Articles

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Y’a pas que les crêpes sucrées dans la vie ! Rien de mieux qu’une bonne galette bretonne non ? Demain c’est la Chandeleur j’ai donc décidé de rédiger un petit article pour vous aider à réussir votre galette bretonne vegan.

*Update 2019 : nouvelle recette de crêpes aux champignons et épinard avec un fromage fondant maison !*

La bonne nouvelle c’est que ce n’est pas la recette la plus compliquée à végétaliser. En effet, selon les endroits de Bretagne où vous vous trouvez, on peut trouver cette recette ultra simple et vegan des crêpes au sarrasin. Après d’autres recettes vous proposeront de mettre des œufs, du lait, du beurre … Bref tout le monde pense avoir la “vraie” recette de la galette mais on se rend compte qu’il en existe plein de différentes !

Pour avoir tout testé pendant des années et après pas mal de crêpes ratées haha, je peux aujourd’hui vous proposer ma recette de la galette bretonne préférée : légère, fine, pas grasse, très goûteuse et surtout quasiment INRATABLE ! Bon on s’autorise le droit de rater l’incontournable 1ère crêpe pour la dévorer comme ça à l’apéro ;-)

Pour garnir cette galette bretonne, j’ajoute une poêlée de blettes à l’indienne et une gaufre de pommes de terre (vive le mélange des genres) ! C’est une recette que je fais très régulièrement en hiver, vu la quantité de blette que l’on trouve par ici dans le sud-est, j’ai de quoi en faire à toutes les sauces. Et comme c’est une de mes crêpes salés préférées j’ai décidé de saisir l’occasion de la Chandeleur pour vous la partager.

Après si vous ne jurez que par les crêpes sucrées en ce jour où l’on se trouve toujours de très bonnes excuses pour se goinfrer des crêpes matin, midi et soir, vous pouvez retrouver la recette de ma crêpe rustique que j’avais fait l’an dernier.

Comme je l’ai dit plus haut, il n’y a rien de bien compliqué dans la galette bretonne ! C’est à la porté de tous ! Depuis cette nouvelle année je fais des recettes bien plus simples et je pense que ça se ressent sur le blog au vu des dernières recettes. J’espère que ça vous plait en tout cas ? Après plusieurs demandes de recettes simples de votre part c’est plutôt bien tombé ! Comme on dit : perfect timing !

D’ailleurs pour tout vous dire j’ai également drastiquement diminué ma consommation de gras et de sel. Je n’en mets pratiquement plus du tout même parfois. Bon comme vous allez le voir, je continue à en mettre sur le blog, tout le monde n’a pas envie de faire comme moi.

Mais si vous voulez faites le test ! On se rend vite compte que souvent on fait ça par habitude et qu’on a tendance à ajouter du gras et du sel à toutes les sauces alors que ce n’est pas nécessaire ^^ Bref j’en parlerai plus longuement dans un futur article plus ou moins proche…

C’est parti pour faire sauter les crêpes !

Comment réussir une galette bretonne vegan ?

galette bretonne vegan

Ingrédients pour environ 6 galettes bretonnes au blé noir

  • 330 g de farine de sarrasin (bio de préférence pour un goût plus intense)
  • 90 cl d’eau
  • 10 g de sel de Guérande
  1. Dans un récipient mélanger le sel et la farine
  2. Ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant afin que ça ne fasse pas de grumeaux
  3. Laisser reposer dans l’idéal au moins 1h  (je ne le fais jamais !)
  4. Graisser une poêle à crêpe avec de l’huile végétale (ou de la margarine si vous préferez) à l’aide d’un pinceau ou d’un essuie-tout.
  5. Quand la poêle est chaude, verser une bonne louche et étaler uniformément à l’aide d’une raclette à crêpe sinon pencher la poêle dans tous les sens ;-)
  6. Baisser la température pour que la galette ne brûle pas
  7. Retourner lorsque les bords se décollent légèrement ou que la spatule passe facilement en dessous de la crêpe
  8. Réserver et recommencer l’opération
Astuce

Je possède une très grande poêle à crêpe, donc selon la taille de votre poêle, vous aurez plus ou moins de galettes avec cette recette.

Recette de la galette bretonne aux blettes et gaufres de pommes de terre

galette bretonne

Ingrédients de la garniture de blettes à l’indienne

  • 1 à 2 gousses d’ail
  • 2 bottes de blettes
  • un peu d’eau
  • Des épices  : curry, curcuma, gingembre (1 c. à café de chaque)
  • Sel et poivre
  • Huile végétale
  • Crème végétale (facultatif)
  1. Hacher l’ail
  2. Couper les blettes : d’un côté les côtes en petit morceaux et de l’autre les feuilles en fines lamelles
  3. Faire chauffer une poêle légèrement huilée
  4. Ajouter l’ail et les côtes de blettes
  5. Laisser cuire puis ajouter les feuilles de blettes
  6. Ajouter les épices, le poivre et le sel
  7. Couvrir sur feu moyen et laisser mijoter environ 15 min.
Astuce

Si vous n’aimez pas trop épicé, diminuez la quantité d’épices.

Ingrédients pour 4 gaufres de pommes de terre

galette bretonne gaufre

  • 250 g de pommes de terre
  • Persil
  • Sel
  • Poivre
  1. Éplucher les pommes de terre
  2. Les couper en morceaux
  3. Les cuire à la vapeur ou à l’eau pendant 10-15 min environ selon la taille des morceaux
  4. Une fois cuites, écraser les pommes de terre à la fourchette
  5. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre
  6. Allumer le gaufrier
  7. Une fois chaud, étaler la purée de pomme de terre
  8. Laisser cuire au moins 15 min jusqu’à ce que ça soit doré
Astuce

Si vous n’avez pas de gaufrier, optez pour des galettes de pommes de terre et cuisez-les au four sur du papier cuisson !

Dressage

Il ne reste plus qu’à dresser le tout dans les assiettes. Installer la garniture dans les galettes, ajouter un peu de crème végétale pour les gourmands ;) Installer les gaufres à côté et accompagner le tout d’une bonne salade verte, de mâche ou de jeunes pousses d’épinards, il faut en profiter c’est la saison ;-)

 

La crêpe champignons-épinard et fromage fondant maison

 crepe vegan

Ingrédients pour 4 crêpes

 

  • 4 crêpes sarrasin
  • 200 g de champignons de Paris
  • 2 poignées d’épinards
  • le fromage fondant (voir recette en dessous)
  • Persil
  • Salade

 

Préparation :

 

  1. Faire revenir les champignons dans une poêle avec de l’huile d’olive, du tamari, de l’ail en poudre et des graines de coriandre pendant environ 10 minutes à feu moyen
  2. Ajouter les épinards à la poêle et laisser cuire 2-3 minutes, les épinards doivent commencer à fondre mais rester bien vert
  3. Préparer la sauce fromage filant (voir recette en dessous)
  4. Cuire la crêpe de chaque côté puis ajouter le fromage coulant et les champignons et épinards (faire bien attention à ne pas mettre d’eau si les légumes en ont rejeté)
  5. Assaisonner et servir avec une salade

Recette de Fromage fondant végétal maison

crêpe champignon

Ingrédients :

  • 25 cl de lait végétal
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre ou de vin blanc
  • 3 c. à soupe de farine de tapioca
  • 1 c. à soupe de levure maltée
  • 1 c. à café de tamari (ou sel)
  • 1/2 c. à café d’oignon en poudre
  • 1/2 à café d’ail en poudre
  • 1 pincée de curcuma (pour la couleur et la santé)

Préparation :

Mixer tous les ingrédients pour obtenir un mélange bien homogène.

Verser le mélange dans une casserole et faire chauffer à feu moyen en mélangeant non stop

En quelques minutes le mélange va s’épaissir et devenir filant.

Baisser et continuer à mélanger jusqu’à obtenir le fondant parfait

 

 

Voilà de quoi manger une crêpe vegan parfaite alors plus d’excuses :)  Régalez-vous !

 

 

Les nems, encore un plat qui invite aux voyages. De plus il n’y a rien de plus simple à faire. Oui oui je vous assure. Ça vous semble peut-être compliqué, réservé aux cuisinièr(e)s aguerri(e) ? On me le répète assez souvent, mais je vous assure une fois le coup de main attrapé, c’est vraiment super simple. Tout est question de doigté ;-)

C’est grâce à la cuisine asiatique que j’ai commencé à apprécier la cuisine végétale. J’aime tellement cette cuisine simple, légère et épicée qui met en avant les légumes. Cette cuisine est une explosion de saveurs en bouche.

À la maison cette recette est devenue un grand classique. C’était une des premières recettes que j’ai créée au début de notre véganisme et j’ai enfin décidé de la partager avec vous. Il est assez rare que je refasse une recette à lettre, mais celle-ci en fait partie, sauf que dernièrement j’y ai ajouté des shiitakes.

Pour faire des nems il suffit de pas grand chose : des feuilles de riz, des légumes, des céréales ou des légumineuses qui apporteront de la consistance au plat. Il m’arrive de faire des nems avec uniquement des légumes, c’est aussi bon, juste moins consistant, tout dépend de l’appétit que l’on a et de nos besoins.

Il n’y a rien de compliqué, utilisez juste les légumes à disposition. Ici ça sera blette et shiitakes. Pourquoi ? D’abord parce que la blette est un légume de saison et que l’on a à profusion dans le sud-est de la France, j’ai donc naturellement utilisé ce légume dans cette recette. Ensuite les shiitakes, parce qu’ils ont un goût assez prononcé et c’est la touche asiatique du plat. C’est également ma dernière lubie ! Je les mets partout en ce moment. Et enfin les lentilles corail parce que j’avais envie de changer des traditionnelles vermicelles de soja et que j’aime explorer des saveurs différentes.

Il faut toujours que j’apporte une nouveauté quand je refais un plat, cette fois ça sera au niveau de la sauce, que je fais à base de lait coco. Ça faisait un moment que j’avais envie d’essayer et je n’ai pas été déçue.

Ces nems ont une saveur qui change des traditionnels nems vietnamiens c’est certain… ils ont plutôt une saveur indienne : entre les blettes, les lentilles corail et les épices utilisées, ingrédients souvent utilisés dans la cuisine indienne.

Ingrédients Nems

Ingrédients pour 12 nems aux blettes, shiitakes et lentilles corail

12 galettes de riz de de 22 cm (ou 16 pour des galettes de 18 cm)
100 g de lentilles corail
30 g de shiitakes déshydratés
1 bouquet de blette
1 aillet (1 gousse d’ail)
1 oignon nouveau (1 petit oignon)
1 petit piment
Gingembre en poudre
Curry en poudre
Huile d’olive

Ingrédients pour la sauce nems

Sauce tamari
Purée de cacahuète
Lait de coco
Citron
Piment
Eau (option)
Coriandre et/ou menthe fraîche.

Allumer le four T8 ou 240°.

Je préfère cuire les nems au four. À la base j’ai voulu essayé une version plus “light” et depuis je ne les fais que comme ça, tout simplement parce que c’est plus pratique selon moi. En effet tous les nems cuisent en même temps et j’utilise moins d’huile pour le coup. Après chacun fait comme il veut. Si vous avez une friteuse, ou sinon avec de l’huile dans une casserole (ou une poêle) ça marche aussi très bien !

Préparation de la farce

Mettre à tremper les champignons shiitakes dans de l’eau pendant 15-20 minutes.
Cuire les lentilles pendant 15 minutes.
Pendant ce temps, émincer : ail, oignon et piment (enlever les graines si vous n’aimez pas trop pimenté). Faire revenir le tout dans une poêle huilée préalablement.
Séparer les côtes des feuilles de blettes. Émincer les côtes et les ajouter à la poêle. Ajouter ensuite les feuilles ciselées, les shiitakes émincés avec un peu de tamari et laisser mijoter.
Une fois que les lentilles sont cuites les ajouter à la farce. Mélanger bien le tout.
Rectifier l’assaisonnement si besoin.

 

FarceNems

Une fois la farce cuite confectionner les nems

Faire tremper une feuille de riz dans de l’eau tiède. Personnellement je mets de l’eau dans une poêle que je fais légèrement chauffer. Je trempe la feuille dedans 10 sec, j’égoutte et je mets sur la planche en bois. La feuille doit être bien souple sinon elle casse et pas trop humide sinon elle ne collera pas.

Ajouter une cuillère à soupe de farce sur la partie basse de la feuille. Rabattre la feuille du bas sur la farce, roulé un peu en pressant, rabattre à gauche et à droite puis rouler en pressant bien mais pas trop pour ne pas casser la feuille. Tout est question d’habitude. Si ça casse recommencer ;)

Mettre les nems sur une plaque huilée allant au four puis une fois tous les nems confectionnés, repasser un coup de pinceau huilé sur tous les nems.

Et c’est parti pour 20 minutes de cuisson environ selon la taille de vos nems. Retourner à moitié de cuisson. Mais attention que ça soit cuit sinon en les retournant ils vont coller et se casser. Au pire si c’est le cas tant pis, ils ne seront pas moins bons, juste pas très beaux ;-)

Pour la sauce

Mélanger de la sauce tamari, du lait coco, un peu de piment, de la purée de cacahuète (ou autre oléagineux), du citron. Les quantités c’est selon les goûts, ajustez selon votre préférence : si vous préférez une sauce plutôt épicée ou douce, ajoutez plus ou moins de piment, de lait coco ou de purée. Allonger la sauce avec un peu d’eau si vous voulez qu’elle soit plus diluée.

Manger chaque nem enroulé dans une feuille de salade avec quelques feuilles d’herbes aromatiques au choix : coriandre et/ou menthe. Puis tremper dans la sauce. Mmmmh un vrai délice !

Astuces

Ajouter des protéines de soja texturés si vous êtes friands des simili-carnés.
Ajouter du curcuma et du gingembre frais, ça change des épices en poudre.
Remplacer les blettes par les épinards pour varier les plaisirs par exemple.
Faites de même avec les champignons, il existe une multitude de variétés de champignons, de quoi s’amuser selon les saisons et ses envies ;-)
S’il vous en reste en trop il est tout à fait possible de les réchauffer au four le lendemain.

 

Et vous, vous les aimez comment les nems végétaliens ?

 

 

 

Manger cru en hiver ça vous dit ? Avez-vous déjà essayé des rouleaux 100% crus ? Non alors testez mes rawleaux d’automne ! Comme je vous l’avais déjà dit dans l’article en mode healthy vegan, depuis quelques temps je m’efforce d’avoir une alimentation de plus en plus “vivante”.

En été, il est plus naturel de manger cru, la chaleur aidant. Les légumes d’automne ne se prêtent pas à première vue à être consommés crus.

On a plus envie de plats chauds et réconfortants comme une soupe de courge, un gratin dauphinois, des “œufs” cocotte aux épinards, un bon risotto, etc…

Et on pense à tort que l’alimentation vivante va nous “refroidir”. Je vous avoue qu’avant je pensais pareil. Mais manger cru n’est pas manger froid, c’est se nourrir de toute l’énergie que nous donnent les végétaux. Et ça fait un bien fou :)

Les “rawleaux” c’est quoi ça ?

Par habitude, pour faire mes rouleaux de printemps,  j’utilisais toujours une feuille de riz farcie avec toutes sortes de fruits et légumes. Je ne les avais jamais fait en mode 100% cru. Comme en ce moment, je teste des légumes que je n’avais jamais essayés crus, je me suis dit que c’était l’occasion de tenter l’expérience avec des légumes d’automne. Tous les ingrédients sont “raw” (crus), donc j’ai naturellement renommé cette recette les rawleaux d’automne !

Je ne sais pas si c’est pareil dans les autres régions mais en ce moment à mon petit marché, il y a plein d’épinards, de petites blettes ou de bettes à cardes. Si c’est le cas n’hésitez pas, c’est l’occasion d’essayer les “rawleaux”.

Ces feuilles vertes remplacent parfaitement la feuille de riz. Après libre à vous de mettre celles de votre choix. De plus ces légumes verts feuillus sont des superaliments : riches en vitamines, en phytonutriments, en fibres, en fer, en calcium, en protéines et en oméga-3. Il ne faut pas hésiter à en manger en abondance. Comme le dit Victoria Boutenko : “les légumes verts feuillus mériteraient d’avoir leur propre groupe alimentaire”.

Vous connaissez la courge longue de Nice ? Ma maraîchère m’a donné un gros bout de cette courge. Je n’avais jamais essayé ces courges énormes à la chair orange et à la peau verte. Cette courge m’avait toujours intriguée, mais au vu de leur taille énorme, à choisir, je préférais toujours prendre du potimarron ou de la butternut.

Ce fut donc l’occasion d’essayer, et crue de plus. Etonnement son goût est plutôt sucré et son odeur fruitée, un délice.

Recette des Rawleaux d’automne

Blettes rawleaux

Petites blettes de Nice

Ingrédients pour 4 rouleaux  :
  •  8 feuilles d’épinard (ou des feuilles de blettes)
  • Courge crue (environ 400g)
  • 1 avocat mûr
  • Germes d’alfalfa
  • Jus de citron

Retirer la peau et râper la courge. Réserver.
Couper l’avocat en tranche, mettre du jus de citron dessus afin qu’il ne s’oxyde pas. Réserver.

Pour la sauce : 
  • 2 cuillères à soupe de purée de sésame (ou purée de cacahuètes)
  • 2 cuillères à soupe de tamari
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe d’huile de noix
  • 1 cuillère à soupe d’huile d’olive.
  • Wasabi

Dans un récipient, mélanger tous les ingrédients pour la sauce sauf le wasabi.

Mélanger la courge râpée avec une partie de la sauce afin qu’elle soit bien imprégnée.

Pour la sauce d’accompagnement : ajouter le wasabi au reste de la sauce.

Confection des rawleaux :

Répartir sur une feuille d’épinard (ou de blette) : la courge râpée, une tranche d’avocat et l’alfalfa. Puis rouler. Recommencer.

rawleaux epinard blette

 

Voilà il ne reste plus qu’à déguster :-)

Ces rouleaux m’ont surpris ! J’avais toujours peur que cela fasse trop de crudités avec cette grande feuille verte crue, que ça soit fade et pas agréable à mâcher, mais non pas du tout. La sauce mélangée avec la courge râpée ramollit légèrement la feuille, surtout pour la feuille de blette qui est plus épaisse. Si ce sont des feuilles de petite blette comme ici, les feuilles sont plus fines que les feuilles de bettes à carde.

 

Et vous, vous êtes déjà amusé à revisiter les rouleaux de printemps ?