Dans cette section, on parle mode, beauté, films ou encore livres pour vivre vegan au quotidien.

Articles

Que mangent les vegans ? Haha that is THE question. En fait il y a autant de façons diverses de manger vegan que de manger “omnivore”. On peut se nourrir de junk food vegan, manger cru/cuit, sans gluten, manger raw till 4, ou s’adonner au crudivorisme. Faites votre choix … ou faites comme moi, un mélange de tout ça en mode freestyle selon vos envies. Suivez-moi pour une journée dans mon assiette !

Aujourd’hui, en ce 20 mars, c’est la Journée sans viande, et ça tombe bien, ça donne une bonne occasion de montrer qu’on peut se nourrir facilement et ce, de manière équilibrée, gourmande et saine, sans cruauté.

Mais comment mangent les vegans ? Comment ne pas être carencé ? Comment remplacer la viande ? Quelle quantité de céréales consommer pour remplacer les protéines ? Mais les graines, oléagineux et autres fruits secs ce n’est pas trop gras ?! Bref on se pose beaucoup de questions.

En fait il n’y a pas de règle, tout dépend de vos besoins, de l’énergie dépensée etc… mais il n’y a pas de repas type. Il suffit de manger de tout et surtout de tous les légumes et fruits, et privilégier les légumes verts qui sont très importants et regorgent de nutriments et micro nutriments.

On veut vous imposer de manger de telle ou telle façon, davantage au petit déjeuner et peu le soir par exemple. Mais il faut avant tout écouter votre corps, si vous n’avez pas du tout faim le matin, pourquoi se forcer ? Si vous mourrez de faim le soir, pourquoi se contenter d’un bol de soupe ?

Le plus important est d’éviter les frustrations, de manger des aliments qui nourrissent vraiment le corps et de savoir ressentir la satiété. Ce n’est pas évident de savoir quand on a atteint la satiété, je me rends bien compte moi-même, quand je mange des aliments “addictifs” genre des pizzas ou des pâtes, je vais continuer à en manger par gourmandise sans me demander si j’ai encore faim. Alors que quand je mange des crudités, quand ça ne passe plus, ça ne passe plus. Ça veut tout dire, la satiété est plus facile à détecter face aux aliments vivants.

Certains (pour ne pas citer de nom) vont dire qu’il ne faut pas manger trop de fruits car c’est plein de sucre. Certes, mais ce sont de bons sucres, essentiels au fonctionnement du corps ! Depuis un an, j’ai énormément augmenté ma consommation de fruits et j’ai perdu beaucoup de poids.

Pour que les cellules fonctionnent il faut du glucose mais du bon glucose. Et non, ce ne sont pas les protéines qui sont le nutriment le plus important comme on entend partout ou comme les industriels de la viande nous ont bien briefés pour nous en faire consommer à profusion … Je rappelle que les protéines il y en a plein dans les fruits et les légumes. Enfin “plein”, juste ce qu’il faut quoi.

Personnellement je ne me pose plus de question, je ne fais plus de calcul, j’écoute mon corps et mes envies et tout se passe très bien depuis. Je suis principalement raw till 4, mais je mange aussi de la junk food vegan, je peux manger avec ou sans gluten, il n’y a pas d’obligation, il faut juste se faire plaisir ! Je prends autant de plaisir à manger une pizza un vendredi soir qu’une assiette de fruits juteuse et colorée le matin.

Pour illustrer une journée type dans mon assiette en cette période de fin d’hiver, début de printemps, je vous propose une petite vidéo ! Bon ce jour là je vous avoue que j’ai beaucoup mangé mais il y a eu des tentations (retour du marché avec plein de fruits et défi de Lorelei …)  :-D

Vidéo : Une journée dans mon assiette

 

Au réveil

Une journée dans mon assiette

Chaque matin pour commencer la journée, je bois un grand verre de jus de citron pressé dans de l’eau tiède, histoire de se réhydrater après une bonne nuit de sommeil.

Petit-déjeuner

Une journée dans mon assiette

Ensuite dans la matinée, je bois un jus ou un smoothie et/ou des fruits à la croque selon la faim. J’ai la chance d’habiter une région où tout l’hiver j’ai pu avoir oranges, kiwis, citrons, kumquats, pommes, poires à profusion. Parfait pour être en forme dès le matin.

Déjeuner

Une journée dans mon assiette

Le midi chez moi est une notion un peu étrangère :) Il est très rare que je mange à midi pile, je laisse plutôt trainer jusqu’en début voire milieu d’après-midi ! Parfois il peut même m’arriver de ne pas manger avant le soir car mon jus m’a bien nourrie. Mais sinon pour le déjeuner c’est soit salade de crudités ou makis crus que j’affectionne particulièrement en ce moment…

Goûter

 

tarte au citron meringuée

 

Le jour où j’ai tourné cette vidéo, Lorelei faisait sa recette de tarte au citron pour le blog. Du coup, je me suis laissée tenter par une petite tarte au citron meringuée pour le goûter (enfin le goûter-apéro plutôt vu l’heure). Mais en règle générale je ne prends pas de goûter. Si j’ai un petit creux, je mange des fruits secs et des oléagineux (dattes, raisins secs, noix de cajou, amandes).

Dîner

Une journée dans mon assiette

Le soir, en cette saison, c’est très souvent un plat chaud (risotto, pâtes aux légumes, pizzas, wok ..). Mais en ce moment, je suis assez monomaniaque sur les légumes vapeurs (pommes de terre, brocoli, céleri, chou-fleur, patates douces, courges …). D’abord parce que c’est pratique et rapide à faire, et en plus j’adore les pommes de terre vapeur. Je les mange tout simplement avec l’huile d’olive du petit producteur bio de mon marché qui est à tomber, et accompagnées souvent d’une bonne salade et d’herbes aromatiques (bon là il n’y avait plus de salade pour le coup). Je ne mange jamais de dessert en fin de repas, je les préfère en dehors des repas. Mais j’ai toujours fait ça, même avant d’être vegan.

 

 

 

 

Aujourd’hui nous allons aborder le thème de la beauté vegan. En début d’année, vous avez été nombreux(ses) à plébisciter ce sujet dans notre sondage et à nous dire que vous aimeriez en savoir plus et être mieux informé sur les cosmétiques cruelty free.

Je vous propose donc une interview avec une blogueuse et entrepreneure vegan que j’apprécie particulièrement et qui a décidé d’en faire son métier : Gala du site Happy Léon.

J’ai connu son blog et son site au début de mon véganisme et c’est très rapidement devenu une référence pour moi. Lorsque j’ai commencé à faire du ménage dans les placards de la salle de bain, c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers elle pour faire mes premières commandes. Même si je suis adepte du DIY habituellement, j’ai quand même voulu tester ses produits et j’ai tellement aimé que j’en ai recommandé. J’ai été conquise par son professionnalisme et son efficacité, ainsi que par la qualité de ses produits. Prochainement, je ferai un article “dans le placard de ma salle de bain” pour vous parler des changements opérés ces derniers mois.

Laissons maintenant la place à Gala qui va nous expliquer comment concilier au mieux véganisme et beauté.

beauté vegan

Est-ce que tu peux nous parler un peu de toi et des raisons pour lesquelles tu as décidé d’ouvrir ton site Happy Léon ?

Hello ! Je suis Gala, j’ai 25 ans et je suis blogueuse vegan depuis 2 ans. Adopter ce style de vie m’a obligée à revoir toutes les facettes de mon quotidien et je me suis mise à partager tout ça sur mon blog. Lors de ma transition vers le veganisme, j’ai particulièrement été touchée et horrifiée par les tests pratiqués sur les animaux dans l’industrie cosmétique. Ma quête de nouveaux produits « cruelty free » n’a pas été sans encombres, je me suis vite rendue compte à quel point il était compliqué de consommer de tels produits … Et les boutiques cruelty free sont peu nombreuses. J’ai toujours voulu être entrepreneure et j’ai donc trouvé ça génial de pouvoir allier travail et éthique … C’est ainsi qu’Happy Léon est né.

 

Quand on pense végéta*ien, on pense avant tout nourriture. Pourquoi selon toi c’est important d’utiliser aussi des produits de beauté vegans/cruelty free quand on est végéta*ien ou même omnivore?

Il est primordial selon moi d’utiliser des produits de beauté cruelty free avant tout parce que c’est une pratique incroyablement cruelle. Les animaux souffrent tout autant que ceux que l’on mange. De plus, les tests sur les animaux nous concernent tous : ils représentent un certain danger pour « l’homme ». En effet, les animaux ne réagissent pas de la même façon que nous face aux substances contenues dans les cosmétiques. De fait, on applique sur notre corps des produits qui ne sont pas forcément adaptés, ce qui implique de nombreuses réactions allergiques (voire pire…).

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite “véganiser” ses produits de beauté ? Par où, par quoi commencer ?

Je vous conseille de commencer par l’aspect « cruelty free ». Assurez-vous que les produits que vous achetez ne sont pas testés sur les animaux. Ensuite, optez pour des produits bio (de nombreuses substances animales sont proscrites par les labels bio). Cela dit, on peut encore trouver des substances non véganes comme le lait, le miel, la cochenille … Je vous invite à consulter ces petits mémos que vous pouvez imprimer et emporter partout avec vous dans les magasins pour reconnaître les substances animales à proscrire. Je tiens aussi une liste de marques cruelty free que je mets régulièrement à jour.

 

Pour toi, est-ce qu’il a été difficile de trouver et de sélectionner des produits à la fois cruelty free, vegan et bio ?

Ce n’est pas évident lorsqu’on achète des marques de supermarché depuis des années, on passe du tout au tout ! Je me suis souvent fait avoir sur le côté cruelty free, les subtilités des tests sur les animaux et les marques ont parfois eu raison de moi. Mais ce n’est pas parce que l’on fait des erreurs au début qu’il faut se décourager. Et puis de plus en plus de marques sont désormais véganes et cruelty free, l’offre est bien plus large qu’il y a encore quelques années. De plus, les marques vegan sont généralement aussi très soucieuses du bien-être humain et environnemental.

 

Est-ce que ta clientèle est principalement vegan/végétalienne ou pas forcément ?

Non pas toujours et c’est ça la richesse d’Happy Léon ! À la base, ma volonté était d’aider les vegan et les personnes souhaitant consommer des cosmétiques non testés sur les animaux. Cependant j’ai désormais envie de faire découvrir les produits éthiques à des personnes qui ne savent même pas que cela existe.

 

As-tu vu une évolution ces derniers mois suite à la parution d’enquêtes ou de reportages ?

D’un point de vue personnel, je note effectivement une évolution. Je suis végétarienne depuis que j’ai 7 ans, et avant j’étais « toute seule ». Aujourd’hui, j’ai plusieurs amies véganes, mon chéri l’est aussi, mon petit frère est végétarien, mes cousines sont flexitariennes ou pescétariennes, mes parents ont réduit leur consommation de viande … Ça fait du monde ! Et surtout, quand je rencontre de nouvelles personnes, elles savent généralement ce que le mot « vegan » veut dire et je constate bien plus de bienveillance qu’avant. On ne me prend plus pour une folle !

 

Quel est ton produit chouchou dans ta boutique ?

L’éponge de Konjac de la marque Lamazuna. Elle est géniale et ne quittera jamais ma salle de bain !!

 

Y a t’il un produit que tu n’as pas encore dans ta boutique mais que tu rêverais de trouver ou d’inventer ?

Il y en a tellement … Il ne s’agit pas de cosmétiques mais en ce moment, j’aimerais inventer des vêtements, ceux que je ne trouve pas : de jolies fringues éthiques (véganes et « bio »), tendances et à un prix juste !

 

Quels sont tes projets pour la suite ? Voudrais-tu agrandir ta gamme de produits ?

J’ai de nombreux projets en tête, je m’éparpille beaucoup … Il faut que je sélectionne ceux qui sont réalisables (c’est le plus dur !). Je souhaiterais avant tout ouvrir Happy Léon à de nouveaux horizons. Les cosmétiques, ce n’est plus suffisant et j’aimerais appréhender toutes les facettes du quotidien. Pour commencer, j’ai donc opté pour des livres de recettes de cuisine vegan (mes préférés) et de réflexion sur le veganisme / la cause animale.

 

Quelle question aurais-tu voulu que l’on te pose ?

Les tiennes sont parfaites, il n’y a rien à ajouter !! Merci à toi de m’avoir permis de m’exprimer sur ce sujet qui me passionne !

 

beauté vegan

 

Et voilà, j’espère que cela vous aura aidé à en savoir plus sur le véganisme dans les produits de beauté et si vous voulez approfondir encore plus le sujet, n’hésitez pas à visiter son super blog : Gala’s blog et à lire son dernier article très complet sur la routine beauté de base.

Encore un grand merci à Gala d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions malgré son emploi du temps bien chargé !

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires, nous répondrons avec plaisir !

 

 

 

Nous avions entendu parler de la sortie de Demain, le film depuis quelques temps et même si nous n’allons jamais au cinéma, une fois n’est pas coutume et pendant nos vacances nous nous sommes rendus dans les salles obscures pour découvrir ce documentaire.

De manière générale, nous avons beaucoup apprécié le film, le message qu’il tente de véhiculer, la mise en lumière de toutes ces personnes qui se battent dans l’ombre pour sauver la planète pendant que les autres la détruisent.

C’était un film très émouvant et très touchant et surtout c’est un film qui fait réfléchir. Et ça c’est très rare. Je ne pense pas qu’on puisse sortir de la séance sans avoir été interpellé dans son mode de vie.

Au départ, c’était un film participatif qui a fait appel au crowdfunding. En à peine 3 jours ils avaient atteint leur objectif de 200.000 euros et ont terminé avec 444 390 € ! Un bel exploit qui montre que les gens ont envie d’en faire plus pour notre avenir et notre planète.

Demain, le film est très bien fait, en 5 parties qui abordent tous les sujets : l’alimentation, l’énergie, l’éducation, l’économie et la démocratie.

Je vais commencer en sens inverse du film.

La démocratie

Nous avons l’exemple inspirant d’Elango Ragaswami, de la caste des Intouchables, devenu maire de sa ville puis ayant crée un modèle de démocratie participative dans plusieurs villes d’Inde.

J’admire également beaucoup le peuple islandais qui a sauvé son économie et sa démocratie, même s’il leur reste encore beaucoup à faire pour lutter contre la corruption étatique et faire approuver leur nouvelle constitution.

L’économie

Je n’y connais rien en économie, c’est du chinois pour moi mais grâce à ce film j’ai pu comprendre pas mal de choses qui paraissent très simples comme par exemple : comment est créé l’argent.

Demain, le film

J’avais déjà entendu parler du franc Wir ainsi que des monnaies locales mises en place dans certaines villes et je trouve ces initiatives vraiment bonnes. Et ça m’a permis de découvrir qu’à Nice, une monnaie locale va être mise en place fin 2016.

L’éducation

J’ai toujours été admirative des pays du Nord, leur approche de l’éducation ou de la transition énergétique me conforte dans cette idée.

Demain, le film

Étant moi même dans le milieu de l’éducation, je suis totalement en accord avec leur mode de fonctionnement. J’ai la chance de travailler dans un établissement où il n’y pas de notes, pas de problème de discipline, où les gens sont là pour apprendre et nous, nous sommes là pour les encourager, les aider dans une ambiance détendue.

Quand on voit la différence entre le système éducatif français et celui des pays du Nord, on ne comprend pas ce qu’attendent les pouvoirs publics français pour ne serait-ce qu’un minimum améliorer la vie à l’école.

Une chose est sûre, dès la sortie du DVD je l’achèterai car il sera un très bon outil pour sensibiliser mes étudiants à la situation actuelle et aux réponses que chacun de nous peut apporter.

L’énergie

Le film nous parle des alternatives aux énergies fossiles qui ont été développées dans plusieurs pays, notamment en Europe du Nord : éolienne, énergie hydraulique, photovoltaïque …

Pendant les vacances j’avais déjà regardé plusieurs documentaires sur les énergies renouvelables sur Arte et les moyens mis en place par l’Islande et le Danemark.

Demain, le film

Même si tout n’est pas parfait, notamment avec les problèmes de l’industrie de l’aluminium qui détruit peu à peu le paysage naturel islandais, ils ont mis en place les énergies renouvelables et aujourd’hui près de 90% de la consommation d’énergie en provient.

Quant au Danemark sur l’île de Samsø, ils ont installés de nombreuses éoliennes dans la mer et désormais les paysans gagnent plus d’argent avec l’éolienne qu’avec les céréales. Et l’autre bonne nouvelle c’est qu’ils produisent deux fois plus d’électricité verte qu’ils n’en utilisent. Un exemple à suivre de toute urgence !

Dans le film, l’accent est également mis sur l’utilisation du vélo au Danemark, et même si de plus en plus en France, les villes encouragent les déplacements à vélo, nous sommes encore loin derrière.

On peut également voir la réussite de la ville de San Francisco, qui vise le “zéro déchet” en 2020 et qui aujourd’hui, a déjà atteint 80% de recyclage. Une révolution qui a non seulement été bénéfique pour l’environnement mais également pour l’emploi où un millier de nouveaux emplois dans ce secteur ont été créés.

Plusieurs villes en France souhaitent suivre cette voie sous l’impulsion du mouvement Zero Waste.

L’alimentation

Je terminerai par ce volet qui, à mes yeux, est le plus important.

Tout d’abord, la vie rêvée de ce couple qui a tout plaqué pour créer une ferme en permaculture : la Ferme du Bec. C’est encourageant de voir ces initiatives et surtout les excellents résultats qui prouvent bien qu’une autre agriculture est possible.

J’ai également été très touchée par les habitants de la ville de Détroit. Cette ville a complétement été laissée à l’abandon et ce sont les habitants eux même qui ont dû trouver des solutions pour pouvoir se nourrir. Un très bel exemple de tout ce qu’on peut accomplir quand tout une communauté se met ensemble pour le réaliser.

Demain, le film

Je vais terminer par mon seul bémol sur le film : j’ai été déçue qu’ils ne disent que du bout des lèvres qu’il fallait arrêter diminuer la viande pour sauver la planète et nourrir le monde entier. Même si je comprends que le film se veut positif et qu’ils n’allaient pas faire un remake de Earthlings, ils auraient quand même pu approfondir ce sujet et prendre quelques minutes pour interroger des végétaliens du monde, montrer qu’une autre alimentation est possible.

La consommation massive de viande est un fléau pour l’agriculture, pour les animaux et pour les humains. Mais comme à la COP 21, on n’en parle pas, c’est tabou.

Alors que nous savons que la production de viande est le plus gros pollueur à l’heure actuelle comme nous l’explique l’association L214, on nous encourage simplement à ‘diminuer’ notre consommation. Je trouve ça triste, et surtout dommage qu’un film engagé ne mette pas plus en lumière ce volet là, surtout sachant que 62% des français seraient prêts à le faire.

Néanmoins, comme je l’ai dit au début de l’article, ce film fait réfléchir et nous donne envie de faire encore plus : se battre pour le tri sélectif, se mettre à la monnaie locale, changer de fournisseur d’énergie, faire du bénévolat dans un groupe de jardiniers, prendre plus souvent le vélo, ne plus rien acheter dans les grandes enseignes et privilégier encore plus nos producteurs locaux…

Mais surtout : ne pas se résigner.

Jamais.

Et vous, avez-vous vu Demain, le film ?
Qu’en avez-vous pensé ?

 

Pour aller plus loin :

Le site officiel du film Demain et un récapitulatif des solutions apportées.

5 enseignements à retenir du film sur le blog Vegemag

Colibri, le mouvement de Pierre Rabhi

 

 

 

Pensez-vous manger sainement ? La plupart d’entre vous vont probablement répondre oui à cette question. Mais est-ce vraiment le cas ? Qu’est-ce que le healthy vegan ?

Ce mois-ci Miss Végé du site Maigrir enfin organise un événement inter-blogueuse dont l’idée est que chacune donne sa propre vision du Healthy Lifestyle.

On a tous notre définition de la vie saine. Et je pense que cette vision évolue tout au long de notre vie selon l’alimentation que l’on adopte, les découvertes et les expériences que l’on peut faire.

Je me suis toujours intéressée au lien qui existe entre l’alimentation et la santé. Depuis toute petite j’ai eu une alimentation bio avec beaucoup de légumes et de fruits, j’ai été soignée à l’homéopathie et ça m’a apparemment aidée puisque je n’ai jamais eu aucune maladie infantile sauf quelques petits rhumes. Je ne suis pas allée voir un médecin depuis des lustres. Mais étais-je pour autant en bonne santé ? Pas si sûr …

Aujourd’hui en tant que vegan je vous parlerai de mon mode de vie et des changements apportés par la végétalisation de ma cuisine.

healthy vegan légumes

Nous rêvons tous d’une vie plus saine mais le chemin pour y parvenir relève d’un parcours du combattant.

Vous vous sentez souvent désarmé face aux multitudes de choix qui s’offrent à vous ? Qu’est-ce que je fais de mal ? Comment améliorer mon hygiène de vie ?

On est tous différents et on tâtonne tout au long de notre vie jusqu’à découvrir ce qui nous correspond le mieux.

Les 21 jours qui ont changé ma vie

Par le passé, j’ai fait des tonnes de régimes qui n’ont jamais fonctionné et qui m’ont énormément frustrée. Je pense que beaucoup de filles qui ont enchaîné les régimes connaissent ce sentiment, on fait tout ça pour perdre 2-3 kg et au final on en reprendra beaucoup plus … Un cercle vicieux.

J’ai tenté de vivre « sainement » de plein de façons différentes et seulement aujourd’hui je pense avoir trouvé le mode de vie qui me correspond aussi bien physiquement que moralement et éthiquement.

Vivre healthy pour moi c’est simplement se sentir en adéquation avec son environnement et être bien dans son corps et dans sa tête.

Aujourd’hui je me sens apaisée, je ne suis plus obsédée par la balance (d’ailleurs je n’en ai plus), je ne culpabilise plus dès que je mange des aliments soit disant interdits et je me sens bien mieux.

Alors quelle est cette recette miracle ?

En Février dernier, après plusieurs années de flexitarisme j’ai relevé un défi Vegan qui devait durer au départ 21 jours.

Mais ces 21 jours ont tellement bouleversé ma vision des choses que j’ai décidé de continuer.

Qu’est-ce que ça a changé dans ma vie ?

En retirant définitivement tout ingrédient d’origine animale de mon alimentation, je me suis immédiatement sentie mieux physiquement.

Avant, je pensais avoir un bon équilibre entre les légumes, les céréales et les protéines animales. Je mangeais très peu de viande, mais pas mal de poissons et d’oeufs et surtout beaucoup de légumes. Je pensais que ça suffisait pour avoir une alimentation healthy.

Mais j’ai vraiment senti la différence en devenant végane, tout d’abord par une nette amélioration au niveau digestif. Si vous avez tendance à avoir des problèmes de digestion et des douleurs à l’estomac à répétition, la suppression de viande, d’oeuf, de laitage, de fromage peut faire une énorme différence en quelques jours seulement. Bien plus que de se goinfrer de médicaments miracles pour digestion difficile. Si vous êtes dans ce cas, n’hésitez pas à faire l’expérience par vous même, vous risquez d’être surpris.

butternut healthy vegan

Et après au niveau du corps, l’impact a été quasi immédiat et j’ai perdu du poids très rapidement sans le chercher.
J’étais très loin de l’état d’esprit habituel que nous pouvons avoir lorsque nous sommes au régime. J’étais totalement libre des mes choix culinaires, je ne m’interdisais aucun aliment “car il fait grossir”, au contraire.

De toute façon ce n’était pas un régime, j’ai fait le choix du véganisme tout d’abord par compassion pour les animaux et ne voulant plus participer à ce massacre. Et c’est une motivation bien plus puissante que toutes celles que j’ai pu avoir par le passé.

J’ai réalisé par la suite l’impact positif sur la santé. Au départ j’étais un peu inquiète comme toute personne qui passe à une alimentation végétalienne car cet impact est souvent dénigré par les médias ou les nutritionnistes pro-viande, à croire qu’ils ne veulent pas que les gens se sentent bien dans leur peau.

J’expérimentais beaucoup de nouvelles recettes, j’adaptais mes anciens plats en mode végétal et je maigrissais sans y penser.
D’où cette sensation d’être bien dans sa tête.

Oubliées toutes les frustrations que j’avais pu connaître dans le passé, en plus de petits plats sains et équilibrés, je ne me privais pas de pizzas, de burgers, de pâtes, c’est à dire plein de choses qui me faisaient culpabiliser avant. En les mangeant sans viande et sans fromage, la junk food vegan devient plutôt de la healthy food. Qui a dit que manger vegan était triste ?

FullSizeRender-5

Au départ ça peut paraître insurmontable de végétaliser son alimentation, mais de nos jours, c’est très tendance.

Il y a tellement de possibilités de s’informer : livres, blogs, vlogs qui nous aident sur cette voie. Vous verrez, ça sera un jeu d’enfant.

Pour ma part j’ai toujours aimé cuisiner, inventer de nouveaux plats, découvrir de nouvelles saveurs mais pour ceux ou celles qui n’y connaissent rien, rassurez-vous la cuisine végétale est vraiment plus simple que la cuisine traditionnelle, et surtout beaucoup plus inventive et sans prise de tête ! Il n’y a pas de règles donc chacun est libre de créer le plat de son choix.

crêpe healthy vegan

Raw food & alimentation vivante

L’été est arrivé et le mercure a explosé : 38°C au compteur chez moi !

De quoi vous coupez l’envie de faire tourner le four pour cuire votre pizza. J’ai donc naturellement commencé à manger de plus en plus de crudités. Et là j’ai découvert un nouveau mode d’alimentation qui se rapproche aussi du véganisme : l’alimentation vivante.

J’ai suivi les péripéties de Camille et Thomas de La France Crue, une aventure passionnante et enrichissante sur les routes de l’Hexagone à la rencontre de crudivores en tout genre.

Et j’ai eu envie de tester à mon tour ce crudi-véganisme voyant tous les bienfaits que cela apportait.

Alors bye-bye pâtes, burritos, vin et bière, et bonjour jus de carotte-betterave-gingembre et salade arc-en-ciel. Bref, je me suis mise à une alimentation à 70-80% crue.

Et la bonne nouvelle c’est que je ne ressens plus la nécessité ni l’envie de ma “vegan healthy junk food” comme si mon corps me faisait comprendre que ma nouvelle alimentation était quand même beaucoup plus saine. Bon je vous avoue qu’avec l’hiver qui arrive un peu de “confort food” fait toujours plaisir.

rainbow salade healthy vegan

En tout cas, j’ai pu voir un nouveau changement avec les mêmes effets bénéfiques que lorsque je suis devenue végane : nouvelle perte de poids instantanée, sentiment de satiété, sensation de bien-être encore plus accrue, zéro coup de barre après le repas, moins besoin de sommeil et fini les réveils difficiles.

Aujourd’hui j’ai pu trouver mon équilibre alimentaire tout en me faisant systématiquement plaisir. Je ne mange jamais un aliment dont je n’ai pas envie juste parce que je « dois » et je ne me prive d’aucun aliment qu’avant j’aurai banni ou mangé en culpabilisant.
J’ai redécouvert le chocolat grâce au cacao cru ainsi que les gâteaux via la pâtisserie crue alors que je n’en mangeais jamais avant. Je n’aimais pas cela c’était trop gras, trop sucré à mon goût. Je ne suis pas du tout une bouche sucrée mais là, je me régale !

gateau raw healthy vegan

Healthy Beauty

En devenant végane, je me suis aussi intéressée à ce que pouvaient contenir les produits de beauté.
J’étais déjà “no maquillage” depuis très longtemps, je n’en ai jamais ressenti la nécessité et voyant les effets néfastes sur la peau ça me renforçait dans l’idée.
Mais je n’avais jamais été suspicieuse à l’égard de mes produits d’hygiène quotidiens : dentifrice, shampoing, gel douche, savon, déodorant, etc… Vous avez dû voir cette semaine qu’il y avait même du Roundup dans les tampons et les serviettes hygiéniques. Sympathique …

Déjà, j’ai découvert que dans la majorité de ces produits il y avait des ingrédients d’origine animale. Comment pouvait-on s’imaginer qu’il y a de la gélatine dans certains dentifrices ? de la graisse animale dans le savon ? Sans parler des tests faits sur les animaux pour beaucoup de produits de beauté, ainsi que toutes les matières toxiques présentes dans leurs compositions.
J’ai donc privilégié des produits bio, vegan et cruelty free.

Puis je me suis amusée à faire du “DIY” beauté.
J’ai testé le “No-Poo” dont je suis adepte depuis plus de 7 mois.
Je me suis mise aussi au “no-déo” en fabriquant mon propre déodorant à base de produits naturels.

déodorant healthy vegan

Les résultats sont stupéfiants, c’est beaucoup plus efficace que tous ces produits qui promettent la lune. Vous pouvez les fabriquer en 5 minutes chrono et ils vous feront faire de sacrées économies ! En tout cas, je suis convaincue et j’ai hâte de tester d’autres “DIY” à l’avenir.

Et le sport dans tout ça ?

yoga chat healthy vegan

Je ne suis pas encore une sportive avérée, je me rapproche plus de la sportive du dimanche. Mais je me suis essayée au yoga et ça a été une nouvelle révélation. J’ai découvert certaines parties de mon corps et certains muscles insoupçonnés pour la première fois. Après une séance de yoga, on se sent apaisé et en quelque sorte différent. Oui, oui rien que ça :)

J’ai aussi repris le vélo et la randonnée dominicale dans la nature où on peut parfois faire des découvertes culinaires inattendues comme l’arbousier !

arbousier healthy vegan

J’ai vu que beaucoup de crudivores s’étaient remis naturellement au sport, alors ne perdons pas espoir. Des sportifs de haut niveau ont vu leur vie changer notamment leur récupération qui s’est nettement améliorée.

Le véganisme m’apporte beaucoup, et même plus que ce que je pouvais imaginer au départ. Je ne me vois pas être crudivore à 100% mais il est certain que les bienfaits sont indiscutables, il est dommage que dans notre société cette alimentation ne soit pas plus mise en avant. Car beaucoup de personnes se rendraient compte à quel point alimentation et santé sont liés et trouverez un remède naturel à beaucoup de petits et gros désagréments du quotidien.

Quelques conseils si vous souhaitez passer à une alimentation végétale

° Faites confiance à votre corps, si vous l’écoutez il vous dira ce dont il a besoin et envie. Même si c’est souvent du chocolat (cru) :-)

° N’ayez pas peur des carences, renseignez-vous sur les équivalences si vous êtes angoissé, mais il n’y a vraiment pas de quoi, le corps a besoin de nourrir ses cellules, et tout se trouve dans les fruits et légumes. Il faut beaucoup en manger et de préférence crus. Warning: Cuire TUE (les micro-nutriments).

° Lancez-vous dans la cuisine même si vous êtes nul et que votre dernier plat ressemblait au gratin de macaronis de Susan. Tentez des recettes simples ou laissez parler votre imagination en mode freestyle. Vous vous surprendrez vous-même (sinon mangez juste des légumes crus, comme ça pas d’angoisse).

susan

Source

° Essayez plusieurs nouveaux aliments, refaites votre placard au fur et à mesure. Et bientôt le kasha, l’arrow-root et les graines de Chia n’auront plus de secrets pour vous et vous ne jurerez que par les barres de chocolat raw !

° Ne mangez pas de produits transformés ou raffinés, sinon limitez au maximum. Adieu plats surgelés Picard le midi, Kinder Bueno à la machine et glaces Ben&Jerrys. Promis c’est pour votre bien.

° Réduisez votre consommation d’alcool et vous découvrirez le plaisir du jus de tomate festif un vendredi soir !

° Mangez bio, local et de saison, ça sera bon pour votre santé et votre porte-monnaie.

On peut penser que manger bio coûte cher, même si c’était vrai, ça serait justifié par l’apport bénéfique sur la santé mais vous ferez tellement d’économies en arrêtant la viande, le fromage, le poisson que ça compensera largement votre paquet de Quinoa à 6€. Et puis souvenez-vous, vous allez vous mettre à la cuisine et avec le “homemade” tout est moins cher !

Et je conclurai par cette citation d’Hippocrate à laquelle j’aspire :

“Que ton alimentation soit ton seul médicament”.

 

N’hésitez pas à partager votre expérience ou votre vision du healthy lifestyle !