingrédients miracle pour remplacer les œufs ?

  • Les substituts d’œufs

En France, il existe des substituts d’œufs que l’on peut utiliser comme aide culinaire, notamment en pâtisserie (valpiform, Orgran) mais ils ne remplacent pas réellement les œufs, comme pour une omelette (que je sache) contrairement à cette marque aux US : VeganEgg qui a même été jusqu’à reproduire l’emballage !

Les avez-vous déjà testés ? Si oui n’hésitez pas à nous en parler en commentaire, ça nous intéresse d’avoir votre opinion !

  • La farine de pois chiche

Le pois chiche c’est un peu l’ingrédient miracle dans l’alimentation végétale. Il est riche en vitamines et minéraux: du fer, du magnésium, du potassium, des vitamines B, du cuivre, entre autres.

La farine de pois chiche est la farine parfaite au niveau texture et son goût unique est juste trop bon.

  • Le tofu soyeux

Le tofu soyeux vous ne connaissez pas ? C’est comme du tofu mais en beaucoup plus crémeux, un peu comme du fromage blanc. Le tofu est riche en protéines végétales et pauvre en matières grasses, peu calorique, riche en calcium.

Le tofu soyeux lui, va apporter le côté crémeux à l’omelette.

En utilisant de la farine de pois chiche et du tofu soyeux votre omelette vegan sera beaucoup plus consistante qu’avec des œufs mais également beaucoup plus nutritive et ceux sans la moindre trace de cholestérol que contiennent énormément les œufs.

Ici une omelette aux blettes sans tofu

Comment faire une omelette vegan parfaite ?

Pour faire une omelette vegan parfaite il n’y a pas de secret, il faut se lancer et tester selon ses préférences ! C’est comme les omelettes avec des œufs, selon si vous aimez qu’elles soient fermes ou plutôt baveuses (selon vos envies aussi).

La mienne ici est plutôt moelleuse. Je la fais comme je l’aime, mais je ne vous dirai pas qu’elle est parfaite c’est selon les goûts de chacun : omelette baveuse, épaisse, fine, ferme … Bref vous avez compris.

ASTUCE : Il est également possible d’utiliser du sel noir d’Himalaya appelé aussi Kala Namak, c’est un sel particulier qui a le goût et l’odeur de souffre et qui rappelle donc l’œuf. Son odeur unique est très surprenante.

Vous pouvez utiliser du tofu soyeux mais aussi du yaourt ou de la crème végétale en mélangeant des noix de cajou (environ 30 g) avec un peu d’eau pour obtenir une crème bien onctueuse.

Si vous n’avez que de la farine de pois chiche dans votre placard essayez et vous serez déjà bluffé avec seulement cet ingrédient, de l’ail et des herbes aromatiques.

Si vous aimez l’omelette baveuse et bien garnie c’est cette recette qu’il vous faut !

L’omelette est le plat parfait qui s’accommode toute l’année. En ce moment on est en plein automne, j’ai donc utilisé de la courge et les shiitakes pour cette omelette de saison.

À vous d’en mettre ou pas ou d’utiliser un autre légume de saison de votre choix.

Ingrédients pour une omelette vegan pour 2 personnes

omelette vegan

  • 100 g tofu soyeux
  • 50g de farine de pois chiche
  • 10 cl d’eau (ou lait végétal)
  • 50 g de champignons (ici shiitakés)
  • 100 g de chair de courge
  • 1 ail
  • 1 oignon
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre

Préparation de la garniture

omelette vegan

  1. Émincer l’ail et l’oignon.
  2. Les faire revenir dans de l’huile à la poêle.
  3. Couper les légumes en lamelles.
  4. Ajouter le tout à la poêle.
  5. Laisser mijoter quelques minutes.
  6. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre.

Préparation et cuisson de l’omelette vegan

omelette vegan

  1. Dans un récipient, mélanger la farine de pois chiche et le tofu soyeux, ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant.
  2. Ajouter la garniture cuite et bien mélanger.
  3. Huiler une poêle, une fois chaude verser la préparation et bien la répartir dans la poêle de façon homogène.
  4. Laisser cuire sur feu moyen pendant 5-10 minutes jusqu’à ce que l’omelette soit cuite et selon si vous l’aimez plutôt « baveuse » ou plutôt bien cuite.
  5. Faire glisser l’omelette dans une assiette en rabattant la moitié de l’omelette sur l’autre moitié.

omelette vegan

J’espère que cette recette vous plaira. N’hésitez pas à partager votre avis, surtout si vous l’avez testée :-)

, , ,

25 idées d’apéro vegan

L’été arrive lentement mais sûrement et avec lui, inévitablement les invitations à l’apéro ou à manger chez vos amis, dans votre famille, à des piques-niques et même pire … à des barbecues !

Que faut-il faire ? Dire non systématiquement pour ne pas déranger, ne pas choquer, ne pas avoir à débattre de véganisme pour la millième fois ? Ou alors vouloir quand même conserver un semblant de vie sociale et se retrouver dans l’arène entre les tranches de saucissons et le cocktail de crevettes au risque de craquer ?

Au départ on a tendance à refuser les invitations car même si ça peut faire plaisir que des gens s’intéressent et nous posent des questions sur le véganisme, on sait qu’il y aura toujours ce moment où le débat va partir en live et qu’au final chacun campera sur ses positions. C’est souvent pour ce genre de situation qu’on reste flexitarien pendant des années avant de devenir complétement vegan.

Et l’autre raison est que ça peut nous sembler difficile d’organiser un apéro vegan mais en fait on se rend vite compte qu’il y a beaucoup plus de diversités et de choix si l’on oublie l’éternelle planche de charcuterie et de fromage.

Si vous aussi, on vous a déjà invité à un apéro en vous faisant comprendre que vous aurez droit à du pain sec et à la feuille de salade qui sert de déco, pas de panique. Avec un peu d’organisation et de préparation, tout est gérable et pour ceux qui n’ont pas envie de se prendre la tête à l’avance avec des préparations, tout n’est pas perdu. Il y a des petites astuces qui pourront vous sauver la mise à la dernière minute et toujours en mode freestyle :-)

Et au final ce sont des recettes qui plaisent à tout le monde ! Je faisais déjà bon nombre de ces recettes avant d’être vegan et personne ne me posait jamais de questions. Mais aujourd’hui, à chaque fois que je suis invitée à un apéro, les gens ont toujours des a priori genre « ah c’est ton truc vegan … » mais dès qu’ils goûtent, ils adorent (enfin c’est ce qu’ils disent) !

Alors profitez de l’apéro pour faire découvrir la cuisine végétale, c’est un des meilleurs moyens !

L’apéro vegan dans tous ses états

Je vous avoue, on a un peu de chance dans le sud, on peut quasiment réussir à passer le stade de l’apéro sans que personne ne remarque qu’on est vegan (oui, oui, c’est possible !).

Nous avons une multitude de tartinades, snacks et autres amuses-bouches naturellement vegan et c’est assez facile de les faire soi-même ou de les acheter tout fait (optez pour le logo vegan ou surveillez les étiquettes quand même, j’ai déjà vu du fromage dans du caviar d’aubergine !).

Bon après si vous venez d’une région où on vous sort les mini-saucissons, le pâté de canard et les rillettes d’entrée de jeu, bon ok, la tâche va s’avérer un peu plus délicate … mais il vous restera toujours les cornichons ;-)

Mais non, soyons positif, voici une liste non exhaustive d’apéro vegan, que vous pouvez dégainer ni vu ni connu à n’importe quelle soirée.

Les tartinades & pâtés

Faites découvrir à vos amis la célèbre tapenade d’olives, ou encore le caviar d’aubergines ou de tomates. Apportez un petit pot de chaque, en libre service avec des gressins ou alors sur des petits toasts. Tout le monde aime ça et ça se marie très bien avec un petit verre de vin par exemple.

Et sinon, une tartinade qui plait systématiquement à tout le monde : le houmous, cette spécialité à base de pois chiche et de tahini. Vous pouvez en proposer un traditionnel ou comme moi, le revisiter selon vos envies. J’adore les houmous hybrides : moitié houmous et moitié légumes (carottes, betteraves, févettes, …)

  • Recette du houmous traditionnel

Mixer 200 g de pois chiche cuits avec 1 cuillère à soupe de tahini, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil frais ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et selon la consistance souhaitée. Servir frais.

  • Recette du houmous aux févettes

apéro vegan

Mixer 100 g de pois chiche cuits avec 100 g de févettes crues, 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil frais ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et selon la consistance souhaitée. Servir frais.

On peut également réaliser du pâté vegan, c’est même très facile et beaucoup plus économique que de l’acheter tout fait.

  • Recette du pâté aux lentilles

apéro vegan

Cuire 250 g de lentilles vertes dans de l’eau et 12 cl de vin rouge avec du laurier, du thym et du romarin pendant environ 20 minutes. Égoutter et mettre dans le mixeur/blender avec 4 cuillères à soupe de câpres, une dizaine de cornichons, sel, poivre, 2 cuillères à soupe de levure maltée. Selon la puissance du mixeur, ajouter du lait végétal pour obtenir la consistance souhaitée. Conserver au frais et servir sur du pain maison.

La boulange

Pour accompagner les tartinades et pâtés en tout genre, quoi de mieux que d’apporter quelques crackers ou encore des petits pains maison.

  • Recette de petits pains express

apéro vegan

Pour 8 petits pains : Mélanger 400 g de farine, 10 g de poudre à lever, 1 cuillère à café de sel et 25 cl d’eau tiède. Séparer en 8 pâtons, les aplatir puis les cuire soit à la poêle, soit au four T7 (210°) pendant 8-10 minutes.

  • Recette de crackers aux graines

apéro vegan

Mélanger 50 g de mélange de graines (lin, sésame, pavot), 100 g de farine de pois chiche, 3 c. à soupe d’huile d’olive, 4 c. à soupe d’eau, sel, mélange de baies, épices au choix (herbes de Provence, cumin, curry, piment …). Étaler le mélange sur une plaque allant au four et cuire à T5  (150°) pendant 45 minutes. Puis casser les crackers à la forme souhaitée.

 

Apéro vegan Finger-food

Si vous avez envie de mettre la main à la pâte et de montrer vos talents de cuisinier à vos amis, il y a plein de choses que vous pouvez préparer à l’avance et apporter.

 

apéro vegan

Un de mes apéros préférés quand l’été arrive : la pissaladière niçoise. Aussi bonne chaude, tiède que froide, elle régalera tout le monde.

apéro vegan

Les nuggets de seitan épicés c’est un peu mon obsession du moment depuis que je les ai goûtés, j’en rêve à chaque apéro !

apéro vegan

Ma recette d’apéro express par excellence: la socca revisitée. Très rapide et simple à faire, on peut la revisiter selon les envies. Sur cette photo c’est une socca aux oignons.

apéro vegan
Un peu plus longue à préparer mais ça en vaut la peine. Des beignets de fleurs de courgettes délicieux et originaux pour vos apéros !

Apéro chips

C’est l’heure d’installer tout plein de petites choses sur la table. Ok, tout le monde a sorti ses Pringles goût onion & cream ou ses chips poulet barbecue, mais vous, vous allez jouer l’originalité ! Apportez des chips de betteraves, vitelote et patates douces (on les trouve facilement au supermarché), tout le monde va vouloir goûter et va être conquis.

apéro vegan

À Nice, un chef niçois Luc Saledo a créé ces chips inédites : les Socca Chips, c’est bon, c’est sans gluten et complétement addictif surtout quand on est fan des pois chiche sous toutes leurs formes comme moi, comme vous avez peut-être pu le remarquer haha.

apéro vegan

Ou alors, pour un snack plus light, proposez un mélange d’oléagineux : noix de cajou, amande, noisette, raisins secs, cacahuètes. Allez en magasin bio ils en vendent en vrac, ça revient moins cher en plus et ils ont des mélanges sympa comme cajou-curry. Personne ne va se dire : « bouhou j’en veux pas c’est vegan », ils vont se jeter dessus sans réfléchir et manger tout votre sachet (faites des réserves !!).

Avant je faisais mes chips de légumes au four mais depuis que j’ai un déshydrateur Sedona, j’opte pour ce mode de cuisson, ça permet d’avoir le croustillant tout en gardant les nutriments des légumes.

ApéRaw 

Vous connaissez tous les bâtonnets de concombre et de carotte qu’on trempe dans un dip mais l’apéritif cru c’est bien plus que ça ! Voici quelques recettes si vous avez envie d’inviter l’alimentation vivante à l’apéraw ;-)

  • Recette de chips de légumes

Vous prenez n’importe quel légume (en ce moment c’est la saison des carottes nouvelles, courgettes, aubergines, betteraves nouvelles, pommes de terre nouvelles) ou feuillus (basilic, fanes de betterave). Couper en très fines lamelles (à la mandoline c’est plus facile). Dans un saladier ajouter les légumes coupés, de l’huile d’olive et au choix : curry, cumin, piment, paprika, citron, tamari, sirop. Mélanger pour que l’huile enrobe bien chaque lamelle. Cuire dans un déshydrateur à 42°C pendant environ 6 heures. Retourner à mi-cuisson.

  • Recette de la mousse de betterave crue

apéro vegan

Râper des betteraves crues puis les mixer avec 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et la consistance souhaitée.

  • Recette de summer maki

apéro vegan

Râper 1 pomme granny et 1 concombre puis les égoutter. Couper un melon en bâtonnets. Prendre une feuille de nori, étaler dessus les légumes râpés, le melon et des graines germées. Rouler les makis puis les couper et saupoudrer de graines de sésame. Pour la sauce : sauce tamari, purée de cacahuète, wasabi.

Pour plus d’idées, retrouvez 10 recettes de makis d’été en cliquant ici !

apéro vegan

Pour les plus aventuriers, voici ma recette du tartare d’algues, servi avec des crackers crus dont vous avez la recette ci-dessous.

  • Recette des crackers crus

apéro vegan

Râper 5 carottes. Mixer au blinder 5 cas de lin, 5 cas de graines de chia, 5 cas de sésame. Mixer le tout avec un jus de citron, 1/2 oignon, 20 cl d’eau et des épices au choix pour obtenir une purée. Étaler le mélange sur une plaque de déshydratation et le cuire 12h à 42°C. Retourner à mi-cuisson. Puis casser les crackers à la forme souhaitée.

Apéro Vegan Freestyle

  • Recette du tacos freestyle

apéro vegan

J’ai fait ce tacos avec un reste de pâte à ravioli et comme vous avez été nombreux à liker cette photo sur mon compte Instagram je partage avec vous cette recette improvisée :

Pour la pâte : mélanger 200g de farine, 10 cl d’eau, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, du sel. Séparer en petit pâton, les étaler et leur donner une forme ronde. Les cuire à la poêle quelques minutes, il faut que la pâte reste souple. Les poser dans une assiette au fur et à mesure et poser un torchon propre dessus pour qu’ils ne durcissent pas.

Pour la garniture : couper un avocat en tranche, ici j’ai ajouté quelques lamelles de chou rouge, quelques radis et des graines germées. Mais vous pouvez adapter le contenu selon la saison.

Pour la sauce : noix de cajou, ail, oignon, levure maltée, vinaigre de cidre, lait végétal pour la rendre plus fluide.

  • Recette de tortilla freestyle

apéro vegan

Encore une recette improvisée entre la quiche, l’omelette et la socca …

Mélanger 200 g de farine de pois chiche, 40 g d’eau, fanes de carottes (mais vous pouvez mettre n’importe quel légume), curry, sel, poivre. Verser dans une grande poêle allant au four mais le mélange doit quand même avoir une bonne épaisseur. Cuire au four T7 (210°) pendant 30 à 40 minutes. Couper des carrés et servir !

Apéro vegan à l’arrache

Vous avez une invitation de dernière minute, même pas le temps de passer au magasin pour acheter quelque chose que vous êtes déjà sur place. À première vue, rien de vegan sur la table, que faire ?

Ça m’est arrivé l’autre jour, et du coup j’ai dû improviser. J’ai demandé à mon hôte si elle avait du pain (ça normalement c’est jouable), des tomates et un peu d’huile d’olive. Si vous arrivez à trouver dans les placards de l’ail en poudre qui traine et un peu de basilic c’est encore mieux. En 5 minutes vous pouvez réaliser ces bruschettas express. Et voilà, vous êtes sauvé !

bruschetta tomates vegan

Apéro vegan pour les flemmards

Si vous avez un peu de temps devant vous pour faire les courses, dans les magasins bio vous trouverez de nombreuses options vegan pour l’apéro. Voici mes préférées :

apéro vegan

Le faux-gras de Gaia : pour une occasion spéciale vous pouvez sortir la terrine de faux-gras à tartiner. La texture est bluffante.

« Dolmadakia » – feuilles de vignes farcies :  Je n’ai jamais essayé d’en faire mais j’en achète de temps en temps, je rajoute un peu de citron et le tour est joué.

Le Taramalg : J’en ai acheté deux-trois fois et la ressemblance avec le tarama est vraiment hallucinante. Personne ne devinera jamais que c’est vegan.

Les terrines Björg : J’en mangeais déjà avant de devenir vegan, j’aime particulièrement la terrine forestière et celle aux légumes du soleil. En plus ils les font désormais sans huile de palme.

Les tartinades Bonneterre : Je connais 3 goûts : trio de poivrons, petits pois basilic et courgettes curry. Elles sont vraiment délicieuses, simplement en tartine sur du pain.

Quoi boire ?

Bon maintenant qu’on a tout un tas de recettes pour éviter de picoler le ventre vide, il faut quand même se poser la question des boissons.

Est-ce que je peux tout boire ? Après tout il n’y a pas d’animaux dans l’alcool ?

Et bien … si … Malheureusement. Oui, les déchets d’animaux sont partout et les fabricants de vin et de bière utilisent des vessies de poisson et de la gélatine de porc dans leur alcool.

Mais tout n’est pas perdu !

Certaines marques sont clairement vegan comme Heineken ou encore Guiness qui a fait un gros buzz cette année en passant vegan justement.

Pour les vins, c’est un peu plus difficile car pour l’instant l’étiquetage des bouteilles avec le logo vegan est loin d’être obligatoire (on va peut-être y arriver) donc plusieurs choix s’offrent à vous :

  • si vous avez un vin fétiche, vous pouvez envoyer un mail au vigneron pour lui demander clairement.
  • si vous allez visiter des caves, ou acheter vos vins dans des magasins spécialisés, vous pouvez également poser la question, avec un peu de chance ils sauront la réponse. C’est ce que j’ai fait dans les vignobles de Bellet à Nice et j’ai été très agréablement surprise de savoir que pour certains, leur vin était non seulement bio mais aussi vegan !
  • en magasin bio, les vins ont plus de chance d’avoir le logo vegan ce qui lève tous les doutes.

Et sinon, vous pouvez vous rendre sur ce site : http://www.barnivore.com/ qui répertorie toutes les boissons vegan.

Voilà, bon ça ressemble un peu au parcours du combattant rien que pour l’apéro, mais une fois qu’on a pris de bonnes habitudes, c’est beaucoup plus facile.

Et vous, quelles sont vos recettes préférées pour un apéro vegan réussi ?

, , , , ,

Comment remplacer les produits laitiers ?!

Alors ça y est ? Vous êtes prêt à faire le grand saut et à tester une des expériences les plus extrêmes de votre vie haha : dire non à un burger triple cheese, à une fondue savoyarde ou encore à votre crème glacée vanille-cookie préférée? :-) Félicitations ! Mais maintenant se pose la question de remplacer les produits laitiers et de pouvoir à nouveau manger tous ces plats mais en version végétale ? Bonne nouvelle : c’est POSSIBLE et on va vous dire comment !

Pas toujours évident c’est sûr, ils sont tellement partout et nous avons été tellement habitués à eux depuis notre plus tendre enfance que c’est un peu comme conduire une voiture anglaise du jour au lendemain, non? On s’imagine qu’on est capable de le faire, car on sait conduire mais tous nos repères sont chamboulés, alors il va falloir un temps d’adaptation. Ben voilà à quoi vont peut-être ressembler vos premiers pas dans la végétalisation de l’alimentation : vous savez cuisiner mais les ingrédients seront un peu différents. Mais ce n’est pas grave, car au final vous allez y arriver, tout comme nous y sommes arrivées. Et non seulement vous serez super fier de vous, mais en plus, ça va changer votre vie !

Dans cet article, nous allons faire un tour d’horizon des multiples possibilités qui s’offrent à vous si vous décidez de remplacer les produits laitiers dans votre quotidien : lait, beurre, fromage, crème, yaourts, crème glacée, chantilly …

Dans notre société où on nous rabâche qu’il faut consommer 3 produits laitiers par jour, qu’un gâteau n’est pas réalisable sans lait, beurre ou œuf et que la base de toute cuisson est le beurre, ce n’était pas gagné. Mais pourtant, vous vous êtes déjà prouvé à vous-même qu’il était possible d’arrêter ou de diminuer sa consommation de produits carnés, sans changer ses habitudes, et même qu’au lieu de retirer des produits, ça vous en a probablement rajouté beaucoup plus dont vous ne soupçonniez même pas l’existence.

C’est la même chose avec le lait, mais en encore mieux ! Avant vous aviez le choix entre : du lait de vache entier, du lait de vache demi-écrémé, du lait de vache écrémé ou encore du lait de vache méga écrémé. Si vous étiez aventureux, peut-être du lait de brebis ou du lait de chèvre ?

Bref rassurez-vous, cette époque de votre vie est révolue ! Vous allez avoir le choix entre une multitude de laits à base de céréales ou d’oléagineux, qui apportent tous des nutriments différents, une texture différente, un goût différent à choisir selon ses envies, ses besoins, ses goûts ou les recettes que vous allez faire (sucrées et/ou salées).

Il faut quand même bien garder à l’esprit que remplacer ne signifie pas retrouver exactement le même goût, mais vous allez pouvoir découvrir de nouvelles saveurs et vous régalez de manière saine, végétale et cruelty free. Elle est pas belle la vie ?

Avant de démarrer l’article, nous tenons à vous dire merci d’avoir été si nombreux à lire notre dernier article sur les 17 raisons d’arrêter les produits laitiers posté dimanche dernier.

Concernant ce nouvel article, nous sommes aujourd’hui le 1er Juin, date de la journée mondiale du lait. Ça semble donc être pour nous le bon jour pour partager avec vous toutes les astuces pour remplacer les produits laitiers.

Comme notre blog n’a même pas un an, nous n’avons pas encore des dizaines de recettes à notre actif sur le thème des produits laitiers végétaux donc pour que cet article soit le plus complet possible, nous avons été piocher chez d’autres blogueuses végétales qu’on adore pour vous proposer un petit florilège de recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres !

Un dernier point, sachez que cet article n’est pas un article sponsorisé par des marques, nous partageons simplement notre expérience et nos goûts, qui peuvent totalement varier d’une personne à l’autre.

 

LE LAIT

Par quoi remplacer le lait de vache ?

Le lait est vraiment le produit laitier le plus simple à remplacer. Au début, si vous êtes vraiment habitué au lait de vache, le lait végétal va peut-être, enfin sûrement vous sembler bizarre : pas de goût, trop de goût, trop fort, pas assez fort. Tout est question d’adaptation et de prendre son temps pour trouver le lait qu’on préfère. Après quelques temps, votre palais aura évolué et s’habituera à ses nouvelles saveurs. Pire, vous ne serez plus capable de reboire du lait de vache ! Bref je ne vais pas répéter ce que j’ai déjà expliqué dans l’autre article.

Laits VG

Pour vous aider dans votre choix, voici un petit aperçu des laits végétaux que nous consommons régulièrement.

Nos basiques :

  • Le lait de soja : C’est le moins cher, il existe dans de nombreuses marques différentes, vous pouvez le trouver enrichi en calcium, avec des saveurs : vanille, chocolat ou autre. Pour le lait de soja, il est, je pense, important de le prendre bio pour s’éviter tous les OGM. Vous pouvez le trouver à moins d’1€ la bouteille. Je l’utilise pour faire mes chocolats chauds ou alors en cuisine. De ceux que j’ai goûté jusqu’à présent, mon préféré est celui de la marque Provamel, enrichi en calcium, avec son petit goût sucré par un concentré de pommes.
  • Le lait d’amande : Alors moi je ne suis pas super fan du goût d’amande mais ils en ont sorti avec un goût d’amande plus léger qui peut correspondre aux gens comme moi. Par contre je l’utilise facilement en pâtisserie. Une fois j’ai acheté une boite de poudre d’amande, me disant que c’était moins cher et plus pratique mais j’ai été très déçue du goût. Je ne réitérerai pas. Je préfère acheter le lait en brique en attendant de pouvoir le faire moi-même.
  • Le lait de riz : Il a un goût assez neutre, on l’utilise également pour le petit déjeuner ou en cuisine. Il en existe aussi des aromatisés dont le lait de riz au coco de Lima qui est vraiment délicieux.

Nos chouchous :

  • Le lait sarrasin : Je viens tout juste de le tester, j’ai acheté hier le petit dernier de la marque Lima. C’est un lait avec un goût assez relevé, il était très bon avec des céréales ou un muesli.
  • Le lait coco : Ça a été moins premier lait végétal. Je l’utilise à peu près partout : dans les smoothies, avec des céréales, en chocolat chaud mais aussi dans beaucoup de mes plats cuisinés aux saveurs asiatiques ou indiennes comme dans le crurry ou les nems.
  • Le lait de macadamia : Je n’en ai pas bu souvent car il est assez cher mais de temps en temps, si je veux me faire un petit plaisir, c’est vraiment délicieux, la texture est très onctueuse et le goût très agréable.
  • Le lait choco-noisette : Alors déjà le lait de noisette est un délice à lui tout seul mais le lait choco-noisette de la marque Bjorg est une petite tuerie !

fiche-laits-vegetaux

Si vous êtes intéressé par les bienfaits de chaque lait, vous pouvez trouver facilement ces informations. Pour notre part, nous n’y faisons pas vraiment attention, nous varions les laits selon nos envies. De toute manière il est impossible de manger en un repas tous les nutriments à notre disposition. Et je ne comprends pas pourquoi alors qu’en tant qu’omni personne ne se pose jamais de questions sur tel ou tel aliment, mais du jour au lendemain en devenant vegan on devrait faire une liste de toutes les vitamines, de tous les nutriments et de toutes les protéines qui existent afin d’être sûr de ne manquer de rien, comme si tout était dans la viande et les produits laitiers. Varier les aliments d’origine végétale est le meilleur moyen de ne pas avoir de carences, sans devoir passer par des calculs de maths sup.

Où en trouver ?

Pendant longtemps le manque d’information, même carrément la désinformation et le manque de choix dans les supermarchés ont été un frein pour passer au lait végétal. Aujourd’hui, si vous allez faire un tour dans votre magasin bio, vous allez voir un rayon entier avec des vingtaines de laits végétaux différents, et même au supermarché ils disposent d’un plus large choix.

Comment faire son lait végétal ?

N’ayant pas un blender assez puissant, je n’ai malheureusement encore jamais fait de lait d’amande ou d’autres oléagineux.

Mais la recette est très simple : on choisit un oléagineux, on le fait tremper, on le mixe, on rajoute de l’eau et on le filtre (on peut rajouter du sirop d’agave ou autre liquide sucrant).

Le seul que j’ai déjà fait c’est le lait de soja, c’est le plus compliqué à faire car on doit cuire le soja jaune (il est toxique cru). Si on continue on peut obtenir du tofu. Mais ce qui est intéressant quand on fait ce lait là c’est qu’on récupère le résidu : l’okara qui peut être très utile en cuisine. On en fait des steaks, des gâteaux, des gratins etc …

Mais voici 3 recettes que je vais m’empresser de tester dès que j’aurai un nouveau blender  !

montagelait

Lait végétal d’amande d’Anna et Olivia
Lait noisette de Saveurs Végétales
Lait de cajou d’Antigone XXI

LES NOIX C’EST LA VIE !!! :-)

Comment-utiliser-les-noix

YaourtS & crèmes desserts

Bon soyons honnête, on n’est pas très yaourt. On l’était déjà pas avant, sauf aux périodes où on était convaincu qu’il fallait en manger pour avoir des os forts ou que ces 4 yaourts à 0% allaient nous nourrir pour la journée.
Bref, on n’a pas une super relation avec les yaourts donc on ne s’est pas jeté dessus pour tester toutes les versions végétales… Je n’ai jamais eu de yaourtière, même si je l’ai envisagé à un moment donné donc je fais mon mea culpa : je n’ai jamais fait un seul yaourt maison de ma vie. Cette section va donc être beaucoup plus courte que les autres.

Par quoi remplacer le yaourt ?

Je pense qu’il existe autant de possibilité de yaourts végétaux que de laits végétaux. Donc encore une fois, si vous êtes accro aux yaourts, vous allez pouvoir jouer avec les saveurs, les goûts, les textures.

Comment faire ses propres yaourts ?

En tout cas si vous êtes plus courageux que moi, voici 3 recettes pour faire des yaourts végétaux très facilement. J’y viendrai peut-être un jour pour essayer quand même !

montageyaourtsvg

Yaourt au lait d’avoine de Cléa Cuisine

Yaourts choco-vanille de Dans la cuisine de Djanisse

Yaourt au lait d’amande de My Sweetfaery

Où en trouver ?

Comme pour le reste, en magasin bio vous aurez plus de choix mais ils font quand même leur arrivée en supermarché.

Bon on en a quand même testé quelques uns vendus en magasin bio :
Des yaourts au soja, soja vanille, soja chocolat mais on n’a pas vraiment été convaincues. Par contre je me sers des yaourts natures pour faire mes Naans indiens, des tandooris et d’autres plats dans la cuisine indienne.
On a également testé dernièrement le dessert au riz moka de Lima. C’était vraiment pas mal niveau goût et texture, sympa pour finir un repas.

LES CrèmeS

Par quoi remplacer la crème en cuisine ?

Alors la crème, ça on adore ! Comme pour le lait, il en existe des vingtaines de sortes différentes. Et une crème de même type peut varier selon la marque.
Selon l’utilité que vous en avez, il y a sûrement la crème idéale pour vous. Il y en a qui sont plus ou moins fluides, plus ou moins sucrées, plus ou moins légères.

Les crèmes d’amandes et de coco peuvent apporter quelque chose dans la cuisine indienne et sont aussi également très agréables pour réaliser des gâteaux. Et Lorelei les utilise dans ses desserts comme par exemple dans la galette des rois.

Si on veut un goût neutre pour débuter, la crème de riz est le bon choix.

Certains peuvent trouver que les crèmes de soja sont assez fortes, mais à la cuisson elles perdent de leur goût.

Ces crèmes s’utilisent comme vous utiliseriez votre crème fraiche habituelle. Mais elles ont même des petits plus.

Par exemple désormais je fais ma mayonnaise vegan à base de crème de soja. Je la fais émulsionner avec de la moutarde, de l’huile et des herbes. C’est bluffant !

Comment faire de la crème végétale ?

Tout comme pour faire du lait VG, on mixe des noix et de l’eau, mais on ajoute moins d’eau. Les noix de cajou se mixent facilement avec un blender pas forcément très performant.

Où en trouver ?

Comme pour les laits, on en trouve un très large choix dans les magasins bio, mais également dans les supermarchés.

Beurre

Par quoi remplacer le beurre ?

Si vous êtes dans le sud, vous allez facilement le remplacer par l’huile d’olive.

Si vous cuisinez asiatique, par l’huile de sésame qui peut apporter une touche gourmande.

Pour remplacer le beurre à la cuisson, on peut utiliser de l’huile de coco désodorisée ou non selon ce qu’on a à cuire. Par exemple, j’adore cuire les crêpes sucrées ou les pancakes avec l’huile de coco.

Les margarines :

Nous en avons testé plusieurs. La première que j’ai achetée était « mOlivo Bio » mais nous n’avons pas vraiment aimé, surtout en tartine, le goût de l’olive était vraiment fort et bizarre (alors qu’on adore l’huile d’olive). Et pour la cuisson, dans ce cas, autant prendre de l’huile d’olive directement.

Par contre après nous avons découvert le « Vita Coco », qui lui est sans huile de palme et vraiment parfait à tartiner sur du pain avec de la confiture, il a un léger de goût de coco.

Comment faire du beurre végétal ?

Encore quelque chose que je n’ai pas testé, parce que ma consommation de beurre est quand même très exceptionnelle. Je crois qu’en un peu plus d’un an, on a dû en acheter 3 fois …Mais cette recette d’Au Vert avec Lili a l’air top !

margarine VG
Margarine maison sans huile de palme d’Au Vert avec Lili

Où en trouver ?

Il faut faire attention avec les margarines, elles ne sont pas toutes vegan. En effet pour les additifs E471 et E472 il n’y aucun moyen de savoir si ils sont d’origine animale ou végétale. Et ils sont souvent présents dans les margarines. Il vaut mieux les acheter en magasin bio et les prendre avec le logo vegan sinon bien lire l’étiquette afin d’être sûr qu’elles n’en contiennent pas .

Et deuxième problème, beaucoup contiennent de l’huile de palme avec tout ce que cela engendre. Et qui est loin être vegan vu le massacre des orangs-outans, sans parler qu’elle est bonne ni pour la santé ni pour la planète ni pour les producteurs : Huile de palme : quadruple peine !!

Pour l’huile de coco, vous la trouverez en magasin bio également.
Les autres huiles elles, se trouvent partout.

Glaces & Crèmes glacées

Par quoi remplacer les glaces non vegan ?

Les grosses chaleurs arrivent (bon tout du moins dans le Sud …) donc vous n’allez pas renoncer aux glaces ! En plus les glaces, là pour le coup c’est super simple !

En règle générale, les sorbets sont naturellement vegan, vous pouvez quand même demander confirmation, on n’est jamais trop prudent.
Pour faire des sorbets, il vous faut des fruits.
Pour faire des crèmes glacées, il vous faut votre parfum préféré (chocolat, vanille, moka, caramel) et du lait végétal.

Comment faire de la glace ?

montageglaces

L’été dernier j’ai posté une recette de glace vegan. C’était une de mes premières recettes !

Et depuis que j’ai mon extracteur, je fais de la glace encore plus facilement : je mets le fruit de mon choix au congélateur pendant plusieurs heures/jours puis quand je veux ma glace, je le sors et je le passe à l’extracteur. Ça me donne directement de la glace. Mais on peut avoir le même résultat avec un bon blender.

Et pour avoir la texture crémeuse d’une crème glacée, on peut rajouter de la banane, de l’avocat, de la mangue… Ce qui en fait une glace crue comme par exemple cette Glace aux fruits rouges du blog La France Crue.

Si vous avez une sorbetière sous la main et que vous avez très envie d’une crème glacée plus traditionnelle, Manon du blog VG-tables propose sa recette de crème glacée avec un cornet vegan. Miam !

Où en trouver ?

Bon alors les glaces végétales ça ne court pas encore les rues. Bien sûr il y a toujours les sorbets, et certaines marques, notamment américaines se mettent aux crèmes glacées à base de lait d’amande. Mais je ne les ai pas encore vues en rayon ici.

À Nice, il y a aussi plusieurs glaciers qui proposent des options vegans, j’ai été vraiment surprise de manière positive de cette avancée, encore l’an dernier, ça n’existait pas. Donc je pense qu’on est dans un bon mouvement et que prochainement les glaces vegans vont envahir les supermarchés haha !

Chantilly

Comment faire de la chantilly vegan ?

L’été arrive et en été, on a toujours envie de chantilly ! Avec des fraises, sur une bonne gaufre, sur une tarte tatin …

Pas de panique j’ai la recette idéale et en plus c’est hyper facile, je l’avais faite avec une tarte tatin revisitée.

Chantilly

Une brique de 33 cl de lait coco
2 cuillères à soupe de sucre glace

Mettre au réfrigérateur la veille le lait coco, garder la partie figée du lait coco et conserver la partie liquide pour une autre recette (curry, velouté de légumes, dhaal, smoothie, …) Mettre quelques minutes le récipient dans lequel la coco va être fouetté au congélateur. Ensuite fouetter le coco avec le sucre glace.

Où en trouver ?

Je n’ai pas encore vu de chantilly vegan toute prête vendue en magasin bio, mais sur Un Monde Vegan par exemple, ils en vendent.

 

LEs Fromages

Alors nous y voilà ! Le meilleur pour la fin ! …

La GRANDE question existentielle : Comment vivre sans fromage ?

Comme promis, voici un début de réponse après une année de véganisme. Je pense que c’est un très vaste sujet et que ça va beaucoup se développer ces prochaines années, alors j’espère que c’est juste le premier de nombreux autres articles à la découverte des fromages végétaux !

fromage no-muh

Par quoi remplacer le fromage et où en trouver ?

Le fromage végétal peut être fait à base de soja ou d’oléagineux.
Puis ils peuvent être déclinés à l’infini selon les épices, les baies, les arômes qui seront apportés.
Et pour les sauces fromagères, on peut utiliser les mêmes bases mais aussi des pommes de terre !

Il existe une grande variété de fromages végétaux mais malheureusement ce n’est pas encore très développé chez nous, contrairement à d’autres pays comme les Etats-Unis ou l’Allemagne où même des « fromageries vegan » existent. C’est le monde à l’envers on se croirait en France dans cette vidéo où des américaines essaient des « vromages » ;-)

Même si on ne comprend pas l’anglais, on comprend que c’est bon !!

Mais ça se développe, comme par exemple à Paris avec Jay & Joy. Je n’ai pas encore testé leurs fromages mais si je suis de passage à Paris je n’y manquerai pas !
En tout cas ils montrent bien que les fromages végétaux ne sont pas des substituts sans goût au fromage mais bien un savoir faire à part entière et un goût bluffant qu’on apprend à découvrir et à aimer. Ils peuvent être à pâte dure, à pâte molle, fondant, crémeux, bref tout est possible :)

Si vous n’êtes pas sur Paris, vous pouvez toujours en commander via internet, ou en trouver dans certains magasins bio.

Comment faire du Fromage VG ?
La bible du fromage 

SONY DSC

Si comme moi vous avez envie de vous lancer à votre tour dans l’aventure des fromages vegans, il y a des recettes très faciles et accessibles pour débuter.

L’article de référence en la matière est celui d’Antigone XXI qui propose pas moins de 4 façons différentes de faire du fromage : frais, fermenté, corsé et rôti !

Une véritable source d’inspiration.

Les fromages à tartiner 

fromageveganannaetolivia

Ce qui est bien avec les fromages végétaux c’est qu’on peut les adapter selon les saisons, comme par exemple la dernière recette d’Anna et Olivia à l’ail des ours. Ça fait envie !

fromageVG
À l’automne dernier j’avais fait un fromage aux baies roses et à l’aneth et ma prochaine lubie sera de faire un fromage aux noix et figues ! J’attends qu’elles arrivent sur le marché.

Les fromages à fondre

Vous pensiez faire une croix sur les raclettes, les fondues et autres orgies de fromage fondu dont vous étiez accro pendant vos vacances au ski ? Et bien non, grâce à ces superbes recettes :

montagefondue

Le fromage à raclette de Loetitia Cuisine
La Tartiflette de Serial Cooker
La fondue savoyarde de La Fée Stéphanie

Les fromages à pizza

Ça j’avoue que c’est celui que j’ai le plus testé ! Dès que je faisais une pizza maison, je testais une nouvelle manière de faire le fromage coulant dessus.

fromageseasonsquare
J’ai commencé avec la célèbre recette de Season Square

part-pizza
Puis après de nombreux autres tests, j’ai trouvé un équilibre qui me plait beaucoup et que je partage avec vous dans ma recette : Pizza pleurote fromage crémeux aux noix de cajou, je l’utilise aussi bien sur une pizza que dans des pâtes ou pour un gratin.

Voilà, ce n’est que le début, je suis toujours à la recherche du fromage à pizza parfait et j’ai encore beaucoup d’autres essais qui m’attendent !

Pâte sauce fromage 

Au début ce n’était pas vraiment une priorité. Je m’étais bien habituée aux pâtes à la crème ou à la tomate et le fromage ne me manquait pas vraiment dans les pâtes.

Puis j’ai quand même eu envie de tester quelques recettes.
Nous avons des avis un peu divergents avec Lorelei sur ce sujet.
Elle est tombée complétement accro à la sauce de ses chouchous canadiens, le blog/vlog : Hot for Food. Moi je n’ai pas été convaincue, j’ai trouvé ça trop salé, trop fort mais bon, nous n’avons pas non plus les mêmes produits qu’au Canada donc le résultat est forcément différent, surtout quand Lorelei est aux fourneaux ;-)
En tout cas, elle adore, donc quand c’est soirée pâte, elle fait sa mixture, et moi je préfère tout simplement mélanger les pâtes à la crème végétale et saupoudrer de levure maltée ! Simple et efficace.

Attention par contre à ne pas confondre la levure maltée avec la levure de bière. Et selon les levures maltées le goût peut être très différent, hier j’en ai acheté en vrac, l’odeur et le goût sont très, très puissants, ça sent vraiment le fromage !

Si vous avez envie de tester, voici deux autres recettes qui m’ont tapé dans l’œil.

montagesauce

Sauce au fromage d’Antigone XXI

Vegan Macaroni Cheese de PIGUT

En parlant de Melle Pigut, elle vient d’ouvrir son atelier de cuisine végétale sur Paris « La Parenthèse végétale » et a fait 2 ateliers spécial « Fromages végétaux » qui avaient l’air vraiment déments ! Restez à l’affût des prochaines dates !

fromagepigut Photo de Morgane Fournol-Equi

De quoi vous amuser et surtout de vous régaler !!

Nos tests

Si ça vous semble beaucoup de boulot, pas de soucis, on peut aussi en trouver du « tout fait ». Ok on est encore loin des 365 types de fromages végétaux mais il y a quand même moyen de se faire plaisir.

– La marque Vegusto

LH-fromage

Vegusto no-muh au Loving Hut de Menton

La marque vegusto no-muh (pas de vache) joue avec les textures et les saveurs : spécial mozza qui fond sur une pizza par exemple, en mode plateau de fromage il y en a des plus ou moins doux, plus ou moins ferme, et en mode fromage qui pue mais aussi aux noix ou pimenté.
Vous pouvez les trouver sur Un Monde Vegan mais aussi dans les restaurants Loving hut, moi c’est là où je les avais découverts en testant ce restaurant l’année dernière.

Sinon certains magasins bio en vendent (j’en ai trouvé dans le magasin Bio-City sur le Port de Nice) mais c’est assez rare.

– La marque SOJAMI :

Nous avons testé plusieurs saveurs :
− Basilic
− Ail et Herbes
− 5 baies

Ça a la texture d’une mousse aérienne style fromage fouetté. Ça dépanne bien si on part en pique-nique ou pour tartiner à l’apéro. Mais c’est aussi très facile à réaliser soi-même. On trouve ces fromages dans à peu près tous les magasins bio, et ils ont sortis encore de nouvelles saveurs pour l’été !

Voilà pour notre petite expérience de fromages végétaux « tout fait ».

camembertvegan
Et nous partageons avec vous cette dernière photo d’Amandine de Melle Prune, elle a testé un camembert vegan qui fait bien envie !

 

Et pour finir…

Voilà un petit aperçu de ce qu’on peut faire avec la cuisine végétale et de toutes les possibilités qui existent pour remplacer les produits animaux au quotidien. Je n’ai bien sûr pas pu tout lister mais ça permet d’avoir une vision globale.

Il n’y a pas de règles en cuisine végétale, il faut oser se lancer, bouleverser ses papilles, oser tester, « rater » pour finalement réussir.

N’hésitez pas à nous dire si vous avez déjà goûté des fromages, yaourts ou toute autre alternative végétale et si vous avez aimé ou non !