Articles

Le wok de légumes, ce plat tout droit venu d’Extrême-Orient, fait de loin partie de mon top 5 des recettes à la fois saines et gourmandes. Il réunit tout ce que j’aime en cuisine : les saveurs, les couleurs et le road-trip gustatif.

Non seulement ce wok de légumes est léger et déborde de nutriments mais en plus il me permet de retrouver toutes les saveurs de cette région du monde que j’affectionne particulièrement et où j’espère me rendre un jour …

J’aime aussi particulièrement le côté freestyle du wok ou le côté zen à choisir ;-) On ne prévoit pas nécessairement à l’avance les ingrédients, on improvise et on fait avec les moyens du bord et selon ce qu’on a à disposition, libre à vous de faire un wok avec les légumes et ingrédients dont vous disposez donc.

J’aime aussi cette cuisson au wok avec peu de matière grasse et le fait de ne pas trop cuire les légumes afin qu’ils restent croquants et pas trop dépourvus de leurs nutriments .

WOKingrédients

 Ingrédients pour un Wok de légumes aux shiitakes pour 2 personnes :

  • 1/4 d’un gros chou chinois
  • 15g de shiitakés déshydratés
  • Un bouquet de brocolis
  • Aillet (ou ail)
  • Oignon
  • Haricots mungo germés
  • Racine de gingembre
  • Racine de curcuma (facultatif)
  • 250g de tofu ferme
  • Vermicelles de riz thaï rouge
  • 1 poignet de noix de cajou
  • Sauce tamari
  • Graines de sésame
  • Coriandre
  • Huile végétale

Récemment j’ai découvert à Naturalia une nouvelle sorte de shiitakes déshydratés sous la marque Supersec absolument fabuleuse, et qui ont un goût prononcé mais vraiment super bon. Meilleurs que les shiitakes frais même. Je tente de ne pas en faire trop souvent vu que je limite tout ce qui n’est pas local mais bon il faut savoir se faire plaisir de temps en temps. Quand je pense que la première fois que j’ai goûté un shiitake j’ai détesté ça tellement c’était puissant, ça avait un goût qui ne me plaisait pas du tout à l’époque.

Les aillets sont arrivés prématurément au marché. J’adore les aillets, si vous ne connaissez pas c’est une jeune pousse d’ail, c’est doux, moins fort que l’ail. On pourrait le confondre avec un mini poireau ou des cébettes. N’hésitez pas à essayer si vous tombez dessus !

Les brocolis sont rigolo cette année, au marché, pas de gros bouquets, mais de jeunes pousses de brocolis qui sont juste les meilleurs brocolis que j’ai jamais mangés. Oui j’ai décidé d’utiliser tous les superlatifs dans cet article haha.

Et une première, la semaine dernière, je suis allée à la Biocoop, qui n’est pas vraiment à côté de chez moi, mais ce fut l’occasion de découvrir de nouveaux produits comme les vermicelles de riz thaï rouge. J’ai donc décidé de m’en servir pour ce wok, elles ne sont pas mal du tout, ça faisait longtemps que je n’en avais pas mangé n’en trouvant jamais en magasin bio.

Souvent dans la cuisine asiatique, les cacahuètes sont utilisées pour donner un peu de croquant, moi je préfère utiliser des noix de cajou, je suis complètement fan de ces oléagineuses.

 

Bon assez parlé, place à l’action :-)

    1- Tremper les shiitakes déshydratés et les vermicelles dans deux bols remplis d’eau séparément.

woktofu

2- Couper le tofu en morceaux et le faire revenir dans une poêle préalablement huilée.
Ajouter de la sauce tamari ainsi que les graines de sésame et un bout de racine de gingembre émincé. Laisser sur le feu peu de temps, il ne faut pas que ça brûle, puis réserver.

3- Couper le chou chinois en fines lamelles.
4- Séparer les petites fleurs de brocolis.

wok0

5- Émincer l’aillet (ou ail), l’oignon, le curcuma, le gingembre et les faire revenir dans un wok (ou une poêle) avec un filet d’huile.

6- Ajouter au wok le reste des légumes : le chou chinois, le brocoli et les shiitakes.
Mélanger constamment. Les légumes ne doivent pas trop cuire et doivent être plus ou moins croquants selon les goûts.

7- Ajouter à la fin le reste des ingrédients hors feu : haricots mungo, noix de cajou, coriandre et tofu.

Voilà, il ne reste plus qu’à servir, et à déguster sans attendre :-)

wok1

 

Astuces

  • Ajouter un filet d’huile de sésame en fin de cuisson pour la touche gourmande.
  • Le tofu et les vermicelles sont un plus, je n’en mets pas forcément à chaque fois. Mais ici vous avez un bon repas complet.
  • Les haricots mungo je les fais germer moi-même, c’est tellement plus simple et plus économique.

 

 

 

Un crurry ça vous dit ? Un quoi ? Un CRUrry ?! Oui vous avez bien lu “cRurry”. C’est un curry cru. Rien à avoir avec un curry qui aurait refroidi sur le coin de la table et qu’on aurait lâchement abandonné, non non :-) D’ailleurs, je ne sais absolument pas si le terme existe mais j’ai décidé de baptiser ce plat “crurry crémeux” …

Bon ok il ne fait pas super chaud alors vu comme ça vous allez me dire que ça ne donne pas envie, mais pourtant… Je découvre que la crusine peut aussi être réconfortante ! Est-ce que l’idée que seul un plat chaud réchaufferait serait une légende ? Bref… Peu importe moi j’avais trop envie de ça en tout cas ! Et je vous le conseille.

Depuis le temps que je voulais adapter un curry en mode cru. Après mon jeûne je n’ai eu envie que de cru pendant quelques jours, comme si j’étais devenue une boulimique de microcutriments. Ce fut donc l’occasion de tester ce petit crurry avec les légumes du moment. Il me restait du lait coco, ça ne pouvait pas mieux tomber !

Je me suis donc lancée dans ce crurry en mode freestyle, comme souvent, et avec les moyens du bord et ce qu’il me restait du dernier marché. Ce plat se fait super rapidement ! Et il est super économique également, et oui pas de cuisson ! Et il permet de bénéficier au maximum de tous les micronutriments qui se détériorent habituellement en grande partie à la cuisson.

Recette du crurry crémeux

crurry crémeux

Ingrédients pour 2 Crurry crémeux

  • 1 potimarron
  • 1 poivron salade rouge
  • Dattes
  • 1 chou rave
  • Noix de cajou
  • Raisins secs

Sauce pour le crurry

  • 1 avocat
  • Feuille de Coriandre
  • Racine de gingembre
  • Racine de curcuma
  • Épices en poudre : curry, piment.
  • Sauce Tamari
  • 30 cl de lait coco

Raper le potimarron et le chou rave.
Couper en fines lamelles le poivron.
Réserver le tout dans un saladier.

Mixer tous les ingrédients de la sauce.
Ajouter la sauce aux légumes, ainsi que les datte, les raisins secs, et les noix de cajou au plat sans oublier les feuilles de coriandre.

Les quantités de légumes c’est selon l’appétit, mais par contre je compte toujours 1/2 avocat par personne. Pour les racines de gingembre et curcuma c’est selon si vous aimez bien relevé ou pas.

Déguster immédiatement, ou laisser un peu imbiber la sauce au plat.

Ce plat peut se faire également à l’avance, pas de stress de plat à réchauffer, y’a juste à servir et à avaler !

Et voilà, il n’y a plus qu’à déguster ce fabuleux crurry qui va vous donner la pêche et sans digestion lourde :-)

 

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir "30 Jours Vegan" avec  4 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" : clique ici pour les recevoir !

Avez-vous déjà bu un bon jus ? Moi en tout cas j’adore les jus, j’ai découvert ça il n’y a pas si longtemps, ne buvant que du jus d’agrumes jusqu’ici. J’ai voulu tester les jus detox de fruits et légumes de façon plus large.

Les jus sont pratiques, faciles à digérer et ça permet d’avoir un maximum de nutriments de façon concentrée.

On nous suggère de consommer 5 fruits et légumes par jour, mais ça ne suffit pas même si c’est un bon début.

7 bonnes raisons de boire des jus

  • Il est difficile d’ingurgiter une grande quantité de fruits et légumes, car c’est long à mâcher toutes ces fibres et on ne pourrait pas manger autant de fruits et de légumes sans les mettre en jus.
  • Si vous n’aimez pas trop les fruits et les légumes, c’est un bon compromis.
  • Si vous avez du mal à digérer les fibres, votre système digestif vous remerciera.
  • Si vous voulez augmenter votre consommation de cru c’est une bonne manière de s’y mettre facilement.
  • De plus il est important d‘alcaliniser son corps ! Souvent notre alimentation est bien trop acidifiante, ce qui est la cause de nombreux soucis et de maladies plus ou moins graves. Tout ce qui n’est pas fruits et légumes est acidifiant pour l’organisme. Notre santé dépend de cet équilibre. Si on est trop acide, c’est là où les maladies se développent d’où l’importance de consommer une grande quantité de végétaux.
  • Les jus sont très nutritifs, riches en micronutriments, en minéraux et permettent d’éliminer les toxines.
  • Les jus nourrissent les cellules et nettoient nos organes.

Mais attention les fibres sont très importantes également. Boire des jus ne signifie pas consommer les végétaux uniquement sous cette forme. Les fibres aident à éliminer les toxines. Tout est question d’équilibre, il ne faut pas se nourrir uniquement de jus bien sûr. Ça permet néanmoins de reposer son système digestif et d’avoir une meilleure biodisponibilité.

Comment faire un jus ?

Un jus se fait au pire à la centrifugeuse, au mieux à l’extracteur. On fait ce qu’on peut avec ce qu’on a. J’en ai fait pendant longtemps à la centrifugeuse, mais il est vrai que ça fait beaucoup plus de perte, c’est super bruyant, on a un peu l’impression d’être sur un chantier, et c’est vraiment pas pratique à nettoyer, on en fout partout !

L’extracteur va préserver à 95% les vitamines, les enzymes, les antioxydants et les minéraux. En effet, il va extraire le jus doucement, comme un prémâchage, contrairement à la centrifugeuse qui est beaucoup moins concentrée et qui va chauffer les ingrédients, et tuer au passage une partie des nutriments.

L’extracteur va presser davantage les fruits et les légumes, il y aura donc davantage de jus. Les fibres seront totalement séparées et bonnes à jeter. Ce qui permet d’avoir immédiatement les nutriments à disposition et donc un maximum de micro-nutriments sans l’inconvénient de la digestion, et sans le ventre qui ressemble à un ballon de baudruche quand on a pas l’habitude de consommer cru :-)

Mais par contre le hic c’est le prix. L’extracteur n’est pas donné, il y en a pour tous les portefeuilles, qui va du plus sophistiqué à celui à manivelle (au moins pas besoin d’électricité et 100% écolo). Un extracteur peut faire aussi plein d’autres choses, comme des pâtes, des glaces crues, du lait végétal, il suffit de changer l’embout selon ses besoins.

Bref, revenons à nos jus.

Un jus le matin vous boostera davantage qu’un café qui vous rendra plutôt nerveu(se)x qu’autre chose. J’étais accro au café, capable d’en boire 3-4 d’affilés et je ne bois plus que des jus le matin. Bon parfois il m’arrive d’en prendre parce que j’aime le goût du café mais ensuite j’ai de fortes palpitations et je suis super stressée ^^.

Mon top 3 des jus detox d'hiver

Pour le jus d’hiver il y a pas mal de choix, surtout pour les légumes verts !

Voici ma liste de fruits et légumes de saison et locaux (région sud-est) et dont je ne me passe pas pour faire des jus en hiver :

  • Épinards
  • Blettes
  • Céleris rave
  • Fenouil
  • Radis noir
  • Radis rave
  • Carottes
  • Betteraves
  • Salades en tout genre
  • Les choux (verts, rouge, blanc, frisé, kale, brocolis, romanesco)
  • Pommes
  • Poires
  • Oranges,
  • Pamplemousses,
  • Citrons
  • Kiwi
  • Poivrons salade
  • Herbes aromatiques

Tout passe à l’extracteur. Mais très important: je ne jette jamais les tiges ou feuillus que je n’utilise pas et je les conserve pour un futur jus. Ce qui permet de faire du zéro déchet ! Par exemple si j’utilise uniquement les fleurs d’un chou fleur, je conserve les feuilles et les “parties dures” pour mon jus du lendemain matin. Pareil pour les herbes aromatiques, je gardes les tiges pour les jus. De même pour les épinards. Les carottes je garde les fanes également, etc… bref vous avez compris on ne jette rien :-)

Je mets toujours une racine de curcuma et de gingembre (sans enlever la peau) que je trouve facilement en magasin bio. Le curcuma est un puissant anti-inflammatoire et qui va purifier le sang, le foie et la lymphe. Il est connu pour ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et anticancéreuses. Associer le curcuma au gingembre permet d’augmenter son pouvoir d’absorption qui est faible. Attention à la dose lorsque l’on n’a pas l’habitude, allez-y doucement au début. Si vos lèvres piquent quand vous buvez c’est signe que la dose est sûrement trop forte ;-)

Bien évidemment, je ne peux que vous conseiller de faire vos jus avec des fruits et légumes bio. À moins de vouloir un cocktail de pesticides ^^. Le bio permet de ne rien jeter et de tout réutiliser pour les jus comme expliqué pour les feuillus, tiges et fanes… Pas besoin d’éplucher non plus (comme si le fait d’éplucher enlevait les pesticides d’ailleurs). La peau des fruits et légumes est d’autant plus intéressante que leurs vertus se trouvent dans la peau et dans la couche inférieure !

Ce genre de jus est très nutritif et se déguste pendant quelques heures selon la quantité. Moi personnellement, selon la densité du jus, il m’arrive de mettre 2h à boire mon jus de 50cl. C’est tellement riche en nutriments. Si vous sentez que vous n’arrivez pas à finir, c’est qu’il faut s’en tenir là. Toujours écouter son corps ;-)

Mon top 3 des jus detox

Les doses sont vraiment subjectives, selon la quantité de jus désirée et la taille des ingrédients. Les quantités sont pour environ 50 cl de jus. Les ingrédients sont classés par ordre de quantité.

Jus detox orange

  • 2-3 carottes
  • Curcuma
  • Gingembre (moi j’utilise un pouce mais c’est trop si c’est votre premier jus, pareil pour le curcuma)
  • 1 citron non épluché (ou autre agrume)

Mon top 3 des jus detox d'hiver

Pourquoi un jus orange ? La carotte est riche en antioxydants, en bêta-carotènes et très reminéralisante. Elle est bonne pour l’ensemble du corps, particulièrement pour les intestins mais aussi pour la peau.

Jus detox rouge

  • 2-3 betteraves
  • 1 orange sans l’écorce (laisser la partie blanche)
  • Curcuma
  • Gingembre

Mon top 3 des jus detox d'hiver

Pourquoi un jus rouge ? La betterave est particulièrement efficace pour purifier le foie et le sang.

Jus detox vert

  • Feuillus de n’importe quel légume
  • 1 pomme ou 1 poire
  • 1 orange ou 1 pamplemousse sans l’écorce (laisser la partie blanche)

Mon top 3 des jus detox d'hiver

Le feuillu vert : ça peut-être des tiges, feuilles et fanes de n’importe quel légume tel que le fenouil, carotte, radis, épinards, blettes, chou vert, kale, feuilles vertes du chou, salade, …

Pourquoi le jus vert ? Pour la chlorophylle ! Qui va purifier le sang, qui va oxygéner un maximum les cellules ! Le jus vert est aussi riche en anti-oxydants et en vitamines. Il permet de se débarrasser des métaux lourds et des toxines.

Dû à leur richesse en vitamines et en fer les jus verts sont très bons pour la peau, les cheveux, la vue, les ongles … Et le combo fer + vitamine C permet de fixer parfaitement le fer !

Mon top 3 des jus detox d'hiver

Mais il n’y a pas de règle, il m’arrive de mélanger betterave et carotte, et d’ajouter des feuillus aussi aux jus orange et rouge. Selon les feuillus utilisés ça ajoutera un petit goût particulier, par exemple : les branches de persil ou de coriandre ou les branches et feuilles de céleri ou fenouil apporteront des saveurs différentes et surprenantes !

J’aime bien aussi ajouter un poivron, c’est très bon au goût et riche en vitamines.

Les quantités c’est au goût, plus c’est vert mieux c’est, mais attention si c’est trop amère, c’est un signal que vous envoie votre corps, dans ce cas, rajoutez des fruits. Je mets soit de la pomme soit de l’orange avec un citron aussi si on aime.

Il est possible d’ajouter un bout de racine de curcuma et de gingembre à tous vos jus mais pas trop si vous n’êtes pas habitué car vous risquez de faire une forte detoxination qui va vous rebuter à vous refaire des jus. Après vous pouvez y aller par la méthode forte si vous voulez mais vous êtes prévenu :-)

Astuces

Ajouter un citron à votre jus pour sa conservation, si vous le buvez tout au long de la journée. Mais un jus ne se prépare pas à l’avance. Les enzymes se dégradent assez rapidement. Il serait dommage de perdre tous les bons nutriments.

Ne pas éplucher le citron. Mais par contre retirer la peau des autres agrumes sans enlever la partie blanche, elle serait trop forte en huiles essentielles, ça serait trop astringent pour l’organisme.

 

Mis à jour Février 2018 : Nouvelle recette

Jus Vert “Good Morning”

À l’occasion de la campagne 1,2,3 Veggie de l’Association végétarienne de France, j’ai réalisé une nouvelle recette de jus vert, idéal à boire le matin pour booster son énergie pour toute la journée !

Cliquez ici pour découvrir la recette

 

Quoi de mieux qu’un bon plat de lasagnes aux légumes d’hiver par ces températures glaciales ? C’est une recette réconfortante, bien chaude, c’est tout ce dont on rêve le soir en rentrant chez soi.

En effet, les températures ont vertigineusement chuté. Personnellement je n’ai jamais connu ça, le climat devient fou. 38° cet été et voilà qu’il a fait jusque -8° en température ressentie par chez moi dans le sud. C’est à ne plus rien y comprendre. Bref je ne vais pas vous parler de réchauffement climatique pendant 2 heures mais de lasagnes :-)

Donc comme je disais, j’avais envie de lasagnes, et justement un paquet traînait dans le placard depuis un mois. Ce sont des lasagnes à la farine d’épeautre, j’avais envie de tester des lasagnes sans gluten mais qui dit sans gluten dit pas bio et dit aussi plein de trucs chelous dedans, donc j’ai préféré me rétracter et tester ces lasagnes d’épeautre. Libre à vous de choisir les lasagnes qui vous plaisent. Mais elles étaient très bonnes en tout cas.

Dans mes lasagnes j’ai décidé de mettre des légumes du moment, forcément je mange de saison, donc mon choix s’est porté sur la courge butternut et des épinards.

Du coulis de tomate qui vient de mon marché local. À la fin de l’été j’avais fait moi-même quelques pots de sauce tomate mais je n’ai pas réussi à en thésauriser suffisamment pour passer l’hiver ;-) J’ai donc été obligée d’en acheter mais c’est pareil, le pot vient du même maraîcher où j’achète mes tomates.

Des protéines de soja texturé, si vous ne savez pas ce que c’est, ce sont des protéines végétales qui font illusion et remplacent la viande. Ça ressemble à de petites boulettes qu’on réhydrate soit dans un bouillon soit dans une sauce comme ici. Elles ont un goût plutôt neutre mais c’est en les cuisinant qu’elles deviendront savoureuses.

Ça faisait un moment que je n’en avais pas acheté, presque un an, j’en utilisais souvent avant d’être 100% vegan, mais curieusement je n’en ai pas utilisé depuis que je le suis totalement. J’ai succombé l’autre jour au magasin bio en les revoyant. On ne sait jamais ça peut toujours servir, la preuve. C’est le genre d’ingrédient indispensable que vous pouvez utiliser lorsque que vous voulez végétaliser votre alimentation, il suffit d’utiliser ces protéines de soja texturé à la place des protéines animales.

Point de béchamel dans mes lasagnes. Oui je fais ce que je veux, en mode freestyle comme toujours. Mais c’est surtout qu’en ce moment je suis accro à mon mélange sauce tomate-poivron que je mets partout, enfin presque. Après vous pouvez très bien faire une béchamel végétale.

Du fromage végétal fondant que j’avais acheté au Loving Hut. Normalement je ne mets pas souvent de fromage végétal mais là c’était l’occasion et ça donne un petit plus à la recette pour les personnes en manque de fromage.

Ingrédients pour 4 parts

  • 300 g de courge de butternut
  • 400 g de pousse d’épinards
  • 300 g pot de coulis de tomate
  • 2 poivrons
  • Ail
  • oignon
  • Herbes de provence
  • Épices (piment de cayenne, paprika, cumin)
  • 50 g de protéines de soja texturée
  • 150 g de lasagnes (8 ou 9 feuilles selon la forme de votre plat)
  • Fromage végétal Fondant (vegusto No-Muh Melty)
  • Huile d’olive
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Préparation

Lasagnes aux légumes

Couper la courge en petits morceaux, pas besoin de l’éplucher pour ma part c’est bio, du coup ça va vite. Les faire revenir dans de l’huile d’olive à la poêle.

 

Lasagnes aux légumes

Mettre un peu de sauce tomate dans une poêle avec les protéines de soja et un peu d’eau. Et faire mijoter 10 minutes environ.

 

Lasagnes aux légumes

Ajouter les épinards équeutés au mélange tomate-protéines. Couvrir. Les épinards vont énormément réduire. Mélanger le tout une fois que ça aura réduit.

 

Lasagnes aux légumes

Faire revenir l’ail et l’oignon émincés dans une casserole. Ajouter le poivron émincé et de la sauce tomate à la fin de la cuisson. Mixer le tout en purée.

 

Lasagnes aux légumes

Huiler un plat allant au four. Disposer les feuilles de lasagne au fond. Ajouter un peu de sauce tomate-poivron, puis le mélange épinard-protéines, et ensuite la courge. Recommencer. Finir par la sauce tomate-poivron.

 

Lasagnes aux légumes

Ajouter le fromage végétal, il ne va pas couler mais sera fondant.

Mettre au four T7 (210°) pendant 30 minutes.

Trucs & Astuces

Si vous n’avez pas de fromage, vous pouvez essayer ma recette de fromage à pizza, crémeux et fondant.

Sinon vous pouvez aussi juste parsemer la sauce tomate-poivron de la levure maltée, mais à ajouter vers la fin de la cuisson au risque que ça brûle.

Lasagnes aux légumes

Voilà, j’espère que ce plat vous réchauffera, faites-en une grande quantité ça vous fera la semaine :-)

 

 

 

Envie de partager une assiette découverte végétale avec vos proches pendant les fêtes de fin d’année ?

Il est donc l’heure de commencer à dénicher les bons petits plats que vous pourrez servir ou déguster pendant les fêtes. C’est pourquoi tout ce mois de décembre mes articles-recettes seront orientés spécialement pour les repas de fêtes de fin d’année. De quoi ne pas s’angoisser et être au top pour recevoir. Ou alors suggérer des recettes, si vous êtes invité par des hôtes complètement dépassés d’avoir un convive végéta*ïen.

Au départ, je n’avais pas fait cette assiette en pensant au repas de Noël. À vrai dire, je n’arrivais pas à me décider sur une recette spécifique. Je ne savais pas non plus quels ingrédients choisir pour cuisiner, ce qui m’arrive souvent. Donc dans ce cas, je commence à cuisiner et les idées suivent.

Au final, j’ai décidé d’utiliser tous les ingrédients que j’avais sélectionnés et d’en faire une assiette avec plusieurs petites choses. À croire que c’est ma semaine ‘assiette’, j’ai du mal à ne faire qu’une seule recette donc après l’assiette aux saveurs japonaises, aujourd’hui je vous présente l’assiette découverte végétale aux saveurs automnales.

Une fois la recette terminée, je me suis dit qu’elle pourrait très bien être incluse dans un repas de fête et constituer un plat festif “à la découverte de la cuisine végétale”.

Au détour d’un blog, je suis tombée sur cette phrase : “Châtaignes et marrons ont revêtu leur habit blanc pour un hiver gourmand” et cela m’a immédiatement fait pensé au plat que je venais de faire. Et cette phrase c’était le thème de la nouvelle “Bataille Food” organisée par “La Cuisine de Lillie” pour ce mois de décembre. Dans mon assiette découverte végétale, la châtaigne tient une place importante dans plusieurs recettes et pour l’habit blanc ce sera le risotto.

Je ne connaissais pas encore ce défi culinaire sous forme de jeu initié par Jenna du blog “Bistro de Jenna”, ce n’est pas un défi exclusivement vegan mais le thème du mois alliant châtaignes et couleur blanche, il a été très simple pour moi de vous proposer une assiette végétale. Et je suis donc ravie de participer pour la première fois à ce défi culinaire avec de nombreux autres blogs*.

Si vous souhaitez la faire tester à vos proches, cette assiette leur donnera un petit aperçu de la richesse de la cuisine vegan avec plusieurs textures, plusieurs saveurs, plusieurs cuissons et de nombreux ingrédients de saison. Toutes ces recettes sont très faciles à réaliser.

Ingrédients pour 2 assiettes

Courge butternut au four :

  • Butternut
  • Éclats de châtaignes
  • Éclates de noix
  • Huile de sésame
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Velouté de butternut et châtaignes:

  • 75g de courge butternut
  • 10 châtaignes
  • 2 pistils de safran
  • Oignon
  • Ail
  • Noix
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Tuiles végétales:

  • 30 g de farine de riz
  • 10 g graines de sésames
  • 10 g graines de lin
  • 10 g graines de tournesol
  • 2,5 cl d’eau
  • 1 cuillère soupe d’huile d’olive
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Risotto à la crème de marron :

  • 100 g de riz rond 1/2 complet
  • 2 gousses d’ail
  • 2 oignons
  • Huile d’olive
  • 1 feuille de laurier
  • Eau
  • 10 châtaignes
  • Crème végétale (soja, riz, …)
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Champignons sauvages poêlés :

  • Chanterelles ou autres champignons sauvages
  • Ail
  • Persil
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Salade automnale :

  • Clémentine
  • Fenouil
  • Poire
  • Raisins secs
  • Feuilles d’épinards
  • Feuilles de fenouil
  • Noix
  • Le jus d’une clémentine
  • 1/2 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1/2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe de sauce tamarin
  • Poivre ou mélange de baies

 

Courge butternut au four

Mettre deux morceaux de courge dans un plat allant au four.
Badigeonner d’huile de sésame, de sel et de poivre.
Ajouter les éclats de châtaignes et de noix en fin de cuisson.

butternut au four

 

Velouté de butternut

soupe butternut-chataigne

Émincer l’oignon et l’ail.
Couper la courge en morceaux.
Faire revenir le tout avec les châtaignes dans une casserole avec de l’huile d’olive.
Une fois que c’est légèrement doré ajouter de l’eau à hauteur des ingrédients, ainsi que le sel, le poivre et les pistils.
Couvrir et laisser mijoter à feu moyen pendant 10 minutes environ
Mixer quand c’est cuit.

soupe

 

Tuiles végétales (ou crackers)

Mélanger tous les ingrédients dans un récipient.
Étaler la pâte sur du papier cuisson.
Mettre au four pendant 30 minutes (selon épaisseur de la tuile) sur T5 (150°).
Couper en morceau les tuiles une fois qu’elles sont cuites.

tuiles végétales

 

Risotto à la crème de marron

Émincer les ails et les oignons.
Faire revenir la moitié dans une casserole avec l’huile d’olive.
Ajouter le riz une fois que c’est doré et mélanger pendant 3 minutes environ.
Ajouter la feuille de laurier et de l’eau chaude à hauteur du riz, assaisonner et laisser mijoter sur feu moyen.
Dès que l’eau s’est évaporée, rajouter de l’eau tant que le riz n’est pas cuit.

Pendant ce temps préparer la crème de marron :
Faire revenir le reste d’ail, oignon et les châtaignes dans une casserole avec de l’huile d’olive.
Ajouter ensuite la crème végétale, le sel et le poivre.
Mixer le tout au mixeur plongeant.
Remettre sur feu doux et laisser épaissir la sauce, remuer de temps en temps.
Incorporer en fin de cuisson la crème au risotto et mélanger.
Laisser sur feu doux.

 

Champignons sauvages poêlés

Émincer l’ail et nettoyer les champignons à la main (pas sous l’eau).
Faire revenir l’ail dans une poêle avec de l’huile d’olive.
Ajouter les chanterelles, le sel et le poivre.
En fin de cuisson ajouter le persil émincé.

Chanterelles sautées

 

Salade automnale

Je ne précise pas les quantités ici, vous faites ça en mode “freestyle” :)
Couper les fruits et légumes en morceaux.
Ajouter les raisins secs, les morceaux de noix.
Émulsionner tous les ingrédients restant pour la vinaigrette.
Mélanger à la salade.
Installer le tout dans une feuille d’épinard.

Voilà tout est prêt il ne reste plus qu’à dresser et à déguster cette assiette découverte végétale !

 

bataille-food
Si vous voulez en savoir un peu plus sur la “Bataille Food”, chaque mois, une marraine (ou un parrain !) choisit un thème autour duquel les participants vont devoir s’illustrer, et impose deux ingrédients obligatoires. Le premier mercredi de chaque mois, à partir de 18h, les participants publient leurs recettes et se retrouvent virtuellement pour un moment d’agréable partage. La marraine s’occupe de regrouper toutes les réalisations dans un tableau Pinterest et désigne dans les jours qui suivent la prochaine marraine. “La Cuisine de Lillie” avait été désignée par “Élise – And so we cook” lors de la Bataille Food #28.

Liste des participants à cette Bataille Food:

La Cuisine de Lillie  – Bistro de JennaElsa envie d’une recette végétarienne Sweet and fairy By acb 4 you –  KeskonmangemamanLa Cuisine de JennyCekikilafeeEncore une lichetteCooking & Bon appétitL’atelier de Steph et LolieMel en cuisinesEvin sur son nuage Graine de faim kely Une Liyaas de bonnes choses Celinblog Nietzche Paillette & Sac à MainFood, Fun, FotoPotins Gourmands Cosmic Tomatoes Les Gourmands disent La Gloutonnerie de ChammyPetites cuillères et charentaisesLes trois MadeleinesPetit Bec Gourmand Musée Gourmand Fais moi croquer! –  Elo dans la Farine Cyrielle Gourmandise La Femme à tête de ChouAnd So We CookLes Voyages de GridelleLes Filles, à table !Mélina et Chocolat La Gourmandise de Violette Marmotte Cuisine! J’ai toujours aimé le jaune Moutarde Dévorez-moi Cuisine 2 soeurs A french girl cuisine  – Kweezine l’Atelier de Kristel Le Blog de CataDeviously Sweet PastriesLa Médecin passe par la Cuisine (Presque) bonne à marierLes Gralettes Mamou and coFramboises & BergamoteDouceurs maison Giusi Genduso Like pie in the sky Sweety CookPlaisir et Équilibre A fleur d’OrangerBrian Iz In The KitchenAurore’s Bakery and delicious things The Cook Time Cookin’Movie I love Cakes Cook a life by Maeva Laety CuisinePas de chichi dans ma cuisineRose noisettes Laurene MyCookDiary Le Monde de Lully Encore un gâteau Rock the Bretzel La Conque d’Or Paruline en Cuisine Comme une envie de Vegan Freestyle Sharing Cuisine Une gourmandise en musique Secrets de Gourmandise by Muriel MartinObjectif: Zéro miettes Les Aventures culinaires de Chloé Jamais sans ma cuillère

 

 

 

 

Que diriez-vous d’un petit voyage au pays du soleil Levant sans bouger de chez vous? J’ai la solution pour vous avec cette assiette aux saveurs japonaises. Vous voyagerez à travers vos pupilles et vos papilles.

Traditionnellement, les japonais ont sur la table une multitude de différents plats sans ordre prédéfini et chacun se sert selon son envie. C’est cette façon de faire que j’ai voulu reproduire avec cette assiette. Ici pas d’entrée ni de plat principal, tout est à disposition et on mange à sa guise.

Malheureusement, n’ayant encore jamais été au Japon, j’ai découvert les “bentos” au restaurant japonais et j’ai tout de suite adoré l’idée de réunir dans une seule et même assiette 4-5 recettes différentes, voire plus.

Aujourd’hui je n’ai pas utilisé mon bento mais j’ai réuni dans cette assiette quatre de mes recettes préférées du moment, inspirées de la cuisine nippone. C’est une assiette “healthy’ et remplie de minéraux, de macronutriments et de micronutriments.

Connaissez-vous les spaghettis de mer ? Je n’en avais jamais gouté avant, pourtant j’adore les algues. J’utilise régulièrement les algues dans ma cuisine : en paillette, wakamé, nori, laitue de mer, salade du pêcheur, Kombu pour toute sorte de recettes différentes.

Ces algues, bien que s’appelant “spaghettis de mer” ressemblent plutôt à des tagliatelles visuellement. Elles m’ont vraiment étonnée, je ne m’attendais pas du tout à une texture semblable aux pâtes mais c’est bluffant ! Elles sont très iodés, il faut aimer ce petit goût.

Personnellement se fut une révélation, et elles vont devenir un ingrédient incontournable de mon placard. Je les ai achetées dans mon magasin bio et elles sont “made in France” car récoltées en Bretagne. Vous pouvez les trouver également sous le nom de haricot de mer.

Les algues ont un grand intérêt nutritionnel. Un petit plat de spaghettis de mer vous apporte : protéines, fibres, anti-oxydant, iode, sodium, calcium, magnésium, oméga 3, vitamine A et C.

Autre ingrédient dans cette assiette aux saveurs japonaises : le tofu. Je sais que le tofu est souvent accusé de ne pas avoir de goût, mais sa texture poreuse absorbe les saveurs qui lui sont associées et c’est également une bonne source de protéine végétale sans matière grasse (pour celles et ceux qui sont angoissés des carences en protéines).

Vous pensez ne pas aimer le tofu ? Mangez le frit avec de la sauce soja c’est vraiment délicieux. Vous pouvez l’assaisonner avec les épices de votre choix. Mon mélange préféré est tofu-tamari-gingembre frais. Vous avez déjà essayé ? Après ce n’est que mon ressenti mais j’en suis complètement fan.

Le tofu se trouve en magasin bio, vendu en barquette de 500 g au rayon frais, il est vraiment meilleur que celui vendu sous vide que je n’aime pas du tout. Et encore meilleur, il est possible de faire son tofu soi même mais c’est assez long (je l’ai déjà fait, ça semble fastidieux mais c’est simple, j’en ferai un prochain article).

Je vous laisse découvrir les autres recettes qui composent cette assiette aux saveurs japonaises, vous pouvez les réaliser toutes ensembles ou alors séparément selon vos envies.

Ingrédients pour 2 assiettes

 

Salade de graines germés :

  • 2 poignées d’haricots mungo germés
  • 2 poignées d’alfalfa germés
  • 1 cuillère à café de sauce tamari
  • 1 cuillère à café de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à café d’huile d’olive
  • 1 cuillère à café d’huile de sésame
  • 1 cuillère à café de purée de sésame

Salade d’algues : 

  • 50 g de spaghettis de mer déshydratées
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame
  • 1 cuillère à soupe de sauce soja Tamari
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1/2 cuillère à café de wasabi en tube

Tofu frit :

  • 200g de tofu ferme
  • Un bout de racine de gingembre
  • 1 gousse d’ail
  • 1/2 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1/2 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • 1 cuillère à soupe de graines de sésame
  • 2 cuillères à soupe de sauce tamari

Légumes sautés de saison :

  • 6 têtes de chou romanesco
  • Une poignée de champignons “shiitaké” frais
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 carotte
  • 1 poivron salade rouge
  • Un bout de racine de gingembre
  • Quelques feuilles d’épinards
  • 1 cuillère à soupe de sauce tamari
  • 1 cuillère à soupe d’huile de sésame
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’huile d’olive
  • Coriandre fraiche

Maintenant passons à la réalisation des plats.

Salade de graines germées

Mélanger tous les ingrédients de la vinaigrette.
Incorporer la sauce aux graines germées.

Salade d’algues

Tremper les algues déshydratées dans de l’eau fraîche pendant 10 à 15 minutes. Les algues ne se cuisent pas dans cette recette, c’est possible, mais ce serait vraiment dommage de perdre tous leurs bienfaits nutritionnels à la cuisson.
Pour faire la sauce mélanger le reste des ingrédients (sauce tamari, vinaigre de cidre, huile d’olive, huile de sésame, wasabi).
Une fois les algues ré-hydratées, ajouter la sauce et les graines de sésame. Mélanger le tout.

Spaghetti de mer

 

Tofu frit au gingembre 

Couper le tofu en morceaux.
Émincer le gingembre et l’ail.
Faire chauffer l’huile dans une poêle et ajouter le tofu, le faire dorer sur les deux faces.
Ajouter le gingembre et l’ail émincé puis verser le tamari qui va caraméliser le tofu.
Retourner le tofu une dernière fois.

tofu frit

Légumes sautés de saison

Émincer l’ail, l’oignon et le gingembre.
Couper la carotte, le poivron et le shiitaké en bâtonnet.
Faire revenir le tout (sauf les épinards) dans de l’huile d’olive à feu moyen.
Les légumes doivent être saisis, ne pas trop les cuire, il faut qu’ils restent croquants.
Ajouter la sauce tamarin, l’huile de sésame et les épinards, et laisser cuire quelques instants.

Une fois que tout est prêt, dresser les 4 plats dans une assiette ou dans un bento, ajouter la coriandre fraiche ciselée sur les légumes sautés. Il ne reste plus qu’à vous régaler.

Et vous, quelle est votre recette japonaise préférée ?