Végétaliser son alimentation emmène généralement à vouloir végétaliser d’autres aspects de sa vie. À se poser de plus en plus de questions sur ce que l’on porte aussi bien au niveau vestimentaire que cosmétiques, sur ce qu’on utilise dans son intérieur, dans sa salle de bain etc. Ça fait un petit moment que j’ai envie de faire des articles sur ces sujets là, et je me lance aujourd’hui avec cet article à la fois engagé pour une mode sans cruauté suivi d’un petit tour d’horizon de quelques marques 100% vegan ou qui proposent des collections vegan. On remarque une montée de la mode vegan et éthique ces derniers temps et c’est vraiment encourageant !

Dans un monde idéal, lorsque j’ai végétalisé mon alimentation j’aurais voulu pouvoir faire un grand tri dans mes placards de fringues et me racheter de nouveaux vêtements 100% vegan et équitable.

Mais soyons réaliste, le budget ne peut vraiment pas suivre... Alors je fais petit à petit depuis 2 ans maintenant. Je me débarrasse des vieux vêtements et accessoires usés et les remplacent au maximum par des marques vegan et éthiques.

Parfois les gens ne voient pas vraiment le lien qui peut exister entre le choix de ne plus consommer de produits animaux dans l’alimentation et l’appliquer également aux vêtement que l’on porte.

Pourtant, le refus de porter de la fourrure est clairement entré dans les mœurs, les gens sont de plus en plus choqués par l’horreur de cette exploitation et de nombreuses campagnes sont menées chaque année pour sensibiliser les gens. Je pense notamment à la dernière en date, réalisé avec la participation de Rémi Gaillard : #VireTaCapuche qui publie également une liste verte des marques qui ne vendent pas de vraies fourrures.

vire ta capuche

Mais pour d’autres matières animales, comme la laine ou le duvet, on risque de vous demander pourquoi refuser la laine par exemple ? Vous avez déjà entendu plein de fois que les moutons ont « besoin » d’être tondus pourtant ! Il y a quelques années, Antigone XXI a rédigé un article très bien documenté sur le sujet, que je vous invite à lire ici.

Bien souvent, on ne se rend même pas compte qu’on achète un produit animal dans ses vêtements, on ne se pose même pas la question. Qui va aller lire toutes les étiquettes du jean qu’on est en train d’essayer pour voir si quelque part il y a la mention d’un éventuel produit animal ? Moi désormais ! Je me suis déjà fait avoir ! Gala’s blog a d’ailleurs préparé un petit mémo bien utile pour repérer les produits animaux dans les vêtements.

Alors dans ce labyrinthe, comment s’habiller de la tête aux pieds en respectant ses convictions ? Quelles sont les marques qui créent des vêtements sans cruauté ?

Les chaussures

Commençons par les pieds ! Plusieurs marques ont récemment annoncé qu’elles proposaient désormais une collection vegan, je pense notamment à Dr Martens avec quelques paires vegan.

C’est aussi le cas de la marque Esprit, qui a lancé toute une gamme de chaussures en simili cuir certifiée par PeTa et intitulée « We love vegan » . Le message est clair :-)

Il y en a pour tous les goûts avec 17 modèles différents, comme par exemple ces nouvelles tennis en similicuir, très casual !

mode vegan

ou alors style sneakers montantes et à un prix très abordable pour ce style de modèle ! En plus c’est les soldes ;-)

mode vegan

Comme quoi on peut faire de belles chaussures sans souffrance ! Passons maintenant au reste du corps ;)

Les pantalons

Pour les pantalons, peut-être avez-vous déjà entendu parler de la marque 1083, qui propose des jeans vegan et bio depuis quelques années maintenant. Avec une production entièrement relocalisée en France, ils proposent plusieurs types de vêtements (attention tout n’est pas vegan), mais leur produit phare reste le jean avec des designs et coupes à des prix variables.

Les Tops

Commençons par un nouveau select store vegan : La Pradelle, qui a ouvert ces portes il y a quelques mois et qui proposent un bon choix de vêtements vegan, mais pas que ! Je craque surtout pour les tee-shirts bio d’une marque belge, simples mais aux messages à la fois légers et engagés.

mode vegan

Ou pour les sweat-shirts inspiration marine, réalisés à Lyon en coton bio.

mode vegan sweat

Le sac à main

Pour terminer, un accessoire un peu indispensable : le sac à main. Je vous avais déjà parlé de la marque bordelaise FANTÔME il y a quelques mois quand j’avais reçu leur porte monnaie dans cet article.

Je craque toujours autant sur leurs créations, et je viens justement d’agrandir la famille Boo et d’adopter un sac cabas !

Il a la taille parfaite pour moi, qui ai toujours un million de choses dans mon sac à main haha :) Super pratique pour faire les courses ou pour aller bosser avec son ordi dans le sac ! Classe et original :)

La demande augmente donc l’offre aussi et je ne serais pas surprise que d’ici quelques mois la mode vegan se démocratise et devienne de plus en plus accessible. Et également qu’elle fasse son apparition dans les grands magasins de vêtements comme on a pu voir émerger dans les collections une tendance bio ou made in France. Croisons les doigts :)

Et vous, quelles sont les marques vegan ou collection vegan sur lesquelles vous avez craqué dernièrement ? Est-ce que justement s’habiller éthiquement fait partie de vos priorités ?

© Photos prises sur les sites web des marques citées dans cet article.

Vous voulez partager cet article sur Pinterest ? Cliquez sur cette épingle ;-)

mode vegan

 

 

Avez-vous déjà été tenté par le yoga ? Mais vous n’avez jamais eu le courage de vous lancer par peur qu’un cours soit trop contraignant, que vous ne soyez pas assez souple ou tout simplement de vous ennuyer ?

J’étais un peu comme ça, j’en avais déjà parlé dans mon article sur les 7 jours de méditation, j’ai déjà testé le yoga via une application mais jamais de manière assidue. Contrairement à Edelweiss qui aime bien faire 15 à 60 minutes de yoga avec cette appli, moi il me fallait un truc plus soft. J’ai suivi une fois un cours mais sans vraiment accrocher. Bref j’attendais le déclic !

Grâce à un petit post Instagram de Mlle Prune, j’ai découvert qu’une professeure de yoga à Toulouse Carine Castet, proposait un programme pour débutant : 25 jours de yoga.

Comme je me suis inscrite à l’avance, j’ai pu bénéficier de la gratuité du programme (alors que normalement il coûte 9,90€). J’avais un peu peur que le fait que ce soit gratuit me fasse abandonner plus facilement mais non, j’ai tenu bon :)

À la description du programme, je sentais que ça allait me plaire. Seulement 5 minutes de yoga par jour, c’est parfait car plus c’est au delà de mes capacités physiques ;-)
Un programme à réaliser seule chez moi mais quand même avec les conseils d’un vrai prof et pas d’une voix robotique. Et surtout je pouvais faire ce programme à l’heure que je voulais sans contrainte.

En plus de la vidéo de yoga, le mail quotidien s’accompagnait d’un conseil santé, beauté ou bien-être ainsi que de poèmes, mantra, petites histoires. Et c’était vraiment un plus ! J’ai beaucoup aimé découvrir chaque jour une nouvelle pensée positive. Parfois ça correspondait même à ce que j’allais vivre dans ma journée et ça m’a aidé à faire face de manière différente.

En résumé, une belle expérience dont je vais partager avec vous l’évolution du 1er au 25e jour puisque aujourd’hui c’est déjà le dernier jour. J’ai reçu mon dernier mail ce matin et je sais que dès demain, ils vont me manquer :'(

Mes premiers pas

J’ai débuté ce programme le 15 septembre, c’était un jeudi et je m’étais levée plus tôt (très dur pour moi) plus motivée que jamais, pour justement faire mon premier jour de bon matin, comme Carine le conseillait.

Je n’avais pas fait de yoga depuis plusieurs mois et quand j’ai lancé la vidéo et que j’ai vu à quelle rapidité elle faisait la salutation du soleil je me suis dit que jamais je n’allais y arriver ! Le temps que je reconnaisse ma jambe droite de ma jambe gauche pour savoir laquelle mettre en avant, elle avait déjà fini tout l’enchaînement haha.

Ça nous a fallu un fou rire du matin, du coup j’ai fait pause et remis en arrière un certain nombre de fois lors de cette première vidéo :-) Mais au final j’ai quand même réussi à tout faire du mieux que je pouvais et à me dire que je ferai encore mieux demain (bon en même temps c’était pas dur).

Deuxième jour au réveil, énorme douleur aux abdos … Ouais le « plan droit » et le « chien tête en bas » ont eu raison de moi ! Je pense que mes abdos n’avaient pas travaillé depuis de nombreux mois et ont eu un petit choc. Heureusement que je n’avais fait que 5 minutes … Je vous l’avais dit, c’est le maximum pour moi :)

Je n’ai quand même pas baissé les bras et j’ai continué. J’ai encore eu des courbatures les jours suivants mais après j’ai rapidement ressenti les bienfaits.

Mon évolution au cours de ces 25 jours yoga

Après une petite semaine j’ai enfin réussi à maîtriser la salutation au soleil, même si j’ai un petit faible pour celle à la lune, elle est plus soft pour moi.

Il y avait une bonne progression des cours, chaque jour on travaillait sur un endroit différent de notre corps de manière douce et progressive. Je n’ai vraiment jamais eu la sensation de répétition mais au contraire, je découvrais de nouvelles postures chaque jour.

Par la suite, je n’ai pas eu de nouvelles courbatures à cause du yoga, mes abdos se sont habitués et au contraire, ça m’a fait beaucoup de bien lorsque j’ai eu de fortes douleurs aux jambes la semaine dernière. Le yoga étire vraiment les muscles et une position que l’on peut penser simple va vous faire sentir des parties de votre corps dont vous ignoriez l’existence.

Les bienfaits des 25 jours yoga

Aujourd’hui je me sens quand même beaucoup plus souple qu’au premier jour ! Je connais maintenant le nom de toutes les postures, je peux les faire sans regarder non-stop l’écran et de manière plus rapide qu’au début.

Alors bien sûr, je n’ai pas réussi à faire toutes les postures des exercices, comme celle du corbeau par exemple où on doit se soulever à la force des bras. Mais comme le dit Carine, l’important n’est pas le résultat mais tout le chemin pour y parvenir. Donc je réessayerai, peut-être dans un mois et mon corps aura encore gagné en souplesse (et en muscle aussi).

Par contre j’ai un aveu à faire. Je n’ai pas été 100% assidue aux vidéos. On va dire que j’ai raté 3 ou 4 jours. Ayant eu des journées très chargées, je n’ai malheureusement pas pris le temps de me poser ces 5 minutes soit par flemme de me lever plus tôt soit parce que j’étais trop épuisée le soir en rentrant. Je sais c’est mal … mais la bonne nouvelle c’est que je vais pouvoir rattraper mes vidéos manquantes à la fin du programme car elles restent disponibles encore 30 jours. Ce qui compte c’est l’assiduité et même si on rate des jours, ce n’est pas grave, on pourra les refaire à la fin du programme.

Mais en tout cas ça a vraiment instauré une routine positive dans ma vie et je n’ai vraiment pas envie d’abandonner. Je suis donc ravie que le programme se poursuive sous une autre forme dès fin octobre.

Je sais que Carine croule sous les emails depuis qu’elle a débuté le programme donc pour ne pas en rajouter, je vais profiter de cet article pour la remercier de tout ce travail, non seulement les supers cours vidéos de yoga mais également les conseils, les histoires et toutes les ondes positives. Et mention spécial à Lafayette, son petit chien qui participe activement aux vidéos ;-)

Voilà, j’avais envie de partager avec vous mon expérience positive de ces dernières semaines, et si vous aussi vous avez envie de changer un peu votre vie avec 5 minutes par jour, je viens de voir que le programme recommence dès le 15 octobre.

Quant à moi, je vais rattraper mes vidéos en retard, en refaire d’autres et attendre la suite patiemment :)

Namasté

 

 

J’avais envie de vous parler de mode et accessoires vegan depuis un moment mais j’attendais la bonne occasion. Comme je l’avais déjà expliqué dans un article précédent, autant pour la nourriture et les produits de beauté ou d’entretien, ça a été assez simple et rapide. Mais pour les vêtements et les accessoires, les choix et les possibilités étaient moindres et souvent coûteuses. J’ai donc été ravie quand la marque FANTOME m’a contactée pour essayer l’une de leurs créations. Cela m’a permis de faire cette belle découverte !

Je dois vous dire que je ne suis pas une grande fana de mode, je n’ai jamais voulu le dernier sac en vogue, je garde les miens jusqu’à les user, je les choisis au coup de cœur ainsi qu’à leur utilité et certainement pas pour faire « staïle ».

Donc pour faire un article sur ce sujet, il fallait vraiment que j’ai été touchée par la marque. Et ce fut le cas ici, j’ai été conquise par leur philosophie bien avant de recevoir mon petit FANTOME, et encore plus conquise une fois que je l’ai eu en main. Et vous allez comprendre pourquoi ;-) !

Pourquoi continuer à vivre comme au temps des Vikings alors que nous avons plein de matériaux à disposition, parfois même insoupçonnés ? Il y a bien longtemps que nous n’avons plus besoin de peau d’animaux pour nous vêtir, mettre nos affaires, décorer notre intérieur alors pourquoi continuer à sacrifier autant d’animaux pour des considérations esthétiques ?

Pourquoi chercher loin quand on peut aller au coin de sa rue ? Pourquoi faire venir ses matériaux de l’autre bout du monde alors qu’en cherchant un peu, la France est une mine d’or ?

Pourquoi fabriquer sans cesse de nouveaux matériaux alors qu’il est possible d’en ressusciter des anciens voués à la poubelle ?

Ce n’est pas toujours facile de trouver des accessoires de mode vegan, il faut faire attention au greenwashing. Et la tâche est encore plus difficile si comme moi, on est attaché au Made in France, qu’on cherche un produit éco-responsable et qui s’inscrit dans l’esprit minimaliste.

À vrai dire, je pensais presque que c’était impossible, mais j’avais tort !

FANTOME l’a fait !

Bye bye le cuir ! La chambre à air va tout révolutionner !

En effet, FANTOME est une marque d’accessoires de mode et de maison qui conçoit toutes ses collections selon certaines convictions et pas des moindres !

  • 100 % Made in France
  • 100 % Récupération locale
  • 0% matériaux nocifs
  • 0% produits animaux

Et en plus, ils ont eu une idée vraiment originale ! Ils ont décidé de revaloriser et d’utiliser des chambres à air de vélo récupérées localement. De confection 100% française, FANTOME ne laisse rien passer et contrôle l’entière chaîne d’approvisionnement et de fabrication qui se situe à Bordeaux.

Et ils ne cèdent pas à la facilité : aucun ajout de matériaux indispensables ni nocifs n’est toléré (ex : colle, doublure…).

Ils ont réussi le pari de concevoir une gamme épurée, résistante et qui a du caractère.

Vous l’avez compris FANTOME, c’est l’UPCYCLING à son paroxysme !

fantomeisupcycled

Alors, que demander de mieux ?!

FANTOME c’est aussi et avant tout une histoire de famille

Jennie, la fille, est à la création des modèles.
Steven, le fils, est à la conception de l’identité visuelle.
Michèle, la mère, est à la confection des collections.
Charles, le père, est à la distribution.

En plus de soutenir bien évidement le local et le vegan, j’apprécie particulièrement l’esprit de petite entreprise familiale qui se dégage de cette marque.

Chaque FANTOME est unique

La particularité de la chambre à air de vélo recyclée c’est qu’elle raconte une histoire remplie de souvenirs qui peuvent parfois s’y glisser comme des inscriptions, des rustines et apportent également des variations de couleurs.

Ce qui fait que votre FANTOME est une pièce unique et numérotée.

Si l’on est sensible à l’histoire des objets, aux secondes vies et au travail manuel des artisans, cette marque vous permet de vous sentir vraiment en présence d’un objet spécial et unique. Un sentiment de plus en plus rare à l’heure actuelle où tout est standardisé, uniformisé, sans âme.

Et moi, j’aime ce petit supplément d’âme, alors je vous présente la première pièce d’une future grande famille de FANTOME !

BOOO ! J’ai adopté un VAGABOND !

FANTOME mode vegan

Le packaging est vraiment génial ! L’emballage donne envie de le garder pour y ranger des petites choses (ce que j’ai déjà fait). On note vraiment un très grand souci du détail, chaque phrase, chaque mot est pensé pour nous faire sourire et nous toucher.

J’ai adoré le BOOOO à l’ouverture du carton haha :) !

Maintenant passons à l’objet en lui-même. Je cherchais un porte-monnaie depuis très longtemps car le dernier que j’avais acheté était certes fabriqué en chanvre, mais dès qu’on l’ouvrait, toutes les pièces tombaient … Pas vraiment l’idéal vous êtes d’accord ?

FANTOME mode vegan

Ce grand porte-monnaie « Vagabond » est lui très pratique, la fermeture éclair s’ouvre jusqu’en bas si on le souhaite ce qui permet une visibilité optimale. Il est également suffisamment grand pour qu’on y glisse également tous ses papiers et surtout il est super léger !

J’ai été étonnée du toucher, j’adore vraiment la matière qui est très agréable. Et en plus c’est imperméable et lavable très facilement.

Côté couleur, il est noir avec des nuances de gris très sympa. La finition est parfaite, ce qui le rend classe.

Comme je l’ai dit plus haut, chaque pièce est unique. J’ai donc adopté le Vagabond n°56. Ça nous donne vraiment conscience d’avoir un objet original qui a une histoire.

Quels sont les autres FANTOME à adopter ?


La marque FANTOME propose un ensemble de sacs, vannerie et petits accessoires mais aussi des t-shirts en coton BIO.

Les produits sont unisexes, et s’adaptent aussi bien pour tous les genres. Ils ont un look à la fois élégant mais totalement compatible avec une utilisation quotidienne.

Ils ont même pensé au panier pour le marché ou pour stocker ses légumes en cuisine !

Après se pose la question du prix. Je pense que vous vous dites : « oulala mais combien ça va coûter tout ça »? Vous voyez à peu près le prix de sac ou de porte-monnaie en cuir, déjà sans marque ce n’est pas donné ? …Donc à choisir, il n’y a pas photo !

Les articles varient entre 9 et 175€, de quoi y trouver son compte selon son budget. Moi je trouve ça raisonnable, pas vous ? Il faut garder à l’esprit que tout est fait main, que ce sont des pièces uniques, made in France et surtout sans aucune exploitation humaine ou animale. C’est suffisamment rare pour le souligner.

Il est certain que consommer FANTOME est un acte engagé,  éco-responsable et cela encourage le made in France, le cruelty free, l’upcycling ainsi que l’entrepreneuriat familial.

Si vous aussi vous avez été conquis et que vous souhaitez adopter un FANTOME, vous pouvez aller faire un tour sur l’e-shop ou dans l’un des quelques points de vente en France.

Vous pouvez aussi retrouver la marque sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter et Instagram.

Crédit Photos : Instagram FANTOME .

 

 

 

Aujourd’hui nous allons aborder le thème de la beauté vegan. En début d’année, vous avez été nombreux(ses) à plébisciter ce sujet dans notre sondage et à nous dire que vous aimeriez en savoir plus et être mieux informé sur les cosmétiques cruelty free.

Je vous propose donc une interview avec une blogueuse et entrepreneure vegan que j’apprécie particulièrement et qui a décidé d’en faire son métier : Gala du site Happy Léon.

J’ai connu son blog et son site au début de mon véganisme et c’est très rapidement devenu une référence pour moi. Lorsque j’ai commencé à faire du ménage dans les placards de la salle de bain, c’est donc tout naturellement que je me suis tournée vers elle pour faire mes premières commandes. Même si je suis adepte du DIY habituellement, j’ai quand même voulu tester ses produits et j’ai tellement aimé que j’en ai recommandé. J’ai été conquise par son professionnalisme et son efficacité, ainsi que par la qualité de ses produits. Prochainement, je ferai un article « dans le placard de ma salle de bain » pour vous parler des changements opérés ces derniers mois.

Laissons maintenant la place à Gala qui va nous expliquer comment concilier au mieux véganisme et beauté.

beauté vegan

Est-ce que tu peux nous parler un peu de toi et des raisons pour lesquelles tu as décidé d’ouvrir ton site Happy Léon ?

Hello ! Je suis Gala, j’ai 25 ans et je suis blogueuse vegan depuis 2 ans. Adopter ce style de vie m’a obligée à revoir toutes les facettes de mon quotidien et je me suis mise à partager tout ça sur mon blog. Lors de ma transition vers le veganisme, j’ai particulièrement été touchée et horrifiée par les tests pratiqués sur les animaux dans l’industrie cosmétique. Ma quête de nouveaux produits « cruelty free » n’a pas été sans encombres, je me suis vite rendue compte à quel point il était compliqué de consommer de tels produits … Et les boutiques cruelty free sont peu nombreuses. J’ai toujours voulu être entrepreneure et j’ai donc trouvé ça génial de pouvoir allier travail et éthique … C’est ainsi qu’Happy Léon est né.

 

Quand on pense végéta*ien, on pense avant tout nourriture. Pourquoi selon toi c’est important d’utiliser aussi des produits de beauté vegans/cruelty free quand on est végéta*ien ou même omnivore?

Il est primordial selon moi d’utiliser des produits de beauté cruelty free avant tout parce que c’est une pratique incroyablement cruelle. Les animaux souffrent tout autant que ceux que l’on mange. De plus, les tests sur les animaux nous concernent tous : ils représentent un certain danger pour « l’homme ». En effet, les animaux ne réagissent pas de la même façon que nous face aux substances contenues dans les cosmétiques. De fait, on applique sur notre corps des produits qui ne sont pas forcément adaptés, ce qui implique de nombreuses réactions allergiques (voire pire…).

 

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite « véganiser » ses produits de beauté ? Par où, par quoi commencer ?

Je vous conseille de commencer par l’aspect « cruelty free ». Assurez-vous que les produits que vous achetez ne sont pas testés sur les animaux. Ensuite, optez pour des produits bio (de nombreuses substances animales sont proscrites par les labels bio). Cela dit, on peut encore trouver des substances non véganes comme le lait, le miel, la cochenille … Je vous invite à consulter ces petits mémos que vous pouvez imprimer et emporter partout avec vous dans les magasins pour reconnaître les substances animales à proscrire. Je tiens aussi une liste de marques cruelty free que je mets régulièrement à jour.

 

Pour toi, est-ce qu’il a été difficile de trouver et de sélectionner des produits à la fois cruelty free, vegan et bio ?

Ce n’est pas évident lorsqu’on achète des marques de supermarché depuis des années, on passe du tout au tout ! Je me suis souvent fait avoir sur le côté cruelty free, les subtilités des tests sur les animaux et les marques ont parfois eu raison de moi. Mais ce n’est pas parce que l’on fait des erreurs au début qu’il faut se décourager. Et puis de plus en plus de marques sont désormais véganes et cruelty free, l’offre est bien plus large qu’il y a encore quelques années. De plus, les marques vegan sont généralement aussi très soucieuses du bien-être humain et environnemental.

 

Est-ce que ta clientèle est principalement vegan/végétalienne ou pas forcément ?

Non pas toujours et c’est ça la richesse d’Happy Léon ! À la base, ma volonté était d’aider les vegan et les personnes souhaitant consommer des cosmétiques non testés sur les animaux. Cependant j’ai désormais envie de faire découvrir les produits éthiques à des personnes qui ne savent même pas que cela existe.

 

As-tu vu une évolution ces derniers mois suite à la parution d’enquêtes ou de reportages ?

D’un point de vue personnel, je note effectivement une évolution. Je suis végétarienne depuis que j’ai 7 ans, et avant j’étais « toute seule ». Aujourd’hui, j’ai plusieurs amies véganes, mon chéri l’est aussi, mon petit frère est végétarien, mes cousines sont flexitariennes ou pescétariennes, mes parents ont réduit leur consommation de viande … Ça fait du monde ! Et surtout, quand je rencontre de nouvelles personnes, elles savent généralement ce que le mot « vegan » veut dire et je constate bien plus de bienveillance qu’avant. On ne me prend plus pour une folle !

 

Quel est ton produit chouchou dans ta boutique ?

L’éponge de Konjac de la marque Lamazuna. Elle est géniale et ne quittera jamais ma salle de bain !!

 

Y a t’il un produit que tu n’as pas encore dans ta boutique mais que tu rêverais de trouver ou d’inventer ?

Il y en a tellement … Il ne s’agit pas de cosmétiques mais en ce moment, j’aimerais inventer des vêtements, ceux que je ne trouve pas : de jolies fringues éthiques (véganes et « bio »), tendances et à un prix juste !

 

Quels sont tes projets pour la suite ? Voudrais-tu agrandir ta gamme de produits ?

J’ai de nombreux projets en tête, je m’éparpille beaucoup … Il faut que je sélectionne ceux qui sont réalisables (c’est le plus dur !). Je souhaiterais avant tout ouvrir Happy Léon à de nouveaux horizons. Les cosmétiques, ce n’est plus suffisant et j’aimerais appréhender toutes les facettes du quotidien. Pour commencer, j’ai donc opté pour des livres de recettes de cuisine vegan (mes préférés) et de réflexion sur le veganisme / la cause animale.

 

Quelle question aurais-tu voulu que l’on te pose ?

Les tiennes sont parfaites, il n’y a rien à ajouter !! Merci à toi de m’avoir permis de m’exprimer sur ce sujet qui me passionne !

 

beauté vegan

 

Et voilà, j’espère que cela vous aura aidé à en savoir plus sur le véganisme dans les produits de beauté et si vous voulez approfondir encore plus le sujet, n’hésitez pas à visiter son super blog : Gala’s blog et à lire son dernier article très complet sur la routine beauté de base.

Encore un grand merci à Gala d’avoir pris le temps de répondre à ces quelques questions malgré son emploi du temps bien chargé !

N’hésitez pas à nous laisser des commentaires, nous répondrons avec plaisir !