Vous retrouverez dans cette section toutes les recettes de desserts vegan.

Articles

À l’approche des fêtes de Pâques, vous craquerez bien pour des douceurs chocolatées, vegan bien-sûr :). Il n’y a pas de raison pour que nous n’ayons pas droit à nos chocolats en cette période. J’ai donc décidé de mettre le chocolat à l’honneur avec l’une des rares recettes sucrées que j’aimais faire avant d’être vegan : les truffes.

J’ai voulu reproduire la texture et le goût d’une truffe classique tout en ajoutant une touche freestyle : la poudre de wasabi.

J’ai découvert l’association chocolat-wasabi il y a quelques années et je l’avais déjà testée en mousse mais c’est une première pour les truffes. J’ai toujours aimé détourner le chocolat en le mariant avec des goûts épicés comme le gingembre, le poivre ou encore les baies de Sichuan. Vous avez déjà essayé ? Ça sort vraiment des sentiers battus et ça donne une alternative sucrée-salée aux éternels chocolats de Pâques dont il n’est pas évident de trouver une version vegan …

Il y a quelques semaines, nous vous avions parlé du petit colis reçu par Keimling pour découvrir quelques uns de leurs produits. Après la farine de coco dans le Love Fondant, j’ai testé pour cette recette les fèves de cacao pur.

Ce produit m’avait toujours intriguée, je me demandais si ça pouvait se manger tel quel, si c’était bon au goût, si j’allais devoir les travailler … et finalement quand j’ai reçu le paquet, j’en ai goûté une comme ça et c’était délicieux. Alors bien sûr,  quand on est habitué aux chocolats industriels bourrés de lait et de sucre, le choc doit être assez important. Mais quand on est amateur de « vrai » chocolat, le goût est intense avec une pointe d’amertume. Mélangé à la douceur des truffes, il n’en sera que meilleur.

Sans oublier que le cacao cru est un allié de taille pour votre santé, c’est une source naturelle de magnésium, de fer et de vitamine C. Il est également anti-oxydant, brûle graisse et contient de la théobromine ce qui vous mettra d’excellente humeur :) Son prix est un peu élevé à l’achat mais vous en mangerez avec parcimonie.

J’avais déjà réalisé une recette de truffes crues cet automne qui suivait vraiment les codes de la raw food en utilisant les dattes comme base. Mais cette nouvelle version est différente, elle ressemble à la version traditionnelle mais en mode vegan et toujours crue. J’ai remplacé le beurre par de l’huile de coco, le sucre par du sirop d’agave et le chocolat pâtissier par du chocolat cru.

Pour l’enrobage des truffes, j’ai opté pour la poudre de cacao cru d’un côté et la poudre de wasabi de l’autre. Rassurez-vous, la poudre de wasabi n’est pas vraiment forte, elle relève simplement le goût de la truffe.

Il n’y a que 6 ingrédients dans cette recette, elle est donc très simple à réaliser, elle ne nécessite pas de temps de repos au frigo, vous pouvez la faire avec vos enfants ou votre famille le jour même et les déguster directement.

Découvrez la recette dans une courte vidéo qui vous aidera à faire les bons gestes pour la préparation de ces truffes puis la recette détaillée dans la suite de l’article.

Ingrédients pour 14 Truffes choco-wasabi

 

  • 50 g de poudre de cacao cru
  • 14 fèves de cacao pur de Keimling
  • 20 g d’huile de coco
  • 50 g de sirop d’agave
  • une pincée de sel rose de l’Himalaya (ou sel marin)
  • Poudre de cacao cru et poudre de wasabi pour l’enrobage

truffe-ingrédients

Faire la ganache

Faire fondre l’huile de coco si elle n’est pas molle comme du « beurre ».                             Ajouter dans un récipient l’huile de coco, la poudre de cacao, le sirop d’agave, et le sel.
Mélanger jusqu’à ce qu’à formation d’une pâte homogène. Si on respecte les proportions il n’est pas utile de mettre le mélange au frigo avant de les travailler.

Former les truffes

Prendre l’équivalent d’une bonne cuillère à café de ganache, mettre en son centre la fève de cacao pur puis former une boule en roulant avec les deux mains. Répéter l’opération 14 fois.

La ganache ne doit pas coller aux doigts lorsque vous formez les truffes.

Enrober les truffes

Une fois les truffes formées, les rouler alternativement dans la poudre de cacao et dans la poudre de wasabi pour obtenir des truffes noires et vert clair.

Vous pouvez déguster les truffes à température ambiante ou après les avoir laissées reposer un peu au frigo avant de servir. Tout dépend de vos goûts, si vous les aimez moelleuses et fondantes ou plutôt fraiches et fermes.

truffeszoom

Trucs & astuces

  • Si vous avez peur que les truffes au wasabi soient trop fortes, vous pouvez mélanger la poudre de wasabi avec du sucre glace.
  • Vous pouvez laisser libre court à votre imagination pour l’enrobage : poudre de thé matcha, gingembre confit, graines de toutes sortes, coco râpée … J’ai, par exemple, découvert qu’il existait des graines de sésame au wasabi, ça a l’air délicieux et je vais essayer cette alternative pour une prochaine fois.
  • Si vous n’avez pas de cacao cru, vous pouvez bien évidemment faire ces truffes avec de la poudre de cacao torréfié. La seule différence sera au niveau de la qualité nutritive de ces truffes.

 

 

Une tarte au citron meringuée vegan ? Ce dessert à base de tonnes de beurre et d’œufs ? Comment est-ce possible ? C’est le défi que je vais relever aujourd’hui en vous proposant en plus une version sans gluten.

En début de mois je vous avais demandé quel était votre dessert préféré et j’ai choisi cette recette dans vos réponses. Ça tombe très bien parce que c’est également un de nos desserts favoris avec Edelweiss et il est très populaire dans notre région (Sud-est).

Comme à chaque fois que je tente de véganiser une nouvelle pâtisserie, je me base sur la recette « normale » et je fais des tests pour trouver la meilleure alternative possible en utilisant les équivalences végétales.

Vous connaissez l’aquafaba ? Cette découverte faite par Joël Roessel and Goose Wohlt qui a révolutionné le monde végétal et a ouvert de nouvelles perspectives pour nos desserts préférés ? Non !? Alors ça va changer votre vie : il suffit d’utiliser le liquide de cuisson des pois chiche en remplacement des blancs d’œufs. Oui, oui, vous avez bien lu : pois chiche. Pas de crainte, ça n’aura absolument pas le goût de pois chiche. Quoi de mieux alors pour faire une meringue 100% végétale ?

Pour la base de cette tarte au citron meringuée, j’avais dans l’idée de faire une pâte sablée comme fond de tarte et je voulais à nouveau utiliser ma farine chouchou : la farine de coco dont je vous avais déjà parlé dans mon dernier défi. Pour remplacer le beurre, j’ai opté pour l’huile de coco. Mais lorsque j’ai sorti la pâte du four, elle était trop friable et je savais qu’elle ne tiendrait jamais en fond de tarte mais elle avait très bon goût. Du coup, l’erreur de mon premier test m’a donné l’idée de cette version revisitée en mode verrine. J’ai utilisé ce fond de tarte comme du crumble.

Pour la crème, c’était à mon avis le plus simple, il suffisait de remplacer le beurre et les œufs par de la crème végétale, de l’huile de coco et un peu d’agar-agar et de fécule pour avoir la consistance idéale. Elle avait un très bon goût citronnée et n’était pas du tout lourde ni grasse.

J’appréhendais quand même un peu la partie meringue. J’avais déjà monté des blancs en neige avec de l’aquafaba en mode salé mais c’était une première pour le sucré. J’avoue que j’avais un peu peur de sentir quand même le goût du pois chiche mais absolument pas ! Le résultat est vraiment bluffant, je pense qu’on le fait goûter à n’importe qui, personne ne soupçonnera la présence de liquide de pois chiche dans ce dessert. Je l’avais apporté à un repas de famille et personne ne voulait croire que ce n’était pas des œufs ! Ils ont été bluffé par le visuel et le goût. Faites l’expérience avec vos proches, ils n’en reviendront pas.

Au final cette recette est beaucoup plus simple que la recette traditionnelle et j’ai été étonnée par la rapidité avec laquelle j’avais fini. Je m’attendais à y passer quelques heures mais en 30 minutes c’était fait. Et surtout le résultat était vraiment semblable à la « vraie » tarte au citron. Qu’on ne me fasse plus croire qu’on est obligé d’utiliser des produits animaux pour faire de bons desserts !

 

Ingrédients pour 4 verrines de tarte au citron meringuée

 

Pour la pâte crumble :

  • 35 g d’huile de coco désodorisée (texture crémeuse)
  • 25 g de sucre complet
  • 25 g de farine de coco
  • 25 g de poudre d’amande
  • 1 pincée de sel

Pour la crème de citron :

  • 60 ml de citron bio (le jus de 2 citrons)
  • Zestes d’un citron bio
  • 200 ml de crème végétale (soja, riz, amande …)
  • 2 cuillères à soupe d’huile de coco désodorisée
  • 2 cuillères à soupe de sirop d’agave (ou plus si vous aimez votre crème bien sucrée)
  • 25 g de fécule de maïs
  • 1/2 cuillère à café d’agar-agar
  • un peu de curcuma en poudre pour la couleur (optionnel)

Pour la meringue :

  • 75 cl d’aquafaba bien froid (jus de pois chiche de cuisson)
  • 75 g de sucre glace
  • le jus d’1/2 citron

Préparation de la pâte crumble

tarte1

Préchauffer le four, T°5 (150°C).

Commencer par la préparation de la pâte, elle cuira pendant le reste de la recette.

Mettre dans un saladier le sucre, la farine de coco et la poudre d’amande. Mélanger avec les doigts puis ajouter peu à peu l’huile de coco qui doit avoir une texture crémeuse, un peu comme du beurre mou. Mélanger tous les ingrédients ensemble jusqu’à obtenir une consistance de pâte sablée. Émietter la pâte sur une feuille de papier cuisson puis enfourner pendant environ 20 minutes. Recouvrir si la pâte commence à trop brunir.

Préparation de la crème citronnée

tarte3

Pendant ce temps, verser dans une casserole tous les ingrédients : la crème végétale, le jus de citron + les zestes, le sirop d’agave, l’huile de coco, l’agar-agar et la fécule de maïs (et du curcuma en poudre pour la couleur). Mélanger tous les ingrédients ensemble au fouet puis commencer à faire chauffer à feu moyen-doux. Mélanger sans cesse au fouet jusqu’à obtenir une consistance épaisse, c’est assez rapide, moins de 5 minutes. Dès que c’est le cas, retirer du feu, verser dans un bol et faire refroidir. Placer au réfrigérateur.

Préparation de la meringue végétale

tarte2

Pour la meringue, prendre le liquide de jus de pois chiche bien frais, le mettre dans un saladier ou un mixeur batteur. Battre ce jus pendant quelques minutes et quand il commence à monter, ajouter peu à peu le sucre glace et le jus de citron. Battre encore quelques minutes (c’est plus long que les blancs en neige classique) jusqu’à obtenir une consistance bien ferme. Il ne faut pas hésiter à les battre longtemps et ne pas faire comme moi, l’impatiente, sinon ils vont retomber un peu vite ;-)

Montage de la tarte au citron meringuée en mode freestyle

Prenez le contenant de votre choix (verre, bol, bocal, verrine) et émiettez la pâte crumble au fond du verre.

Ajoutez la crème de citron bien fraîche sur le crumble à l’aide d’une cuillère.

Puis déposer la meringue sur le dessus. Si vous voulez lui donner une forme spéciale, utilisez d’une poche à douille, sinon une cuillère suffit.

Puis, vous pouvez remettre un peu de crumble en décoration ou alors prendre un chalumeau et brûler le dessus de la meringue pour lui donner un goût caramélisé et croquant. Mais attention, le chalumeau fait un peu fondre les blancs s’ils ne sont pas bien fermes.

Ou vous pouvez faire une verrine sur deux étages :

tarte5

Trucs & Astuces

Vous pouvez préparer le crumble et la crème à l’avance.

J’ai utilisé une huile de coco désodorisée mais si vous aimez le mélange coco-citron, vous pouvez très bien utiliser une huile non désodorisée.

La crème proposée ici est assez acide et peu sucrée lorsqu’elle est dégustée seule mais une fois le tout assemblé, c’est contrebalancé par le crumble et la meringue et on trouve un équilibre parfait. Mais si vous aimez la crème au citron plus sucrée, n’hésitez pas à rajouter du sirop d’agave ou autre sirop sucrant.

Montez les blancs en neige seulement au moment d’assembler les éléments du dessert et déposez les sur la tarte au dernier moment afin qu’ils tiennent bien.

Et maintenant, le plus important : régalez-vous !

 

Si vous réalisez ma recette ou n’importe quelle recette du blog, n’hésitez pas à nous l’envoyer sur Instagram – @veganfreestyle – c’est toujours un plaisir de voir et de partager vos créations !

Comme chaque mois, si vous avez des envies pour mon prochain défi, laissez-moi vos idées dans les commentaires sur le blog ou sur les réseaux sociaux.

Rendez-vous le mois prochain pour un nouveau défi sucré !

Click here to get the recipe of the Lemon Meringue pie with coconut flour crust in English 

 

 

 

Le « Love Fondant », ce gâteau au nom évocateur devrait vous séduire pour terminer un repas en amoureux sur une touche gourmande, légère et addictive.

Aujourd’hui c’est le retour du défi de Lorelei. C’est même un multi-défi que je relève pour cette recette ! Ce n’était pas prévu au départ mais un certain nombre de contraintes se sont imposées à moi pour ce nouveau rendez-vous sucré.

Tout d’abord, nous sommes en Février et la St Valentin approche. Je voulais donc végétaliser une recette dont on pourrait se délecter en dessert avec notre « Loved One ».

Ensuite, nous avons reçu il y a quelques jours un petit colis de Keimlinggrâce à Laura qui nous a proposé une collaboration et nous a envoyé quelques articles de leur gamme à tester. Ça nous a permis de découvrir cette marque qu’on ne connaissait pas du tout mais qui répondait totalement à nos valeurs : vegan, alimentation vivante et crue. Ils vendent également de nombreux ustensiles qui répondent aux besoins de vegans qui veulent explorer la raw food : extracteur de jus, blender ou déshydateur. Nous avons même craqué pour ce dernier.

Je rêvais depuis un moment d’essayer la farine de coco dont je voyais tous les mérites vantés sur le net. J’étais donc ravie quand, en ouvrant le paquet Keimling, cette farine était à l’intérieur !

Je voulais une nouvelle fois faire une recette simple et rapide, sans trop d’ingrédients et donc comme d’habitude, j’ai ouvert mes placards et j’ai utilisé ce que j’avais sous la main.

Il me fallait, pour finir, un gâteau que j’affectionnais quand j’étais omnivore et que je n’avais pas remangé depuis mon véganisme. Mon choix s’est porté sur le fondant au chocolat qui était MON dessert préféré que je commandais systématiquement à la fin de chaque repas au restaurant.

Alors tout d’abord, qu’est-ce que la farine de coco ? Oui ok c’est probablement la dernière farine à la mode mais il y a quand même quelques raisons pour cela. Il s’agit en fait de la chair de coco séchée, déshuilée puis moulue. Elle a un grand nombre de vertus mais celles que je retiendrai ici sont : elle est sans gluten, sans cholestérol et a 20% de protéines. Et si vous faites attention à votre ligne, c’est une farine qui a un IG (indice glycémique) très bas.

Personnellement j’ai beaucoup aimé la farine de coco, elle est légère, elle a une petite odeur et un petit goût de coco et rend le gâteau très digeste.

Revenons à notre « Love Fondant ». J’ai fait plusieurs tests  – oui c’est une très bonne excuse pour se nourrir exclusivement de gâteau au chocolat pendant quelques jours – et une fois la farine de coco apprivoisée, je suis complétement accro au résultat ! Même Edelweiss qui n’est pas du tout dessert l’a dévoré ! C’est vous dire !

Ingrédients pour un « Love Fondant » pour 2 personnes

IngrédientsLoveFondant

 

  • 100 g de chocolat noir
  • 4 cuillères à soupe de lait coco
  • 25 g de poudre d’amande
  • 25 g de farine de coco de Keimling
  • 25 g de sucre de canne complet
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 3 cuillères à soupe de compote de pommes
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 15 g de gingembre confit

Préparation

Préchauffer votre four Th.6.

Si vous voulez faire vous-même votre compote, il faut cuire une pomme coupée en morceaux avec un peu d’eau à hauteur. Une fois cuite, filtrer à la passoire et mixer. Prélever 3 cuillères à soupe de cette compote pour la recette.

Mélanger dans un saladier les ingrédients solides : la poudre d’amande, la farine de coco, le sucre de canne, et le bicarbonate avec une cuillère en bois.

Puis ajouter les ingrédients humides : la compote de pomme et le vinaigre de cidre puis mélanger.

Faire fondre 100 g de chocolat avec 4 cuillères à soupe de lait coco jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter le chocolat fondu à la préparation. Mélanger, vous obtiendrez alors une pâte aérienne.

gingembre

Couper en morceaux le gingembre et l’ajouter à la préparation.

pâte choco gingembre

Verser la pâte dans un cercle ou dans un petit moule préalablement huilé (j’ai opté pour de l’huile de coco mais n’importe quelle huile végétale fera l’affaire).

Enfourner pendant 20 à 30 minutes selon les fours. Planter un couteau, s’il ressort propre, le fondant est cuit. Laisser refroidir quelques minutes puis le démouler.

Si vous aimez le fondant plutôt aérien, dégustez-le tiède. Vous pouvez le préparer à l’avance et le passer au four quelques minutes avant de servir.

Si vous préférez un fondant plus compact, mettez-le au frigo avant de le servir.

Ou alors méthode Vegan Freestyle : tapez dedans sans attendre parce que c’est trop bon quand ça sort du four même si on se brûle un peu  :-)

 

 

 

 

Il y a toujours de bonnes excuses pour manger des crêpes. Ça tombe bien cette semaine c’est la chandeleur. Mmmh de bonnes crêpes vegan, donc sans œuf, sans lait, sans beurre, oui mais pas moins gourmandes !

J’ai choisi de les faire à la farine de petit épeautre. C’est ma nouvelle lubie le petit épeautre. Après ma période sans gluten, j’ai voulu tester cette farine qui peut convenir aux intolérants au gluten (mais pas aux allergiques bien sûr). Cette farine originale est une bonne alternative à la farine de blé. En effet, c’est une variété très ancienne de blé, elle contient très peu de gluten, et est davantage riche en nutriments. Elle donnera aux crêpes un goût rustique et savoureux, un vrai régal !

ingredientscrepes

Ingrédients pour 4 crêpes vegan

  • 125 g de farine complète de petit épeautre
  • 20 cl de lait végétal (soja, riz, amande, noisette …)
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 1 cuillère à soupe de sucre non raffiné
  • 1 pincée de sel

 

  1. Mélanger tous les ingrédients solides dans un grand récipient
  2. Ajouter le lait au fur et à mesure et mélanger jusqu’à ce que ça soit bien homogène
  3. Laisser reposer la pâte au moins une heure (personnellement je ne le fais jamais, je suis beaucoup trop impatiente !)
  4. Faire chauffer une poêle légèrement huilée puis ajouter une louche de la pâte à crêpe
  5. Répartir la pâte avec un râteau à crêpe ou en inclinant la poêle si vous n’en avez pas, mais c’est beaucoup moins pratique
  6. Retourner la crêpe à l’aide d’une spatule quand les bords commencent à légèrement se décoller ou la faire sauter !
  7. Mettre la crêpe dans une assiette sous un linge pour qu’elle reste bien chaude et recommencer l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte.

crepes vegan

Garniture : confiture d’orange amère et pâte à tartiner au chocolat, vous pouvez alterner les saveurs ou mélanger les deux ensemble c’est trop bon !

 

Pour une pâte à tartiner express 

  • 10 carrées de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de crème végétale
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de purée de noisette (option)
  • quelques noisettes concassées (option)
  1. Dans une casserole faire fondre les carrés de chocolat avec la crème végétale à feu doux jusqu’à obtenir un mélange homogène et le tour est joué.
  2. Pour une touche encore plus gourmande, vous pouvez ajouter des noisettes concassées et de la purée de noisette.

 Voilà y’a plus qu’à avaler ! Régalez-vous :-)

 

 

Avez-vous déjà essayé de faire vous même votre galette des rois ? Lorsque j’étais omnivore, je n’avais tenté l’expérience qu’une seule fois, ça me semblait compliqué et au final, le résultat était plutôt décevant. La bonne nouvelle c’est que la version végane est ultra simple, rapide et délicieuse !

Je suis de retour ce mois-ci avec un nouveau défi sucré. Vous l’aurez compris, il s’agit de la fameuse galette des rois.

En Provence, la tradition de la galette des rois est un peu différente du reste de la France, c’est une brioche des rois aux fruits confits. Je n’ai jamais été très fan de la brioche et je reste très attachée à la galette traditionnelle et ce petit goût de frangipane.

Cette année, la question d’acheter une galette ne se pose même plus. Déjà, trouver une bonne galette relevait de l’exploit mais alors une bonne galette vegan, ce serait carrément mission impossible.

J’ai donc décidé de faire ma première galette vegan avec les moyens du bord, étant en Auvergne cette semaine. C’est donc une galette rustique que je vous propose.

J’avoue je triche un peu, je suis tombée sur une pâte feuilletée végétalienne sans gluten qui a fait la moitié du travail. Je ne me sentais pas de faire une pâte feuilletée moi-même et surtout je n’avais pas les ingrédients.

Et après, j’ai ouvert mes placards et j’ai utilisé ce que j’avais sous la main. Cette recette est sans sucre en poudre car je n’en avais pas, mais il a été remplacé par le sirop d’agave. La galette n’est donc pas extrêmement sucrée mais avec le sirop sur la pâte en fin de cuisson, c’était suffisant pour moi.
Si vous désirez une recette plus sucrée, libre à vous d’ajouter du sucre à la préparation.

La galette est sous forme de demi-lune car je n’avais qu’une pâte feuilletée, c’est pratique quand on n’est pas nombreux même si je pense qu’ils en auraient voulu un peu plus :)

Si vous êtes plus nombreux ou très gourmands, vous pouvez faire la forme traditionnelle avec 2 pâtes feuilletées.

Ma galette est partie en quelques minutes (tellement vite que je n’ai même pas eu le temps de faire de photos de l’intérieur…) et ma famille qui n’est pas vegan l’a trouvée délicieuse et m’a même demandé : « il en reste pas encore un petit peu ? ».

Ingrédients pour une galette des rois demi-lune

  • 100 g de poudre d’amande
  • 35 g de fécule de maïs
  • 50 g de sirop d’agave + quelques gouttes pour dorer la pâte
  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco (désodorisée ou non)
  • 4 cuillères à soupe de crème de coco bien fraîche
  • 6 amandes concassées + 1 entière pour la fève
  • 1 pâte feuilletée végétalienne (avec ou sans gluten selon le goût)

Préparation

Préchauffer le four à Th 6 ou 7 selon les fours.

Concasser les amandes et en laisser une entière pour la fève.

Mélanger dans un saladier la poudre d’amande, la fécule de maïs et les amandes concassées.
Ajouter le sirop d’agave et l’huile de coco (qui ne doit pas être solide).
Ajouter la crème de coco sortie du réfrigérateur afin qu’elle soit bien fraîche. Vous pouvez la fouetter un peu pour lui donner un côté aérien.

La texture de l’appareil doit être moelleuse mais pas liquide.

Déposer la pâte feuilletée sur un papier sulfurisé.
Étaler l’appareil sur la moitié de la pâte feuilletée et ajouter la « fève ».
Rabattre l’autre partie de la pâte et coller les bords entre eux.
Faire un petit trou dans la pâte pour que l’air s’évacue et vous pouvez également faire des dessins sur le dessus.

Galette des rois vegan

Enfourner pendant 20-25 minutes T6 (180°). La pâte doit être presque cuite quand vous la retirez.
Puis au pinceau, badigeonner le dessus de sirop d’agave et repasser la galette au four pendant 5 minutes pour un effet glacé. Servir tiède.

Il n’y a plus qu’à découper la galette en faisant attention de ne pas couper la fève ;-)

J’avais un peu peur que la crème de coco l’emporte sur la poudre d’amande et d’avoir une galette plus coco que frangipane mais au final pas du tout. Le goût que j’aimais tant était bien là et la crème de coco a apporté une onctuosité à la recette. Et surtout ce n’est pas du tout gras contrairement aux galettes traditionnelles.

Cette première tentative me donne plein d’idées pour des variantes au chocolat, au pralin, à la pistache. Et Edelweiss voulait faire une galette des rois à la courge mais je l’ai doublée …

 

 

 

 

Ça vous dit une tarte Tatin en mode fêtes de fin d’année ? Histoire de changer de la traditionnelle bûche par exemple.

Cette tarte tatin est vegan (bien sûr) mais aussi sans gluten. Oui en ce moment, en pleine période de Noël, j’ai décidé de me compliquer la vie davantage, en tentant de cuisiner sans gluten. Mais en faisant de vraies recettes sans gluten, pas des recettes genre « une salade » parce que sinon c’est trop facile. Oui des vraies recettes où on utilise du blé, par habitude, et là il faut trouver des substituts ou faire le grand écart parfois même.

Mais pourquoi faire compliqué quand on peut faire simple vous allez me dire ? Juste pour mon plaisir d’expérimenter de nouvelles choses en cuisine ? Oui mais pas que.

J’avais envie d’expérimenter le « sans gluten » pour voir par moi même ce que ça fait sur le corps sur le long terme. Parce que ça m’intriguait tout ce « mouvement » sans gluten ou pourquoi la population mondiale devient tout d’un coup allergique au gluten, vous le savez vous ?! Je me doute bien qu’il y a de vrais allergiques, mais autant ?! 80 % de la population semble être devenue intolérante au gluten tout d’un coup ! (« 80% » j’exagère mais une grande partie). Bon j’ai ma petite idée que je développerai plus tard.

D’abord place à la gourmandise : la tarte tatin .

Chantilly

Je ne suis pas trop dessert, vous l’avez peut-être remarqué mais j’ai quelques recettes qui me tentent quand même, et depuis que je suis vegan j’ai appris à aimer quelques « gourmandises sucré ».  La période de fêtes de fin d’année est le moment idéal où j’aime cuisiner sucré.

La tarte Tatin n’est pas exclusivement réservée au dessert. J’aime la décliner en sucré-salé, pour une entrée ou en accompagnement d’un plat avec une salade ou avec une terrine de faux gras (ou forestière) par exemple. Ça peut faire une jolie entrée festive.

Cette recette peut bien évidemment se faire avec du gluten, il suffira de remplacer la farine de riz par de la farine de blé . Ou vous pouvez choisir une farine sans gluten comme la farine de châtaigne par exemple pour une tarte plus rustique. Ou encore en mélangeant 2 farines aussi c’est possible.

En ce moment, c’est la saison des coings et des courges, j’ai voulu tester une tatin avec ces deux fruits et légumes. Le potimarron, avec son goût de noisette se marie bien avec des recettes sucrées. Le coing lui se rapproche de la saveur d’une poire en plus amère. Bref c’est deux là s’associent très bien ensemble.

La chantilly se fait ici avec du lait coco fouetté. Accompagnée de sucre filé, ou cheveux d’anges pour les plus doués, en effet pas évident quand on n’utilise plus de sucre raffiné (ce qui est mon cas) mais j’ai tenté de relever le défi.

Quand j’ai su par Gwendoline d’Un courant de vert que Westwing recherchait pour son livre de recettes en ligne des blogueu(r)ses, je n’ai pas hésité. D’autant plus qu’ils ont une partie entièrement vegan avec plein de jolies recettes si ça vous dit, on peut y trouver également des recettes végétariennes.

Vous pouvez retrouver l’intégralité de ma recette « Tarte Tatin aux coing, potimarron et thym » sur le site Westwing en cliquant ici.