Articles

Avec l’arrivée de nouveaux légumes de printemps, j’ai eu l’idée de réaliser ce plat fusion entre l’Italie et la Thaïlande : les tagliatelles Primavera thaï. Je crois qu’à force d’être inspirée par la Thaïlande, il va vraiment falloir que j’y aille un jour ! :-)

Ça faisait très longtemps que j’avais envie de réaliser un plat de Pasta primavera mais version thaï. Je suis une adepte de la cuisine asiatique, vous pouvez d’ailleurs retrouver mes autres recettes inspiration “Asian Food” ici.

Tagliatelles primavera thaï

Tagliatelles Primavera Thaï

Pour cette recette, à la place des pâtes traditionnelles, j’ai choisi des tagliatelles de riz, qui rendent ce plat plus léger et sans gluten également. Libre à vous de faire de même ou de l’adapter avec des tagliatelles ou des spaghettis.

Pour les légumes “Primavera”, j’ai profité du changement de saison pour cuisiner les asperges, les févettes et les poireaux nouveaux. Quand j’ai réalisé cette recette, il restait encore quelques brocolis que j’ai ajoutés à mon plat. Mais vous pouvez adapter cette recette avec les légumes que vous souhaitez.

Pour le côté thaï, j’ai opté pour le mélange coco-citron dont je suis toujours aussi fan, relevé par un peu de gingembre en poudre et des feuilles fraîches de menthe du jardin ;-)

Cette recette de Tagliatelles primavera Thaï a été réalisée pour la campagne 1,2,3 Veggie de l’association végétarienne de France.

Je vous donne rendez-vous sur leur site pour découvrir les ingrédients et le déroulé de la recette.

 

 

Aujourd’hui sur le blog on vous emmène en Asie avec cette recette de nouilles de riz sautées sans gluten.

Oui vous avez remarqué, on voyage souvent en Asie sur le blog, mais les nouilles sautées c’est typiquement le genre de plat super simple et rapide que je fais très régulièrement.

Devant la demande de plus en plus grande de recettes faciles, je ne pouvais pas passer à côté de celle qui fait partie de mes incontournables. En plus on peut l’adapter selon les saisons et les légumes que l’on a dans son frigo et les épices que l’on veut.

Dans cette recette j’ai choisi d’utiliser des tagliatelles de riz que je trouve en magasin bio (bien sûr vous pouvez utiliser celles qui vous plaisent). Elles existent avec du riz blanc ou du riz rouge, les deux sont délicieuses donc vous pouvez varier les plaisirs. Et le petit plus de ces nouilles c’est qu’elles sont naturellement sans gluten.

J’ai choisi seulement un légume pour cette recette : les carottes, oui rien de compliqué qui n’a pas de carottes dans son frigo :P. Après j’aime bien ajouter dans ce genre de plat, des haricots mungo crus pour leurs bienfaits, mais pas que, car c’est super économique. Je les fais germer moi même c’est tellement simple à faire. Mais après libre à vous d’ajouter d’autres légumes de saison comme les brocolis, le chou kale, le chou chinois…

Et pour accompagner le tout : du tofu ferme snacké simplement. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois si vous suivez le blog régulièrement, c’est vraiment la manière dont je le préfère. Vous pouvez acheter votre tofu tout fait ou alors si vous êtes motivé, vous pouvez le faire vous-même, je vous invite à lire mon article sur comment faire son tofu maison en cliquant ici !

RECETTE DES NOUILLES DE RIZ SAUTÉES AUX CAROTTES ET TOFU

nouilles de riz sautées

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France

Cliquez ici pour accéder à ma recette en intégralité.

Et vous, quels sont vos ingrédients préférés dans vos nouilles sautées ?

 

Ces derniers temps, je ne jure que par les fajitas végétales ! Je ne sais pas si c’est à cause du froid mais ce plat si simple à faire, bien chaud, bien épicé accompagne très régulièrement mes repas hivernaux. Alors si vous aussi, vous grelottez le soir sous votre plaid devant votre télé, ces fajitas végétales devraient vous donner un bon coup de caliente :)

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France

Ça fait un petit moment que je suis de plus en plus attirée par les plats simples et la cuisine mexicaine pleine de saveurs et d’épices correspond bien à cela. Si vous cherchez des idées de recettes mexicaines vegan, n’hésitez pas à faire un tour sur mon Tableau Pinterest.

J’ai testé de nombreuses associations originales pour ces fajitas végétales, même si je garde toujours une base : haricot rouge, riz et tomate. Mais ensuite je laisse libre court à mon imagination.

Soit j’opte pour des fajitas 100% légumes avec des poivrons, du maïs, de la patate douce ou autres légumes selon la saison. Soit je rajoute des similis carnés comme des protéines de soja texturées, des lamelles de seitan ou encore des émincés de lupin comme pour cette recette.

Ok, ok ce n’est pas le simili le plus célèbre, j’avoue même que je ne le connaissais pas avant de rédiger mon article sur les Alternatives à la viande. Mais en voulant tester de nouveaux produits, je suis tombée sur ces émincés dans mon magasin bio. Ils sont de la marque Végétal Gourmand qui propose plusieurs produits à base de lupin : filets, burger, mini saucisses, panés… Pour l’instant je n’ai testé que les émincés et les steaks de lupin et le résultat était assez surprenant, c’est une très bonne alternative végétale. 

Fajitas végétales aux émincés de lupin

fajitas végétales

Cliquez ici pour retrouver ma recette de fajitas végétales sur 1,2,3 Veggie !

Et vous, quel est votre plat mexicain préféré ?

 

 

ebook veganfreestyle

Inspirée du bouillon ayurvédique, cette soupe pleine d’énergie est riche en anti-oxydants et en anti-inflamatoires. La soupe ayurvédique serait même antibactérienne et boosterait votre système immunitaire.

En effet, l’inflammation serait la principale cause des problèmes dûs aux maladies et au vieillissement des cellules. Rien de mieux qu’un petit cocktail ayurvédique pour donner un coup de fouet à ses cellules. L’idéal serait de consommer quotidiennement ce bouillon composé d’épices bien spécifiques, d’ail, de citron et l’huile d’olive.

Ici j’en ai repris les principes : curcuma, gingembre, citron (qui sont en passant la base de mes jus quotidiens), mais aussi de l’ail qui est la panacée en Inde, riche d’une multitude d’éléments. Sans oublier le cumin et l’huile d’olive… Tous ces ingrédients sont fortement recommandés en médecine ayuvédique et ont des vertues fortement anti-inflammatoires.

Les épices ne sont pas nos ennemies

Les épices sont très importantes en médecine ayurvédique. Elles apaisent les troubles digestifs qui peuvent être plus ou moins graves et qui peuvent aller de la simple digestion, aux problèmes de ballonnements, jusqu’au syndrome de l’intestin irritable, voire de l’ulcère dans le pire des cas. En Inde, il est d’ailleurs courant de grignoter des épices digestives à la fin de chaque repas.

Avec toutes ces saveurs, j’y ai ajouté de la crème de coco qui est riche en fer, potassium, phosphore mais également source de manganèse, de cuivre, de sélénium et de zinc. La crème de coco ici va donner de l‘onctuosité à cette soupe mais aussi l’adoucir, ce qui n’est pas à négliger vu la puissance du curcuma et du gingembre frais si vous n’avez pas l’habitude d’en consommer.

Germer les graines permet d’économiser son énergie digestive

J’y ai ajouté des graines germées d’haricot mungo : peu caloriques, riches en fibre et en antioxydant, elles sont très digestes et nutritives. Elles sont une grande source de minéraux, riches en vitamines, oligo-éléments, acides aminés, enzymes, acides gras et protéines sous forme plus assimilable.

Avec tout ça on est prêt pour une soupe ayurvédique réconfortante et pleine d’énergie, non ? De plus cette soupe se prépare très rapidement !

ingrédients soupe ayurvédique

Ingrédients pour 2 soupes ayurvédiques

  • 400 g de courge
  • 200 g d’haricots mungo germés
  • 25 g de curcuma frais
  • 25 g de gingembre frais
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre
  • 10 g d’ail
  •  2 cuillères à soupe de tamari
  • 1 citron
  • 2 cuillères à soupe de crème de coco
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Feuilles de coriandre fraîches

Tous ces ingrédients se trouvent facilement en magasin bio

  1. Couper en morceaux la courge.
  2. Émincer : ail, gingembre frais, curcuma frais.
  3. Faire revenir le tout rapidement dans une casserole avec l’huile d’olive.
  4. Une fois doré légérement, ajouter de l’eau à hauteur des ingrédients.
  5. Laisser cuire une dizaine de minutes.
  6. Ajouter le tamari, le cumin la crème de coco et mixer le tout.
  7. Servir dans un bol ou assiette à soupe.
  8. Ajouter 1 bonne poignée d’haricots mungo germés, un peu de jus de citron et quelques feuilles de coriandre.

soupe ayurvédique

 

 

 

Envie de plonger un peu plus dans le monde de la cuisine végétale ? Aujourd’hui je vais vous parler d’un livre de recettes à découvrir absolument. Je regrette de ne pas l’avoir découvert au début de notre véganisme. Il n’est pas tout nouveau puisqu’il est sorti en 2014 mais il reste le livre référence en la matière ! Il s’agit du célèbre “Vegan” de Marie Laforêt.

J’ai le plaisir de partager avec vous cette nouvelle “book review” grâce à notre partenariat avec le site Natura Sense. Après “Le Grand livre de la cuisine crue” de Christophe Berg cet été, nous avons choisi pour cet automne l’ouvrage “Vegan” qui a reçu un “Gourmand World Cookbook award” ! Nous faisons en sorte à chaque fois de choisir un livre qui pourra vous aider et qui forcément nous plait également.

Je vais vous parler du livre bien sûr avant de partager la recette que j’ai choisie de réaliser pour l’article. C’est une recette de saison, simple à faire et qui demande peu d’ingrédients : Courge spaghetti gratinée.

Ce livre s’adresse à tout le monde

C’est un peu l’indispensable à avoir pour tout vegan, curieux de la cuisine végétale ou ceux qui veulent simplement manger plus sainement.

Je suivais bien évidemment Marie Laforêt sur son blog où elle poste régulièrement des recettes toutes plus gourmandes les unes que les autres, mais avoir en un seul livre une petite bible de 500 recettes végétales c’est le rêve :)

Et si vous n’y connaissez absolument rien en cuisine vegan et que vous voulez la découvrir, vous serez servi. Ça reprend vraiment les bases : pourquoi devenir vegan, que veut dire “être vegan”, les produits utilisés, des conseils sur le matériel pour vous faciliter la vie, les indispensables à avoir sous la main.

courge spaghetti

Il y a également tout un chapitre sur des conseils nutritionnels rédigé par le Dr Bernard-Pellet qui pourra rassurer les plus sceptiques sur les carences, les protéines, les vitamines.

C’est aussi le livre idéal à offrir à son entourage pour lui donner des idées lors du prochain dîner à organiser où tout le monde pourrait se régaler de plats vegan !

À la découverte du véganisme

Ce qui est vraiment bien avec ce livre c’est qu’il y a pas mal de recettes de base pour bien débuter dans la cuisine végétale.

Vous avez peur de ne plus manger de mayonnaise, de bacon, de lasagnes ? Vous y retrouverez des recettes pour remplacer très facilement tous les produits animaux.

remplacer la viande marie laforet
Source image : Marie Laforêt

On y retrouve également tous les plats incontournables : pâte carbonara, quiche, paella, risotto, burger, pizzas, etc… De quoi vous prouver à quel point la cuisine végétale est riche et variée. Et surtout qu’on peut manger exactement la même chose qu’avant.

source d’inspiration

Si vous avez déjà dompté les bases de la cuisine vegan, vous trouverez quand même votre bonheur. Il y aura forcément quelque chose de nouveau à découvrir. Elle explique par exemple comment faire vous-même vos pâtes, vos gnocchis, votre fromage vegan.

On retrouve aussi de nombreuses recettes “cuisine du monde” où on apprend à végétaliser les richesses culinaires des autres pays. C’est vraiment une mine d’or qui pourra vous aider si vous êtes en manque d’inspiration, notamment grâce à l’index par ingrédients à la fin du livre.

Et surtout il y a de superbes gâteaux, genre le Layer Cake choco-spéculos qui a l’air dément ! On ne s’est encore jamais lancé dans de gros gâteaux à étages (vegan ou non) mais là je pense qu’on va sauter le pas pour Noël.

layer cake choco speculos marie laforet

Source image : Marie Laforêt

Nos coups de cœur

Il y a plein de sections qui sont très inspirantes, comme celle qui explique comment remplacer le fromage et les produits laitiers. De nombreuses alternatives sont proposées, on n’a pas encore tout testé mais c’est définitivement sur notre “To do list”, comme par exemple ces croquettes au fromage. Encore une de ces recettes que vous auriez pensé ne plus jamais pouvoir manger en devenant vegan !

courge spaghetti

Et pour terminer j’ai beaucoup aimé la dernière partie du livre “Cuisiner pour toutes les occasions” où Marie Laforêt propose des recettes de l’entrée au dessert pour recevoir sa famille ou ses amis, pour réaliser de superbes repas pour les fêtes ou encore des barbecues ou pique-nique en été.

Recette de la courge spaghetti gratinée

courge spaghetti

Comme Halloween approche, j’ai choisi de réaliser sa recette de “Courge spaghetti gratinée”. C’était la première fois que j’achetais et goûtais une courge spaghetti donc contrairement à mon habitude j’ai suivi la recette à la lettre ;-)

C’est une courge que je ne trouve jamais sur mon petit marché bio, mais je l’ai dégotée en magasin bio et j’ai sauté sur l’occasion car j’avais envie de voir de mes propres yeux cette histoire de spaghetti. C’est bluffant ! En tout cas j’ai adoré son côte pratique à déguster.

Ingrédients

courge spaghetti

  • Une courge spaghetti (environ 900 g ici)
  • 150 ml de crème végétale (ici de la crème de coco)
  • 4 cuillères à café d’épices pour colombo (ici curry)
  • 1 cuillère à soupe de levure maltée + 2 c.à.s
  • 2 cuillères à soupe de chapelure (j’ai utilisé celle-ci)
  • 1 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive
  • Poivre ou mélange de baies

Préparation

courge spaghetti

  1. Couper la courge spaghetti en 2 avant de la cuire. Si elle est trop difficile à couper, la cuire entière un peu avant au four pour la ramollir.
  2. La cuire entre 40 et 45 minutes, chair contre la plaque à 225°C (th. 7-8).
  3. Mélanger la crème de coco, les épices, 1 cas de levure maltée.
  4. La courge doit encore être al dente quand vous la retirez du four. Laisser refroidir.
  5. Gratter toute la chair de la courge à la fourchette pour obtenir vos spaghettis.
  6. Mettre la chair dans un saladier, ajouter la crème et mélanger le tout.
  7. Répartir la préparation dans les 2 demi-courges. Assaisonner.
  8. Saupoudrer avec la chapelure et 2 cuillère à soupe de levure maltée.
  9. Arroser d’huile d’olive et faire gratiner au four pendant 10 minutes à 200°C.

courge spaghetti

J’ai choisi la crème coco pour plusieurs raisons, d’abord c’est un peu l’association parfaite avec la courge, de plus c’est une crème assez épaisse qui ne disparait pas à la cuisson comme ça peut arriver avec certaines crèmes végétales. Et puis il est vrai que c’est la seule que j’avais sous la main …

Ici la courge faisait un peu plus de 900 g, ça peut sembler beaucoup mais si vous ne mangez que ça sans accompagnement c’est parfait pour 2. À adapter selon si vous l’accompagnez d’autres choses, ça peut faire un plat pour 4 facilement.

J’ai encore utilisé la chapelure que j’utilise pour les nuggets de seitan, c’est une chapelure assez grossière du coup ça apporte bien son petit côté croquant.

Marie Laforêt propose d’utiliser de l’épice colombo, je n’en avais pas du coup j’ai fait avec du curry. À vous d’utiliser l’épice de votre choix également si vous n’avez pas de colombo.

J’espère que cet article vous donnera envie de découvrir encore plus la diversité de la cuisine végétale.

 

 

Vous aimez les falafels ? Mais connaissez-vous les falafels d’okara ? Cette idée m’est venue car j’avais plein d’okara dans le congélateur, plus de pois chiche et une envie irrépressible de falafels !

C’est quoi l’okara ? Vous vous souvenez je vous en parlais dans le dernier DIY Tofu maison ? C’est la pulpe de soja que l’on récupère quand on fait du tofu ou du lait de soja. On appelle aussi okara toutes les pulpes que l’on récupère quand on fait du lait maison : noisette, amande, cajou, etc… Chaque okara apporte des bienfaits différents mais pour cette recette j’utilise l’okara de soja qui est riche en protéines, calcium et fer.

Au début quand je faisais du tofu et que je me retrouvais avec 1 kg d’okara je me disais “quelle galère, qu’est-ce que je vais faire de tout ça” ? Maintenant je l’utilise dans les falafels mais aussi dans les cookies ou encore les pancakes !

Les falafels c’est déjà un plat très économique et tellement simple à réaliser, mais encore plus avec de l’okara. En plus je trouve les falafels d’okara plus légères et moelleuses.

Ça dépanne bien quand on reçoit car tout le monde aime les falafels, ou alors pour un apéro par exemple !

Ingrédients pour 25 falafels d’okara

falafels d'okara

  • 500 g d’okara de soja
  • 50 g de farine pois chiche environ
  • 1 bouquet de menthe fraîche
  • 2 petits oignons
  • 1 ail
  • 2 cuillères à soupe de purée de cacahuète
  • 2-3 petits piments
  • Épices en poudre (1 cuillère à soupe de cumin et paprika)
  • Sel
  • Poivre (ou mélange de baies)

falafels d'okara

Mixer tous les ingrédients.
Ajouter plus ou moins de farine selon l’humidité de votre okara.
Puis former des petites boules.

falafels d'okara

Chauffer un peu d’huile dans une poêle et les cuire au fur et à mesure.
Une fois cuites les poser sur du papier absorbant.

Servir avec une sauce tomate maison ou une sauce au poivron.apéaaa

falafels d'okara

Si vous n’aviez pas encore trouvé de bonnes raisons pour faire votre tofu maison, peut-être cette recette vous décidera :)

falafels d'okara