Vous retrouverez dans cette section toutes les recettes de desserts vegan.

Articles

Avec l’arrivée de nouveaux légumes de printemps, j’ai eu l’idée de réaliser ce plat fusion entre l’Italie et la Thaïlande : les tagliatelles Primavera thaï. Je crois qu’à force d’être inspirée par la Thaïlande, il va vraiment falloir que j’y aille un jour ! :-)

Ça faisait très longtemps que j’avais envie de réaliser un plat de Pasta primavera mais version thaï. Je suis une adepte de la cuisine asiatique, vous pouvez d’ailleurs retrouver mes autres recettes inspiration “Asian Food” ici.

Tagliatelles primavera thaï

Tagliatelles Primavera Thaï

Pour cette recette, à la place des pâtes traditionnelles, j’ai choisi des tagliatelles de riz, qui rendent ce plat plus léger et sans gluten également. Libre à vous de faire de même ou de l’adapter avec des tagliatelles ou des spaghettis.

Pour les légumes “Primavera”, j’ai profité du changement de saison pour cuisiner les asperges, les févettes et les poireaux nouveaux. Quand j’ai réalisé cette recette, il restait encore quelques brocolis que j’ai ajoutés à mon plat. Mais vous pouvez adapter cette recette avec les légumes que vous souhaitez.

Pour le côté thaï, j’ai opté pour le mélange coco-citron dont je suis toujours aussi fan, relevé par un peu de gingembre en poudre et des feuilles fraîches de menthe du jardin ;-)

Cette recette de Tagliatelles primavera Thaï a été réalisée pour la campagne 1,2,3 Veggie de l’association végétarienne de France.

Je vous donne rendez-vous sur leur site pour découvrir les ingrédients et le déroulé de la recette.

 

 

Noël ne serait pas Noël sans la traditionnelle bûche en dessert, histoire de bien achever tout le monde après un repas en 5 actes. Mais ça reste pourtant le moment préféré de beaucoup d’entre nous ! Et la bonne nouvelle c’est que la bûche raw vegan devrait être moins fatale pour votre estomac. Alors on tente ?

Pendant ce mois de décembre je participe à un calendrier de l’avent d’un nouveau genre ! Dans le cadre de l’Éco-défi de décembre, proposé par Natasha d’Échos-Verts, il s’agit d’un calendrier de recettes de bûches végétales toutes plus démentes les unes que les autres. En vous inscrivant ici, le 24 décembre vous recevrez un ebook avec toutes les recettes que nous avons élaborées avec 23 autres blogueuses ! C’est pas une super idée ça ?

Hier, Jardin en fleurs vous proposait ses bûchettes façon Mont Blanc qui ont l’air absolument délicieuses !

Aujourd’hui c’est mon tour et j’ai décidé de vous proposer une bûche qui résume un peu mes découvertes culinaires au niveau de la pâtisserie végétale de cette année écoulée. Je n’ai jamais aimé “pâtisser”. Je trouvais ça trop compliqué, trop millimétré, pas assez de freestyle ! Mais la découverte de la cuisine végétale et surtout des desserts raw ont un peu bouleversé mes aprioris.

Alors si vous êtes comme moi, que la pâtisserie c’est pas votre truc, si vous ne voulez pas une recette compliquée mais quand même super gourmande, j’ai la bûche de Noël idéale pour vous !

J’ai opté pour une réalisation simple et traditionnelle de la bûche avec sa forme roulée (même si j’avais fièrement investi dans un moule spécial bûche pour l’occasion haha…).

J’ai aussi choisi des ingrédients plutôt faciles à trouver. Je les ai tous trouvés dans mon magasin bio.

C’est une bûche raw et vegan mais si vous n’avez pas tous les appareils que je possède pas de soucis, vous pouvez la réaliser quand même. J’ai testé les deux versions avec ou sans déshydrateur, avec mixeur classique et mixeur un peu plus puissant.

Dans une version j’ai utilisé des noisettes pour la croûte avec un vieux robot, c’est plus grossier qu’un rendu avec le Vitamix mais c’était compact et j’ai juste mis au frigo. Et dans la seconde j’ai utilisé des amandes blanches et un robot Foodmatic qui reste quand même moins puissant qu’un Vitamix, du coup j’ai dû rajouter du liquide et après mettre toute une nuit au déshydrateur pour que ça soit bien compact. Donc faites selon vos appareils, tout devrait bien se passer :)

 

Buche raw chocolat-orange

 

Ingrédients pour 8 personnes

ingredients buche raw

 

Pour la croûte :

  • 100g de noisettes (ou amandes blanches) activées (trempées toute une nuit dans de l’eau)
  • 15g de cacao cru en poudre (ou normal si vous ne voulez pas une bûche 100% crue)
  • 50g de dattes
  • 50g de crème de coco

Pour la crème :

  • 100g de noix de cajou activées (trempées toute une nuit dans de l’eau)
  • 5cl de sirop d’agave
  • 25g de beurre de cacao
  • 60g d’huile de coco
  • 7cl de jus d’orange (1/2 grosse orange pressée)
  • Zestes d’1 grosse orange

Pour le glaçage :

  • 40g de cacao cru en poudre
  • 30g d’huile de coco
  • 50g de sirop d’agave

Préparation de la buche raw

buche raw

1. La veille, faire tremper séparément dans de l’eau les oléagineux (noix de cajou et noisettes) toute une nuit pour les activer. Le lendemain, bien les rincer avant de les utiliser.
2. Mélanger tous les ingrédients de la croûte au robot mixeur jusqu’à obtenir une pâte homogène.
3. Mettre au réfrigérateur (ou au déshydrateur au choix).
4. Faire fondre le beurre de cacao au bain marie ou au déshydrateur. Mélanger tous les ingrédients de la crème au robot mixeur jusqu’à obtenir une pâte lisse.
5. Réserver au réfrigérateur pendant 2h, la crème ne doit plus être liquide.
6. Mélanger les ingrédients pour le glaçage.
7. Chauffer les un peu au bain marie sur feu très doux ou au déshydrateur pour que ça fonde sans cuire.
8. Pour le montage de la bûche étaler la croûte sur 0,5 cm d’épaisseur de forme rectangulaire (pour la longueur voir selon la taille de votre plat).
9. Mettre au réfrigérateur pour que ça durcisse un peu.
10. Étaler ensuite la crème dessus de façon uniforme.
11. Rouler comme une bûche traditionnelle.
12. Étaler le glaçage sur la bûche pour finir et faire des traits à fourchette pour un effet bois.
13. Conserver la bûche au réfrigérateur et la sortir quelques minutes avant la dégustation.

buche raw

Dès demain une nouvelle case du calendrier de l’avent sera dévoilée et à partir de 13h vous pourrez découvrir la bûche de La gourmandise selon Angie !

 

 

 

On est samedi matin et vous n’avez rien envie de faire de votre journée. Comme tous les jours vous vous réveillez et vous allez faire un petit tour sur les réseaux sociaux. Vous vous baladez sur Pinterest et vous voyez que des gâteaux au chocolat qui dégoulinent. Vous n’avez plus qu’une obsession : vous plonger dans une piscine de chocolat pour oublier le stress de la rentrée.

Le samedi on a forcément envie d’un truc sympa pour le petit déjeuner ! Pas un truc sur le pouce comme les autres matins de la semaine. Mais si on ne fait pas travailler son imagination, on aura le choix entre une pastèque ou un bol de corn flakes.

Vous vous hissez jusqu’au frigo, vous ouvrez vos placards et là c’est le drame.

Ça, c’était moi samedi dernier.

Dans le placard il n’y a plus de farine mais des restes de flocons d’avoine que j’avais achetés pour faire un fromage végétal.

Je n’ai presque plus de chocolat, juste de quoi faire un glaçage. Heureusement il reste du chocolat en poudre, je suis sauvée !

Dans le frigo, c’est la dèche aussi car on a eu la flemme d’aller au marché, il reste donc 2 courgettes. Une pour le gâteau, une pour mes pâtes au pesto, je devrais pouvoir survivre ce week-end :)

Plus de lait non plus, heureusement quelques noix de cajou sont en train de tremper pour faire un lait végétal.

Oui il y a des semaines comme ça ! Mais la bonne nouvelle c’est que tout n’est pas perdu car avec tout ça, on peut faire un gâteau au chocolat et courgette ! Oui, oui !

Comme vous le voyez, cette recette avait plutôt mal démarré. En plus dernièrement j’ai tendance à rater absolument tous les desserts que je fais ! La loi des séries comme on dit…

J’ai testé les cookies sans gluten –> texture vraiment pas terrible, élastique ou alors trop friable.
J’ai testé le moelleux au chocolat –> là j’ai vraiment dû rater un truc car ça avait le goût de … poisson (je sais pas quel ingrédient a évoqué ce souvenir dans mon cerveau, peut-être la margarine cuite car je n’en avais jamais utilisé.)

Bref après fail sur fail, j’étais un peu désespérée. Mais bon l’envie de chocolat est plus forte que tout !

Quand on s’intéresse à l’alimentation végétale, on découvre qu’on peut faire des desserts avec des légumes et qu’en plus c’est pas dégueu ! Au début j’avoue que j’avais des a priori.

Pourtant on est plutôt de nature téméraire en cuisine mais les desserts aux légumes, ça ne me faisait pas franchement envie… Une espèce de blocage psychologique sûrement.

Puis on a tenté ça avec une bûche à la courge pour Noël dernier. Et aujourd’hui ce gâteau au chocolat et courgette nous encourage à essayer avec d’autres légumes comme les carottes et les betteraves ! To be continued :)

Ce gâteau au chocolat et courgette est parfait si vous cherchez une recette saine et gourmande pour le goûter de vos enfants. Il fera aussi un délicieux gâteau d’anniversaire ! Ou alors juste pour assouvir une envie irrépressible de chocolat au saut du lit comme nous :-)

 

Recette du gâteau au chocolat et courgette

Gâteau chocolat courgette

 

Ingrédients

  • 1 courgette moyenne (environ 300 g)
  • 1 cuillère à soupe de graines de lin mixées
  • 15 cl de lait végétal au choix (amande, cajou, soja, riz…)
  • 3 cuillères à soupe de purée de cacahuète (ou d’un autre oléagineux si vous voulez un goût plus neutre)
  • 100 g de flocons d’avoine mixés (ou de farine d’avoine)
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 100 g de sucre complet
  • 1 cuillère à soupe de bicarbonate
  • 50 g de chocolat en poudre non sucré

Pour le glaçage

  • 100 g de chocolat noir
  • 1 cuillère à soupe d’huile de coco désodorisée
  • Quelques pépites de chocolat ou fèves de cacao cru pour la déco

Préparation du gâteau chocolat courgette

Pré-chauffer le four T.6 (180°C).

Mixer les graines de lin et ajouter 3 cuillères à soupe d’eau. Laisser reposer 5 à 10 minutes pour créer un mucilage qui remplacera les œufs.

Raper la courgette et enlever l’excédent d’eau. Vous pouvez les laisser égoutter quelques minutes ou les essuyer.

Mixer les flocons d’avoine pour obtenir une poudre si vous n’avez pas de farine d’avoine.

Dans le bol de votre mixeur, ajouter la courgette râpée, le mucilage de graines de lin, le vinaigre de cidre et la purée de cacahuète. Mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Ajouter les flocons d’avoine mixés, le sucre, le chocolat en poudre, le bicarbonate et le lait végétal. Mixer de nouveau.

Verser ensuite la préparation dans un moule à gâteau. Mettre du papier cuisson si besoin.

Enfourner pendant 30 à 35 minutes. Planter un couteau dans le gâteau, si la lame ressort “propre” le gâteau est cuit.

Sortir du four et laisser refroidir dans le moule pendant une dizaine de minutes.

Pendant ce temps, préparer le glaçage.

Préparation du glaçage

Dans une casserole à feu très doux (ou au bain marie) mettre 100 g de chocolat avec 1 cuillère à soupe d’huile de coco désodorisée. Laisser fondre en remuant. Lorsque le chocolat est fondu, retirer du feu et laisser refroidir quelques minutes.

 

Assemblage du gâteau au chocolat et courgette

Démouler le gâteau et déposer le sur une assiette. Verser le glaçage sur le dessus et, à l’aide du spatule l’étaler sur toute la surface du gâteau. Déposer quelques pépites de chocolat sur le dessus.

Trucs & Astuces

  • À déguster tout de suite si vous voulez un gâteau fondant et un glaçage style sauce au chocolat (c’est notre version préférée)
  • Ou à mettre au frigo pour un gâteau plus compact avec une couche de chocolat croquante. À vous de choisir !
  • Vous pouvez remplacer le sucre complet par du sirop d’agave ou d’érable.

Gâteau au chocolat et courgette

 

 

Des tartelettes choco-café ce n’est pas forcément le premier dessert auquel on pense avec l’été qui démarre, mais chez nous c’est un peu une tradition à cette période et puis il y a toujours une bonne raison de manger du chocolat non ?

Cette semaine c’était l’anniversaire d’Edelweiss et pour l’occasion, je lui ai préparé une tartelette avec des ingrédients qu’elle aime. Pas évident car si vous avez suivi un peu les articles précédents, elle est très difficile en dessert, n’aime pas le sucre mais depuis toute petite elle avait l’habitude de manger un gâteau spécial pour son anniversaire : un moka tiré d’une recette familiale.
Et curieusement ce gâteau était loin d’être light, un mélange de beurre, de sucre, encore beaucoup de beurre avec un peu de biscuit et de café… Bref c’était son shoot de sucre et de gras pour l’année ;-)

L’an dernier j’avais testé une version vegan de ce gâteau avec de la margarine, des spéculos et du café mais pour cette année, elle avait envie d’un truc un peu plus léger et healthy.

Depuis qu’on s’intéresse à la raw food, elle est devenue fan des desserts raw car ils ne sont pas très sucrés (je dois d’ailleurs me rajouter du sucre à chaque fois car pour moi ce n’est vraiment pas assez sucré !). C’est une cuisine qui est plus instinctive et une fois qu’on connait les bases on peut s’amuser à faire plein de choses, ce qui est plus compliqué dans la pâtisserie “traditionnelle”.

Pour cette tartelette choco-café, j’ai donc repris les principes de la raw food pour faire la base mais elle n’est pas totalement crue car j’y ai ajouté du kasha grillé, la céréale chouchoute d’Edelweiss, pour un goût croustillant et prononcé.

Il y a seulement 4 ingrédients pour la ganache choco-café.

C’est un dessert vraiment très rapide, très simple qui ne nécessite pas d’appareil compliqué et aucune cuisson. Vous pouvez les préparer à l’avance, la veille par exemple.

Dans cette recette, on a quand même ajouté du sucre car sinon c’était vraiment amère mais si vous aimez l’amertume vous n’êtes pas obligé.

 

Ingrédients pour 4 tartelettes choco-café

ingrédients tartelettes

Pour la base

  • 50 g de kasha (sarrasin grillé)
  • 50 g d’amandes
  • 50 g de noix de cajou
  • 25 g de sucre complet
  • 20 g d’huile de coco désodorisée
  • 2 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 2 cuillères à soupe de purée de cacahuète

Pour la ganache

  • 5 cuillères à soupe de cacao en poudre
  • 15 cl de crème végétale au choix (amande, riz, soja …)
  • 1 expresso (4 cl de café)
  • 4 cuillères à soupe de sucre

 

Préparation

Pour la base

Mixer grossièrement le kasha, les amandes et les noix de cajou. Il ne faut pas que ce soit trop réduit en poudre.
Dans un saladier, mélanger la poudre avec le sucre, l’huile de coco, le cacao et la purée de cacahuète jusqu’à obtenir une pâte homogène.
Étaler la pâte dans un ramequin en lui donnant une forme de tartelette avec des rebords à l’aide d’une cuillère.

Pour la ganache

Mélanger dans un saladier le cacao, la crème végétale, le café et le sucre.
Verser la préparation sur les tartelettes.

tartelette_chococafé

Mettre au frigo pendant au moins 2h pour que la crème prenne bien.

Ces tartelettes se conversent plusieurs jours au réfrigérateur.

 

Seconde et dernière recette dans le cadre des éco-défis d’Échos-verts. La semaine dernière Edelweiss vous avait partagé une pissaladière apéro avec des ingrédients 100% locaux.

Aujourd’hui, c’est à mon tour (Lorelei) de vous proposer encore une recette qui prouve que l’on peut se régaler en consommant local. Et puis bio, aussi, bien évidement comme déjà expliqué -> ici. L’un ne va pas sans l’autre, si l’on est inquiet de la santé des sols et de la sienne ! Et comme je pense qu’il est important de savoir ce que l’on mange voici un petit dessin qui se passe de commentaire ;-)

mousse aérienne fraise basilic

Ça fait peur non ? Il faut savoir que la fraise est l’un des fruits les plus infestés en substances chimiques et que dans la liste il y en a qui sont même interdits ! Même si selon moi et en toute logique ils devraient tous l’être … Non ?!

Je ferme la parenthèse sur le sujet mais je ne pouvais pas ne pas l’évoquer.

Pour cette recette j’ai donc opté pour assez peu d’ingrédients. Tout d’abord les fraises, qui viennent tout juste d’arriver dans notre petit marché. Le basilic que je cultive sur notre terrasse et du citron qui pousse dans la cour à mon boulot (oui rien ne se perd). Et pour faire la mousse, du jus de cuisson de pois chiche, la légumineuse star de ma région. Si vous ne savez pas ce qu’est l’aquafaba, je vous invite à relire mon ancien article sur la tarte au citron meringuée où j’explique tout.

J’ai néanmoins eu un petit soucis en exécutant la recette. J’étais bien motivée à me passer de sucre mais ça se révéla… impossible. Vous devez vous demander pourquoi je n’ai pas utiliser de miel, et bien tout simplement parce que ce n’est pas vegan, et oui ! Et je privilégierais toujours le veganisme en premier lieu. Pour savoir pourquoi on ne devrait pas consommer de miel -> cliquez ici. J’ai donc dû me résigner à ajouter du sucre de canne, sans ça, la mousse n’aurait vraiment pas été sucrée.

 

Ingrédients pour la mousse aérienne fraise – basilic

mousse aérienne fraise basilic

  • 250 g de fraises
  • 10 cl d’aquafaba (eau de cuisson de pois chiche)
  • 5 feuilles de basilic
  • 4 cuillères à soupe de sucre de canne
  • 1 citron
  • Huile d’olive

 

Couper les fraises en morceaux et les faire revenir dans 1 cuillère à café d’huile d’olive avec 2 cuillères à soupe de sucre et un peu d’eau.
Cuire à couvert pendant 15 minutes.

fraises

Ajouter le basilic et mixer le tout pour obtenir un coulis de fraise.
Réserver au frais.

Pendant ce temps, monter en neige l’aquafaba avec le jus d’un citron et 2 cuillères à soupe de sucre. Mixer très longuement même au-delà du moment où vous pensez que c’est bon sinon ça risque de retomber vite.

mousse aérienne fraise basilic

Quand le coulis est frais, mettre 150 g de coulis dans un saladier et conserver le reste au frais.
Incorporer peu à peu l’aquafaba au coulis à l’aide d’une spatule afin d’obtenir une mousse homogène.

mousse aérienne fraise basilic
Déposer au fond d’une verrine un peu de coulis et le recouvrir de mousse. Décorer d’une feuille de basilic.
Déguster immédiatement.

mousse aérienne fraise basilic

Trucs et astuces

Si vous voulez conserver votre mousse plus longtemps, alors il faudra ajouter plus de sucre lors du battage de l’aquafaba. En effet, contrairement aux blancs en neige, l’aquafaba retombe assez vite et si vous attendez trop longtemps avant de la déguster, votre mousse risque de disparaitre. Mais en ajoutant plus de sucre, ou alors de la gomme de guar par exemple, ça permet de la conserver plus longtemps.

Télécharger gratuitement 4 E-books de recettes

 

 

 

Un grand merci à Natasha d’Echos-Verts d’avoir réuni en 4 E-books les recettes printanières, locales et végétales de 15 blogueuses et de les avoir mis gratuitement en téléchargement. N’attendez plus pour découvrir ces 28 recettes  !

 

Click here to get the recipe of the Strawberry basil mousse in English

 

 

 

À l’approche des fêtes de Pâques, vous craquerez bien pour des douceurs chocolatées, vegan bien-sûr :). Il n’y a pas de raison pour que nous n’ayons pas droit à nos chocolats en cette période. J’ai donc décidé de mettre le chocolat à l’honneur avec l’une des rares recettes sucrées que j’aimais faire avant d’être vegan : les truffes.

J’ai voulu reproduire la texture et le goût d’une truffe classique tout en ajoutant une touche freestyle : la poudre de wasabi.

J’ai découvert l’association chocolat-wasabi il y a quelques années et je l’avais déjà testée en mousse mais c’est une première pour les truffes. J’ai toujours aimé détourner le chocolat en le mariant avec des goûts épicés comme le gingembre, le poivre ou encore les baies de Sichuan. Vous avez déjà essayé ? Ça sort vraiment des sentiers battus et ça donne une alternative sucrée-salée aux éternels chocolats de Pâques dont il n’est pas évident de trouver une version vegan …

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du petit colis reçu par Keimling pour découvrir quelques uns de leurs produits. Après la farine de coco dans le Love Fondant, j’ai testé pour cette recette les fèves de cacao pur.

Ce produit m’avait toujours intriguée, je me demandais si ça pouvait se manger tel quel, si c’était bon au goût, si j’allais devoir les travailler … et finalement quand j’ai reçu le paquet, j’en ai goûté une comme ça et c’était délicieux. Alors bien sûr,  quand on est habitué aux chocolats industriels bourrés de lait et de sucre, le choc doit être assez important. Mais quand on est amateur de “vrai” chocolat, le goût est intense avec une pointe d’amertume. Mélangé à la douceur des truffes, il n’en sera que meilleur.

Sans oublier que le cacao cru est un allié de taille pour votre santé, c’est une source naturelle de magnésium, de fer et de vitamine C. Il est également anti-oxydant, brûle graisse et contient de la théobromine ce qui vous mettra d’excellente humeur :) Son prix est un peu élevé à l’achat mais vous en mangerez avec parcimonie.

J’avais déjà réalisé une recette de truffes crues cet automne qui suivait vraiment les codes de la raw food en utilisant les dattes comme base. Mais cette nouvelle version est différente, elle ressemble à la version traditionnelle mais en mode vegan et toujours crue. J’ai remplacé le beurre par de l’huile de coco, le sucre par du sirop d’agave et le chocolat pâtissier par du chocolat cru.

Pour l’enrobage des truffes, j’ai opté pour la poudre de cacao cru d’un côté et la poudre de wasabi de l’autre. Rassurez-vous, la poudre de wasabi n’est pas vraiment forte, elle relève simplement le goût de la truffe.

Il n’y a que 6 ingrédients dans cette recette, elle est donc très simple à réaliser, elle ne nécessite pas de temps de repos au frigo, vous pouvez la faire avec vos enfants ou votre famille le jour même et les déguster directement.

Découvrez la recette dans une courte vidéo qui vous aidera à faire les bons gestes pour la préparation de ces truffes puis la recette détaillée dans la suite de l’article.

Ingrédients pour 14 Truffes choco-wasabi

 

  • 50 g de poudre de cacao cru
  • 14 fèves de cacao pur de Keimling
  • 20 g d’huile de coco
  • 50 g de sirop d’agave
  • une pincée de sel rose de l’Himalaya (ou sel marin)
  • Poudre de cacao cru et poudre de wasabi pour l’enrobage

truffe-ingrédients

Faire la ganache

Faire fondre l’huile de coco si elle n’est pas molle comme du “beurre”.                             Ajouter dans un récipient l’huile de coco, la poudre de cacao, le sirop d’agave, et le sel.
Mélanger jusqu’à ce qu’à formation d’une pâte homogène. Si on respecte les proportions il n’est pas utile de mettre le mélange au frigo avant de les travailler.

Former les truffes

Prendre l’équivalent d’une bonne cuillère à café de ganache, mettre en son centre la fève de cacao pur puis former une boule en roulant avec les deux mains. Répéter l’opération 14 fois.

La ganache ne doit pas coller aux doigts lorsque vous formez les truffes.

Enrober les truffes

Une fois les truffes formées, les rouler alternativement dans la poudre de cacao et dans la poudre de wasabi pour obtenir des truffes noires et vert clair.

Vous pouvez déguster les truffes à température ambiante ou après les avoir laissées reposer un peu au frigo avant de servir. Tout dépend de vos goûts, si vous les aimez moelleuses et fondantes ou plutôt fraiches et fermes.

truffeszoom

Trucs & astuces

  • Si vous avez peur que les truffes au wasabi soient trop fortes, vous pouvez mélanger la poudre de wasabi avec du sucre glace.
  • Vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour l’enrobage : poudre de thé matcha, gingembre confit, graines de toutes sortes, coco râpée … J’ai, par exemple, découvert qu’il existait des graines de sésame au wasabi, ça a l’air délicieux et je vais essayer cette alternative pour une prochaine fois.
  • Si vous n’avez pas de cacao cru, vous pouvez bien évidemment faire ces truffes avec de la poudre de cacao torréfié. La seule différence sera au niveau de la qualité nutritive de ces truffes.