Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir "30 Jours Vegan" avec  3 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Cuisiner c’est compliqué. 

Cuisiner c’est chiant.

Cuisiner ça prend du temps… 

J’ai mieux à faire… 

On a tous ces petites voix dans la tête.

Surtout dans nos vies bien remplies ! 

À part quelques exceptions dont vous faite peut-être partie, on se dit tous que ce soir on a la flemme (puis le lendemain, le surlendemain, etc…)

On pense qu’on a 10 000 choses à faire en rentrant chez soi le soir. 

On pense, par exemple, à notre série du moment sur Netflix et au fait qu’on a juste envie de se poser et de passer des heures à la regarder plutôt que de cuisiner. 

Bref cuisiner ça prend du temps. 

Oui ça prend du temps. 

Mais j’ai envie de te dire comme ça prend du temps de pisser, de se laver, de dormir non ? (Oui j’ai sorti les besoins primaires parce que manger en est un)

Mais a-t-on le choix? 

Alors oui on a le choix de mettre du bon carburant dans notre corps. 

Ou alors on peut décider de s’en foutre… 

Et de prendre ça comme une fausse excuse pour fuir, grignoter et manger mal.

Mais c’est cette décision qui fera la différence entre celles et ceux qui « ont le temps de cuisiner » et celles et ceux qui disent « Ah non mais moi j’ai pas le temps de cuisiner ça ! Ça va pas ou quoi ?? J’ai 1000 choses à faire le soir quand je rentre. » 

Ça ne remet pas du tout en question qu’ils ont effectivement 1000 choses à faire, ça remet simplement en cause la priorité des choses. 

Je ne vais pas digresser sur les voleurs de temps comme notre téléphone avec nos appli chronophages, la télé et nos addictions quotidiennes ou encore Netflix et nos séances de binge watching. 

Je vois très bien ce que c’est ;-)

Mais je ne me suis jamais dit : « Je n’ai pas le temps de regarder ma série préférée qui vient de sortir sur Netflix » (coucou The OA). 

Même si je ne dors que 4-5h par nuit ces dernières semaines pour bosser sur les meal plan, j’ai quand même trouvé le temps de regarder cette série car c’était important et que ça faisait 825 jours que j’attendais la saison 2 haha ! 

Mais si vous lisez ces lignes c’est que vous êtes un minimum intéressé par l’alimentation.

C’est que vous voulez mieux manger pour vous, votre santé, la planète, les animaux… peu importe votre raison, vous voulez mieux faire.

Mais comment rendre cela agréable, intuitif ?

Que ce soit un moment de détente où l’on prend du plaisir à se faire à manger, à bien nourrir son corps, sa famille, son conjoint ?

En fait la première réponse est de mieux s’organiser.

De trouver un processus qui facilite la tache, qui nous aide, qui rende cela possible.

Voire même agréable pour vous.

Personne n’a envie de faire des choses désagréables

Il faut faire le point avec soi même : Qu’est-ce qui ne va pas ? Pourquoi je fais ça ? Qu’est-ce qui me ferait changer ?

Pour certains le soucis vient de l’organisation. Dans ce cas il faut trouver ce qui vous aiderait au quotidien : une liste de course, une liste de plats pour la semaine, des recette simples ?

Pour d’autres le principal problème est l’inspiration : comment trouver de nouvelles recettes ? Comment varier les goûts ? Dans ce cas il faut s’ouvrir aux cuisines du monde et découvrir de nouvelles saveurs.

Ou encore pour d’autres le soucis c’est la préparation des plats. Dans ce cas avez-vous déjà testé ce qu’on appelle Meal Prep ou Batch Cooking ?

Si vous voulez recevoir gratuitement les 2 semaines de Meal Plan pour voir si cela peut vous aider à résoudre l’un de ces problèmes, cliquez ici.

Et il reste un dernier problème : la flemme

Celle là on la rencontre toutes et tous à un moment.

Et dans ce cas là il suffit d’avoir 2-3 recettes spéciales flemme.

Je vous propose aujourd’hui mon Top 3 des recettes vegan flemmes. Les recettes que je dégaine quand vraiment j’ai pas envie de passer plus de 10 minutes dans la cuisine.

Soit parce que je suis en train de regarder une série et j’ai plus envie d’enchaîner les épisodes qu’autre chose. Soit parce que je suis en train de bosser. Soit parce que je n’ai tout simplement pas envie de passer des heures en cuisine même si j’ai du temps devant moi.

Recette #1 : Riz & Légumes express

Ingrédients pour 1 personne :

  • 2 champignons de Paris
  • 4 têtes de brocoli
  • 150 g de riz thaï
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 c à soupe de tamari
  • Option huile de sésame et graines de sésame

Préparation :

Couper les champignons en lamelles.

Dans une casserole, ajouter le riz et mettre 1,5 de son volume en eau

Poser les champignons et les têtes de brocolis sur le riz et saupoudrer de curcuma en poudre.

Mettre sur feu fort, couvrir et cuire 8 min. Une fois à ébullition baisser sur feu moyen pour ne pas que ça déborde, ne pas retirer le couvercle.

En fin de cuisson, laisser le couvercle 10 minutes.

Servir le riz et les légumes dans une assiette, assaisonner avec du tamari dilué avec un peu d’eau. Vous pouvez ajouter un filet d’huile de sésame avec des graines de sésames

Recette #2 : Gratin de raviolis au four

vegan flemme

Ingrédients pour un gratin :

  • Une boite de 1 kg de ravioli vegan

Sauce :

  • 50 g de noix de cajou (les faire tremper dans de l’eau chaude pendant 1h puis les égoutter)
  • 30 cl d’eau
  • 1 c. à café d’ail en poudre
  • 1 c. à soupe de vinaigre de cidre
  • 2 c. à soupe de fécule de tapioca
  • Sel et poivre

Préparation :

Mixer tous les ingrédients pour la sauce jusqu’à ce que ça soit bien lisse. Mettre ensuite à chauffer à la casserole sur feu fort, tout en mélangeant avec une spatule, pendant environ 3-4 minutes pour obtenir une consistance filante.

Mettre les raviolis dans un plat allant au four.

Les recouvrir de la sauce fromagère et enfourner à T7 (210°C) pendant environ 20 minutes.

Mettre un petit coup sur grill à la fin pour avoir un aspect grillé.

Servir et accompagné d’une salade pour un peu de fraîcheur.

Recette #3 : Soupe “Y’a plus rien dans le frigo”

vegan flemme

Ingrédients pour 1 personne :

  • Restes de légumes cuits (ou râper par exemple une carotte et couper un champignon)
  • 150 g de nouilles de riz
  • 10 cl de lait coco
  • Eau
  • Épices au choix : gingembre, curry, ail en poudre

Préparation :

Faire cuire les nouilles de riz dans une grande casserole.

Dans un wok mettre le reste de légumes, ajouter le lait coco avec un peu d’eau (selon consistance souhaitée), les épices et faire réchauffer.

Égoutter et verser les nouilles de riz dans un bol puis ajouter les légumes et le bouillon de coco sur le dessus.

Servir et ajouter des herbes fraîches si vous le souhaitez.

Voilà pour ces 3 recettes vegan flemme.

Pour plus d’inspiration au quotidien, découvrez Ma Semaine Vegan et un meal plan de 5 recettes chaque vendredi dans votre boite mail.

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir "30 Jours Vegan" avec  3 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Direction l’Italie et plus précisément la Sicile aujourd’hui avec cette recette traditionnelle : les arancini.

En fait, cet article pourrait aussi s’appeler : que faire avec un reste de riz (ou de risotto) ?

Les arancini ce sont des petites boulettes de riz farcies au gré de nos envies, avec des légumes, du fromage végétal ou simplement avec le reste d’un risotto. Elles sont ensuite roulées dans la chapelure et panées.

Comme chapelure, en général je mixe des corn flakes, ça permet d’avoir une chapelure sans gluten.

Avant j’avais l’impression que c’était un plat super compliqué, et je n’osais jamais me lancer mais en fait, rien de plus simple que de faire des boulettes de riz !

Et en plus, tout le monde adore ! Le petit côté pané marche à tous les coups ;-)

Je vous propose aujourd’hui un plat monochrome, avec une déclinaison de couleur orange, comme le veut l’origine du nom. Arancini voulant dire “petits oranges” en sicilien !

Ici ce sera une version avec des boulettes toutes simples, qu’on peut faire même quand on n’a plus grand chose dans son frigo !

Cela vous donne une base, mais après, vous pouvez bien évidemment les farcir si vous avez de la mozza végétale par exemple ou alors des légumes comme des petits pois, des aubergines ou des épinards selon la saison.

Et même si cette recette est réalisée à base d’ingrédients simples, je lui trouve un petit côté chic et parfait pour la St Valentin ou toute autre occasion spéciale :-)

 

 Arancini vegan, légumes rôtis et sauce corail

arancini vegan

Ingrédients pour 2 personnes :

Pour les légumes :

  • 1 kaki
  • 200 g de butternut
  • 1 pincée de paprika fumé
  • 1 c. à café de sirop d’agave
  • Huile d’olive (cuisson)

Pour les arancini vegan :

  • 200 g de riz déjà cuits et un peu collant / ou 200 g de reste de risotto
  • 2 c. à soupe de ketchup ou sauce tomate
  • 1 c. à soupe de persil frais haché
  • 1 c. à café de paprika doux
  • 1 c. à soupe de fécule de maïs
  • 1 c. à soupe de crème soja
  • Chapelure
  • Sel, poivre
  • Huile d’olive (cuisson)

Pour la sauce corail :

  • 50 g de lentille corail
  • 1 c. à soupe de lait coco
  • 1 pincée de piment

Préparation :

Pour les légumes rôtis :

  1. Couper le kaki en quartier et la butternut en cubes. Faire revenir les légumes dans un peu d’huile à la poêle à feu moyen pendant une vingtaine de minutes.
  2. Ajouter un peu de sirop d’agave pour les faire rôtir et du paprika fumé pour assaisonner. 

Pour les arancini :

  1. Mélanger tous les ingrédients (sauf la chapelure) et former des boules avec vos mains (si le mélange est trop humide, ajouter un peu plus de fécule)
  2. Déposer de la chapelure dans une assiette creuse
  3. Rouler les boules dans la chapelure
  4. Dans une poêle bien chaude, mettre généreusement de l’huile et les faire frire environ 5 minutes en faisant bien dorer toutes les faces

Pour la sauce corail :

  1. Faire cuire les lentilles corail une dizaine de minutes et laisser refroidir
  2. Mixer les lentilles avec le lait coco et le piment.
  3. Ajuster l’assaisonnement (sel, poivre)
  4. Réserver au frais

Assemblage :

Dans une assiette, déposer les arancini bien chaudes et les légumes rôtis. Déposer la sauce corail dans un petit récipient.

 

Régalez-vous bien avec cette recette et pour plus d’inspirations, n’hésitez pas à découvrir mes ebooks.

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir "30 Jours Vegan" avec  3 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Parfois Noël rime aussi avec simplicité.

Peut-être que vous n’avez pas envie de passer des heures en cuisine, de vous prendre la tête, de chercher des recettes pour épater vos proches. Peut-être que vous avez envie de simplicité, d’un Noël minimaliste (ou à la bonne franquette si vous préférez), avec peu d’ingrédients et bon marché.

Après avoir réalisé 15 recettes raffinées pour les fêtes, je vous propose à quelques jours de Noël un menu simple et facile à faire, de l’apéro au dessert cette fois-ci.

 

Apéro : Tartinade de lentilles corail

Cette recette est tirée de mon ebook “Chill Vegan” avec plus de 70 recettes pour un apéro vegan. La tartinade de lentille corail est à la fois une recette simple et économique mais également originale car peu de personnes connaissent cette petite lentille orange au goût plus doux.

En 10 minutes vous aurez réalisé cette recette, vous pouvez la faire à l’avance et la conserver au frigo quelques jours.

Je vous partage la recette en exclusivité ici :)

Ingrédients

  • 100g de lentilles corail
  • 2 c. à soupe de crème coco
  • 1 pincée de piment
  • 1 pincée de paprika 
  • 1 pincée de gingembre
  • 1/2 jus de citron
  • 1 c. à café de tamari

Préparation

1. Faire cuire les lentilles corail dans de l’eau bouillante pendant environ 10 minutes. Les
égoutter et les laisser refroidir
2. Dans un mixeur mettre tous les ingrédients et mixer jusqu’à obtenir une pâte homogène.
3. Verser la préparation dans un bol et conserver au frais pendant au moins 1h
4. Servir avec des légumes crus en bâtonnets, sur des endives ou avec des chips de
tortillas.

 

 

Entrée : Tarte montagnarde

noel facile

Une tarte à partager en entrée avec une petite salade. Vous pouvez également la faire en mode “calzone” en repliant la pâte sur elle-même. Ou même faire des mini-calzones individuelles.

Ingrédients

  • 1 pâte feuilletée végétale (à l’huile et non au beurre)
  • 1 poireau
  • 100 g de tempeh fumé
  • 2 c. à soupe de farine de tapioca
  • 200 ml de lait de soja
  • 1 c. à café d’ail et d’oignon en poudre
  • 1 c. à soupe de levure malté
  • Sauce tamari
  • Huile d’olive

Préparation

  1. Couper le poireau en julienne
  2. Couper le tempeh en dés ou lamelles style lardons
  3. Préchauffer le four à T6 (180°C)
  4. Dans une poêle, faire revenir les poireaux avec un filet d’huile d’olive puis cuire à couvert pendant une vingtaine de minutes (attention que ça ne brûle pas).
  5. Ajouter le tempeh dans la poêle, avec un peu de sauce tamari et faire revenir environ 5 minutes pour faire dorer la préparation. Réserver.
  6. Mixer le lait de soja, ajouter la farine de tapioca, l’oignon et l’ail en poudre, la levure maltée et 1 c. à soupe de sauce tamari. Verser dans une casserole.
  7. Faire chauffer à feu moyen/fort en remuant sans cesse jusqu’à obtenir un mélange filant. Retirer du feu.
  8. Ajouter le contenu de la poêle (poireaux et tempeh) dans la casserole et mélanger.
  9. Dans un plat à tarte, déposer la pâte feuilletée et verser toute la préparation dans le fond de tarte. Rabattre les bords.
  10. Enfourner à T6 pendant 20 à 30 minutes (selon votre four). Surveiller.

 

Plat : Conchiglioni farcis et crème courge-carotte-orange

conchiglioni vegan

Une recette de pâtes pour les fêtes ??

Pourquoi pas !

Il suffit juste de choisir des pâtes que vous n’avez pas l’habitude de cuisiner et c’est pourquoi ici j’ai opté pour des conchiglioni géants.

Ça change des spaghetti ou des coquillettes :)

Ce sont de grosses pâtes en forme de coquillage que l’on peut farcir et déposer sur une crème pour les déguster.

Ici je les ai farcis de fondue de poireaux et de tofu fumé et déposés sur une crème super onctueuse à la courge de Nice, carotte et orange.

J’ai réalisé cette recette pour l’Association végétarienne de France et leur campagne 1,2,3 Veggie pour proposer une recette de Noël simple et facile ! 

Cliquez ici pour retrouver la recette sur leur site.

 

Dessert : Crumble déstructuré pomme-caramel

 

crumble vegan

Cette année pas de bûche super compliquée qui va s’écrouler quand vous allez la démouler (oui ça m’est déjà arrivé… )

Pour ce repas de Noël vegan, je vous propose une recette super simple, légère, qui ne va pas vous plomber l’estomac à la fin du repas.

Un crumble aux amandes, des pommes, du caramel et le tour est joué !

J’ai également réalisé cette recette pour l’Association végétarienne et le site 1,2,3 Veggie. Rendez-vous ici pour la découvrir.

Voilà j’espère que ce menu de Noël facile vous aidera si vous cherchez encore des idées de dernière minute :)

Pour plus d’inspiration, je vous laisse découvrir mon ebook Vegan Gourmet en vidéo.

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir "30 Jours Vegan" avec  3 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Si vous aussi vous avez toujours rêvé de goûter aux nouilles Somen mais vous n’avez jamais osé, je vous propose cette recette de Somen Bowl que j’ai réalisé pour la marque Lima.

Tout d’abord, comme vous l’avez remarqué, j’accepte très rarement les demandes de partenariat, mais Lima est une marque que j’utilise chaque jour dans ma cuisine, avec d’excellents produits vegan, j’ai donc été ravie d’être contactée pour créer une recette avec quelques uns de leurs produits. 

J’ai relevé le challenge en mode freestyle puisqu’ils m’ont envoyé 5 produits et que j’ai dû improviser à partir de ceux-ci. Le genre de challenge que j’adore et qui fait travailler ma créativité … surtout que la cuisine japonaise est ma cuisine de prédilection :)

L’ingrédient principal est donc les Somen. Ce ne sont pas des nouilles que nous avons l’habitude de cuisiner car elles ont une texture assez spéciale. Elles collent très vite d’où l’importance de faire des petits nids, ce qui peut-être un peu déstabilisant. Mais en fait, elles se mangent comme ça. On les laisse refroidir, on forme des nids puis on les “trempe” dans une sauce. Généralement elles se mangent froides, c’est donc idéal à amener en mode lunchbox au travail quand on n’a pas la possibilité ou l’envie de réchauffer.

Pour la sauce, j’ai utilisé un produit que j’adore : le shiro miso. Je ne sais pas si vous connaissez le miso, c’est une pâte de soja fermenté, connue depuis 1300 ans en Extrême Orient pour son intérêt culinaire et son effet bénéfique sur la santé. Il a un goût très doux, presque sucré. Il est donc idéal pour faire des sauces ou des bouillons délicats.

Pour cette recette j’ai décidé de faire un peu comme mon Poke bowl, mais ici avec des carottes, des petits pois et du chou chinois. Oui vous l’aurez remarqué, c’est une recette inter-saison parce que je l’avais fait il y a déjà trois mois pour tout vous dire. Vous pouvez adapter avec les légumes de saison, ou ceux que vous avez dans votre frigo.

Pour les saveurs japonisantes, on retrouvera le gingembre frais, l’ail, la sauce shoyu, les graines de sésame noir et des feuilles de nori. Ces associations de saveurs donnent un goût unique à ce plat !

Tous les produits que j’ai utilisés dans cette recette sont trouvables en magasin bio.

Somen Bowl & Sauce Shiro Miso

somen bowl

Je vous invite à découvrir la recette en entier de ce Somen Bowl et sa sauce Shiro Miso sur le site de Lima.

Cliquez ici pour lire la recette.

À déguster chaud, tiède ou même froid avec des baguettes bien sûr ;-)

Et oui, ça y est … la courge est de retour ! Bon on est début octobre donc ça va, vous venez juste de la retrouver, vous l’aimez encore non ? Mais peut-être que vous ne savez pas toujours quoi faire avec !

On a souvent tendance (et moi la première) à catégoriser 1 courge à 1 ou 2 recettes et puis on ne sort plus trop des sentiers battus une fois qu’on a pris nos petites habitudes.

Et pourtant il existe tellement de recettes possibles et également tellement de types de courges différentes :

  • la courge butternut
  • la courge spaghetti
  • le potimarron
  • le potiron
  • la courge longue de Nice
  • le pâtisson
  • la citrouille

Ma préférée est la courge butternut mais j’achète aussi souvent du potimarron ou encore de la courge longue de Nice. J’ai tenté le pâtisson une fois mais je ne suis pas super fan … Il faudrait peut-être que je réessaie :)

Alors aujourd’hui je vous propose 5 recettes pour cuisiner la courge crue ou cuite tout l’automne !

 

Soupe ayurvédique à la courge butternut

La soupe anti-inflammatoire par excellence ! Cette petite soupe à base de courge et d’épices ayurvédiques fait partie de vos recettes préférées sur le blog, elle devait donc figurer dans cette sélection.

C’est la soupe parfaite pour l’automne et l’hiver, surtout si vous avez tendance à attraper facilement un petit virus ou un petit coup de froid.

soupe ayurvédique

Cliquez ici pour lire la recette de la soupe ayurvédique.

Purée de potimarron

Pour changer un peu des purées classiques pommes de terre ou pommes de terre-carottes, je vous propose ici une recette toute simple à base de potimarron.

Si vous cherchez une recette pour les soirs de flemmes, pour vous réchauffer, celle-ci est idéale pour vous.

Vous pouvez l’accompagner d’une tartine de champignons sautés à la poêle, c’est un délice !

 

Ingrédients pour 2 personnes

  • 1/2 potimarron
  • 5 pommes de terre
  • 1 pincée de curcuma
  • 1 pincée d’ail en poudre
  • 10 cl de crème végétale

Préparation

  1. Éplucher et couper en cubes le potimarron et les pommes de terre
  2. Les faire cuire dans une casserole d’eau bouillante une vingtaine de minutes
  3. Planter le couteau pour vérifier la cuisson
  4. Une fois les morceaux cuits, égoutter l’eau de cuisson et passer le potimarron et les pommes de terre au presse purée ou au mixeur à purée
  5. Mélanger avec le curcuma, l’ail et la crème végétale
  6. Servir chaud

Rawleau d’automne à la courge de Nice

Avez-vous déjà pensé à manger la courge crue ? C’est un vrai délice.

Ici je vous propose une alternative aux rouleaux de Printemps, avec une version automne et 100% crue.

Cliquez ici pour lire la recette des Rawleaux.

Burger aux saveurs d’automne

Quand l’automne pointe le bout de son nez et que les jours sont de plus en plus courts, le soir j’ai souvent envie d’un plat bien chaud et bien consistant.

Le burger c’est typiquement mon plat du week-end, le vendredi ou le samedi soir.

J’aime bien sortir des sentiers battus et du simple burger steak-salade-tomate (surtout que ce n’est plus la saison), du coup je tente de faire des burgers originaux et adaptés à la saison comme ici avec la butternut et les champignons.

Pour le steak, je varie selon les envies entre un steak de céréales, un steak de haricots rouges, du tofish (tofu pané) ou comme ici un steak de seitan pané.

 

Ingrédients

  • 1 pain à buns (recette homemade ici)
  • 1 steak de seitan pané (recette homemade ici)
  • 1 bonne tranche de courge butternut
  • 20 g de champignons noirs déshydratés (ou autres champignons)
  • 1 oignon
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
  • 4 pommes de terre
  • 1 c. à soupe de paprika
  • Huile (pour la cuisson)
  • Sel et poivre

Préparation

  1. Coupez les pommes de terre en quartier, dans un saladier, mélangez les avec 1 c. à soupe d’huile + 1 c. à soupe de paprika + sel + poivre. Puis faites cuire les frites 30 minutes à T7 au four.
  2. Coupez une tranche de butternut, épluchez-la et faites la dorer dans une poêle huilée jusqu’à ce que la chair soit tendre (environ 20 à 30 minutes selon l’épaisseur), vérifiez la cuisson avec un couteau.
  3. Réhydratez les champignons ou coupez les champignons frais
  4. Émincez l’oignon
  5. Faites confire l’oignon et les champignons dans un peu d’huile et du sirop d’agave
  6. Réchauffez le pain à buns et coupez-le en deux et cuisez le steak de seitan
  7. Déposez une couche du mélange oignon-champignons, puis le steak de seitan, puis une nouvelle couche de mélange, puis la tranche de butternut et refermez
  8. Ajoutez les frites et dévorez !!

 

Courge spaghetti gratinée

Ce n’est pas une courge que j’achète souvent mais il faut dire qu’elle est assez originale à cuisiner !

Ici je me suis inspirée de la recette de Marie Laforêt issue de son livre “Vegan” et j’ai réalisé cette courge spaghetti gratinée.

Cliquez ici pour lire la recette.

Bien d’autres recettes sont possibles avec les courges, et vous en retrouverez bien évidemment de nouvelles tout au long de l’automne et de l’hiver !

Si toi aussi tu es devenu complétement accro à Netflix et tu tombes sur des émissions que tu ne pensais jamais regarder, tu comprendras d’où me vient l’inspiration pour cette recette de Poke Bowl Vegan !

Dernièrement je me suis prise de passion pour Terrace House, une émission qui suit 6 japonais dans leur vie de tous les jours (même si je m’étais promis de ne plus jamais regardé de “téléréalité”…).

Mais ma passion pour le Japon m’a fait transgresser cette règle et pour ne parler que du côté alimentation, je suis toujours autant impressionnée devant la beauté de leurs assiettes et le raffinement de leur cuisine ^^

Ça me donne envie de tester toutes ces recettes en version vegan ! Je fais déjà les sushis et les makis vegan ainsi que d’autres plats mais ça permet de découvrir bien plus de recettes comme le curry japonais par exemple. J’adore chercher l’histoire des plats et de comprendre leur origine et leur création.

Mais bon, allons y petit à petit. Pour la première recette j’ai choisi un plat qui vient d’Hawaï et dont l’histoire m’a beaucoup interpellé car c’est un mélange de cultures, c’est un plat inspiré du Chirashi japonais et du Ceviche d’Amérique Latine. 

Il s’agit du Poke bowl (prononcé Pokaï et qui veut dire “dés” en hawaïen) où j’ai décidé de mettre un mélange fusion Asie/Amérique Latine.

Dans la version traditionnelle hawaïenne, il s’agit de thon mariné avec les légumes de notre choix et du riz à sushi.

Le Poke Bowl change un peu des Veggie Bowl dont je vous avais déjà parlé dans cet article.

Si vous connaissez ma passion pour les cuisines du monde et d’ailleurs, c’est le Japon qui m’a permis d’apprivoiser l’alimentation végétale il y a 15 ans déjà avec leur cuisine extrêmement raffinée et saine.

J’adore découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles associations inspirées de plats traditionnels dans des pays lointains et qui bien souvent sont inconnus pour nos papilles.

Je vous propose ici une adaptation vegan de ce plat où le thon sera remplacé par de la pastèque marinée, et visuellement c’est assez troublant !

poke bowl vegan

Avant quand j’allais au restaurant japonais, je prenais souvent le midi une salade avec du poisson cru qui pouvait ressembler au Poke Bowl mais qui n’avait pas ce nom à l’époque.

Et dans cette salade il y a avait une sauce au gingembre que j’adorais particulièrement. C’est ce goût que j’ai tenté de reproduire ici avec ma sauce avocat-gingembre.

 

Poke Bowl Vegan

Ingrédients pour 2 Bowl

poke bowl vegan

Pour la marinade :

1 c. à soupe de sauce soja (tamari)

1 c. à soupe d’huile de sésame

1 c. à café de purée d’arachides

1 c. à soupe de sirop d’agave

1 pointe de wasabi (ajuster selon ses goûts) (1)

1 c. à café de gingembre mariné  (1)

quelques rondelles d’oignons nouveaux (la partie verte)

Pour le riz à sushi :

300 g de riz à sushi (1) + 300 ml d’eau

Pour le bowl :

1/2 pastèque (petite)

1/2 avocat

1 mangue

1 épi de maïs

1 feuille de nori (1) ou des algues paillettes

Graines de chia

Sauce soja

Huile d’olive

Pour la sauce :

1/2 avocat

1 c. à soupe de gingembre mariné

1 pointe de wasabi

le jus d’1/2 citron vert

1/2 c. à café de sauce soja (tamari)

 

Préparation

poke bowl vegan

  1. Dans une assiette creuse mettre tous les ingrédients pour la marinade et mélanger jusqu’à obtenir un liquide homogène
  2. Couper la pastèque en petits dés et les mettre dans l’assiette de la marinade. Bien enrober tous les morceaux et laisser reposer au réfrigérateur au moins 2h
  3. Pendant ce temps, cuire le riz à sushi (2)
  4. Couper l’avocat en deux et conserver une moitié pour faire la sauce. Avec l’autre moitié, couper des dés d’avocats.
  5. Éplucher la mangue et faire des tranches ou des cubes (3)
  6. Couper l’épi de maïs en petits tronçons et le faire revenir à la poêle dans de l’huile d’olive avec un peu de sauce soja
  7. Pour faire la sauce : mixer tous les ingrédients et rectifier l’assaisonnement si besoin
  8. Une fois le riz refroidi (ou tiède) et la pastèque marinée (4), installer tous les ingrédients dans un bowl
  9. Déposer la sauce au centre, ajouter la feuille de nori ciselée et les graines de chia

 

Notes

(1) Vous pouvez trouver le gingembre mariné, le wasabi, le riz à sushi et les feuilles de nori en magasin asiatique ou au rayon Saveurs du monde dans vos supermarchés ou en magasin bio.

(2) Pour la cuisson du riz, mettre 300 ml d’eau dans une casserole + les 300 g de riz. Couvrir la casserole, porter à ébullition puis mettre sur feu doux et cuire à couvert 8 minutes. Au bout des 8 minutes, laisser gonfler le riz sans retirer le couvercle pendant 10 minutes hors feu.

(3) Si vous souhaitez faire une rose de mangue comme sur la photo, il faut prendre un bon morceau, couper des tranches très fines puis les rouler pour former une rose.

(4) Vous pouvez garder la marinade pour assaisonner le riz car ici le riz n’est pas vinaigré comme un riz à sushi traditionnel.