Aujourd’hui je voulais vous parler de 5 fausses croyances que j’entends souvent et qui sont utilisées comme argument (ou excuses…) pour ne pas passer à une alimentation végétale. On est tous passé par là, moi aussi j’y ai cru à ces fausses informations, mais j’ai lu et regardé plusieurs sources différentes et j’ai aussi 3 ans d’expérience d’alimentation vegan.

Je voulais donc les adresser et vous expliquer pourquoi et comment ces problèmes peuvent être résolus et surtout que ces raisons ne doivent pas être un frein pour passer à une alimentation végétale.

 

Je ne vais plus pouvoir manger ce que j’aime.

J’ai pensé exactement la même chose au début quand j’ai commencé à végétaliser mon alimentation, et même si ce n’était pas un obstacle pour moi, je peux vous garantir 3 ans plus tard que c’est un mythe.

Il est possible de végétaliser absolument tous les plats. Si vous faites une recherche sur Google de votre plat préféré, je suis sûre à 99% que vous pourrez en trouver une version végétale.

Alors bien sûr, votre « viande végétale » n’aura pas le goût de sang (quoi que je suis sûre qu’ils vont y arriver bientôt) mais pour tout le reste, les saveurs seront au rendez-vous.

Même les fromages végétaux sont devenus bluffants, et vous pouvez retrouver de nombreuses saveurs de base comme la mozzarella, le bleu, le camembert …

Et de toute manière vous n’allez pas végétaliser tous les plats de la terre, soyons réaliste, chacun d’entre nous, on tourne en gros autour de 15-20 plats qu’on mange dans le mois comme je vous explique ici dans mon Meal Plan de 7 jours. Et pour les grandes occasions on tente des plats un peu plus challenging.

Mais clairement que ce soit l’alimentation omnivore ou végétalienne, vous n’allez pas faire 356 plats différents dans l’année. Une fois que vous avez trouvé ce que vous aimez, vous vous y tiendrez.

Par exemple, j’ai réussi à végétaliser mes plats préférés comme le gratin dauphinois, la tartiflette, la pizza chorizo, le burger de seitan et même le saumon !

blini saumon fumé vegan

J’ai mes petits desserts chouchou, alors qu’avant je n’étais pas du tout dessert. Mais en version vegan j’adore ! Comme par exemple le gâteau au chocolat, la tarte au citron et la mousse au chocolat à l’aquafaba. Et des fois je tente d’autres desserts plus compliqués mais ça s’arrête là.

Donc si vous avez peur de ne plus pouvoir manger comme avant, je vous conseille de faire une petite liste de vos plats préférés, de chercher les recettes sur internet ou dans les livres de cuisine et de les tester. Ça devrait vous aider à faire tomber cette première barrière.

J’ai peur du regard des autres et de ne plus être accepté

Alors je ne vais pas vous mentir, oui certains vont vous juger et surtout juger l’image que vous leur renverrez d’eux. Avec d’autres ça se passera très bien et vous allez éveiller leur curiosité !

Deux options :

Soit ça vous est égal et vous foncez, vous êtes sûr de vos choix et vous assumez. Ça voudra peut être dire des prises de tête, des conflits, des débats. Personnellement je déteste les conflits et les discussions mais ça ne m’a pas empêché de dire haut et fort que j’étais vegan et d’expliquer mes choix. 3 ans plus tard, il n’y a quasiment plus aucune discussion sur le sujet et au contraire, ma famille m’envoie une photo quand ils font un plat vegan :)

Soit vous ne voulez pas le dire, ça sera votre petit secret et vous faites bien ce que vous voulez chez vous. Le plus délicat à cacher sera lorsque vous êtes invité ou que vous avez un repas imposé au restaurant avec des gens à qui vous ne voulez pas le dire. Dans ce cas, beaucoup de flexitariens acceptent de faire une exception pour ne pas avoir à s’expliquer. Vous pouvez faire cela pendant un temps, le temps d’être plus sûr de vous et de vos convictions. D’autres feront cela toute leur vie.

fausses croyances sur l'alimentation végétale

L’important est d’être en accord avec vous-même et votre personnalité. Au début on n’est pas à l’aise mais une fois qu’on commence à être de plus en plus dans l’alimentation végétale, c’est difficile de faire des compromis et de revenir en arrière.

Comment être sûr que je mange équilibré ?

L’une des autres angoisses les plus présentes lorsqu’on végétalise son alimentation est de savoir si on va bien faire, si on va manger les bonnes doses, les bons aliments et n’avoir aucune carence.

Déjà je vous rassure, le fait que vous vous posiez la question et que vous vous inquiétiez est déjà une très bonne chose, ça veut dire que vous allez tout faire pour que ça n’arrive pas.

Vous pensez vraiment que celui qui mange que des frites et des burgers n’est pas en carence ? Je pensais que c’était un mythe mais il m’est arrivé de rencontrer des personnes qui se nourrissaient exclusivement de burgers, de frites-mayo-ketchup et de pizzas surgelées, sans aucun légume car ils n’aimaient pas ça. Ils retiraient même la tomate et la salade des burgers ! Je n’imagine même pas l’état de leurs artères à 30 ans….

Les végétaux possèdent tous les nutriments, vitamines et acides aminés dont votre corps à besoin (à l’exception de la B12 comme nous allons voir juste après).

Si vous mangez suffisamment de chaque groupe d’aliments : légumes, fruits, céréales, légumineuses et un peu de matières grasses/oléagineux, alors vous n’avez aucune raison d’être carencé. Pour vous aider, retrouvez ici 1 semaine de meal plan vegan.

En cas de doute, vous pouvez faire des examens sanguins et ajuster votre alimentation en fonction des résultats. Par exemple, si vous manquez un peu de fer, mangez des végétaux riches en fer (voir tableau ci-dessous) et couplez les avec de la vitamine C pour qu’il s’absorbe plus facilement.

Pourquoi la prise de B12 ne doit pas être un argument contre le véganisme ?

J’entends souvent des gens me dire qu’ils ne souhaitent pas devenir vegan car ils ne veulent pas se supplémenter et prendre des « pilules » pour pallier à la carence de vitamine B12.

Je peux comprendre cet argument, surtout que dans l’alimentation végétale et vivante, nous avons plutôt tendance à prôner le tout naturel et à ne pas favoriser la prise de pilule, de médicaments ou de poudre complémentaire.

Mais cet argument est malheureusement complétement erroné pour une simple et bonne raison : vous prenez déjà des médicaments à votre insu.

Je m’explique.

Revenons sur l’histoire de la vitamine B12.

À la base, la B12 se trouve dans les sols, les animaux la mangent et fabriquent de la B12 comme ça. Puis si vous mangez la vache, elle vous donnera cette vitamine.

Jusque là ça se tient.

Le soucis, c’est que vous vous rendez bien compte qu’aujourd’hui les vaches qui broutent en plein champ, de l’herbe de bonne qualité se comptent sur les doigts du main …

Vous savez bien qu’elles sont, pour la quasi majorité, parquées dans des fermes sans jamais voir le jour et qu’elles sont nourris à base de soja OGM venu de grands fournisseurs dont on n’a plus besoin de citer le nom. Et en plus, les sols sont morts à cause de tous les pesticides répandus au fil des années.

Alors comment font-elles pour fabriquer leur B12 ?

La réponse est simple.

Elles n’en fabriquent plus.

Alors pourquoi on me fait croire que la viande va m’apporter ma B12 ?

Parce que les vaches (comme les vegans) sont supplémentées en B12. Sauf que là, contrairement à nous, vous ne savez même pas d’où vient leur B12, ni comment elle est ingérée. Et ne croyez pas que les vaches sont supplémentées en B12 pour nos beaux yeux, c’est seulement pour qu’elles donnent un meilleur rendement.

Alors, sincèrement, vous ne préférez pas prendre de B12 d’une marque végétalienne que vous pouvez contrôler ?

Pour moi le choix est vite fait.

Pour plus d’informations sur la Vitamine B12 sur le site Vegan Pratique.

Mais le soja c’est mauvais pour la santé et pour la planète non ?

Avant même que je sois vegan, j’entendais cet argument contre le soja, le tofu ou dérivés et ses soi-disant effets néfastes sur notre corps. Je ne sais pas exactement d’où ça vient (même si j’ai ma petite idée) mais c’est une espèce de suspicion latente que l’on fait peser sur le soja. Certains vegan même la propagent, étant persuadés que pour des problèmes d’hormones ou autre, il ne faut pas manger de tofu.

Il y a quelques semaines, cerise sur le gâteau, France 5 a diffusé un documentaire sur les dangers sur soja… Alors là, tout le monde s’en est donné à cœur joie.

soja

Je ne vais pas répondre à tous les mensonges de ce documentaire, je vais simplement vous partager le Fact Checking fait par l’Association végétarienne de France. Et vous rappeler une évidence : choisissez plutôt de croire ceux qui n’ont rien à vendre que ceux qui se font du fric sur des business concurrents et qui ont tout à gagner à détruire l’image du tofu et du soja, ainsi que de l’alimentation végétale en général.

Clique ici pour lire l’article sur le soja

En conclusion, si vous mangez du soja bio et français, vous n’avez aucune crainte à avoir.

Si vous avez d’autres questions qui vous freinent pour changer d’alimentation, n’hésitez pas à les poster en commentaire et je ferais de mon mieux pour y répondre.

 

22 réponses
  1. Odile
    Odile dit :

    Bonjour, j ai bien aimé votre article, et en même temps, je pense qu il est illusoire d essayer de « vegetaliser » les recettes habituelles. Le veganisme est une autre façon de se nourrir, (pour moi les quantités, les contenus, le nombre de repas ont changé). Les plaisirs sont différents. Rien ne remplacera un bon fromage quant au goût ! Inutile d essayer de l imiter!
    Cordialement

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci ;-) Mais pourquoi illusoire ? C’est un aspect très créatif et stimulant. Quand on devient vegan on ne peut pas oublier son héritage culinaire. Après chacun en fait ce qu’il veut, mais c’est très inspirant en tout cas. L’objectif n’est pas de vraiment remplacer mais de trouver du plaisir autrement :-)

      Répondre
  2. Green, Tara
    Green, Tara dit :

    Salut, bon article :
    Les « problèmes » sont surtout liés à notre conditionnement culturelle occidentale, ainsi je me suis faite la même réflexion à propos des gens qui mangent pas bien ( burger, pizza, etc.) :-)
    Sinon ce matin même, je suis tombé sur un article, qui éclairent « ce soja dangereux » (Il s’agit en fait de soja OGM, omniprésent dans l’alimentation américaine…), et qui m’a confirmé mes idées sur le sujet : si ça intéresse quelqu’un voici le lien :
    http://www.vegetari1.net/article-le-soja-est-il-toxique-123451892.html En fait cette article explique ce que tu résume très bien
    Bonne continuation et à + ici et sur FB

    Tara Green <3

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Oui et « ils » aiment dire que le soja est dangereux de façon général alors qu’il ne s’agit en fait uniquement que de soja OGM.
      Et le plus ironique dans tout ça c’est que les animaux d’élevage sont justement nourris au soja OGM !!

      Merci pour ton message à bientôt ;-)

      Répondre
  3. Moe
    Moe dit :

    Merci pour cet article fort intéressant. Le plus dur pour moi a été de me passer de mozzarella sur les pizzas. Finalement, après quelques essais, je ne remarque même plus son absence. Je préfère mettre le paquet sur les toppings (champignons sautés à l’ail, tomates séchées à l’huile, câpres et huile d’olive de qualité) et ma pizza est délicieuse. J’ai hâte que mon entourage me comprenne et qu’on savoure ensemble des plats végétaliens (prochaine étape du cheminement).

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Tout pareil! J’adorais la mozzarella sur la pizza et ça a été le plus dur. Bon ce qui est bien c’est que maintenant j’ai trouvé son équivalent végétale mais je préfère limite sans finalement avec plein de légumes.
      Bonne journée à bientôt :-)

      Répondre
  4. lauraleen
    lauraleen dit :

    Hello ! Moi je suis végétarienne et ton article me concerne un peu aussi… Je suis totalement d’accord avec l’équilibre des repas. Moi je n’ai jamais mangé de manière aussi diverse et équilibrée depuis que je suis devenue végétarienne :-) Par contre je me pose la question sur la B12. J’ai en effet entendu parlé que les vaches étaient supplémentées mais as-tu des chiffres sur les vaches qui ne pâturent pas ? Sont-elles si nombreuses ? Je vais me renseigner aussi de mon côté mais quand tu parles de quasi majorité, j’ai de gros doutes…
    Concernant le soja, j’ai également vu l’émission sur France 5. Et si j’ai bien compris cela représente un danger si on en consomme beaucoup ! Moi j’en consomme pas souvent donc je ne me sens pas concernée mais le tout est encore ici de diversifier son alimentation.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonjour,
      Si tu veux plus de détail je te mets un lien. Mais les vaches qui pâturent sont une exception, il est impossible de nourrir autant de bouches avec si peu de vache dans les champs qui représentent 10 %. Donc 90 % vivent parqués de façon inhumaine. De plus pour ce qui est de la B12 de toute manière les sols sont mort donc pas de B12.
      http://veganimpact.com/pourquoi-etre-vegan/pour-les-animaux/

      Le soja est une légumineuses comme une autre le seul problème de trop en consommer et de manger trop de protéine et de gras.

      Merci pour ton message à bientôt :-)

      Répondre
      • lauraleen
        lauraleen dit :

        Il y parle de 90 % des animaux et non des vaches seules. D’ailleurs il n’y a pas de sources sur ce chiffre dans cet article. Je suis pour le bien être animal, ne te méprends pas hein ! J’en ai parlé à un éleveur et il indique que pas plus de la moitié des élevages sont comme ça en France (on est loin des 90 %). Ce genre d’élevage se passe surtout à l’étranger, sur d’énormes fermes. Ayant vécu là dedans, je trouve également très bizarre ce chiffre ! Après il faut distinguer vaches laitière et vache à viande… Il m’indique aussi ne pas supplémenter ses vaches en B12. Bref, vaste sujet à creuser ! ;-)

        Répondre
        • Edelweiss
          Edelweiss dit :

          Ah bah si un éleveur l’a dit … ^^ Je ne sais pas pourquoi tu me le demandes autant croire ceux qui font du profit sur la mort et la souffrance c’est sûr.
          J’avais oublié qu’en France tout était parfait c’est vrai. Les vaches sont heureuses dans des champs et nous donnent leurs chair pour nous faire plaisir.
          Peu importe le chiffre de toute façon, ça revient au même à moins de vouloir se rassurer et chercher des excuses.
          Vaches laitière et vaches à viande c’est pareil. Une fois qu’une vache laitière n’est plus productive elle finit en steak…

          De toute façon pour la B12, beaucoup de carnistes sont en carences ! Manger des animaux n’est pas gage de non carence en B12 bien au contraire…

          Répondre
  5. Nicole
    Nicole dit :

    J’ai bien lu les articles concernant le soja !
    Je me permets de préciser que le soja ne doit pas être consommé par des personnes ayant une insuffisance rénale ! J’ai ce problème, pour éviter la dialyse, depuis 11 années j’ai opté pour le régime végétalien recommandé par un néphrologue.
    Il m’a été dit par ce néphrologue et par mon médecin traitant de ne pas consommer du soja. Les protéines de soja sont plus lourdes que les protéines de la viande donc le rein filtre très mal ces protéines.
    En revanche j’ai bientôt 82 ans et je n’ai aucune carence particulière en étant végétalienne. Mon régime est sous contrôle médical (je suis suivie par un homéopathe) et je suis en forme. J’essaye de convaincre mon entourage de manger comme moi. Cela n’est pas toujours bien accepté mais je progresse.
    Amicalement. Nicole.

    Répondre
  6. Cyterman
    Cyterman dit :

    Bonjour,
    Je m’interrogeais quant aux « protéines » du soir. Comment choisir des combinaisons plus légères pour la digestion et d’un point de vue calorique aussi.
    Merci

    Répondre
  7. Joly
    Joly dit :

    Merci pour cet article, pour ma part je n’ai jamais mangé autant diversifié que depuis que je suis végétalienne, je redécouvre les légumineuses, accommode autrement les légumes, bref je me régale!

    Répondre
  8. Valérie
    Valérie dit :

    Merci pour ces éléments qui me conforte dans mon choix d être vegetarienne depuis plus de deux ans. J ai encore besoin de temps avant de devenir vegan mais J y arrive sur un repas sur deux.
    Je suis respectée dans mon choix par mes proches et mes amies.
    Je suis Contente de voir que nous sommes nombreux à nous exprimer.
    Bonne continuation.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Comme on dit Rome ne s’est pas faite en un jour ! Mieux vaut y aller à son rythme que de se précipiter et tout foirer ;-)
      Amuse toi à découvrir cette alimentation :-)
      À bientôt.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.