, , ,

Comment faire une tartiflette vegan ?

Le froid s’installe un peu plus chaque jour et vous rêvez d’une bonne tartiflette vegan, bien chaude, avec une texture bien crémeuse limite dégoulinante et un délicieux petit goût de fumé ? Bon ici il fait toujours 14° et un grand soleil mais ça ne m’empêche pas d’en avoir envie !

Je suis là pour assouvir ce désir avec ma version végétale de ce plat typique, sans souffrance et sans culpabilité ! Allez-y, faites vous péter le bidou !

J’ai donné de ma personne pour trouver la meilleure recette possible avec pas moins de 6 tentatives différentes depuis début décembre. Bon ce n’est pas un grand sacrifice, je vous l’avoue car j’adore ce plat (un peu trop d’ailleurs) ! J’ai fini par doubler toutes les doses de ma sauce fromagère pour avoir vraiment un plat ultra crémeux :)

tartiflette vegan

Bon, vous me connaissez, ça va évidemment être une version freestyle de la tartiflette vegan, mais ce qui est bien, c’est que vous allez pouvoir l’adapter selon vos goûts et ce que vous avez dans votre frigo.

Si vous ne trouvez jamais de fromage végétal dans vos magasins, pas de panique, je vais vous donner la recette du fromage végétal de base fait maison, puis des astuces pour avoir une tartiflette maxi crémeuse :)

Au niveau des ingrédients, j’ai tenté plusieurs associations, je vous parlerai donc d’une version alternative en fin d’article si vous voulez varier les plaisirs.

Ma recette peut être réalisée sans soja (tofu) et sans gluten (levure maltée) pour celles et ceux qui le souhaitent.

Petits conseils avant de démarrer la recette :

Pour la base de la crème fromagère, j’ai testé 2 versions : la version de base avec des noix de cajou trempées dans de l’eau tiède puis mixées avec de l’eau. Mais à un moment il y a eu une pénurie de noix de cajou dans mon magasin bio et je suis tombée sur les petites briques de crème à la noix de cajou de la marque Ecomil, et franchement elles remplacent bien ! Alors à vous de voir le plus simple pour vous :) Si vous n’avez pas de mixeur, optez pour les briques et mélangez tous les ingrédients directement dans la casserole.

tartiflette vegan

Vous allez avoir besoin de farine de tapioca pour donner un côté « filandreux » à votre fromage. Et bien de la farine et non du tapioca, j’ai testé et ça ne fait pas du tout pareil, ça fait des boules un peu blanche et ça n’épaissit pas de la même manière. J’ai eu beaucoup de mal à trouver de la farine de tapioca mais finalement il y en avait au rayon sans gluten de mon magasin bio. Je sais que vous pouvez aussi en trouver en magasin asiatique.

Pour obtenir le goût de fumé, dans cette recette j’ai opté pour le paprika fumé. Je l’ai trouvé dans un magasin à épices du Vieux-Nice et on peut dire qu’il a vraiment un goût très très fort. Donc allez-y mollo ! Il m’est arrivé d’en mettre un peu trop et franchement c’est très vite envahissant voire immangeable.

Le fromage c’est salé et donc pour retrouver vraiment une impression de fromage, il ne faut pas lésiner sur le sel. Je préfère pour ma part ajouter du tamari (sauce soja salée) au sel directement dans la sauce. À vous de voir !

Ingrédients pour 4 personnes (ou 2 très gourmandes comme nous)

tartiflette vegan

  • 1,2kg de pommes de terre
  • 200g de champignons
  • 2 gros oignons rouges
  • 200 g de tofu fumé (option si version sans soja)
  • Huile pour la cuisson

Pour le fromage à tartiflette

  • 2 briques de crème de noix de cajou (Ecomil par ex) OU 150g de noix de cajou mixées avec 50 cl d’eau (à faire tremper quelques heures avant)
  • 2 c. à soupe de farine de tapioca (il faut bien que ce soit de la farine et non du tapioca sinon ça n’aura pas la même texture)
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pincée de paprika fumé (ou plus si vous voulez un fort goût fumé mais attention ça peut être très envahissant)
  • 2 c. à soupe de levure maltée (ou pas si SG)
  • Sel ou 2 c. à café de tamari (sauce soja salée)
  • 5 cl de vin blanc

Préparation

tartiflette vegan

  1. Éplucher les pommes de terre et les couper en rondelles
  2. Cuire les rondelles soit à la vapeur (pour une texte plus gluante), soit à l’eau pendant une trentaine de minutes
  3. Émincer l’oignon et couper les champignons en lamelles
  4. Couper le tofu fumé en petits dés (option)
  5. Faire revenir l’oignon, les champignons et le tofu (option) une dizaine de minutes dans un peu d’huile
  6. Réserver
  7. Pendant ce temps, faites la sauce fromagère
  8. Mettre tous les ingrédients dans un mixeur et mixer pendant quelques instants
  9. Verser la préparation dans une casserole et mélanger sans cesse à feu moyen (ça ne doit jamais bouillir)
  10. Après quelques minutes (environ 5 minutes) la crème va prendre une consistance plus épaisse et filandreuse, la retirer alors du feu
  11. Dans un grand plat allant au four, déposer une première couche de pommes de terre, une couche de garniture et une couche de crème fromagère puis renouveler l’opération une seconde fois jusqu’à terminer toutes vos préparations.
  12. Enfourner à 180°C (T6) pendant 35-40 minutes environ
  13. Servir chaud avec une petite salade de mâche par exemple

tartiflette vegan

Pour une version maxi crémeuse dégoulinante :

Ma petite astuce si vous êtes complétement addict au fromage, environ 5/10 minutes avant la fin de la cuisson, ajoutez un fromage fondant (Creamy Risella, Vegusto No-muh ou tout autre fromage fondant de votre choix) sur le dessus du plat et le faire légèrement griller. Vous obtiendrez donc une tartiflette vegan avec double dose de fromage :)

Version alternative :

Tartiflette au poireau : Remplacer les champignons et les oignons par le poireau, ajouter du tofu fumé coupés en petits dés et en fin de cuisson ajoutez du fromage Vegusto No-mew melty.

, , ,

Comment faire du saumon fumé vegan ?

Je ne vais pas vous mentir, le saumon à l’aneth sauce gravelax a toujours été une institution dans ma famille.

Que ce soit pour les fêtes de fin d’année, les repas de famille ou encore mon anniversaire, ma grand mère achetait un saumon entier de plusieurs kilos et le faisait mariner pendant des jours dans le sucre, le sel, l’huile d’olive et l’aneth.

Et soyons honnête c’était un de mes plats préférés.

Ces plats auxquels vous pensez et vous ressentez immédiatement leur goût dans votre bouche, et avec tous les souvenirs qui remontent.

C’est pourquoi quand j’ai entendu parlé la première du saumon fumé vegan, encore appelé  « carrots lox », il y a un ou 2 ans, j’étais pas super emballée…

J’avais du mal à croire que ça pouvait ne serait-ce que s’approcher de ce que j’avais pu aimer dans le passé.
Et les aprioris ont la vie dure, pour preuve, je n’en avais encore jamais fait avant la semaine dernière !

Autre chose qui me décourageait, dans toutes les recettes que je voyais les personnes utilisaient du Liquid smoke et je n’en trouve absolument pas chez moi.

Si vous avez déjà lu d’autres de mes recettes comme la réalisation du seitan par exemple vous savez que je ne jure que par le thé Lapsang Souchong pour obtenir un goût fumé très facilement.

Et pas de soucis pour le trouver, allez dans n’importe quel supermarché, il y sera. Avant j’utilisais celui de la marque Kumstea mais récemment je l’ai trouvé en bio.

Puis le week-end dernier j’ai reconsidéré la question car cette année on nous a demandé d’organiser plusieurs repas vegan alors on se creuse la tête pour trouver de nouvelles idées !

J’avais des carottes, j’avais de l’huile c’était un bon début. Bon je n’avais pas de liquid smoke ni d’aneth fraîche. Alors je me suis adaptée et j’ai décidé d’utiliser mes graines d’aneth et du thé fumé Lapsang souchong.

Je n’avais pas non plus de gros sel (je n’en utilise plus) pour les faire cuire au four en croûte de sel  … j’ai donc également improvisé sur ce point. Je vous laisse découvrir tout cela juste en dessous.

Bref j’ai donc décidé quand même de faire un premier essai le week-end dernier, même avec la moitié des ingrédients manquants, ce n’est pas ça qui va m’arrêter :)

On les a dégustés avec des petits toasts et on a vraiment été bluffé ! Que ce soit par l’odeur, le visuel et surtout le goût ! J’ai partagé cette petite photo sur les réseaux sociaux et vous aussi ça vous a intrigué et beaucoup intéressé !

Saumon fumé vegan

Alors ni une ni deux, Lorelei est revenue avec 1kg de carottes le lundi soir et hop, deuxième fournée, deuxième test avec quelques variantes pour pouvoir vous proposer la meilleure recette et surtout simple à faire avec des ingrédients trouvables partout !

 

Comment faire du saumon fumé vegan ?

Saumon fumé vegan

Ingrédients

6 carottes (environ 500g)
6 c. à soupe d’huile d’olive
1 c. à soupe de thé fumé (Lapsang souchong)
1 jus de citron (2 c. à soupe)
1 c. à soupe de sirop d’érable (ou du sucre en poudre)
3 c. à soupe de tamari (sauce soja salée)
1 c. à café de 5 baies
1/2 bouquet d’aneth fraîche ou 2 c. à soupe d’aneth en graines
Eau

 

Préparation du Saumon fumé vegan

Saumon fumé vegan

1. Éplucher les carottes et faire des lamelles (ni trop fines ni trop épaisses) avec un éplucheur à légumes
2. Cuire les carottes à la vapeur et dans le bac mettre le thé fumé avec l’eau
3. Laisser cuire entre 5 et 10 minutes
4. Réserver les carottes et récupérer l’eau du bac. Filtrer si vous souhaitez mais moi j’ai laissé les feuilles de thé pour un goût plus prononcé
5. Dans un récipient qui va au four, mettre les carottes et ajouter tous les autres ingrédients (graines d’aneth et non aneth fraîche)
6. Ajouter l’eau du bouillon vapeur jusqu’à ce que les carottes soient immergées
7. Laisser cuire au four à 180°C (T6) pendant 15 minutes. L’eau va s’évaporer mais pas complétement, c’est normal, ça sera votre marinade
8. Mettre le tout dans une boite tupperware en verre, ajouter de l’aneth fraîche. Une fois refroidi, mettre au réfrigérateur
9. Laisser mariner minimum 1 nuit

 

Voici donc ma recette très simple et avec des ingrédients que vous pouvez trouver dans n’importe quel supermarché. Elle est aussi très rapide, vous pouvez en faire une grande quantité et la conserver au réfrigérateur dans une tupperware en verre. Plus les carottes fumées marineront, plus elles auront de goût.

Et comme on a une légère tendance à la monomanie quand on découvre une nouvelle recette nous n’allons pas vous proposer 1 mais 3 recettes à base de ce saumon fumé vegan (apéro-brunch-plat) pour les fêtes.

3-recettes-saumon-vegan

Il existe bien sûr d’autres variantes pour préparer le saumon fumé vegan et je vous en propose quelques unes ci-dessous :

Les Toasts de Faux Saumon de Lloyd Lang (sans huile)

Les carottes façon saumon fumé de Cooking in June

saumon fumé vegan
Cliquez ici pour voir la recette des carottes façon saumon vegan

 

, , ,

Ces fromages végétaux qui vont changer votre vie !

Vous êtes toujours à la recherche du fromage végétal parfait ? Vous manquez d’idées pour faire un beau plateau de fromages pour les fêtes ? Vous allez trouver votre bonheur ici !

Vous avez été déçu de ceux que vous avez goûtés ou alors vous avez déjà trouvé le fromage chouchou dont vous raffolez ?

Ou vous n’avez pas encore réussi à arrêter le fromage et vous cherchez un avis objectif ?

Il y a environ 1 an et demi j’avais rédigé 2 des articles les plus lus et partagés sur ce blog : 17 raisons d’arrêter les produits laitiers et Comment remplacer les produits laitiers ?

Mais à l’époque les fromages végétaux arrivaient à peine sur le marché français et il faut dire que la petite sélection dont je parlais en fin d’article est aujourd’hui un peu obsolète.

C’est pourquoi j’ai décidé de partager avec vous TOUS les fromages végétaux que j’ai testés cette dernière année et on peut le dire, certains sont absolument bluffants et délicieux !!

D’autres m’ont déçue et ne correspondaient pas à mes attentes ou à mes goûts mais c’est quand même très bien que le marché se soit autant diversifié.

Et ce que j’apprécie encore plus ce sont les petites boutiques indépendantes avec un savoir-faire français qui commencent à se développer et à proposer de délicieux petits fromages végétaux made in France !

Comme pour mes autres articles de ce type, je tiens à préciser que ce n’est pas un article sponsorisé, les marques citées ne m’ont ni offert de produits ni demandé d’écrire sur leurs fromages.

De ce fait, cet article est 100% objectif et je vous donne mon ressenti uniquement, qui peut-être totalement différent du vôtre :)

La diversité des goûts et des couleurs fait la variété dans ce monde et l’important c’est qu’il y en ait pour tous les goûts.

Pour que vous puissiez avoir 2 avis distincts, nous allons chacune partager nos coups de cœurs et nos déceptions concernant les fromages végétaux.


NOS CHOUCHOUS

Lorelei

fromages végétaux

  • La crème de Bleuffant de la Petite Frawmagerie :
    En bonne Auvergnate, on peut dire que j’étais une fana de fromage avant d’être vegan et lors de mon dernier séjour à Clermont-Ferrand, ma ville d’origine, je suis allée faire un tour à la Petite Frawmagerie. Déjà j’adore le concept de ce petit magasin artisanal et leurs fromages sont clairement une tuerie !Mon chouchou toute catégorie est donc la Crème de Bleuffant, une crème de cajou qui a le goût de bleu !Je ne m’en lasse pas en tartine sur du pain ou alors à intégrer dans une entrée avec des poires et des noix.Vraiment un DÉ-LI-CE.Je sais que je ne devrais en mettre qu’un … mais dans la même gamme, le Startare aux fines herbes est également super addictif !!!Bref heureusement que je n’habite plus Clermont sinon je crois que je me nourrirai à 50% de ces fromages …

Edelweiss

pizza aux fromages végétaux

  • Le Creamy Risella :
    Un fromage de la marque italienne Mozza risella à base de riz complet germé. Donc une approche totalement différente et un peu moins traditionnelle mais ce Creamy Risella est vraiment parfait sur une pizza, il est fondant et coulant à souhait.

LES PIMENTÉS

 

Edelweiss

fromages végétaux jay joy

  • Jack Pimenté de Jay & Joy : La marque parisienne de fromage végétaux à base de noix de cajou ou d’amande. Ici j’ai opté pour le « vromage » pimenté aux amandes ! Et il arrache :) Si vous aimez ce qui décoiffe, allez-y c’est un délice !

Lorelei

fromages végétaux

  • L’Alejandro de La petite Frawmagerie : Un fromage fermenté au piment et au paprika. Plus doux que le précédent (parce que je suis une petite nature), il a un bon goût prononcé et une super texture.

 

LES CLASSIQUES

Lorelei

  • Les mozzarellas : J’étais une inconditionnelle de la mozza, c’est d’ailleurs le dernier fromage animal que j’ai mangé avant de devenir vegan. Aujourd’hui le marché de la mozzarela vegan est fleurissant. Je vais vous en parler de 2 :


    La Veganella, comme une mozza mais au basilic. Parfaite pour les salades ou les tomates-mozza au basilic.


    La Blue Risella, de la même famille que la creamy risella, elle est super fondante et crémeuse et les algues nori lui donne un petit goût de bleu. Celle là je l’aime dans mes burgers, ça me rappelle le premier burger que j’avais mangé au « blue cheese » dans un petit resto à Los Angeles il y a 15 ans. Même en France à cette époque on osait pas haha !

Edelweiss

 

  • Les râpés vegan : Quasiment inexistant il y a 3 ans aujourd’hui on trouve plusieurs marques qui en proposent. Ma préférée est BioVeg, ils ont un grand choix selon l’utilisation que l’on veut en faire : fromage râpé pour pizza, style cheddar, style classique. Je les ai tous testés et mon préféré est celui pour pizza que j’utilise aussi sur les enchilladas par exemple ! Par contre on peut être surpris par sa texture un peu « collante au palais » si on n’a pas l’habitude.

fromages végétaux

LES PIONNERS

Quand on démarre, on entend beaucoup parler de 2 marques : Vegusto, la marque suisse et Violife. La première nous l’avons testé très rapidement, la deuxième plus tardivement n’en trouvant pas vers chez nous.

  • Vegusto :

Nous avons testé de nombreux fromages de chez eux et même si l’on sent le côte « industriel » de la marque, ça reste plutôt bon. Il y a différents goûts : aux noix, nature, fumé, fondant etc.
Celui que nous tentons toujours de trouver est la raclette « No-muh Rac » pour voir s’il est vraiment bluffant ou non.

  • Violife : On en avait entendu tellement du bien que je vous avouerai qu’on a été un peu déçues lorsqu’on l’a enfin goûté. Bon après ça fait toujours ça, c’est comme ce film dont tout le monde vous parle et quand vous le voyez enfin, vous n’arrivez pas à l’apprécier à sa juste valeur.
    On en trouve assez peu dans la région, mais nous testerons d’autres produits de cette marque dans le futur.

LES MAUVAISES SURPRISES

Je pense que je suis assez maudite avec les tranches … À chaque fois que j’ai acheté du fromage en tranches ce fut un gros échec pour mes papilles …

J’ai testé la marque Wheaty et la marque Vegecheese coco et je n’en ai aimé aucune. Soit un goût vraiment, vraiment trop prononcé (je crois que je n’ai plus du tout l’habitude …) soit pas de goût.

Bref grosse déception…

Alors si vous avez testé des fromages végétaux en tranches et que vous avez été conquis, n’hésitez pas à me faire part de vos suggestions en commentaire !! Je suis preneuse :)

 

En conclusion, aujourd’hui, plus que jamais il est EXTRÊMEMENT simple de remplacer le fromage animal par du fromage végétal.

Et l’offre est de plus en plus étendue, il y en a vraiment pour tous les goûts.

Après avoir goûté plus d’une vingtaine de fromages végétaux différents, ma préférence va vraiment aux petites fromageries artisanales aussi bien au niveau des ingrédients, que du savoir-faire et que du goût.

LES PROMETTEURS

D’ailleurs des petits nouveaux se lancent sur le marché : Tomm Pousse et ils font en ce moment leur campagne Ulule, n’hésitez pas à les soutenir !

 

Maintenant à vous de tester et de choisir ceux qui vous aideront à passer à une alimentation 100% végétale.

 

 

Quelques liens vers nos coups de cœur :

La petite Frawmagerie

Jay&Joy

 

, , , ,

Comment cuisiner le pois chiche de l’apéro au dessert ?

Vous êtes à la recherche du repas vegan le plus économique que vous pouvez faire ? Ou alors vous vous demandez que faire avec une boite de pois chiche ?

Alors vous êtes au bon endroit !

Cette idée d’article m’est venue lorsque je n’étais pas chez moi et que je devais faire la cuisine pour 4 personnes dont 2 non vegan.

Il me fallait donc des recettes que tout le monde aime, qui soient économiques et qui soient aussi un peu surprenantes !

Autre difficulté lors de ce séjour, je n’avais pas beaucoup de choix d’ingrédients à disposition.

Mais parfois c’est dans ces situations-là que l’on trouve les recettes les plus simples avec le moins d’ingrédients possible.

Donc sans surprise, votre ingrédient principal va être votre boite de pois chiche !

Et vous allez l’utiliser de l’entrée au dessert (bon ok ça fait beaucoup de pois chiche, si vous n’êtes pas habitué, vous pouvez distiller ces recettes sur plusieurs repas :)

 

pois chiche

Par contre il y a une chose primordiale avant de commencer ces 3 recettes : NE JETEZ PAS L’EAU DES POIS CHICHES !!! Quand vous les égouttez, gardez l’eau de cuisson dans un saladier !

On démarre avec l’une de mes tartinades préférées que j’ai fièrement nommé ….

…. roulement de tambours …

Le Guacamouss

 

pois chiche guacamole

Vous prenez le meilleur du guacamole et le meilleur du houmous et vous obtenez le guacamouss !

Ce qui est super dans cette version c’est que l’avocat apporte vraiment un côté super crémeux au houmous, du coup pas besoin d’ajouter d’huile.

Ingrédients

 

  • 150g de pois chiche
  • 1 avocat
  • le jus d’un demi-citron
  • 1 c. à soupe de tahini
  • Épices au choix : piment, cumin, coriandre…
  • 1 herbe aromatique au choix : persil, menthe, coriandre
  • Ail (en poudre ou 1 gousse)
  • Sel & poivre

Préparation

 

  1. Mettre tous les ingrédients dans un mixeur et mixer jusqu’à l’obtention d’une texture crémeuse.
  2. Rectifier l’assaisonnement en goûtant.

 

Et voilà, prêt en 5 minutes chrono ! Vous pouvez le servir sur des tranches de pain, avec des petits légumes crus, avec des chips style tortillas … Tout est possible !

Pour plus de recettes de houmous, découvrez le trio de houmous dans mon ebook « Mes premiers pas vegan ».

L’apéro est prêt !

Passons maintenant au plat !

Le curry de pois chiche

 

pois chiche

Une autre recette, tellement simple et délicieuse que je fais très régulièrement quand je n’ai pas beaucoup de temps. Faites-en en plus grande quantité et ça vous fera une lunchbox pour le lendemain :)

Si vous êtes en manque d’idées pour vos repas du midi, venez faire un tour sur l’article « 5 idées de lunchbox vegan ».

Ingrédients pour 2 grosses portions

 

  • 250 g de pois chiche
  • 1 boite de lait coco
  • une petite botte de blettes (ou épinards)
  • 200 g de riz blanc
  • 1 ail
  • Épices : curry et curcuma

Préparation

 

  1. Émincer l’ail et couper les côtes de blettes en petits morceaux.
  2. Dans un wok, faire revenir l’ail et les côtes de blettes pendant quelques minutes. Quand elles commencent à dorer, ajouter les feuilles de blettes et les pois chiches. Faire suer quelques instants.
  3. Ajouter le lait coco et les épices et laisser mijoter à feu doux pendant 30 minutes environ.
  4. Pendant ce temps, faire cuire votre riz.
  5. Servir le riz et ajouter le curry de pois chiche.

 

Il est temps de passer au dessert !

 

La mousse au chocolat – banane

pois chiche

Pour cette dernière recette nous allons utiliser le petit liquide qui se trouvait dans votre boite de pois chiche et que vous n’avez évidemment pas jeté !

Ce liquide est aussi appelé : L’AQUAFABA.

Ne vous fiez pas à l’odeur, on peut penser que la mousse va avoir un goût atroce de pois chiche mais pas du tout ! Une fois qu’ils sont montés en neige avec du sucre et que vous avez ajouté le chocolat, je vous promets ça aura le goût de la mousse au chocolat :)

Je vous en ai déjà parlé ici lors de ma recette de mousses à la fraise ou encore ici pour faire ma tarte au citron meringuée.

Aujourd’hui repartons sur les basiques avec la bonne vieille mousse au chocolat ! Mais pas n’importe quelle mousse : choco-banane.

 

Ingrédients pour 4 personnes

 

  • Le liquide d’une petite boite de pois chiche
  • 200 g de chocolat
  • 2 bananes coupées en morceaux
  • 50 g de sucre glace
  • 5 cl de crème végétale liquide (option)

Préparation

 

  1. Monter en neige l’aquafaba avec le sucre glace avec un mixeur batteur. Laissez monter au moins 10 à 15 minutes pour obtenir des blancs bien fermes.
  2. Faire fondre le chocolat au bain marie avec 5cl de crème végétale liquide pour obtenir un chocolat bien brillant.
  3. Incorporer délicatement les blancs en neige au chocolat fondu.
  4. Laisser reposer au frigo au moins 3h avant de servir pour que la mousse prenne.
  5. Couper les bananes en rondelles et les installer au fond du verre ou entre deux couches de chocolat.
  6. À consommer rapidement.

 

Et voilà, vous avez maintenant 3 recettes simples à faire avec une boite de pois chiche. Alors plus d’excuses et passez à l’action :)

 

Dites moi quelle est votre recette préférée à base de pois chiche en commentaire !

 

, ,

Comment préparer des repas à emporter ? 5 recettes de lunchbox vegan

Ça vous est déjà arrivé de vous réveiller seulement 10 minutes avant de devoir partir ? Avouez-le, qui n’a pas déjà appuyé 4 fois d’affilés sur le bouton « Snooze » de son téléphone quand le réveil se met à sonner ?

Jusqu’à se retrouver au pied du mur, d’ouvrir son frigo, scruter les étagères, voir un reste de salade, quelques légumes pas cuits et un bout de tofu qui trempe.

Et là il faut se rendre à l’évidence : on a absolument rien à apporter pour son repas du midi.

On va devoir encore acheter un truc dans le magasin du coin, alors qu’on pourrait avoir une bonne petite lunchbox vegan maison et tellement plus économique !

C’est un sentiment que je connais bien, ayant la fâcheuse tendance à programmer mon réveil 15 minutes avant mon départ…

Alors le matin avant de partir, si j’ouvre le frigo et que j’ai complétement oublié de préparer ma gamelle, je ressens une sorte de culpabilité mêlée à la joie …

Car je sais que ça veut dire que je vais pouvoir aller m’acheter une petite tartinade, du pain et des tomates cerises… Et une petite barre chocolatée Vego (elles viennent d’arriver dans mon magasin bio, c’est mal… très très mal….)

Alors oui c’est mon petit plaisir coupable, mais avouons-le : je ne peux pas me nourrir tous les jours de tartinade et de Vego….

Donc pour que cela ne nous arrive plus (enfin pas trop souvent…) je vais vous donner des petites astuces pour préparer facilement un repas à emporter le midi sans prise de tête et sans des heures de préparation.

Comment préparer la lunchbox vegan parfaite ?

Choisissez un moment dans la semaine où vous êtes le plus disponible, par exemple le dimanche, un soir où vous rentrez tôt. Ça sera l’idéal pour se lancer dans les préparations de vos petites lunchbox ou même pour les repas en général d’ailleurs. Ça permet de gagner énormément de temps. Après vous serez tranquille pour plusieurs jours.

Astuce n°1 : Cuisez vos céréales et vos légumineuses à l’avance. À moins de les acheter déjà cuites les légumineuses demandent du temps (en général une heure de cuisson) alors profitez d’un jour tranquille à la maison pour cuire vos pois chiches, vos haricots rouges (petit conseil, ajoutez une feuille de kombu lors de la cuisson, cela aide à mieux les digérer), vos lentilles, votre boulgour, votre riz etc… Faites-en en grande quantité puis congelez-les (les légumineuses) ou conservez-les au frigo pour une utilisation dans la semaine.

Astuce n°2 : Vous pouvez également cuire vos légumes. Faites les compositions qui vous plaisent. Par exemple choisissez un légume féculent : le butternut, la patate douce, la pomme de terre puis choisissez un légume vert : épinard, blette, brocoli, etc… et adaptez-vous selon les légumes de saison. Ajoutez aussi un légume qui donnera du goût comme le champignon. Utilisez des épices qui vous plaisent, variez-les pour avoir des saveur différentes : curry, chili, fenugrec, etc… Ajoutez de l’oignon et de l’ail au tout. Ajoutez de la crème végétale éventuellement. Une fois cuits, conservez les légumes au frigo et ils seront prêts pour vos lunchbox de la semaine.

Astuce n°3 : Ayez toujours de la verdure sous la main : des feuilles d’épinards, de la salade, des bouquets de mâches, des herbes aromatiques. Cela donnera de la fraîcheur à vos plats et vous apportera encore plus de vitamines A et C ainsi que du fer, du calcium et du magnésium.

Astuce n°4 : Préparez vos sauces à part dans un petit pot. Déjà ça évite que ça coule partout dans le sac (je suis assez familière de ce type de mésaventure…) et en plus ça évite de « fatiguer » vos salades.

Astuce n°5 : Apportez des fruits secs et des oléagineux à grignoter dans la journée pour avoir une touche sucrée et de l’énergie. Vous pouvez aussi les ajouter à vos plats.

Astuce n°6 : Si vous souhaitez avoir un repas « complet » en mode vegan, le mieux est d’associer les céréales, les légumes et les légumineuses. Mais ce n’est pas une obligation, vous pouvez choisir seulement 2 ingrédients sur trois.

La lunchbox vegan complète par excellence est le buddha bowl. Dans un buddha bowl, on met un petit peu de tout, ça nous permet en un seul repas de manger quasiment toutes les catégories d’aliments. À présenter dans une « Mason Jar » ou simplement dans une boite tupperware (plus facile à manger quand même), le buddha bowl pourra vraiment être l’allié de vos repas à emporter. Je n’en ai pas fait ici mais dans cet article, retrouvez en cliquant ici –> 5 recettes de buddha bowl à préparer !

 

5 idées de lunchbox vegan pour le midi

Je vous ai préparé 1 semaine type  de lunchbox vegan.

Il y en a pour tous les goûts, la lunchbox prête en 10 minutes chrono, la lunchbox pour faire palir de jalousie vos collègues, la lunchbox « non ce soir on ne se ressert pas, c’est ma gamelle pour demain » ou encore la lunchbox sandwich parce que les sandwichs c’est la vie :-)

Lundi : Classy makis

lunchbox vegan

Démarrons la semaine sur une touche positive.

Le dimanche vous avez eu le temps, vous avez fait des makis en nombre important et vous en avez gardé de côté pour le lendemain.

Bien installés dans leur petite bento box, accompagnez-les de sauce soja, de wasabi et de gingembre.

Pour simplifier, je prends un petit pot, je mets la sauce soja, quelques morceaux de gingembre mariné, j’ajoute le wasabi et je mélange. Comme ça vous avez une sauce avec du goût et seulement 1 pot. Si vous êtes adepte de sauce sucrée, ajouter du sirop d’agave à votre mélange ou même de la purée de cacahuète pour les gourmands et le tour est joué.

Vous pouvez prendre une petite salade pour apporter un peu de fraîcheur avec des noix de cajou et des dattes pour les accompagner.

Ingrédients :

  • Riz à sushi
  • 1 avocat
  • 1/2 concombre
  • 2 ou 3 feuilles de nori
  • Vinaigre de riz ou de cidre

J’ai déjà écrit un article sur « Comment faire des makis ? » Cliquez ici pour le lire.

Mardi : Pasta rosso

lunchbox vegan

Un plat express par excellence. Il vous suffit de cuire les pâtes de votre choix, ajouter de la sauce tomate toute prête ou maison et des cubes de tofu rosso revenus ou non au préalable. Déposez quelques feuilles de basilic à la fin.

Si vous avez un peu plus de temps, ajoutez une petite poêlée de légumes sautés : courgettes, carottes ou champignons.

Ingrédients :

  • 150 à 200g de pâtes (selon votre appétit)
  • 100 g de tofu rosso
  • 1 petit pot de sauce tomate
  • Herbes aromatiques au choix

Mercredi: Riz & légumes

lunchbox vegan

Ce plat peut totalement être un plat reste. La veille, faites une marmite de légumes. Cuisez du riz. Le soir même ou le lendemain il ne vous reste plus qu’à assembler les deux dans votre lunchbox. Parsemer de graines de sésame.

Ingrédients :

  • 150 à 200g de riz cuit (selon votre appétit)
  • 1 petite patate douce
  • 1 courgette ou 1 bout de courge
  • quelques champignons
  • 1 poivron
  • 1 cas de curry
  • 1 cas de sauce soja
  1. Faire revenir tous les légumes préalablement coupés en morceaux dans un bouillon d’épices de curry et de la sauce soja.
  2. Quand les légumes sont cuits, gardez-les dans leur jus.
  3. Servir avec du riz.
  4. Assaisonnez si besoin.

 

Jeudi : Sandwich express

lunchbox vegan

Ingrédients :

  • 2 tranches de pain
  • 1 tofu à la japonaise (tranche de tofu qu’on trouve en magasin bio)
  • 1 cas de moutarde à l’ancienne
  • 2 tranches de fromage végétal
  • quelques feuilles de salade

À garder pour les matins de rush. Deux tranches de pain, une sauce au choix (ici moutarde à l’ancienne), un tranche de tofu au choix (optez pour le tofu fumé ça donnera plus de goût), une tranche de fromage végétal (optionnel) et des feuilles de salade au choix (ici mâche). Et voilà le tour est joué en 5 minutes chrono ! Faites-en plusieurs selon votre appétit.

 

Vendredi : Tarte aux légumes gourmands

lunchbox vegan

Un petit plat réconfortant pour le dernier jour de la semaine. À utiliser aussi en mode reste de la veille. Préparer une grande tarte aux légumes de saison.

Ingrédients :

  • une pâte brisée vegan
  • légumes au choix
  • fromage végétal (option)
  • quelques pousses d’épinards
  • sauce tomate

Utilisez une pâte brisée, ajoutez une base au choix : sauce tomate, sauce moutarde, crème soja.

Puis déposez des légumes au choix préalablement revenus dans un peu d’huile d’olive (ici on profite de l’été indien avec des aubergines et poivrons mais vous pouvez mettre de la butternut et des champignons pour une version automnale). Ajoutez quelques rondelles de fromage végétal style mozzarella si vous le voulez. Et enfournez 30 minutes à T7.

Le lendemain matin, déposez des feuilles d’épinard frais ou du basilic. À manger chaude ou froide.

Et voilà, vous êtes prêt pour une semaine entière de lunchbox vegan faciles et gourmandes ! Plus d’excuses pour partir les mains vides le matin au travail.

 

, , ,

Comment réussir une galette bretonne vegan ?

Y’a pas que les crêpes sucrées dans la vie ! Rien de mieux qu’une bonne galette bretonne non ? Demain c’est la Chandeleur j’ai donc décidé de rédiger un petit article pour vous aider à réussir votre galette bretonne vegan.

La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas la recette la plus compliquée à végétaliser. En effet, selon les endroits de Bretagne où vous vous trouvez, on peut trouver cette recette ultra simple et vegan des crêpes au sarrasin. Après d’autres recettes vous proposeront de mettre des œufs, du lait, du beurre … Bref tout le monde pense avoir la « vraie » recette de la galette mais on se rend compte qu’il en existe plein de différentes !

Pour avoir tout testé pendant des années et après pas mal de crêpes ratées haha, je peux aujourd’hui vous proposer ma recette de la galette bretonne préférée : légère, fine, pas grasse, très goûteuse et surtout quasiment INRATABLE ! Bon on s’autorise le droit de rater l’incontournable 1ère crêpe pour la dévorer comme ça à l’apéro ;-)

Pour garnir cette galette bretonne, j’ajoute une poêlée de blettes à l’indienne et une gaufre de pommes de terre (vive le mélange des genres) ! C’est une recette que je fais très régulièrement en hiver, vu la quantité de blette que l’on trouve par ici dans le sud-est, j’ai de quoi en faire à toutes les sauces. Et comme c’est une de mes crêpes salés préférées j’ai décidé de saisir l’occasion de la Chandeleur pour vous la partager.

Après si vous ne jurez que par les crêpes sucrées en ce jour où l’on se trouve toujours de très bonnes excuses pour se goinfrer des crêpes matin, midi et soir, vous pouvez retrouver la recette de ma crêpe rustique que j’avais fait l’an dernier.

Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a rien de bien compliqué dans la galette bretonne ! C’est à la porté de tous ! Depuis cette nouvelle année je fais des recettes bien plus simples et je pense que ça se ressent sur le blog au vu des dernières recettes. J’espère que ça vous plait en tout cas ? Après plusieurs demandes de recettes simples de votre part c’est plutôt bien tombé ! Comme on dit : perfect timing !

D’ailleurs pour tout vous dire j’ai également drastiquement diminué ma consommation de gras et de sel. Je n’en mets pratiquement plus du tout même parfois. Bon comme vous allez le voir, je continue à en mettre sur le blog, tout le monde n’a pas envie de faire comme moi.

Mais si vous voulez faites le test ! On se rend vite compte que souvent on fait ça par habitude et qu’on a tendance à ajouter du gras et du sel à toutes les sauces alors que ce n’est pas nécessaire ^^ Bref j’en parlerai plus longuement dans un futur article plus ou moins proche…

C’est parti pour faire sauter les crêpes !

Comment réussir une galette bretonne vegan ?

galette bretonne vegan

Ingrédients pour environ 6 galettes bretonnes au blé noir

  • 330 g de farine de sarrasin (bio de préférence pour un goût plus intense)
  • 90 cl d’eau
  • 10 g de sel de Guérande
  1. Dans un récipient mélanger le sel et la farine
  2. Ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant afin que ça ne fasse pas de grumeaux
  3. Laisser reposer dans l’idéal au moins 1h  (je ne le fais jamais !)
  4. Graisser une poêle à crêpe avec de l’huile végétale (ou de la margarine si vous préferez) à l’aide d’un pinceau ou d’un essuie-tout.
  5. Quand la poêle est chaude, verser une bonne louche et étaler uniformément à l’aide d’une raclette à crêpe sinon pencher la poêle dans tous les sens ;-)
  6. Baisser la température pour que la galette ne brûle pas
  7. Retourner lorsque les bords se décollent légèrement ou que la spatule passe facilement en dessous de la crêpe
  8. Réserver et recommencer l’opération
Astuce

Je possède une très grande poêle à crêpe, donc selon la taille de votre poêle, vous aurez plus ou moins de galettes avec cette recette.

Recette de la galette bretonne aux blettes et gaufres de pommes de terre

galette bretonne

Ingrédients de la garniture de blettes à l’indienne

  • 1 à 2 gousses d’ail
  • 2 bottes de blettes
  • un peu d’eau
  • Des épices  : curry, curcuma, gingembre (1 c. à café de chaque)
  • Sel et poivre
  • Huile végétale
  • Crème végétale (facultatif)
  1. Hacher l’ail
  2. Couper les blettes : d’un côté les côtes en petit morceaux et de l’autre les feuilles en fines lamelles
  3. Faire chauffer une poêle légèrement huilée
  4. Ajouter l’ail et les côtes de blettes
  5. Laisser cuire puis ajouter les feuilles de blettes
  6. Ajouter les épices, le poivre et le sel
  7. Couvrir sur feu moyen et laisser mijoter environ 15 min.
Astuce

Si vous n’aimez pas trop épicé, diminuez la quantité d’épices.

Ingrédients pour 4 gaufres de pommes de terre

galette bretonne gaufre

  • 250 g de pommes de terre
  • Persil
  • Sel
  • Poivre
  1. Éplucher les pommes de terre
  2. Les couper en morceaux
  3. Les cuire à la vapeur ou à l’eau pendant 10-15 min environ selon la taille des morceaux
  4. Une fois cuites, écraser les pommes de terre à la fourchette
  5. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre
  6. Allumer le gaufrier
  7. Une fois chaud, étaler la purée de pomme de terre
  8. Laisser cuire au moins 15 min jusqu’à ce que ça soit doré
Astuce

Si vous n’avez pas de gaufrier, optez pour des galettes de pommes de terre et cuisez-les au four sur du papier cuisson !

Réalisation de la galette bretonne aux blettes

Il ne reste plus qu’à dresser le tout dans les assiettes. Installer la garniture dans les galettes, ajouter un peu de crème végétale pour les gourmands ;) Installer les gaufres à côté et accompagner le tout d’une bonne salade verte, de mâche ou de jeunes pousses d’épinards, il faut en profiter c’est la saison ;-)

 

Et vous, quelle recette avez-vous prévue pour la Chandeleur ?