70 recettes à partager pour un apéro convivial 

Il y a quelques jours un nouvel ebook est disponible sur Vegan freestyle : Chill Vegan !

Aujourd’hui, je vous propose de découvrir une de mes recettes coup de cœur uniquement disponible sur l’ebook : le fromage de pesto.

Ce fromage frais vegan est vraiment votre allié pour tout apéro ! Il peut s’utiliser dans tellement de recettes et il est tellement facile à faire, en quelques minutes à peine. 

En plus, vous pouvez le conserver au frais quelques jours, il va s’affiner, comme les vrais fromages ;-)

Personnellement je le mange limite à la cuillère !! ou alors tel quel sur des toasts ou dans des roulés !

Mais il sera aussi délicieux dans des verrines ou dans des ravioles crues. Vous retrouverez toutes ces recettes dans notre ebook.

Et pour les plus gourmands, je vous donne d’autres astuces ! Vous pouvez aussi utiliser ce fromage de pesto dans des pâtes mais surtout avec des spaghettis de courgettes crues (super rafraîchissant en été), sur des pizzas ou encore dans vos sandwichs !

Vous aurez de quoi vous amuser en cuisine !

Cliquez sur l’image pour télécharger la recette en format PDF imprimable tiré de l’ebook Chill Vegan, ou retrouvez la recette ci-dessous.

fromage de pesto

 

INGRÉDIENTS

• 100 g de noix de cajou • 1 c. à soupe de tamari • 1 c. à soupe de levure maltée (ôter si sans gluten)
• 1 c. à café d’ail en poudre • 1 c. à café d’oignon en poudre • 1 c. à soupe de jus de citron ou de vinaigre de cidre • 30 g de basilic frais
 

PRÉPARATION

1. Faire tremper les noix de cajou pendant 2 heures minimum dans de l’eau tiède
2. Mixer tous les ingrédients ensemble. Si ce n’est pas assez liquide, ajouter un peu de
crème végétale ou de l’eau.
3. Conserver au frigo pendant 2 heures minimum.

 

Cette recette vous a plu ? Découvrez plus de 70 autres recettes d’apéro dans l’ebook Chill Vegan.

chill vegan
Cliquez ici pour découvrir l’ebook

À la recherche d’une entrée un peu chic, surprenante et 100% végétale ? Pourquoi ne pas tester ma recette de ravioles crues sucrées-salées avec un produit original : le Moringa. C’est une recette simple que vous pouvez préparer à l’avance et dresser au dernier moment.

Connaissez-vous le Moringa ?

En France, il fait peu à peu son apparition mais en Inde, il est utilisé depuis la nuit des temps par les Rishis (sages indiens) comme l’une des plantes fondamentales de l’Ayurvéda.

C’est un peu une plante magique appelée également « la plante qui guérit 300 maladies« , un superaliment aux vertus médicinales innombrables.

Au niveau nutritionnel il est également très intéressant, voyez par vous même tous les apports du Moringa dans ce petit tableau récapitulatif :

moringa

C’est fou non ? Si vous souhaitez en savoir plus sur cette plante cliquez ici pour tout savoir sur les feuilles de Moringa.

J’ai réalisé cette recette avec de la pure poudre de Moringa, offerte par la marque Moringa&Co avec qui j’organise un petit concours à la fin de cet article :)

ravioles crues moringa

Ce qui m’a beaucoup plu dans cette marque c’est le côté écologique et humanitaire mis en avant par sa fondatrice. Même si je tente de manger localement le plus possible, lorsque je décide de consommer des produits venus de plus loin, j’aime savoir qu’ils ont été cultivés et récoltés équitablement et durablement. Garantie que j’ai pu trouver avec Moringa&Co.

Cela fait un moment que je n’avais pas cuisiné de plat 100% raw mais quand j’ai reçu ma pure poudre de Moringa, j’ai tout de suite pensé à des ravioles crues ! C’est frais, c’est simple, c’est raffiné  bref c’est efficace.

Pour une entrée légère qui a fait son petit effet, c’était d’ailleurs notre entrée pour le repas de Saint Valentin pour tout vous dire…

Je mange rarement des entrées, préférant un plat unique, mais là, une petite entrée s’impose pour certaines occasions. Cette entrée est légère et ne vous coupera pas l’appétit pour la suite.

J’ai choisi des produits de saison : la betterave pour former des ravioles d’une jolie couleur rose et le pamplemousse, pour son côté acidulé qui permet de bien équilibrer ce plat. On y retrouve des notes sucrées, acidulées, douces, le tout relevé par le goût du Moringa, sans oublier l’huile de sésame toasté qui sublime le plat.

Bon maintenant, je met du Moringa un peu partout, dans mes smoothies, dans mes salades, dans mes pâtes, dans mes vinaigrettes ! Bref je suis fan :)

C’est parti pour la recette, et rendez-vous en bas de l’article pour participer au concours et recevoir votre pure poudre de Moringa&Co.

Recette pour 8 Ravioles crues au fromage végétal de moringa

ravioles crues moringa

Fromage de Moringa
  • 150 g de noix de cajou
  • Le jus 1/2 citron vert
  • 4 c. à café de Moringa en poudre
  • 1/2 c. à café d’ail en poudre
  • 1/2 c. à café d’oignon en poudre
  • 1 c. à soupe de levure maltée (sauf pour une version sans gluten)
  • 1 c. à soupe de tamari (sauce soja)
  • 1/2 c. à café de 5 baies ou poivre
  • 10 cl d’eau
  1. Faire tremper les noix de cajou dans de l’eau pendant 2h minimum
  2. Rincer les noix de cajou et mixer ensuite tous les ingrédients jusqu’à ce que ça soit bien lisse
  3. Réserver au frais
Ravioles crues de betteraves
  • 1 betterave moyenne (suffisamment grande pour faire 16 tranches)
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
  • Le jus de 2 citrons verts
  • Huile de sésame toasté
  • 1 pamplemousse
  • Quelques feuilles de menthe
  1. Couper la betteraves en fines tranches à l’aide d’une mandoline pour en obtenir 16 (ou d’un couteau)
  2. Laisser mariner les tranches dans le mélange : sirop, citron pendant 2h au moins

ravioles crues

Dressage

  1. Faire des suprêmes de pamplemousse : peler le pamplemousse à vif et couper en tranches fines
  2. Déposer les tranches dans l’assiette (comme sur la photo ou selon votre créativité ;-)
  3. Dans l’assiette, déposer ensuite une fine tranche de raviole
  4. Mettre au centre de la raviole 1 c. à café de fromage de Moringa
  5. Déposer dessus une autre tranche de raviole
  6. Arroser chaque raviole de quelques gouttes d’huile de sésame toasté
  7. Ajouter quelques graines de sésame
  8. Parsemer de feuilles de menthe

Réserver au frais ou déguster sans attendre ces ravioles crues de betteraves :-)

ravioles crues betteraves

Jeu-Concours

« À votre tour de créer une recette autour du Moringa »

J’organise rarement des concours, mais pour le coup, celui ci m’a vraiment paru intéressant ! Tout d’abord pour le côté découverte d’un nouveau produit végétal : le Moringa mais également pour le côté créatif, car maintenant ça va être à vous d’imaginer une recette autour du Moringa :)

Je vous explique: Moringa&Co propose d’envoyer aux 10 premières personnes à laisser un commentaire sous cet article, un échantillon de pure poudre à tester chez vous gratuitement. En échange, vous devez réaliser une recette de votre choix.

Alors pas de panique, vous êtes totalement libre pour le choix de votre recette, elle peut être sucrée ou salée (ou les 2 en même temps), simples ou élaborées, bref laissez libre court à votre imagination :)

Une fois que votre recette est prête, vous devez me l’envoyer à contact@veganfreestyle.com accompagnée d’une photo et vous pourrez également par la suite la poster sur votre blog – Instagram – Facebook en me taguant. Les recettes proposées seront partagées librement avec la marque Moringa&Co.

Une fois les 10 recettes reçues, je choisirai les 2 gagnants qui recevront chacun les cadeaux suivants :

  • 1 Tote Bag MORINGA&Co, de 2 produits de la gamme
  • 2 entrées pour le prochain salon Veggie World de Paris les 22 et 23 Avril prochain.
  • 1 atelier culinaire animé par la Naturopathe Hélène Comlan, cuisinière spécialiste des superaliments (date à la convenance des gagnants sur Paris et en fonction des dates d’ateliers programmés).

Attention, la dotation est encore susceptible de changer.

Au cas où tout n’est pas clair, n’hésitez pas à me contacter pour plus d’informations !

concours moringa

 

Noël ne serait pas Noël sans la traditionnelle bûche en dessert, histoire de bien achever tout le monde après un repas en 5 actes. Mais ça reste pourtant le moment préféré de beaucoup d’entre nous ! Et la bonne nouvelle c’est que la bûche raw vegan devrait être moins fatale pour votre estomac. Alors on tente ?

Pendant ce mois de décembre je participe à un calendrier de l’avent d’un nouveau genre ! Dans le cadre de l’Éco-défi de décembre, proposé par Natasha d’Échos-Verts, il s’agit d’un calendrier de recettes de bûches végétales toutes plus démentes les unes que les autres. En vous inscrivant ici, le 24 décembre vous recevrez un ebook avec toutes les recettes que nous avons élaborées avec 23 autres blogueuses ! C’est pas une super idée ça ?

Hier, Jardin en fleurs vous proposait ses bûchettes façon Mont Blanc qui ont l’air absolument délicieuses !

Aujourd’hui c’est mon tour et j’ai décidé de vous proposer une bûche qui résume un peu mes découvertes culinaires au niveau de la pâtisserie végétale de cette année écoulée. Je n’ai jamais aimé « pâtisser ». Je trouvais ça trop compliqué, trop millimétré, pas assez de freestyle ! Mais la découverte de la cuisine végétale et surtout des desserts raw ont un peu bouleversé mes aprioris.

Alors si vous êtes comme moi, que la pâtisserie c’est pas votre truc, si vous ne voulez pas une recette compliquée mais quand même super gourmande, j’ai la bûche de Noël idéale pour vous !

J’ai opté pour une réalisation simple et traditionnelle de la bûche avec sa forme roulée (même si j’avais fièrement investi dans un moule spécial bûche pour l’occasion haha…).

J’ai aussi choisi des ingrédients plutôt faciles à trouver. Je les ai tous trouvés dans mon magasin bio.

C’est une bûche raw et vegan mais si vous n’avez pas tous les appareils que je possède pas de soucis, vous pouvez la réaliser quand même. J’ai testé les deux versions avec ou sans déshydrateur, avec mixeur classique et mixeur un peu plus puissant.

Dans une version j’ai utilisé des noisettes pour la croûte avec un vieux robot, c’est plus grossier qu’un rendu avec le Vitamix mais c’était compact et j’ai juste mis au frigo. Et dans la seconde j’ai utilisé des amandes blanches et un robot Foodmatic qui reste quand même moins puissant qu’un Vitamix, du coup j’ai dû rajouter du liquide et après mettre toute une nuit au déshydrateur pour que ça soit bien compact. Donc faites selon vos appareils, tout devrait bien se passer :)

 

Buche raw chocolat-orange

 

Ingrédients pour 8 personnes

ingredients buche raw

 

Pour la croûte :

  • 100g de noisettes (ou amandes blanches) activées (trempées toute une nuit dans de l’eau)
  • 15g de cacao cru en poudre (ou normal si vous ne voulez pas une bûche 100% crue)
  • 50g de dattes
  • 50g de crème de coco

Pour la crème :

  • 100g de noix de cajou activées (trempées toute une nuit dans de l’eau)
  • 5cl de sirop d’agave
  • 25g de beurre de cacao
  • 60g d’huile de coco
  • 7cl de jus d’orange (1/2 grosse orange pressée)
  • Zestes d’1 grosse orange

Pour le glaçage :

  • 40g de cacao cru en poudre
  • 30g d’huile de coco
  • 50g de sirop d’agave

Préparation de la buche raw

buche raw

1. La veille, faire tremper séparément dans de l’eau les oléagineux (noix de cajou et noisettes) toute une nuit pour les activer. Le lendemain, bien les rincer avant de les utiliser.
2. Mélanger tous les ingrédients de la croûte au robot mixeur jusqu’à obtenir une pâte homogène.
3. Mettre au réfrigérateur (ou au déshydrateur au choix).
4. Faire fondre le beurre de cacao au bain marie ou au déshydrateur. Mélanger tous les ingrédients de la crème au robot mixeur jusqu’à obtenir une pâte lisse.
5. Réserver au réfrigérateur pendant 2h, la crème ne doit plus être liquide.
6. Mélanger les ingrédients pour le glaçage.
7. Chauffer les un peu au bain marie sur feu très doux ou au déshydrateur pour que ça fonde sans cuire.
8. Pour le montage de la bûche étaler la croûte sur 0,5 cm d’épaisseur de forme rectangulaire (pour la longueur voir selon la taille de votre plat).
9. Mettre au réfrigérateur pour que ça durcisse un peu.
10. Étaler ensuite la crème dessus de façon uniforme.
11. Rouler comme une bûche traditionnelle.
12. Étaler le glaçage sur la bûche pour finir et faire des traits à fourchette pour un effet bois.
13. Conserver la bûche au réfrigérateur et la sortir quelques minutes avant la dégustation.

buche raw

Dès demain une nouvelle case du calendrier de l’avent sera dévoilée et à partir de 13h vous pourrez découvrir la bûche de La gourmandise selon Angie !

 

 

 

Que faire quand on a envie de burritos mais qu’on a décidé de manger cru ? Et bien … des maki burritos bien sûr ! Voici une recette revisitée en version vegan, raw et sans gluten de ce célèbre plat mexicain.

En ce moment, j’ai envie de manger cru, sans gluten mais de me régaler sans avoir l’impression de manger tout le temps la même chose.

Pas facile d’avoir des idées parfois quand on mange cru, on cède souvent à la facilité de picorer des fruits par-ci par-là dans la panière qui regorge d’odeurs plus attirantes les unes que les autres.

Aujourd’hui c’était retour de marché donc j’ai ramené des tonnes de bons produits frais. Mais en général, j’ai tellement de choix que souvent c’est le jour où je cuisine le moins, préférant goûter à tout ce que j’ai sous la main tel un animal dans la nature qui tomberait sur une abondance de fruits et légumes.

Et oui trop de choix tue la créativité. C’est quand je manque d’ingrédients que je me sens le plus créative… Comment remplacer tel ingrédient dont j’avais absolument besoin ?!?! Facile … ;-)

Bref je m’égare…

Pour une fois ce ne fut pas le cas. C’est l’arrivée d’un nouveau produit sur l’étale du marché qui m’a inspirée. Et apparemment je n’étais pas la seule. Ce légume a eu un succès fou, vu qu’il n’en restait plus qu’un quand je suis arrivée ! La maraîchère était super étonnée, du coup elle en prévoira plus la prochaine fois.

Mais quel est le produit dont je parle ? De l’épi de maïs tout frais cueilli la veille ! J’étais émerveillée, c’était la première fois que j’en voyais du frais ! La fille qui découvre la vie quoi … Vous en avez déjà trouvé vous ?

Forcément comme souvent, elle m’a demandé ce que j’allais faire avec (oui elle aime savoir ce que je fais avec ses produits et aiment partager ses expériences). À ce moment là, je n’en avais aucune idée ! Elle me dit que c’est très bon cru, et que ça n’a rien à voir avec le maïs du supermarché tout sec ! Oui bah heureusement :-)

Mais alors pourquoi le cuire alors que c’est si bon cru ? J’ai donc décidé de crusiner un peu avec ce nouvel ingrédient.

legumes maki burritos

C’est avec le maïs que j’ai eu l’idée de faire des burritos en mode cru. Pas le temps de faire une wrap crue au déshydrateur, du coup j’ai opté pour des burritos façon maki, que je me suis amusée à renommer Maki burRAWtos ! Oui je m’amuse toute seule aussi … :-)

Accompagnée d’un guacamole à la mangue, relevé comme il faut. C’était parfait. Mes papilles en redemandent.

Pour ce qui est des quantités, oui on a toujours du mal à évaluer ce qu’on va manger quand on mange cru, mais je dirais que c’est selon votre habitude au cru. On en a eu assez pour 2 burrawtos par personne. Mais si vous mangez beaucoup de cru ça ne sera surement pas assez et si vous n’avez pas l’habitude ce sera sûrement de trop !

Bref faites comme vous le sentez. Mais ce qui est bien avec le cru c’est que quand vous n’avez plus faim votre le corps vous le fait vite comprendre et il est impossible de manger plus que sa faim ! ;-) Magique.

Recette des maki burritos

ingredient

Ingrédients pour 4 maki burritos

 

  • 4 Feuilles de nori
  • 1-2 épis de maïs frais (selon la taille)
  • 4 petits poivrons (différentes couleurs si possible)
  • 1 petit concombre
  • 1 petite courgette
  • 1 oignon simiane
  • Haricots mungo germés
  • Coriandre

Émincer finement les poivrons et l’oignon à l’aide d’un couteau ou à la mandoline.
Couper la courgette et le concombre sur leur longueur en forme tagliatelle à l’aide d’un économe.

Pour les épis : enlever les feuilles autour, couper le bout, mettre l’épi droit et passer un couteau le long de l’épi pour détacher les grains de maïs. Tourner jusqu’à avoir fait le tour de l’épi.

Le plus long est fait ! Placer chaque ingrédient dans des bols séparés pour y voir plus clair.

Prendre une feuille de nori, poser-la sur une natte en bambou (makisu) ça peut aider. Mettre chaque ingrédient sur le bas de la feuille.
En mettre une assez grosse quantité jusqu’à la moitié de la feuille, de sorte qu’un tour suffise pour fermer la feuille.
Humidifier le haut de la feuille afin que ça colle bien.
Rouler en serrant bien mais pas trop sinon ça casse. C’est un coup à prendre ;-)

maki burritos

Couper chaque maki burritos en deux. Réserver au frais. Il ne reste plus qu’à faire la sauce.

Ingrédients pour la guacamole à la mangue

  • 1 grosse mangue
  • 1 à 2 avocats (selon la taille)
  • 2 tomates
  • 1 petit oignon de simiane
  • 1 petite gousse d’ail
  • le jus 1/2 citron
  • Épices en poudre : cumin, curcuma.
  • 1 à 2 cuillère(s) à soupe de tamari
  • Piment au choix

Préparer les ingrédients : couper et émincer plus ou moins finement selon la puissance de votre mixeur.
Passer le tout au blender jusqu’à ce que ça soit bien onctueux.
Goûter et assaisonner selon vos préférences, si ce n’est pas assez aillé, pimenté ou épicé… Ajuster selon votre goût.

maki burritos

 

Déposer les maki burritos dans une assiette et les recouvrir de la sauce guacamole à la mangue. Comme j’adore la sauce, j’en ai prévu aussi en plus dans un petit bol :-)

À déguster avec les doigts, c’est tellement meilleur même si vous risquez d’en mettre partout !

 

Vous vous êtes toujours demandé ce que les adeptes de raw-food mangeaient au petit-déjeuner ? Des jus verts à l’extracteur et des fruits à la croque ? Oui, mais pas que … Nous allons vous proposer dans cet article un petit-déjeuner raw vegan sain et gourmand. Au programme : lassi, pancakes, caramel … le tout en mode cru !

Depuis un peu plus d’un an, nous sommes très intéressées par la raw food dans son ensemble. Et c’est pour cela que nous avons été ravies lorsque Natura Sense nous a contactées pour rédiger un article sur le livre de notre choix.

Natura Sense est une boutique en ligne qui vend des accessoires pour une cuisine saine et crue (blender, déshydrateurs, germoirs etc …) ainsi que des livres de cuisine végétale.

Pour cet article, nous avons craqué pour le célèbre livre « Le grand livre de la cuisine crue » de Christophe Berg.

Petit-déjeuner raw vegan

Dès l’introduction, l’auteur Christophe Berg nous rappelle un détail très important : en réalité, la raw food ne se résume pas à la cuisine crue au sens littéral.

En anglais, le mot « raw » a un double sens et ne signifie pas seulement « cru » mais aussi « brut », c’est à dire sans transformation. Ça correspond bien à notre philosophie alimentaire, nous aimons privilégier les aliments crus mais également les aliments qui n’ont pas été transformés.

De plus, la raw food a de nombreuses qualités : c’est naturellement sans gluten, sans lactose, sans cholestérol, les méthodes de cuisson préservent les qualités nutritionnelles des aliments et les raw foodistes privilégient les produits bio, de saison et locaux.

Après le jeûne d’Edelweiss et la désintox au gluten de Lorelei, la cuisine crue que nous avions un peu délaissé ces derniers mois, c’était exactement ce qu’il nous fallait !

Le grand livre de la cuisine crue

Tout d’abord quelques mots sur ce très joli livre de près de 250 pages.

Il regorge de conseils pour bien démarrer dans le cru. Si vous êtes débutant et que vous n’y connaissez absolument rien, ce livre vous guidera étape par étape : l’équipement nécessaire, les produits à acheter, les superaliments ainsi que des conseils sur les techniques de la crusine.

Petit-déjeuner raw vegan

Ce livre s’adresse aussi aux crudistes avisés et sur-équipés qui trouveront à l’intérieur des centaines de recettes.

Tous les grands classiques de la cuisine crue sont abordés dans ce livre, des tapas aux tartelettes aux fruits en passant par les smoothies, les pizzas ou encore les makis ! Ça donne vraiment envie et en plus la majorité des recettes ont vraiment peu d’ingrédients et sont très simples à réaliser. Mais on trouve également des recettes plus élaborées.

Petit-déjeuner raw vegan

Je sais que la cuisine crue peut faire un peu peur au début, car on s’imagine que l’on doit avoir beaucoup de matériel hors de prix comme le blender, le déshydrateur, l’extracteur. Je ne vais pas vous mentir, ça aide beaucoup car effectivement si on veut varier sa crusine, on va devoir passer par là. Mais pas de panique, vous pouvez très bien commencer doucement avec le matériel que vous avez déjà (couteaux, épluche-légume, mandoline, robot…) et après si ça vous plait, investir dans d’autres appareils.

Prochainement je rédigerai un article sur les indispensables de la cuisine crue, ceux qu’on a acheté et ceux qu’on rêve d’avoir pour vous donner des idées et des conseils.

Petit-déjeuner raw vegan et sans gluten

Nous avons beaucoup hésité pour savoir quelles recettes nous voulions faire pour cet article tellement toutes nous donnaient envie ! Mais finalement comme nous n’avions jamais posté d’article sur un petit-déjeuner complet c’était l’occasion.

Petit-déjeuner raw vegan

Ce petit-déjeuner raw vegan sera composé d’une boisson, de pancakes et de petits délices à tartiner.

Pour le réaliser vous aurez besoin du matériel suivant :

  • un déshydrateur
  • un blender (ou un robot mixer)

Lassi Chia-Mangue

Petit-déjeuner raw vegan

  • 120 ml de lait de coco
  • 2 cuillères à café de graines de chia
  • 150g de mangue congelée
  • 1 cuillère à café de cardamome

Pour cette recette, j’avais acheté, pelé, découpé et congelé 150g de mangue la veille.
Sortir la mangue du congélateur et verser tous les ingrédients dans le bol du blender. Mixer jusqu’à obtenir une crème homogène. Laisser reposer 10 minutes au frais avant de servir.

La recette est très simple et je ne l’ai pas modifiée par rapport au livre.

Notre avis : C’est une boisson très fraîche, ça fait un peu comme une crème glacée. La cardamome est bien présente et donne une petite touche épicée agréable. Ça peut tout aussi bien servir de dessert glacée à la fin d’un repas.

Pancakes raw aux noix du Brésil

Petit-déjeuner raw vegan

Pour 6 à 8 pancakes :

  • 2 bananes
  • 60 g de noix du Brésil
  • 4 cuillères à soupe de graines de lin blond moulues
  • 1 cuillère à soupe d’eau
  • 1 cuillère à café de cannelle (normalement la recette propose de l’extrait de vanille)

Petit-déjeuner raw vegan

Mixer les bananes au blender avec la poudre de cannelle puis ajouter les noix du Brésil  et mixer à nouveau jusqu’à obtenir une pâte homogène. À ce moment-là vous pouvez ajouter un peu d’eau si c’est trop épais.
Verser dans un saladier et ajouter les graines de lins moulues. Mélanger.
Sur une feuille cirée du déshydrateur, former des cercles assez épais à l’aide d’une louche ou d’une grosse cuillère. La recette est normalement pour 6 pancakes mais j’en ai fait 8 avec (je crois que mes pancakes étaient un peu petites …).

Petit-déjeuner raw vegan

Déshydrater pendant 12h à 42°C. Retourner lorsqu’une face est sèche. Puis poursuivre la déshydratation jusqu’aux ce que les deux faces soient séchées de façon homogène. Pour ces pancakes, j’ai remis 1h au déshydrateur avant de servir les pancakes car je les avais fait la veille.

Notre avis : La texture et le goût sont bons et c’est vraiment parfait pour le petit-déjeuner. La banane est bien présente mais contrebalancée par la noix du Brésil qui a un goût un peu terreux et les graines de lins qui apportent un croustillant.
Mais c’est quand même très différent des pancakes à la farine telles qu’on les connait. Il ne faut donc pas s’attendre à trouver le goût des « vraies » pancakes.

Caramel vegan à tartiner

Petit-déjeuner raw vegan

Pour un bocal :

  • 2 dattes medjool (comme je n’en avais pas j’ai utilisé les dattes deglet nour)
  • une douzaine d’abricots secs bio

Dénoyauter les dattes et découper les abricots en gros morceaux. Mettre dans un bocal et couvrir d’eau. Laisser tremper 1 nuit au réfrigérateur puis mixer le tout au blender avec l’eau de trempage jusqu’à obtention d’une pâte homogène.

Je n’ai pas mis toute l’eau de trempage, j’ai filtré avant et j’ai ajusté pour avoir la consistance que je souhaitais en la rajoutant petit à petit. Je vous conseille de faire de même.

Ce caramel se conserve plusieurs semaines au frigo mais il n’a pas duré si longtemps chez nous haha ;-)

Notre avis : Le goût est vraiment bluffant ! C’est notre recette coup de cœur ! Même si le goût de l’abricot est présent on sent quand même un vrai goût caramélisé. Et je pense qu’avec des dattes de très bonne qualité comme les Medjool, les Bahree ou les Sukari qui ont déjà un goût de caramel ça doit vraiment être une tuerie. En tout cas on va refaire cette recette plein de fois !

Crème pêche-abricot

Petit-déjeuner raw vegan

On a adapté la recette « Crème de cerise » avec de la pêche et de l’abricot bio du marché, parce que malheureusement cette année, il n’y a eu des cerises qu’une seule fois :'(

  • 50 g de noix de cajou mises à tremper
  • 60 ml d’eau (j’ai réduit la quantité par deux pour avoir une crème plus consistante)
  • 1/2 jus de citron vert
  • 2 pêches
  • 1 abricot

Rincer les noix de cajou et les placer dans le bol du blender. Verser l’eau et le jus de citron. Mixer jusqu’à obtention d’une crème onctueuse.

Couper les pêches et l’abricot en morceaux et les ajouter au blender. Mixer à nouveau.

Je n’ai pas mis d’épice dans cette recette mais vous pouvez ajouter de l’extrait de vanille ou de la cardamome.

Notre avis : Crème assez surprenante. Je n’avais encore jamais utilisé les noix de cajou pour faire une crème « sucrée » donc c’était une première. La pêche et l’abricot se marient bien. Je pense qu’un arôme vanille est un plus, j’en mettrai la prochaine fois.

Vous pouvez déguster cette crème en dessert également, avec des fruits frais ou vous servir de cette crème comme base pour une tartelette.

Comme il m’en restait j’ai fait une verrine avec la crème pêche-abricot et la fin du caramel cru ! C’était parfait pour terminer le repas sur une touche sucrée-acidulée.

En tout cas, nous allons tester de nombreuses recettes de cette petite bible du cru et nous perfectionner dans ce domaine. Suivez-nous sur Instagram où nous partageons avec vous nos tests culinaires ;-)

 

 

À l’approche des fêtes de Pâques, vous craquerez bien pour des douceurs chocolatées, vegan bien-sûr :). Il n’y a pas de raison pour que nous n’ayons pas droit à nos chocolats en cette période. J’ai donc décidé de mettre le chocolat à l’honneur avec l’une des rares recettes sucrées que j’aimais faire avant d’être vegan : les truffes.

J’ai voulu reproduire la texture et le goût d’une truffe classique tout en ajoutant une touche freestyle : la poudre de wasabi.

J’ai découvert l’association chocolat-wasabi il y a quelques années et je l’avais déjà testée en mousse mais c’est une première pour les truffes. J’ai toujours aimé détourner le chocolat en le mariant avec des goûts épicés comme le gingembre, le poivre ou encore les baies de Sichuan. Vous avez déjà essayé ? Ça sort vraiment des sentiers battus et ça donne une alternative sucrée-salée aux éternels chocolats de Pâques dont il n’est pas évident de trouver une version vegan …

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du petit colis reçu par Keimling pour découvrir quelques uns de leurs produits. Après la farine de coco dans le Love Fondant, j’ai testé pour cette recette les fèves de cacao pur.

Ce produit m’avait toujours intriguée, je me demandais si ça pouvait se manger tel quel, si c’était bon au goût, si j’allais devoir les travailler … et finalement quand j’ai reçu le paquet, j’en ai goûté une comme ça et c’était délicieux. Alors bien sûr,  quand on est habitué aux chocolats industriels bourrés de lait et de sucre, le choc doit être assez important. Mais quand on est amateur de « vrai » chocolat, le goût est intense avec une pointe d’amertume. Mélangé à la douceur des truffes, il n’en sera que meilleur.

Sans oublier que le cacao cru est un allié de taille pour votre santé, c’est une source naturelle de magnésium, de fer et de vitamine C. Il est également anti-oxydant, brûle graisse et contient de la théobromine ce qui vous mettra d’excellente humeur :) Son prix est un peu élevé à l’achat mais vous en mangerez avec parcimonie.

J’avais déjà réalisé une recette de truffes crues cet automne qui suivait vraiment les codes de la raw food en utilisant les dattes comme base. Mais cette nouvelle version est différente, elle ressemble à la version traditionnelle mais en mode vegan et toujours crue. J’ai remplacé le beurre par de l’huile de coco, le sucre par du sirop d’agave et le chocolat pâtissier par du chocolat cru.

Pour l’enrobage des truffes, j’ai opté pour la poudre de cacao cru d’un côté et la poudre de wasabi de l’autre. Rassurez-vous, la poudre de wasabi n’est pas vraiment forte, elle relève simplement le goût de la truffe.

Il n’y a que 6 ingrédients dans cette recette, elle est donc très simple à réaliser, elle ne nécessite pas de temps de repos au frigo, vous pouvez la faire avec vos enfants ou votre famille le jour même et les déguster directement.

Découvrez la recette dans une courte vidéo qui vous aidera à faire les bons gestes pour la préparation de ces truffes puis la recette détaillée dans la suite de l’article.

Ingrédients pour 14 Truffes choco-wasabi

 

  • 50 g de poudre de cacao cru
  • 14 fèves de cacao pur de Keimling
  • 20 g d’huile de coco
  • 50 g de sirop d’agave
  • une pincée de sel rose de l’Himalaya (ou sel marin)
  • Poudre de cacao cru et poudre de wasabi pour l’enrobage

truffe-ingrédients

Faire la ganache

Faire fondre l’huile de coco si elle n’est pas molle comme du « beurre ».                             Ajouter dans un récipient l’huile de coco, la poudre de cacao, le sirop d’agave, et le sel.
Mélanger jusqu’à ce qu’à formation d’une pâte homogène. Si on respecte les proportions il n’est pas utile de mettre le mélange au frigo avant de les travailler.

Former les truffes

Prendre l’équivalent d’une bonne cuillère à café de ganache, mettre en son centre la fève de cacao pur puis former une boule en roulant avec les deux mains. Répéter l’opération 14 fois.

La ganache ne doit pas coller aux doigts lorsque vous formez les truffes.

Enrober les truffes

Une fois les truffes formées, les rouler alternativement dans la poudre de cacao et dans la poudre de wasabi pour obtenir des truffes noires et vert clair.

Vous pouvez déguster les truffes à température ambiante ou après les avoir laissées reposer un peu au frigo avant de servir. Tout dépend de vos goûts, si vous les aimez moelleuses et fondantes ou plutôt fraiches et fermes.

truffeszoom

Trucs & astuces

  • Si vous avez peur que les truffes au wasabi soient trop fortes, vous pouvez mélanger la poudre de wasabi avec du sucre glace.
  • Vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour l’enrobage : poudre de thé matcha, gingembre confit, graines de toutes sortes, coco râpée … J’ai, par exemple, découvert qu’il existait des graines de sésame au wasabi, ça a l’air délicieux et je vais essayer cette alternative pour une prochaine fois.
  • Si vous n’avez pas de cacao cru, vous pouvez bien évidemment faire ces truffes avec de la poudre de cacao torréfié. La seule différence sera au niveau de la qualité nutritive de ces truffes.