jeûne

“Le jeûne”. Cette chose curieuse où on ne doit plus manger afin de se régénérer ? Tiens donc… Pourtant on m’avait toujours dit de bien manger pour être en bonne santé et que ça suffisait. Et si on m’avait menti ? Et si c’était l’inverse ? Et si le jeûne nous aider à réinitialiser notre corps ? Et si tous les jeûneurs avaient raison…

Étant complétement athée, j’étais de ceux qui pensaient que le jeûne était une lubie des religions, voire une pratique sectaire. Je ne m’étais donc jamais intéressée à cela mais depuis quelques temps je remarque que c’est une pratique hygiéniste pour certains, voire une thérapie.

Le jeûne serait très efficace contre beaucoup de maladies plus ou moins graves. À ce sujet je conseille fortement ce documentaire qui a été diffusé sur Arte “Le Jeûne Nouvelle Thérapie”. Hasard des choses, il est d’ailleurs repassé sur Arte hier soir.
Le jeûne est une pratique courante dans les pays de l’est et quand on voit ce genre de documentaire on se dit mais “Qu’est-ce qu’il se passe en France ?!’. Les lobbies je sais … et le jeûne ça ne rapporte que dalle. Pourtant nous sommes les seuls mammifères à ne pas jeûner quand on tombe malade, et même si on n’en avait envie on nous oblige à continuer de manger “pour prendre des forces”.

J’ai donc voulu tester histoire d’en avoir le cœur net. Et puis je ne crois que ce que je vois, enfin ce que je ressens là en occurrence. On est dans une société où l’on ne fait que bouffer matin, midi et soir. On est des drogués de la nourriture, on se sent obligé de manger 3 repas par jour parce que c’est comme ça, parce ce que c’est culturel, et qu’on nous a toujours appris que c’était nécessaire. Mais en a t-on réellement besoin ? Il est peut-être temps de faire une pause. J’étais vraiment curieuse de voir ce que ça allait donner sur moi en tout cas.

jeûne

Pourquoi j’ai decidé de jeûner ?

Je dresse un petit résumé de mon alimentation étant donné que chaque jeûne se vit différemment selon l’alimentation que l’on a.

Je ne suis pas malade (enfin je pense), et mon alimentation est plutôt saine après 1 an de véganisme et plus aucun produit raffiné. Naturellement depuis 8 mois je penche vers une alimentation physiologique “le tout cru” sauf le soir appelé Raw’till 4. Je carbure donc tout au long de la journée aux jus de fruits et légumes, aux crudités et aux fruits, et le soir c’est souvent soit pommes de terre et légumes vapeurs avec une salade, soit un plat chaud cuisiné. J’ai limité au maximum le blé, je consomme de temps en temps du petit épeautre. Bref, ça ressemble à une bonne préparation au jeûne en somme, puisque pour se préparer au jeûne il faut supprimer petit à petit tout ce qui est animal, laitage, fromage, etc…Puis les céréales. Jusqu’à ne manger que des végétaux la veille du jeûne.

Depuis quelques jours j’éprouvais le besoin de nettoyer mon corps en profondeur. Je me sentais également à fleur de peau, nerveuse, et ne comprenant pas trop pourquoi, je me suis dit que c’était le moment de faire un jeûne. J’en ressentais un réel besoin. Peut-être un besoin de libérer les humeurs comme raconte Irène Grosjean dans cette video. Je me suis donc lancée dans l’aventure de façon spontanée sans savoir combien de temps ça allait durer, je me suis dit que j’irai à l’instinct.

J’ai lu et vu pas mal de choses sur le jeûne. Ça m’a toujours fasciné de me dire que des gens cessaient de manger pendant une durée (in)déterminée mais je ne m’en sentais pas capable comme si ce n’était pas pour moi. Pourtant c’est dans nos gènes. Tout mammifère jeûne quand il est malade pour s’autoguérir et éliminer les toxines. J’ai voulu vérifier si le jeûne permettrait vraiment de booster mon système immunitaire et nettoierait également mon état d’esprit du moment. Il parait qu’il faut jeûner si on est mal physiquement mais également psychologiquement.

jeûne

Mais par quel jeûne commencer ?

J’ai hésité entre un jeûne sec et jeûne humide, mais étant donné que c’était mon premier je me suis dit que je devais peut-être y aller doucement.

Le jeûne sec consiste à ne rien avaler du tout pendant une période donnée mais il ne doit pas durer très longtemps quand on est novice. J’ai toujours entendu qu’on ne pouvait pas survivre si on ne buvait pas d’eau pendant 3 jours voire 5 jours. Curieux. Quand on voit des témoignages de gens qui ont fait un jeûne sec pendant 8 jours sans souci et qui ne se sont jamais sentis aussi bien, sans parler des gens retrouvés plusieurs jours après, sans avoir pu manger ni boire. Seraient-ils des surhumains ?! Je ne pense pas. Le corps a sûrement des ressources insoupçonnables et insoupçonnés. Mais ce jeûne n’est peut-être pas fait pour tout le monde ni sans surveillance médicale.

Il y a beaucoup de méfiance autour du jeûne. En France ce n’est pas du tout une méthode utilisée par la médecine moderne donc ceci explique cela, même si certains médecins commencent à s’y mettre. En général, quand on parle de jeûne, les médecins crient “ATTENTION DANGER” ou que ça ne sert à rien. Mais d’où tiennent-ils leurs certitudes ? Sûrement de leur cours bien formatés, ou de la peur de l’inconnu ?

En tout cas en Allemagne les cures de jeûne thérapeutique sont remboursées par la sécurité sociale. En France ça reste du domaine “des loisirs” si je puis dire. Il y a quelques  endroits où l’on peut faire des cures de jeûne si l’on souhaite être encadré et faire de la randonnée, prendre une pause loin de chez soi et être entouré de jeûneurs. Mais c’est tout.

J’ai donc opté pour le jeûne : eau, tisane, bouillon de légumes et léthargie, me mettre en mode off à la maison. Mon activité principale se résumera à : boire de l’eau, faire chauffer de l’eau pour une tisane, préparer un bouillon de légumes et aller aux toilettes bien évidemment, il faut éliminer (oui c’est glamour je sais).

Quand j’ai commencé à écrire cet article j’en étais au jour 3. Et ça m’a amusée car j’ai réalisé que j’avais commencé ce jeûne le jour de Mardi Gras haha, oui le jour où on est censé “s’empiffrer”, j’adore l’ironie.

Bref, voici un petit résumé de ces jours de jeûne en terre inconnue. Au programme : purge, eau, tisane, bouillon, faim, faim, detoxination, et … c’est bon je vais peut-être arrêter là ?

jeûne

Le premier jour

Je n’ai bu que de l’eau dont 1L avec 20 g de Nigari pour me purger. Puis le soir un bouillon léger. Fait maison bien sûr, pas les bouillons remplis de produits inexpliqués du commerce, même si c’est bio, c’est pas forcément l’idéal, et c’est pas le moment de faire la fainéante même si le contexte s’y prête.

Pour le bouillon : il suffit de prendre quelques légumes, là j’ai fait un bouillon avec juste un petit bouquet de feuilles de blettes, le tout dans une casserole remplie d’eau, j’ai laissé mijoter une heure. Rien de compliqué quand même, non ? Après il suffit de filtrer et de boire uniquement le bouillon.

Tout s’est bien passé ce premier jour, je n’ai pas ressenti de faim avant le soir et le bouillon m’a bien aidée, surtout psychologiquement je pense. Ensuite je me suis couchée relativement tôt vers 22h.

 jeûne

Le deuxième jour

Réveillée à 4h, haha la bonne blague, moi qui pensais que j’allais rentrer dans une cure de sommeil… Je n’avais pas spécialement faim. J’étais juste reposée, comme après une bonne nuit. Aucun effet secondaire. J’avais très soif par contre ! J’ai beaucoup bu ce 2e jour. De l’eau, de l’eau et encore de l’eau. À midi j’ai pris un bouillon, j’ai fini celui de la veille. Et après j’ai enchaîné avec des tisanes de camomille et de verveine.

Et là c’est le drame. Je n’ai plus de bouillon, au secours ! Je dois en refaire. Cette fois je vais faire un grand bouillon histoire d’en avoir pour plusieurs fois. J’ai mis ce que j’avais sous la main : feuillus du fenouil, feuilles de blette, carotte, feuilles de laurier, et hop le tout dans une grande casserole remplie d’eau, et c’est parti pour 1h de mijotage. Une heure c’est long, j’en rêve de ce bouillon ;-).

Aujourd’hui ma bouche est pâteuse (pourtant avec ce que je bois). Mais c’est normal. Ma langue est chargée et bien blanche, signe que ça detoxine à fond. Je lorgne les oranges sanguines qui sont dans le panier à fruit, c’est limite une torture. Je suce une rondelle de citron pour soulager cette sensation légèrement désagréable sur ma langue.  Et on est déjà le soir c’est reparti pour soirée bouillon !

Par contre le plus horrible ce sont les odeurs de cuisine ( bah oui je suis toute seule dans mon jeûne à la maison), enfin je n’arrive pas à savoir si toutes ces odeurs ça me met en appétit ou plutôt si ça me donne envie de vomir ^^

Les maux de tête commencent à arriver, signe que j’arrive au 3e jour, jour de grosse detox normalement. Au lit à 21h30 ce soir …

jeûne

Troisième jour

Réveillée à 5h et quelque. Ça devient une habitude ! Depuis ce début de jeûne je ne me suis jamais levée si tôt… Je commence à avoir des douleurs dans tout le dos. Mal au crâne. Je me sens nauséeuse quand je me lève mais je sens que je ne dois pas rester trop longtemps debout.

La phase detoxination est enclenchée, ça commence toujours le 3e jour, quand le corps a compris qu’il devait s’auto-gérer et ne plus vivre sur ses réserves, il va créer son glucose tout seul comme un grand. C’est à ce moment là que les cellules vont se recréer. Souvent les gens s’arrêtent là car ils prennent peur des effets secondaires mais c’est normal c’est la detoxination. Les effets peuvent être puissant en cas de maladies et ça s’aggrave. D’où l’intérêt des jeûnes thérapeutiques comme en Allemagne où le patient est suivi en clinique de jeûne. Cette phase doit durer 1 ou 2 jours.

Bref, au réveil j’ai super soif, je bois 50 cl facile. Ça va un peu mieux. Et c’est reparti, pour une journée tisane et bouillon. Tisane pour cette matinée. Puis je refais un bouillon (j’ai fini l’autre hier). Aujourd’hui ça sera bouillon avec : une toute petite tête de céleri rave, feuillus et tige de fenouil, carotte, persil. Ça sent trop bon !! Mes sens sont décuplés je crois. Cette après-midi, première fois que j’ai senti le besoin de m’allonger mais je n’ai pas dormi.

Finalement, cette journée ne fût pas une grosse journée libération des toxines et souffrances. Signe que je suis en bonne santé finalement.

jeûne

Quatrième jour

Je suis toujours en vie :-)

On m’avait dit que j’allais entrer dans un état de bien-être. Mouais. Je n’irais pas jusque là mais bon, en effet je me sens nettoyée de l’intérieur, ma langue commence à retrouver une couleur normale, je crois que c’est bon, mon jeûne va s’arrêter là.

Ce midi ça sera soupe de poireaux non filtrée, histoire de drainer un peu tout ça. Vers 18h je me fais un jus d’orange sanguine que je convoite tant depuis 4 jours. Il faut toujours manger à l’instinct, encore plus après un jeûne.

Mais c’est vrai ce soir c’est le retour de Koh Lanta ! Super des gens qui meurent de faim comme moi haha. Sauf que ce soir ça sera carotte et pommes de terre vapeur, histoire d’y aller doucement. La sortie du jeûne est une étape où il faut faire très attention, ne pas se jeter sur la nourriture au risque d’être très malade.

jeûne

Bilan

  1. Mes nuits se sont améliorées, je me sens bien reposée avec moins d’heures de sommeil.
  2. Mon odorat s’est sacrément affuté, j’ai l’impression d’être un chat ! Mon palet aussi, je sale beaucoup moins, voire presque pas.
  3. Disparition de l’addiction à la bouffe si je puis dire, je prends plus conscience de chaque aliment ingéré, un vrai bonheur.
  4. La nourriture n’est plus un besoin obligatoire mais quand j’en ai envie et aux heures où j’en ai envie. C’était déjà le cas depuis que j’ai arrêté pas mal d’addiction en devenant vegan, mais il reste les céréales qui sont une sacrée addiction quand même. Pour le moment je vais éviter d’en manger. Je retournerai à mon alimentation Raw’till 4 je pense, mais j’ai juste envie de fruits et de légumes crus pour le moment de toute façon.
  5. Je me sens plus zen.
  6. J’ai perdu du poids, je ne pourrais vous dire combien car je ne me pèse pas, mais ça se voit physiquement.

Le but dans un jeûne est de retrouver une alimentation, d’avoir les idées plus claires, de nettoyer tous les déchets accumulés depuis des années dans le corps, ou de se débarrasser de quelques douleurs du quotidien. Ça peut-être aussi l’occasion aussi de se lancer dans le végétalisme ou de manger plus sain ;-)

Par contre j’ai un doute sur l’utilité du jeûne en dessous de 3 jours sauf si c’est pour voir si on est capable de se priver de nourriture, mais la detoxination, renouvellement et nettoyage des cellules se fait bien au bout du 3e jour …

Je renouvellerai l’expérience sûrement si j’en ressens le besoin.

Voilà c’était mon expérience de “jeûne”.

jeûne

Et comme dit Maître Yoda : “Tu dois désapprendre tout ce que tu as appris” ;-)

Et vous, avez-vous déjà jeûné ? Ça vous fait peur ?

 

 

 

46 réponses
  1. Manon
    Manon dit :

    super témoignage, ça donne envie, mais il faut pour ça avoir le temps :)
    J’ai une question, comment on peut se passer de céréales? il y a quand beaucoup de nutriments essentiels!

    Répondre
  2. Bénédicte
    Bénédicte dit :

    Je ne peux que te féliciter pour ces 4 jours de jeûn ! !
    Tu dois te sentir tellement mieux !!

    Si tu décides de retenter l’aventure quelques conseils pour faciliter le travail de detoxination :
    – 2 ou 3 jours avant fais une monodiète du fruit de ton choix. Tu seras alors déjà dans un presque repos digestif donc ça ne peut que t’être bénéfique. Prends un fruit facile à digérer (évite la banane ).
    – il est important de “bouger” et avoir un minimum d’activité physique, des petites randonnées au feeling (on ne force pas). Ça permet de mettre en circulation les toxines des humeurs (sang et lymphe ) et après de déstocker plus facilement celles qui se planquent. Les remettre en circulation permettra une meilleure élimination.
    – A la reprise de l’alimentation il ne faut pas saler du tout, au moins pendant les 3 premiers jours, sachant que comme tu le dis très bien il est important de recommencer à s’alimenter en douceur.

    Bravo encore ! !

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Wouahou merci pour tous ces conseils ! En effet je me sens beaucoup mieux !
      Effectivement j’ai pas du tout bougé mais j’avais un peu peur pour une première, ça sera pour la prochaine fois ^^
      Arf pour le sel je ne savais pas… j’avais un peu peur de remanger mais tout va bien jusqu’à maintenant.

      Répondre
  3. Swaallow
    Swaallow dit :

    Très interessant et détaillé :) tellement envie de tester mais peur de craquer et de me jeter sur le premier paquet de bouffe qui traine ! :D
    As-tu fait une préparation avant en diminuant chaque aliment ou au premier jour tu t’es dit ” c’est bon je jeûne aujourd’hui ! “

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci :-) C’est sûr c’est difficile de s’imaginer de ne pas craquer. Mais c’est possible ;) Je ne me suis pas du tout préparée en diminuant chaque aliment, mais bon je mange principalement cru, et la veille je n’avais pas mangé de céréale, uniquement fruits et légumes. L’idéal aurait été une monodiète comme l’a dit Bénédicte plus haut. Le matin même je ne savais pas que j’allais jeûner. En fait j’avais pas faim de la journée, et je me suis dit au fur et à mesure de la journée que c’était peut-être le bon moment de démarrer un jeûne. Et je me suis lancée spontanément ! Je pense qu’il faut vraiment le sentir pour le faire. Et s’y préparer selon l’alimentation que l’on a…

      Répondre
  4. Anne-So
    Anne-So dit :

    Dis donc ça donne envie tout ça !
    J’ai déjà testé la monodiète de pommes pendant 3 jours et c’était pas très sympa mais j’avoue que le jeûne me tente bien en ce moment et ton article me conforte dans l’idée !
    Je vais me renseigner quand même un peu sur le sujet, comme tu l’as fait pour savoir quoi faire et quoi éviter, histoire que ce ne soit pas un calvaire haha
    Merci pour ton récit :)

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      3 jours de monodiète de pomme ça ne doit pas être facile ^^ Cette semaine j’ai fait 2 jours de monodiète un jour banane et un jour orange. Je me demande si ce n’est pas plus dur finalement une monodiète qu’un jeûne ;-)
      Merci ton commentaire, à bientôt :-)

      Répondre
  5. Jukka
    Jukka dit :

    Bonsoir tout le monde!

    Tout d’abord, je tiens à vous remercier pour avoir partager votre expérience sur le jeûne.
    C’est le reportage que vous avez mis en lien qui m’a donner envie de me lancer.
    J’en suis à mon 4ème jeûne humide (réalimentation demain)
    Je le fais à chaque changement de saisons.
    Etant sujet à tomber facilement malade depuis ma naissance, cela me réussi bien car depuis 2 ans, je n’ai succomber à aucune maladies.
    J’ai une alimentation végétarienne depuis 7 ans, et je cuisine énormément depuis cette période.
    Voici le programme que j’ai suivi ces 3 jours :
    Lever 7h00
    Sortie avec le chien 30min
    8h00 une ballade d’environ 2h30
    11h30 sortie avec le chien
    13h00 rangement, ménage, 30min de musculation
    17h15 sortie avec le chien 40min
    Ensuite du repos (bien mérité :)

    Je bois 2 bouteilles d’eau par jour.

    Lors de la crise d’acidose, il ne m’étais pas possible de faire d’effort suite à ces symptômes suivants :
    Jambes lourde, la tête qui tourne, nausées..

    Je prépare les repas de ma compagne, et j’avoue avoir été agréablement surpris de n’avoir pas eu envie de craquer.

    Pour ceux et celles qui souhaitent se lancer, je vous souhaite bonne chance.

    Bonne soirée!

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci pour ton témoignage Jukka ! Bravo pour ton 4e jeûne moi je n’en suis qu’à deux et le 2e était beaucoup plus difficile que celui-là… Je ne sais pas comment tu fais pour faire autant de sport pendant le jeûne moi je n’y arrive vraiment pas, je tente un peu de yoga mais après c’est au dessus de mes forces. Bonne journée et bonne réalimentation ;-)

      Répondre
  6. Jukka
    Jukka dit :

    Avec grand plaisir :)
    Merci, il faut dire que vu les bienfaits que cela apporte, la motivation est là!
    Pour ma part ce fût la 1ere la plus dur, la détoxification a été terrible…
    En parlant de ça, celle-ci a été beaucoup moins violente que les précédentes.
    J’ai la chance d’aimer la marche, je peux marcher des heures et des heures sans problèmes.
    Je pense que l’arrêt du lactose et du gluten m’ont beaucoup aidé.
    Essaye de trouver une activité qui te prenne du temps, écoute de la musique en faisant du rangement, du ménage et continue le yoga ne désespère pas, je pense justement que cela peut t’aider.
    Quelques soit le jeûne que tu fais, quand tu ressent la faim, surtout n’hésites pas à boire!

    Je te remercie, comme tu peux t’en douter, la réalimentation c’est très bien passée :p

    Bonne journée et à bientôt.

    Répondre
  7. Hassina LUCAS
    Hassina LUCAS dit :

    Bonjour,
    Je souhaite tout d’abord vous remercier pour ce partage bien détaillé et dans lequel je me suis reconnue.
    Je suis une “habituée” du jeûne que je pratique depuis 2009 de façon régulière (2009, 2012, 2013 et 2016).
    Pour la seconde fois cette année, demain, je démarre un jeûne de 5 jours (le 1er était en juin).
    Au menu : eau citronnée filtrée, infusion, bouillon filtré.
    Le 2è et 3è jour sont les plus pénibles, car je cuisine pour mon époux et mes 2 enfants.
    Ensuite, la faim s’apaise pour laisser place à certaines douleurs, principalement au niveau des lombaires + des migraines (résultat de la détox des organes émonctoires).
    Au final, ce n’est que du positif, j’ai comme un brouillard qui se dissipe, mon esprit est plus clair, ma vue est meilleure, je dors comme un bébé.
    Je vous souhaite à tous une bonne continuation.
    Hassina

    Répondre
  8. Mahrez
    Mahrez dit :

    bonjour,

    j’avais déjà jeûner qlq jous en buvant uniquement de l’eau. cette fois j’ai jeûner 3 jours à sec ( sans aucune boisson ).

    j’ai pas trouvé cela plus difficile qu’en jeûnant avec de l’eau.

    prochain jeûne sera 5 jours à sec.

    si vous voulez profiter de mon expérience n’hésitez pas à me contacter.

    bav

    Répondre
  9. Karine
    Karine dit :

    Bonsoir les jeuneurs et apprentis.
    J ai fait mon premier jeune à l automne 2013. Vu que j ai pas peur d être extrême je suis partie direct sur 14 jours. Et j ai tenu. Sauf que j ai du passer à jus de fruit+ eau au dixième jour sur ordre du médecin. A partir du 5ème jour on sent le second souffle et la deuxième semaine c est au limité de l euphorie surtout quand on chasse le cèpes en forêt.
    Les bienfaits sont évident et durable et on prends une nouvelle conscience de son corps.
    Là je suis au 3 ème jour d un nouveau jeûne mais je vis en zone tropicale maintenant donc on verra si je tiens une semaine. Peut-être que ca me renforcera contre le palu?
    Et surtout ne pas passer à côté de l activité physique durant le jeûne. ( marche, yoga…)
    Un peu de mon expérience, si ca peut aidé.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonjour Karine,
      14 jours de jeûne ?!?! :-O Je vois que tu étais suivie par un médecin … Me voilà rassurée :-)
      Moi j’ai jamais senti l’euphorie lors d’un jeûne !
      Merci pour ton retour d’expérience ! Et bon jeûne alors ;-) Sous les tropiques ça ne doit pas être évident !

      Répondre
  10. Nico
    Nico dit :

    Bonjour, tout d’abord merci pour ton témoignage !

    J’en profite pour parler à mon tour de mon ressenti au jour 3 pour mon premier.

    Cela fait maintenant 6 mois que je ne mange plus de viande, mis à part de l’huile de poisson en complément Oméga 3, plus de produit industriels, mis à part du pain complet.
    Je mange encore du beurre sur mon pain le matin mais c’est le seul moment de la journée où je mange des produits laitiers.
    Je pratique environ 6 à 8h de sport (running) par semaine.
    Je me suis pris l’envie de jeuner lorsque je suis rentré d’Indonésie après trois semaines et demi, la nouriture est en majorité composées de riz et de légumes, mais souvent frit.
    La saison de running fut assez intense donc accumulation de toxines au niveau tissulaire, etc…
    Je me suis donc dit que c’était le moment.

    Jour 1: Je dirais facile, le levé tot comme d’habitude environ 6h du matin avec un petit footing d’1h, et direction le boulot. Le soir baisse significative du rythme cardiaque. Je me rends compte que la digestion demande beacoup d’énergie.
    Jour 2: Réveilé à 5h je décide de faire un footing cette fois ci de 45min puis direction le travail. Quelques somnolences dans la journée et une grosse envie de manger le soir avec un petit état d’euphorie incontrolé (nerf), mais je résiste !
    Jour 3: Le réveil est plus difficile et cette fois ci sans footing, réveillé à deux reprises dans la nuit, le coeur met plus de temps à revenir au rythme du repos meme apres s’etre levé pour aller aux toilettes, je me lève avec de mauvaises sensations. Un bon jus de légume bio à l’extracteur (Un fenouille et deux tomates) coupé à l’eau (1jus/4eau) et l’énergie revient au bout de 15min !
    Pause dej du midi, je me balade autour de mon travail, et là par contre les envies de manger sain ont disparu pour moi, meme l’envie de manger de la viande me vient a l’esprit, les fast food m’attire… je trouve ça assez bizarre surprenant pour mes habitudes.

    Y a t-il d’autres personnes à qui cela s’est-il produit ?

    Je pense pratiquer le jeun intermittent pour optimiser ma récupération sportive, je vous ferais par de mes résultats si cela intéresse certaines personnes :)

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonjour Nico,

      Merci pour ton témoignage !
      Wow 6 mois que tu as arrêté la viande et les produits industriels et pratiquement tous les produits laitiers ?! Je ne peux que te féliciter ! Prochaine étape : plus de beurre ? ;-) … Essaie de remplacer le beurre par de la confiture ou des purée d’oléagineux ou même du beurre VG ;-)

      Bon par contre si tu as peur d’être carencé en oméga-3 (ce que je constate vu ta consommation d’huile de poisson !) je te propose des alternatives bien plus saines que l’huile de poisson que nos grands-parents étaient contraints de manger à la petite cuillère !!
      Déjà pour information les oméga-3 sont en une quantité suffisante dans les végétaux, et oui si les poissons sont une source d’oméga-3 c’est grâce à leur alimentation riche en algues. Mais l’huile de poisson pour les omega-3 ? Elle est surtout très riche en graisse ! Attention si tu tiens à tes artères ^^ Pourquoi ne pas manger directement à la source ?
      Pour une bonne source d’oméga-3 je te conseille de moudre des graines de chia ou de lin et d’en ajouter à tes plats, ça sera bien meilleur non tu ne crois pas ? Plutôt que de t’infliger l’huile de poisson ! De plus si tu manges des végétaux (ce dont je ne doute pas vu que tu ne manges plus de viande depuis 6 mois ;-)) ils en contiennent une quantité suffisante ! Exemple : Soja, noix, mangue, avocat, chou fleur, courges, légumes verts et feuillus (épinards, mâche, brocolis, kale, …) ! Bref tu as le choix ;-)

      Tu as une bonne pratique sportive , mais tu as eu envie de jeûner à ton retour de voyage suite à une alimentation riche en friture; ça peut se comprendre…
      Mais attention quand on jeûne il ne faut pas faire du sport trop intensif sinon tu vas t’épuiser, ce qui s’est passé… tu parles de ton rythme cardiaque qui se ralentit le soir et de tes envies de cheat meal non vegan le 3e jour et ton corps qui t’as dit stop au footing ! Ton corps semble un peu désespéré et à besoin urgemment de nourriture riche et concentrée en calories. Les envies non vegan sont très fréquentes quand on se sous-nourrit

      Pour ce que j’ai vu du jeûne intermittent ça fatigue beaucoup le corps et pour tenir tu seras sous café (dans le meilleur des cas) toute la journée, alors attention quand même ;-) Personnellement je me méfie du jeûne qui n’est pas à but thérapeutique, ce qui est quand même son origine et non de jeûner pour une perte de poids ou rendu sportif. Tu fais ce que tu veux mais je te mets en garde !

      Si tu veux améliorer tes performances et récupération, je te conseillerais de manger beaucoup de glucides : céréales, légumineuses, des bananes, des mangues, des dattes et bien sur des légumes. En mangeant à ta faim sans limite ! Et en minimisant le gras pour bien récupérer ! L’excès de gras épuise, tu l’as bien vu avec ton expérience de repas frits en Indonésie et ce malgré une alimentation saine à base de riz et de légumes.

      Bonne continuation !

      Répondre
      • Nico
        Nico dit :

        Merci pour ton retour très intéressant !!!

        Concernant le beurre, j’ai commencé par me faire de la purée d’avocat, qui me convient très bien pour le moment. Je regarde un peu sur internet pour faire mon propre beurre végétale :D.

        J’ai passé pas mal de temps sur internet concernant les oméga 3 et effectivement il y en a déjà pas mal dans mon alimentation quotidiène, et j’ai vu qu’il existait des compléments d’origine végétale :). A priori il n’y en a pas dans la spiruline, dommage car j’en mange tout les matin :-)

        Pour parler des footings pdt le jeun, ils étaient bien évidemment fait à faible intensité, 60% de mes capacités maximales (FCM). Donc utilisation des lipides en grande majorité. Les réserves de glycogène sont normalement pas altérée.

        Pour revenir sur le jeun intermitent, je l’ai imaginer sur les bases d’une alimentation saine et équilibré au quotidien, ce qui veut dire que mes réserves nutritionnelles sont disponibles durant les périodes d’entrainements. Profiter du repos pour jeuner un repas, le soir par exemple. Pour mettre au repos le système digestif. Car depuis ce nouveau mode d’alimentation je me rends compte que meme un plat au restaurant (pourtant végétarien, mais dans la plus part du temps industriel) me procure une baisse d’énergie. Donc il n’y a pas qu’une approche de performance sportive, mais aussi une envie de bien être. Un repas par jour serait largement suffisant pour une personne ne pratiquant aucune activitées sprotive et étant sédentaire. Alors pourquoi pas une ou deux fois dans la semaine avec malgré tout 2 repas dans la jourénee : -)

        A bientot, Nico.

        Répondre
  11. R. du 34
    R. du 34 dit :

    Les bienfaits du jeûne mais en moins agressif que les jeûnes hydriques : le jeûne intermittent (ou fasting pour les anglophones).

    Ayant toujours été persuadé d’être dans l’incapacité de sauter un repas, il y a un an, après un séance de sport sans aucune une sensation de faim, je n’ai pas mangé, idem pour le lendemain et ça a continué ainsi pendant 3 jours à l’eau sans aucun souci et je n’ai mordu personne :-) Au bout du 3e jour, j’ai mangé non pas parce que j’avais faim mais parce que je me suis dit qu’il fallait arrêter. Intuitivement, je sentais pourtant que je venais d’allumer la machine et que j’ai éteint le moteur le moment où ça commençait à devenir intéressant. Premier constat partagé : nous sommes bien les esclaves de l’alimentation

    Cette année, je me suis donc un peu plus renseigné sur les différents types de jeûnes, sur la durée idéale, l’importance du avant-après (la fois d’avant, je me suis goinfré à la reprise parce qu’on a fêté un anniversaire à la maison). Bref, je suis sorti il y a 2 semaines d’un jeûne à l’eau de 5 jours et je confirme le passage de la seconde à partir du 2e jour. Accessoirement, j’ai littéralement fondu et perdu presque 4kg sur les 2 derniers jours après en avoir perdu 1 sur les 3 premiers (pour un poids initiale de 70kg). Cette année, j’ai pris l’option de faire des analyses en fin de jeune et tout est au vert…

    Ensuite, j’ai découvert le jeûne intermittent (ne pas manger 16h et concentrer ses repas sur les 8 heures restantes – en fait je saute juste le petit déjeuner, des tas de personnes le font sans appeler ça sans le nommer) et je le pratique depuis la sortie du jeûne de 5 jours et c’est génial : c’est tenable sur le long terme car pas de restriction. Les bienfaits du jeûne sont décuplés par la pratique d’un sport. Accessoirement, non seulement ça a permis de stabiliser le poids atteint lors du jeûne hydrique et ça continue de descendre petit à petit, on se demande où ça va s’arrêter. En tout cas, j’ai 42ans, j’ai le poids que j’avais à 20 ans et ça fait tout drôle.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci pour ton témoignage très intéressant ! Oui en effet on est beaucoup à pratiquer le jeûne intermittent de 16h vu que c’est juste sauter le petit-déjeuner… Il y a quelque mois j’ai refait un jeûne de 5 jours qui ne s’est pas super bien passé. Du coup je ne pense pas retenter l’expérience sauf si naturellement j’en ressens le besoin. J’ai bien l’impression qu’à partir du moment où on mange sainement sans excès de gras et de junk food le jeûne n’est pas ressenti comme un besoin mais davantage comme une contrainte.

      Répondre
  12. cheyenne
    cheyenne dit :

    Bonjour, je pense essayer le jeûne pendant 4 jours aussi. Je pratique déjà tous les jours le jeûne intermittent de 16h et une fois par semaine un jeûne de 24h. Alors j’espère pouvoir arriver à tenir les 4 jours lol. Par contre, je voulais savoir, puis je faire du bouillon de chou (chou pour une potée) agrémenté de curcuma et poivre ? En tout cas super témoignage çà donne vraiment envie d’essayer ce jeûne de 4 jours. Merci et bonne journée !!!

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonjour,
      Normalement il ne faudrait boire que de l’eau. Mais ce n’est pas la seule façon de le faire surtout quand c’est un premier jeûne ! Mais ça n’a pas l’air d’être le cas ;-)
      Il est possible de prendre des tisanes et des bouillons de légumes qui peuvent bien aider. Les tisanes doivent être sans sucre et le bouillon doit être bien filtré. Il ne faut pas mettre de sel, ni de poivre, ni des épices. Le but étant de laisser au repos l’organisme et non de le stimuler.
      Et si vous n’arrivez pas à tenir il ne faut pas se forcer et écouter son corps surtout s’il donne des signaux ! Bon jeûne ;-)

      Répondre
  13. crispy
    crispy dit :

    Bonjour, merci pour ce super article moi qui avais décider de faire un jeûne en ce début d’année 2018 pour partir sûr de bonne base et bien j’en suis convaincu et ça grâce à vous merci. Comme j’ai déjeuner ce matin je vais y aller doucement donc je commence ce midi étant déjà à la base végétarienne depuis 1 an et demi et pour rien au monde on me ferait remanger autrement…. faisant depuis plusieurs mois attention au Gluten. Je pense que ce jeûne que je fais depuis plusieurs semaine en laissant 16 heures entre mon repas du soir et le prochain qui du coup ce situ autour de 13/14h ou même 15/16h puisque je travail que de nuit et déjà j’avais ressenti un mieux-être et la perte de 1kg500 c’est qui m’avais ravie …donc je vais vous suivre dans cette aventure pour 4 jours durant…et je reviendrais pour parler de mon expérience…Ciao

    Répondre
  14. crispy
    crispy dit :

    Bonjour Edelweiss
    Alors comme convenue je reviens parler de mon expérience…
    1er jour je n’ai absorbé que de l’eau et de la tisane
    2eme jour, eau, tisane, bouillon de légumes midi et soir et impossible de tenir sans mon café que j’ai sucré et oui mais avec de la Stévia de bolivie qui ne présente pas ce goût de réglisse.
    3eme jour, sensation de faim fréquente alors je bois et je bois encore mais aux alentours de 2h30 ce matin j’étais au travail et j’ai été prise d’un petit malaise (il faut savoir que je suis sujette à hypoglycémie) du coup j’ai pas pu attendre 7h il a fallut que je mange vite et tan pis j’ai mangé ce que j’avais sous la main 1 compote 2 biscottes aux céréales et une tasse de boisson végétale il fallait que j’engloutisse au plus vit ihihih…
    Je me suis qd même pesée et là ! surprise j’ai perdu 2 bon kg demain je vais reprendre mon jeûne de 14/16h pour un bien-être et pourquoi pas si quelques kg peuvent s’envoler ce ne sera que bien ;-)
    Je n’ai donc pu tenir les 4 jours a quoi bien, 3 jours c’est une belle expérience mais je me demande si 1 jeûne de 24h toutes les semaines serait un plus ? je crois bien que oui mais vais-je m’y tenir ? là et toute la question….

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci pour ton retour.
      Un jeûne de 4 jours c’est quand même intense d’autant plus si tu travailles en même temps et de nuit !
      Le jeûne de 24h par semaine est plus facile à tenir. De toute façon il faut s’écouter et si ton corps veut manger ne le restreint pas trop quand. Il serait peut-être conseillé de demander conseil à un naturopathe car je ne suis pas spécialiste, juste quelqu’un qui fait ses propres expériences ;-)

      Répondre
  15. Éléonore RIVIÈRE
    Éléonore RIVIÈRE dit :

    Bonjour :)

    Je te remercie pour ton retour d’expérience sur ton jeûne et ton partage, c’est vraiment très intéressant !

    Je viens également d’en faire un, du 1er janvier au 4 !
    A la différence que je n’ai strictement rien “mangé”, j’ai bu uniquement de l’eau pendant ces 4 jours.
    Effectivement qu’est-ce qu’on boit pendant un jeûne (0_o) !
    Et je partage teeeellement ta vision.

    Personnellement je n’ai eu aucune douleur, nausées, maux de tête etc.
    Juste une bouffée de chaleur qui a durée à 5 minutes le soir du 2e jour avant d’aller me coucher et une sensation d’avoir moins de force que d’habitude.
    Mais ça ne m’a pas empêché de bosser ces 4 jours intellectuellement sur un projet professionnel, le développement personnel et autres activités.

    Quelle sensation de lucidité intellectuelle développée au fur et à mesure du jeûne, vraiment impressionnant !

    Je partage également ton point de vue sur manger en pleine conscience, quand on a faim, ce que l’on veut et à l’heure que l’on veut.
    D’où l’importance de bien se connaitre ainsi que le fonctionnement de son corps :)

    Beaucoup de croyances limitantes et erronées dues à notre société…
    Je compare la vie à un prisme, tout est une question de point de vue et de quel côté tu te trouves vis-à-vis du prisme (de la réalité).

    En tout cas au plaisir d’échanger avec toi :)

    Une belle fin de journée :)

    Eléonore

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci pour ton partage d’expérience qui a l’air de s’être déroulée parfaitement !
      Les pensées limitantes c’est tout un programme. C’est quelque chose qui me passionne et j’y travaille.
      Bonne journée à toi :-)

      Répondre
  16. crispy
    crispy dit :

    Salut les filles,
    Et bien depuis samedi jour de ma reprise alimentaire je trouve que ce jeûne m’a fait un bien fou, je regorge d’énergie bon c’est mes hommes qui vont faire la tête déjà que je suis pas une calme ihihih …en tout cas je me sens super bien, et en plus hier super repas resto bon moi je me suis limité puisque étant végé les resto par chez nous mis a part les omelettes ils sont pas au top ….enfin pour dire que dans 3 mois je renouvelle oui j’ai lu plusieurs articles qui se rejoignent sur un point précis “4 jeûnes de 3 jours ou 4 jours par an” pas plus en revanche il préconise le jeûne quotidien des 14/16h ce qui me va parfaitement et je pense essayer le jeûne de 24h par semaine ce sera un plus tant que ça me fais du bien au corps et au moral moins je fonce ;-) sans oublier le sport le yoga te lma méditation quotidienne si avec sans je reste pas jeune (jeûne lol) …..Bon début de semaine CIAO …

    Répondre
  17. Eliane Eudeline
    Eliane Eudeline dit :

    Salut les filles.
    J ai commencé mon premier jeûne et j en suis à mon troisième jours. Cela faisait plusieurs mois que je l envisageais mais que je remettais au lendemain. La vie m y a poussée rapidement car je me suis levée patraque le matin. la je suis dis c est un signe pour toi tu vas jeûner trois jours à l eau tisane et le premier jour chlorure de magnésium. Je ne ai fais aucune préparation en sachant que je mange beaucoup de légumes et fruits. Ces trois jours ont été un peu compliqués car j’ ai été mal le premier jour et très mal le deuxième jour,mal de tête nausées maux de dos envi de tomber dans les pommes besoin de me reposer énormément et hier soir me demandant si j’allais tout arrêter tellement je me sentais mal mal. J ai résisté et j ai fini par m endormir.la nuit a été agitée avec beaucoup de transpiration. Ce matin au lever sensation de mieux être d un regain d énergie.je recommence à bouger. Je pense que mon corps avait besoin de se nettoyer. Je ne souffre pas du tout de la faim. Je pense que je vais me lancer pour le jeune intermittent..
    J’ hésitez pas chaque personne est une personne bien particulière avec ses propres expériences.
    Notre corps n est il pas le Temple de notre âme ?
    Bon jeûne à toutes.
    Eliane

    Répondre
  18. Stella
    Stella dit :

    Slt moi mes jeûne sont d’ordre spirituel j’ai plus de facilité à faire des jeûne sec pendant 3 jours sur le jeûne esthète et c vrai que le seigneur nous rajeunit et on se sent vraiment bien en harmonie avec soi même et avec notre créateur

    Répondre
  19. Lou
    Lou dit :

    Premier jeune pour moi, j’ai 61 ans. Je me suis décidée lundi matin après un petit dejeuner ! Pourquoi , pour me vider la tête en même temps que le corps peut-être ? Mais cela s’est imposé donc j’ai suivi. Premier jour sans problème, je n’ai bu que de l’eau et un jus de citron, pas de sensation de faim. deuxième jour j’ai bu beaucoup, je suis fatiguée et contrairement aux autres témoignages je dors beaucoup. Aujourd’hui 3ème jour je n’ai pas été bien du tout vers midi pas de sensation de faim mais maux de tête et nausées je me suis dit que j’allais arrêter demain matin. Ce soir toujours des maux de tête mais je me sens un peu mieux. Je bois uniquement jus de citron ce matin et eau mais j’ai beaucoup moins soif que le jour 2. Demain j’aurai de quoi me faire du bouillon de légumes. Langue chargée aujourd’hui. J’aimerai stopper seulement vendredi on verra comment je suis demain, cela ferait 4 jours ce serait cool !

    Répondre
  20. Olsen
    Olsen dit :

    Super témoignage….
    Je fais des jeûnes secs (sans manger, ni boire, ni rien) de 3 jours, une fois dans l’année avec ma femme. Je suis à mon deuxième jours, et je ne suis pas en congés (je sais c’est un plus difficile en allant au boulot).
    Le jour le plus difficile est le deuxième pour moi, Car le 3 iem tu sais qu’à 24h, tu vas tous manger sur ton passage (non je blague, tu prendras un verre de lait et au dodo).

    Répondre
  21. Marina
    Marina dit :

    Je voulais laisser un petit commentaire sur le fait d’écouter son corps, ses besoins et d’adapter l’ensemble à son propre rythme. Enfant, ado et jeune adulte, j’avais systématiquement mal au ventre et pour cause, la nourriture ingurgitée à cette époque ne correspondait tout simplement pas à ma constitution. Bref, je suis partie vivre à l’étranger et arrivée à KL, j’ai décidé de ne manger que deux fois par jour, soit le matin et le soir. Le matin, je mangeais une coupe de fruits de saison et le soir, des légumes à la vapeur. Toutes les douleurs ressenties auparavant ont toutes disparu. J’ai une digestion extrêmement lente donc manger à midi provoquait des effets de somnolence. Etant très dynamique, je ne me sentais pas bien. Cet ajustement a été salvateur pour moi. Pas de viande, de poisson, de pain, pas de céréales non plus. Aucune carence. J’ai effectué ce changement début 2005. Nous arrivons en fin d’année 2018 et 13 ans aprés, toujours aucune carence et je n’ai eu aucune envie de me jeter sur la nourriture ou autres. Par contre, j’ai connu un épisode où suite à un rythme de travail effréné, je m’étais mise à manger des bonbons et pendant cette période, j’ai pu très nettement ressentir mes effets directs : fatigue, irritabilité, peau du visage bouffie. Bref, j’ai changé de travail, repris le rythme précédent et tout est revenu à la normale. En 18 ans, la seule chose que j’ai eu, c’est une grippe qui m’aura quand même clouée au lit pendant 13 jours. A part cela, très grande vitalité. Je ne préconiserais à personne de suivre mon rythme car nous sommes tous différents, d’où l’importance d’écouter les messages et besoins de son corps. Il est en mesure de nous aiguiller et xe, de manière saine et douce. J’ai procédé à tous ces changements de manière intuitive. Je crois fermement en la capacité qu’a notre corps à se régénérer et à se guérir de toute maladie. Je crois que ce qui est la clé, c’est d’y croire et d’être dans une disposition d’esprit qui favorise ces changements et de pouvoir les ancrer dans la durée. Pour moi, c’est une philosophie de vie. Cela vaut également pour le jeûne qui demande quand même des précautions vis-à-vis de certaines conditions.
    J’espère que ce témoignage incitera certaines personnes à être davantage à l’écoute de leur corps et de leur esprit et à se faire confiance.

    Répondre
  22. Sara
    Sara dit :

    Je suis en train de jeûner et je faisait quelque rechercher puis je suis tomber sur ton blog je suis a mon premier jour et moi personnellement je ne fait que boire de l’eau et du thé. Je fait sa pour me detoxifier le corps mais aussi pour perdre du poid. Je voudrais savoir je perdrais plus si je ne prend pas de bouillon ?

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Le jeûne c’est surtout de l’eau. Après le bouillon ça peut aider quand on en a marre. Si tu veux te détoxiquer et perdre du poids pense aussi à l’après jeûne qui est bien plus important finalement… Après le jeûne on reprend le poids perdu si on ne fait aucun changement. Le jeûne aide à effectuer ses changements.

      Répondre
  23. foued
    foued dit :

    Sympa cette expérience,
    J’ai commencé comme ça aussi,
    maintenant je fais des jeûnes de 3 semaines,
    3 par an et…
    J’aime bien !
    (sinon je recommencerai pas)
    Cool la Vie !

    Répondre
  24. tatatu
    tatatu dit :

    Bonjour,
    J’ai fait le jeune de 4 jours (objectif de départ : atteint). 2 premiers jours : rien de particulier à part la faim.
    3ème jour, nuit délicate : mal de ventre et remontée acide, douleur vagabonde dans le corps. Je suis suffisamment en forme le lendemain pour aller me promener. Entrée en 4ème jour : mal de ventre et remontée acide hallucinante. Je n’ai pas d’autres symptômes. Rupture du jeune : encore 1 journée de problème gastrique puis tout est rentré dans l’ordre. Sur les bénéfices : pour le moment je n’en ai pas vu mais j’ai arrêté le jeune hier alors je suppose qu’il faut voir ça sur le long terme. J’ai l’impression de me sentir juste beaucoup plus détendue que d’habitude.

    Répondre
  25. Yvanhel
    Yvanhel dit :

    Bonjour

    J’entame mon sixième jour de mon premier jeûne. Uniquement thé et tisanes. Je suis un gars qui, quand il a décidé, a décidé et se tient à son plan. Je vise huit jours. Plus si possible.

    Je ‘’m’inquiète’’ : quasiment rien ne se passe, hormis une fringale certaine durant les trois premiers jours. Je veux dire, je n’éprouve pas les symptômes que beaucoup décrivent : aucune nausée, aucun vomissement, pas de changement de mon sommeil. Simplement une certaine tension musculaire au niveau du ventre, comme si j’avais fait une énorme séance d’abdominaux. Aucune, absolument aucune selle dès le deuxième jour.

    Je suis allé à ma séance habituelle de musculation le premier soir, allé à la piscine le deuxième soir (effectivement, un peu moins de punch qu’habituellement, je n’ai nagé que 1500m au lieu de mes 3000m habituels), musculation le troisième soir, piscine le quatrième soir (pas trop de motivation, mais en se forçant, on y arrive; belle baisse de punch, mais j’ai survécu). Cinquième jour : flemme d’aller à la muscu. Aujourd’hui, sixième jour. Cela me semble être une énorme journée alors que je n’ai fait qu’aller chez le dentiste et – réel supplice – faire des courses de bouffe pour la famille! Je me traîne – je n’irais pas nager.

    Mais sinon, aucun des effets secondaires que beaucoup décrivent.

    Je suis vraiment ectomorphe (72 kg pour 1.87m), 64 ans. Je nage plus avec mon cœur que mes muscles, même si j’essaie de m’en faire depuis 2 ans. Mon cœur est un gros flemmard : 50 battements/mn au repos.

    En temps normal, je n’arrive pas à grossir, ce afin de me muscler. Même en mangeant d’énormes quantités de riz, boulgour, quinoa, haricots et pois en tous genres, poivrons, oignons, épinards. Petit déjeuner : gros miâm-o-fruit (deux bananes) + 2 œufs coque + trois cuillères à soupe de poudre d’avoine dans grand verre de lait de riz. Je mange bio, suis quasi végétalien (aucun produit animal sauf les œufs de … mes poules : je sais qu’elles sont bien traitées – elles font partie de la famille; elles s’invitent sur l’accoudoir de mon fauteuil de jardin pour profiter de mes lectures et se ruent sur les gamelles des chats dès qu’une porte ou une fenêtre est ouverte).

    J’ai cependant d’énormes problèmes de peau et des aphtes quasi-continuels (effets secondaires de la Dépakine ou du Lamical – les seuls médicaments que je prends pour très légère épilepsie?). C’est pour cela qu’après avoir tout essayer, j’essaie le jeûne : pour voir si me désintoxiquer d’une saloperie qui me créerait ces problèmes.
    Puis pour connaître une nouvelle expérience : curiosité. Je remarque une certaine euphorie. Celle du changement?
    Je fais maintenant la distinction entre la vraie faim et la gourmandise. Je rêve d’engloutir une tablette de chocolat mais pas d’un bol de riz.

    Je vais essayer huit jours. Plus si jouable. L’expérience est excitante, mais un peu difficile à poursuivre avec l’arrivée du WE et tout le reste de la famille qui va s’empiffrer et me narguer.

    Cordialement

    Répondre
  26. centre de jeûne
    centre de jeûne dit :

    Hello! Très bel article. Pour ma part je me suis tournée vers la méthode Buchinger afin d’éviter au maximum les carences. N’hésitez pas à vous renseigner sur ce sujet, divers articles existent sur le web.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.