Articles

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

J’entends très souvent les gens dire : “J’aime pas le tofu, ça n’a pas de goût, c’est dégueulasse, j’ai tout essayé mais vraiment … c’est pas pour moi“.

Je l’ai même encore entendu pas plus tard que la semaine dernière alors que j’étais au resto en train de déguster mon délicieux tofu sauce satay et que mes voisins de table ont pensé que c’était une bonne idée de commenter mon plat et de dire à quel point, eux, ils trouvaient ça dégueulasse…

Vu le nombre de recettes possibles avec du tofu, je doute profondément que ces personnes là aient tout essayé (voire même qu’ils aient essayé tout court).

Car il y a beaucoup d’a priori sur le tofu, entre le fait que c’est mauvais pour la santé et que c’est insipide …

Oui rien que ça, le lobby de la viande a bien travaillé …

Mais cela m’a inspiré cet article où je vais vous parler de comment cuisiner le tofu pour enfin l’aimer.

Avant de voir quelles recettes vont sublimer le tofu et lui donner tout son goût, nous allons déjà voir comment bien choisir son tofu pour partir sur de bonne base.

C’est comme tout, si tu n’as pas les bons produits, tu ne peux pas l’apprécier à sa juste valeur.

Comment bien choisir son tofu ?

Alors pour les plus courageux, le meilleur tofu c’est celui que vous ferez vous-même (à moins de trouver un restaurant qui fait son propre tofu). Bon après ça prend du temps, c’est fastidieux mais ça sera probablement le meilleur tofu que vous mangerez. Si vous voulez vous lancer dans cette aventure, ma recette du tofu maison est disponible ici.

Pour les autres, vous pouvez acheter votre tofu en magasin bio. Alors oui je suis désolée, il faut vraiment aller en magasin bio parce que les tofu sous vide, super compact de supermarché ou ceux au marché asiatique qui sont souvent trop mous, c’est vraiment pas terrible pour le coup …

En magasin bio vous trouverez plusieurs marques différentes : Taifun, Soy, Tossolia, Sojami, Naturalia et surement d’autres.

Vous trouverez également du tofu ferme, soyeux, lacto-fermenté, nature ou aromatisé.

À titre personnel, je préfère les tofu de la marque Taifun, que ce soit en ferme, soyeux ou aromatisé (surtout tofu fumé, black forest, rosso et basilic). Et je suis devenue très tatillone, s’il n’y en a pas, il m’arrive d’acheter celui de Naturalia qui est très bon aussi, mais sinon je préfère ne pas en prendre.

Et si vous souhaitez consommer du tofu 100% made in France, dans ce cas il faut opter pour la marque Tossolia ou Naturalia.

En plus rassurez-vous ce n’est vraiment pas cher, le tofu ferme nature 400 g de Taifun par exemple coûte environ 2€ (selon les magasins).

Je ne vais pas ici rentrer dans le débat sans fin : est-ce que le tofu est bon ou mauvais pour la santé, je vous invite à lire cet article où je réponds déjà cette question : “Les carences sont-elles inévitables dans un régime végétalien ?”

Comment cuisiner le tofu simplement ?

Aujourd’hui je vais me concentrer sur le tofu ferme nature et vous proposer 10 recettes, mes recettes chouchoutes que je fais tout le temps et aussi des recettes incontournables proposées par d’autres cuisinier-es vegan.

3 recettes de Tofu Snacké

Chaque personne doit avoir sa recette préférée de tofu. Je vous avoue que la façon dont je le cuisine le plus souvent c’est le tofu tout simplement snacké.

comment cuisiner le tofu

Dans l’idée, je coupe des morceaux de tofu, je les fais mariner quelques minutes (ou pas) dans du tamari, du sirop d’agave, du gingembre en poudre puis je les fais revenir dans de l’huile (olive, sésame…) et à la fin j’ajoute la marinade et des graines de sésame blond ou noir.

Ça c’est la base. Et ça peut accompagner plein de plats différents ! Des bowl, des pâtes, des plats asiatiques, du riz …
Voici 3 exemples de recettes dans lesquelles j’utilise le tofu snacké.

Tagliatelles de légumes et tofu snacké

nouilles de riz sautées

Un grand classique, très facile à réaliser et rapide. On peut utiliser les légumes de saison, il suffit de les faire sauter à l’asiatique, dans de l’huile et rapidement en ajoutant des épices et saveurs japonisantes. On y ajoute des nouilles de riz puis les tofu snackés. Pour lire la recette en entier, cliquer ici Tagliatelles de riz aux légumes et tofu

Wok de légumes et tofu snacké

comment cuisiner le tofu

Une autre version, au wok avec des légumes différents : chou chinois, brocolini, nouilles japonaises et des noix de cajou. Cliquez sur la recette : Wok de légumes au tofu snacké

Wrap au tofu snacké

comment cuisiner le tofu

Idéal pour le repas du midi ou le pique nique, on peut manger ces tofu aussi bien chauds que froids, dans un wrap ou un sandwich accompagnés de crudités et d’une petite sauce. Retrouvez la recette ici : Wrap de tofu snacké au sésame

4 recettes de Tofu Pané

Ma deuxième façon préférée de cuisiner le tofu c’est de le paner ! Et j’adore m’amuser avec les textures et les goûts.

Tofu pané basique

tofu pane

Dans mon ebook Mes Premiers Pas Vegan je vous propose une version toute simple de tofu pané, qui ressemble plus à du “poisson pané”. Je l’utilise souvent dans des burgers ou alors juste avec un plat de spaghetti et une petite sauce.

Tofu en robe indonésienne

Dans le Menu #BackToBasics dans Ma Semaine Vegan j’ai proposé un Tofu pané cacahuètes. Si vous êtes abonné au Meal Plan, vous pourrez télécharger cet ancien menu à prix réduit.

Bref j’adore chercher de nouvelles idées et jouer avec les textures des croûtes de tofu :-)

comment cuisiner le tofu

Tofu Katsu et Rice Burger

Rice burger vegan

Dans cet article, je vous apprends à faire le tofu katsu. C’est une recette japonaise normalement avec du porc et de la chapelure panko. Dans la recette j’utilise de la chapelure de corn flakes maison à la place du panko. La recette du tofu katsu et du rice burger se trouve ici : Tofu Katsu et burger de riz

Crousti-Tofu de La Petit Okara

Une recette de “La Petite Okara” en vidéo disponible sur sa chaîne Youtube pour un Crousti-tofu bien gourmand et savoureux ! À intégrer dans une salade César ou plutôt Salade Cléopatre ;-) Regarder la vidéo pour voir la recette.

2 recettes de Tofu en sauce

Une autre manière de cuisiner le tofu est de le servir avec une sauce généreuse et crémeuse qui apportera tout son goût au tofu nature.

Tofu & Chou-fleur Tikka Masala

Cette recette fait partie du Meal Plan #ComfortFood de Ma Semaine Vegan que vous pouvez recevoir gratuitement en vous abonnant à notre newsletter ici. Vous recevrez 2 semaines de Meal Plan, soit 10 recettes vegan salées pour vous aider à vous organiser et à végétaliser votre alimentation en 21 jours.

Tofu Général Tao

Le tofu Général Tao : facile et rapide à faire et avec un goût à la fois sucré et pimenté. Idéal pour une première recette. Découvrez la recette en regardant cette rapide vidéo de “La Cuisine de Jean-Philippe”.

1 recette de Tofu fumé en tartare

tartare tofu fume

Je sais, je sais, on peut déjà l’acheter tout fait le tofu fumé. Mais c’est bien également de savoir partir du tofu ferme nature et lui donner des goûts. Pour cette recette, vous pouvez bien évidemment acheter du tofu fumé ou sinon, le fumer vous même avec du paprika fumé à rajouter à la marinade à la place du thé Lapsang Souchong.

Tartare fumé aux courgettes et mangue

2 recettes de boulettes de tofu

Le tofu est également délicieux mixé. On ne pense pas forcément à le faire car c’est sur que ça demande un tout petit plus de travail que juste de le couper en morceaux.

Croquettes de la mer au tofu

comment cuisiner le tofu

Dans l’ebook Apéro Chill Vegan, je propose une recette de Croquettes de tofu de la mer que j’ai décidé de vous partager ici en exclusivité.

Je vous invite à vraiment tester le tofu de cette manière car c’est complétement différent.

Ingrédients pour une dizaine de croquettes

  • 325 g de tofu ferme
  • 2 c. à café d’aneth en graine
  • 2 feuilles de nori
  • 4 c. à soupe de tamari
  • le jus d’1/2 citon
  • 1 c. à café d’ail en poudre
  • 30 g de chapelure
  • 2 c. à soupe de farine de pois chiche
  • 5 baies
  • Sel
  • Huile d’olive


Préparation des croquettes de la mer

  1. Mixer les 325 g de tofu, les feuilles de nori en morceau, le tamari, le jus de citron et l’ail jusqu’à obtention d’un mélange homogène
  2. Dans une assiette à soupe mélanger 2 c. à soupe de farine de pois chiche avec 2 c. à soupe d’eau
  3. Dans une autre assiette, mettre la chapelure
  4. Faire chauffer de l’huile dans une poêle ou une friteuse
  5. Former les boules avec vos mains, les tremper une fois dans le mélange pois chiche + eau, puis dans la chapelure et les faire frire uniformément de tous les côtés.
  6. Les retirer du feu et les déposer sur un papier absorbant.
  7. Déguster à l’apéro avec une petite sauce de votre choix

Boulettes de tofu épinards & menthe

En préparant cet article, je suis tombée sur la vidéo d’Eva les petits plats, qu’elle vient juste de poster et qui parle également de ce grand débat “Le tofu c’est dégueulasse !”. Une vidéo très instructive et drôle à la fois :-)

Je vous laisse la découvrir avec en bonus une recette de boulettes de tofu épinard & menthe.

Voilà pour ce tour d’horizon de recettes à base de tofu ferme.

Et vous, que pensez-vous du tofu ? Est-ce que vous le détestez ou l’adorez ? Dites moi vos recettes préférées en commentaire :)

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

Cette semaine je vous propose une entrée printanière, très rafraichissante et avec un mélange de saveurs originales : un tartare tofu fumé aux mini courgettes, à la mangue et aux févettes avec une petite sauce à l’orange.

Cette recette est très simple et rapide à faire, aucune cuisson, il suffit juste de découper les ingrédients et de les laisser mariner. Parfait si vous voulez préparer une entrée à l’avance et la servir au dernier moment.

Lorsque j’ai réalisé cette recette, j’ai voulu retrouver l’esprit d’un tartare de poisson fumé. C’est pourquoi j’ai opté pour un tofu fumé (vous pouvez l’acheter fumé ou le fumer vous même avec du thé Lapsang souchong), des fruits et des légumes que j’aime beaucoup crus : la mini courgette, la mangue et les févettes.

tartare tofu fume

Je suis complétement fan des mini courgettes, je les achète au marché surtout pour leurs fleurs, étant une accro aux beignet de fleurs de courgettes. Une fois les fleurs utilisées, les mini courgettes sont délicieuses crues ou cuites.

Pour la sauce, j’ai opté pour un jus d’orange, quelques épices comme le gingembre, du sirop d’agave pour le côté sucré et des herbes aromatiques. J’ai choisi de la coriandre car j’adore l’alliance tofu/coriandre, mais libre à vous de prendre du persil ou de l’aneth pour un effet différent.

Côté déco, j’ai déposé de l’ail des ours sur le dessus du tartare. Je suis allée en cueillir en forêt pas loin de chez moi, il était déjà en fleurs, mais comme tout est comestible dans l’ail des ours, ça donne à la fois le côté fleuri et un petit goût aillé agréable.

Cette recette de Tartare tofu fumé a été créée en soutien à la campagne 1,2,3 Veggie de l’association végétarienne de France.

Je vous donne donc rendez-vous sur leur site pour découvrir les ingrédients et le déroulé de la recette.

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

Aujourd’hui sur le blog on vous emmène en Asie avec cette recette de nouilles de riz sautées sans gluten.

Oui vous avez remarqué, on voyage souvent en Asie sur le blog, mais les nouilles sautées c’est typiquement le genre de plat super simple et rapide que je fais très régulièrement.

Devant la demande de plus en plus grande de recettes faciles, je ne pouvais pas passer à côté de celle qui fait partie de mes incontournables. En plus on peut l’adapter selon les saisons et les légumes que l’on a dans son frigo et les épices que l’on veut.

Dans cette recette j’ai choisi d’utiliser des tagliatelles de riz que je trouve en magasin bio (bien sûr vous pouvez utiliser celles qui vous plaisent). Elles existent avec du riz blanc ou du riz rouge, les deux sont délicieuses donc vous pouvez varier les plaisirs. Et le petit plus de ces nouilles c’est qu’elles sont naturellement sans gluten.

J’ai choisi seulement un légume pour cette recette : les carottes, oui rien de compliqué qui n’a pas de carottes dans son frigo :P. Après j’aime bien ajouter dans ce genre de plat, des haricots mungo crus pour leurs bienfaits, mais pas que, car c’est super économique. Je les fais germer moi même c’est tellement simple à faire. Mais après libre à vous d’ajouter d’autres légumes de saison comme les brocolis, le chou kale, le chou chinois…

Et pour accompagner le tout : du tofu ferme snacké simplement. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois si vous suivez le blog régulièrement, c’est vraiment la manière dont je le préfère. Vous pouvez acheter votre tofu tout fait ou alors si vous êtes motivé, vous pouvez le faire vous-même, je vous invite à lire mon article sur comment faire son tofu maison en cliquant ici !

RECETTE DES NOUILLES DE RIZ SAUTÉES AUX CAROTTES ET TOFU

nouilles de riz sautées

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France

Cliquez ici pour accéder à ma recette en intégralité.

Et vous, quels sont vos ingrédients préférés dans vos nouilles sautées ?

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

Aujourd’hui je vous partage une recette un peu particulière que j’ai élaborée spécialement pour les fêtes de fin d’année. J’ai imaginé un tournedos rossini vegan. Bien entendu cette recette n’a aucun rapport avec la recette classique qui contient du pain toasté, du bœuf et du foie gras avec une sauce madère (la totale quoi).

J’ai voulu dès le départ rendre ce plat très végétal et beaucoup moins gras que l’original.

J’ai donc remplacé le pain toasté par des tranches de butternut rôties. Ensuite le tournedos je l’ai fait à base de seitan avec des épices qui rappellent les fêtes de Noël ainsi que des marrons réduits en poudre. Pour ce qui est de l’escalope de foie gras crue, j’ai utilisé du tofu ferme que j’ai coupé en forme d’escalope et j’ai utilisé les mêmes ingrédients que pour la terrine végétale festive sauf que j’en ai fait une marinade qui a servi ensuite pour la sauce du plat. Et j’ai remplacé la truffe noire par de l’huile de truffe blanche qui est beaucoup moins coûteuse.

J’ai accompagné le plat de pommes noisettes et de kaki rôti pour une petite touche originale.

J’ai adoré faire cette recette. J’avais à cœur pour ce Noël de revisiter et d’adapter un plat traditionnel festif en version végétale pour que mes proches voient la diversité de notre alimentation. J’espère avoir relevé le défi !

Elle peut sembler fastidieuse mais bon c’est pas Noël tous les jours, non ? Mais je vous rassure ça reste assez simple tout de même, c’est juste qu’il y a plein de petites choses à faire.

Mais si jamais vous voulez une version simplifiée ou une version sans gluten de la recette, rendez-vous à la fin de l’article dans la partie “Trucs & Astuces” ;-)

Aucun ingrédient n’est hors de prix si ce n’est l’huile de truffe blanche mais qui reste une option facultative si vous le souhaitez.

Tous les ingrédients sont facilement trouvables en magasin bio.

Tout peut se préparer à l’avance, je vous le conseille même. Le jour J vous n’aurez plus qu’à réchauffer et dresser.

Recette du Tournedos rossini vegan

Ingrédients pour 2 gros mangeurs

tournedos rossini vegan

Escalopes de tofoie gras

  • 200 g de tofu ferme
  • 30 g de levure maltée
  • 100 g de marrons
  • 15 g de shiitake déshydratés
  • 1 c. à soupe de miso brun (15g)
  • 15 cl de cidre brut (ou du vin blanc)
  • 15 cl d’eau
  • 1/2 c. à café de noix de muscade
  • 1 c. à café de coriandre
  • 1 c. à café de sel
  • 1 c. à café de poivre

tournedos rossini vegan

  1. Couper le tofu afin d’avoir 4 escalopes.
  2. Mixer et réduire les marrons et les shiitake en poudre.
  3. Mélanger tous les ingrédients (sauf le tofu) jusqu’à ce qu’ils soient bien répartis uniformément.
  4. Rajouter un peu d’eau pour que la marinade soit moins pâteuse.
  5. Déposer les escalopes de tofu dans la marinade, elle doivent être bien immergé.
  6. Réserver au frigo une nuit si possible (préparer la veille)
  7. Garder la marinade pour la sauce forestière !
  8. Cuire les escalopes à la poêle dans un filet d’huile
  9. Réserver.

Shiitake et sauce forestière

tournedos rossini vegan

Préparation des shiitake

  • 15 g de shiitake
  • 1 gousse d’ail
  • 1 oignon
  • Sel et poivre
  1. Faire réhydrater 15 g de shiitake dans de l’eau tiède pendant au moins 1/4 d’heure
  2. Émincer l’ail et l’oignon dans une casserole avec un filet d’huile d’olive. Assaisonner
  3. Ajouter éventuellement un peu d’eau si ça accroche
  4. Une fois réhydratés ajouter les shiitake entiers et les faire revenir
  5. Garder l’eau de trempage pour la sauce !
  6. Réserver les shittake et laisser dans la casserole le mélange ail et oignon (on va s’en servir pour la sauce)

Pour la sauce forestière 

  1. Reprendre la casserole avec le mélange ail et oignon, ajouter la marinade et l’eau de trempage des shiitake
  2. Mixer le tout et laisser réduire sur feu doux
  3. Réserver

Tournedos rossini vegan de seitan

tournedos rossini vegan

Préparation du bouillon pour la cuisson du seitan

  • 1 L d’eau
  • 1 c. à café de thé fumé Lapsang Souchong
  • 1/2 cube de bouillon de légumes (ou maison si vous en avez ou juste des épices et des herbes séchées au choix)
  • 1 c. à soupe de tamari
  1. Mettre tous les ingrédients du bouillon dans une casserole
  2. Porter à ébullition
  3. Passer à la préparation suivante : tournedos de seitan avant de passer à l’étape 4
  4. Mettre le seitan à cuire sur feu moyen dans le bouillon pendant 30 min
  5. Passer à la préparation plus bas de la cuisson du seitan

Préparation du tournedos de seitan

  • 50 g de marrons réduits en poudre
  • 50 g de farine de gluten (seitan), attention ce n’est pas de la farine de blé ;-)
  • 1 c. à café d’ail en poudre
  • 1 c. à café d’oignon en poudre
  • 15 g de levure maltée
  • 1 c. à soupe d’épices de Noël en poudre (coriandre + 4 épices)
  • 1 c. à café de poivre
  • 1 c. à soupe huile d’olive
  • 5 cl de tamari
  • 5 cl de bouillon (prélevé du bouillon de cuisson)
  1. Mélanger les ingrédients secs
  2. Ajouter les ingrédients humides
  3. Bien mélanger
  4. Diviser le pâton en 2 et former des steaks ronds
  5. Laisser reposer le seitan 1h
  6. Revenir à l’étape 4 de la préparation du bouillon

Cuisson du seitan

tournedos rossini vegan

  1. Chauffer une poêle avec un filet d’huile végétale
  2. Griller les tournedos de seitan de chaque côté
  3. Réserver

Butternut rôti

tournedos rossini vegan

  1. Chauffer une poêle avec un filet d’huile végétale
  2. Cuire les rondelles de butternut jusqu’à qu’elles soient bien rôties de chaque côté
  3. Réserver

Accompagnements

Pommes noisettes

tournedos rossini vegan

  • 250 g de pommes de terre
  • Un peu de lait végétal ou de l’eau
  • 1 c.à soupe d’huile d’olive
  • Sel et poivre
  • Chapelure
  1. Cuire les pommes de terre à la vapeur ou dans une casserole d’eau pendant 1/4 d’heure environ (voir selon la taille des pommes de terre)
  2. Une fois cuites, égoutter et écraser au presse purée, ajouter un peu de lait et d’huile d’olive, saler et poivrer à votre goût.
  3. Façonner des petites boules de pommes de terre en les roulant entre les paumes de la main.
  4. Mettre dans un récipient la chapelure et passer chaque boule de pommes de terre dans la chapelure
  5. Faire chauffer une poêle avec de l’huile
  6. Cuire et faire rouler les pommes de terre jusqu’à ce qu’elles soient dorées de façon uniforme
  7. Réserver

Kaki doré

tournedos rossini vegan

  • 1 kaki
  • Huile végétale (pour la cuisson)
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
  1. Couper le kaki en 8 tranches
  2. Les faire dorer dans un filet d’huile avec du thym et du sirop d’agave
  3. Réserver

Tout est prêt il ne reste plus qu’à dresser l’assiette.

Dressage du tournedos rossini vegan

tournedos rossini vegan

Réchauffer les différentes parties si vous avez tout fait à l’avance.

  1. Installer dans chaque assiette 1 ou 2 rondelles de butternut
  2. Déposer dessus le « tournedos » de seitan puis les escalopes de tofu
  3. Pshitter le tofu d’huile de truffe blanche
  4. Ajouter les shiitake en dernier sur le dessus
  5. Mettre de la sauce dans un récipient
  6. Déposer les tranches de kaki dorées et ajouter les pommes noisettes

 

Trucs & Astuces

Pour une version “flemmard” : vous pouvez acheter en magasin bio 2 belles tranches de seitan gourmet de la marque Lima par exemple ainsi qu’une boite de Faux-Gras de Gaia.
Faites revenir les tournedos à la poêle puis une fois cuits, ajouter une tranche de Faux-Gras sur le dessus du steak. Et faites une sauce avec quelques champignons,  un oignon, (éventuellement des marrons) et du 4 épices que vous faites revenir dans une casserole et mixez ensuite avec un peu d’eau pour désépaissir.

Pour une version sans gluten : utilisez un steak de tempeh ou de lupin à la place du seitan.

 

C’est avec ce plat que se termine mon repas de Noël 2016 après la terrine végétale festive et la bûche raw chocolat-orange.

Je reposterai peut-être une recette d’ici la fin de l’année pour le Réveillon, ça sera la surprise :)

En attendant, retrouvez-nous sur Instagram et Facebook où je partagerai mes plats pendant ces fêtes.

Je vous souhaite à tous et à toutes de très belles fêtes de fin d’année !

 

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

Vous êtes toujours à la recherche de l’entrée idéale pour vos fêtes de fin d’année ? Celle qui va bluffer votre famille aussi bien visuellement que gustativement ? Voici peut-être la terrine végétale festive qui vous fera craquer !

Une des choses les plus difficiles en devenant végéta*ien est de prouver aux autres que, oui c’est possible de se passer de foie gras pendant les fêtes de fin d’année ! Déjà parce que nous avons déjà tous (ou presque) était à leur place.

Pourquoi avons-nous mangé du foie gras ?

J’avoue honteusement que ça faisait partie des choses que j’a-do-rais pour les fêtes, tout en connaissant parfaitement les conditions horribles dans lesquelles ces pauvres petits canards et oies subissaient leur fin de vie.

Et tout ça juste pour un plaisir de quelques minutes… Rien que d’y repenser j’en ai froid dans le dos … Mais pourquoi… pourquoi … ??

Je me demande comment j’ai fait pour continuer à en manger en sachant tout cela. Car s’il y a bien une chose pour laquelle on sait parfaitement comment ça se passe, c’est bien le foie gras.

Est-ce que vous saviez que le foie gras était interdit dans de nombreux pays à cause de sa cruauté qui va à l’encontre de la loi ? Oui tout comme beaucoup de nos coutumes, mais au risque de faire bondir les puristes ça mérite d’être souligné et surtout d’y réfléchir, non ?

Chaque année pendant les fêtes de fin d’année c’est la même chose, on se rassure … On se dit que c’est une tradition française, que c’est notre héritage gastronomique, que les autres pays n’y comprennent rien blablabla …

À chaque repas il y a toujours quelqu’un (moi la première) qui sort le “C’est horrible mais c’est tellement bon !! NON ? ” .

On est horribles …

Mais comment ai-je pu ? Comment fait-on ? Est-on conditionné à ce point ? La dissonance cognitive est à son paroxysme je dirais !!!

Comme si on devait en plus trouver cela encore meilleur sachant la souffrance que ces pauvres bêtes enduraient ! Mais non… même si je l’ai pensé à l’époque je peux vous dire que maintenant le foie gras ne me fait plus du tout envie !

Et je pleure à l’intérieur de moi de ce que ces pauvres bêtes subissent depuis des mois pour assouvir le plaisir gustatif de certains pour Noël…

Et au niveau santé je ne comprends pas comment se réjouir de manger tant de souffrance ! Mais je ne vais pas m’étendre sur le sujet…

BREF.

Comment se faire plaisir sans souffrance animale ?

Maintenant tout a changé… Voilà que je vais passer mon deuxième Noël en tant que vegan. Et ça fait un bien fou je peux vous le dire ! Je me sens libérééééééééééé délivréééééé (pardon je m’égare c’est Noël).

OUI. Pas besoin de souffrance animale pour avoir l’impression de faire la fête des papilles je peux vous le dire ! Et non ce n’est pas plus compliqué !

Dorénavant comme pour tout je rêve d’une bonne terrine végétale digne de ce nom mais en mode vegan. Mais pas d’une terrine où on se dira “mouais ça se mange quoi…”

Oui je le dis haut et fort. On peut apprécier de bonnes choses sans souffrance animale ! Et oui vos papilles seront toujours satisfaites voire beaucoup plus car zéro culpabilité !

C’est bien beau de parler. Mais je vais tenter de vous convaincre, toi vegan qui pense que le foie gras est irremplaçable ! Ou toi petit curieux qui ne jurera quoiqu’il arrive que par un bon foie gras à Noël ! Oui je vais tenter de relever le défi et rendre vos papilles toutes guillerettes ! Rien que ça …

Bien entendu cette terrine n’est pas du tout un copié collé de sa version en mode souffrance mais je pense que cette alternative la remplace tout de même bien et permet d’en apprécier ses saveurs végétales.

L’année dernière j’avais déjà fait une terrine végétale qui pouvait remplacer le foie gras. Cette année je tente une nouvelle recette. Et oui c’est ça qui est bien dans la cuisine végétale c’est qu’il n’y a pas de limite, juste celle que vous vous mettez :-)

Avec cette terrine j’ai fait un chutney de poire et butternut selon mon inspiration et surtout ce que j’avais. Et ça tombait bien. J’adore cuisiner de façon instinctive selon ce que j’ai à disposition.

Recette de terrine végétale festive

Ingrédients pour 2 terrines

terrine végétale festive

  • 200 g de tofu ferme
  • 15 g de levure maltée (sauf si vous êtes SG)
  • 25 g de marron
  • 15 g Shiitaké déshydraté
  • 1 c. à soupe miso (blanc de préférence)
  • 5 cl de cidre brut ou vin blanc
  • 1/2 c. à café de noix de muscade en poudre
  • 1 c. à café de coriandre en poudre
  • 1 c. à café de sel
  • 1 c. à café de poivre
  • Huile de truffe blanche
  1. Mixer séparément les marrons et les shiitakés jusqu’à qu’ils soient réduits en poudre
  2. Mixer le tofu jusqu’à ce qu’il soit bien crémeux
  3. Mixer ensuite tous les ingrédients ensemble (sauf l’huile de truffe) jusqu’à ce que ça devienne une pâte bien lisse (si vous avez un bon mixeur vous aurez une terrine qui se rapprochera de la perfection ;-))
  4. Répartir la terrine dans 2 emportes pièces ronds. Bien tasser
  5. Réserver au frigidaire au moins une nuit.

Au moment de servir couper de belles tranches et pschitter un peu d’huile de truffe sur chaque tranche. C’est un peu la touche finale qui va faire toute la différence. Utilisez de l’huile de truffe blanche et non de l’huile aromatisée à la truffe, niveau goût c’est le jour et la nuit. Et choisissez de préférence une bouteille qui a un spray, bien plus facile à doser et pas de gâchis.

Une bouteille d’huile de truffe peut sembler cher mais elle dure relativement longtemps il ne suffit que de quelques pschitt pour que vos plats en soient aromatisés.

Pour ce qui est de la préparation, je vous conseille de réaliser cette terrine à l’avance de sorte que les arômes se diffusent bien tout comme n’importe quelle terrine d’ailleurs, il faut que ça repose au frigidaire au moins 24h minimum. Testez et vous verrez la différence de goût, c’est étonnant.

Dans un premier temps j’avais fait la recette avec du miso brun, gouté le jour J, c’était super corsé et je ne sentais pratiquement que ça, je pensais avoir échoué ma recette… La même terrine le lendemain, je ne sentais plus ce goût très prononcé de miso brun et tous les arômes s’étaient bien diffusés… Je conseillerais quand même le miso blanc. Après c’est à voir selon vos goûts et vos envies.

terrine végétale festive

 

On passe au chutney pour les gourmand(e)s :-)

Ingrédients pour le chutney de poire et butternut 

  • 2 gousses d’ail
  • 1 gros oignon
  • 8 petites poires
  • 1 petite butternut
  • 5 cl de vinaigre balsamique
  • 1 cas de thym séché
  • 2 càs de sucre non raffiné
  • 1 càc de sel
  • 1 càc de poivre
  1. Émincer l’ail et l’oignon
  2. Éplucher et couper les poires en morceaux
  3. Couper la butternut en petits morceaux
  4. Faire revenir dans un premier temps l’ail et l’oignon
  5. Ajouter ensuite les poires et la butternut. Faire revenir quelques minutes
  6. Une fois légèrement doré, ajouter le sucre, le sel, le thym, le poivre et le vinaigre. Mélanger bien
  7. Couvrir et laisser compoter 1 heure sur feu doux
  8. Laisser refroidir et réserver au frais

Si vous la faites n’hésitez pas à m’en dire des nouvelles ! ;-)

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir un Ebook "Comment faire un sandwich vegan + 30 jours d'accompagnement pour végétaliser ton alimentation : clique ici pour recevoir le défi !

Tout est possible en cuisine végétale, même de faire une omelette sans œuf ! Si si je vous assure ;-) Et dans cet article, je vais vous expliquer comment réussir votre omelette vegan parfaite, adaptée à vos goûts ! En bonus, en fin d’article ma recette d’omelette automnale.

L’ omelette a été l’un de mes premiers défis quand j’ai décidé de ne plus consommer d’œuf… Étant vraiment accro aux œufs, j’en mangeais pratiquement tous les matins. C’était mon petit-déjeuner préféré : les œufs à la coque avec des mouillettes de pain au beurre (bien évidemment) ! Oui je suis une bouche salée.

J’adorais aussi les œufs sous forme d’omelette ou d’œufs cocotte, c’était le repas express et pas compliqué à faire que j’affectionnais particulièrement. Pour compenser le manque de mes œufs ça n’allait pas être chose facile. Enfin ça c’est ce que je pensais…

Je me suis lancée dans des omelettes vegan en voyant un reportage en Inde où ils faisaient des crêpes à base de farine de pois chiche ! Cela m’a fait beaucoup penser à la célèbre Socca mais sous forme de crêpe garnie. En y ajoutant davantage de liquide, c’est comme cela que j’ai réalisé ma première omelette vegan.

C’était très nourrissant, beaucoup plus qu’une omelette avec des œufs, mais en tout cas ça a bien fait son petit effet. C’est fou comme le fait de changer d’alimentation nous fait découvrir une nouvelle façon de manger. Et ce n’était que le début !

Je me suis dit que la cuisine vegan allait me surprendre et effectivement je n’ai pas été déçue… Tout vegan vous le dira, la cuisine végétale nous ouvre des perspectives culinaires auxquelles on n’aurait jamais pensé ni osé aller. Avant je n’aurais jamais pensé faire ce genre de plat. Je serais vraiment passée à côté de quelque chose…

Comment retrouver la texture de l’œuf ?

Mais pourquoi ces vegan s’obstinent-ils à vouloir retrouver ces aliments qu’ils ne veulent plus consommer ? Je dirais tout simplement que c’est comme ça, c’est culturel, on n’a pas un bouton pour effacer notre mémoire en changeant notre façon de vivre et on a donc parfois envie de créer ce qu’on mangeait avant, en version végétale.

Après ma recette des œufs cocotte l’automne dernier, je m’attaque aujourd’hui à la fameuse omelette !

Pour bluffer au mieux son palais il faut reproduire l’omelette comme vous la mangiez. Moi, j’étais fan des omelettes aux champignons. La première fois que j’en ai fait en mode vegan j’ai eu une explosion de joie en bouche (#foodgasm), moi qui pensais que je ne retrouverai jamais cette texture, j’ai été littéralement bluffée.

Certes, ça n’a pas le goût de l’œuf, faut pas se mentir (même s’il existe une petite astuce dont je vous parle un peu plus loin si on veut retrouver ce goût) mais heureusement j’ai envie de dire parce que désormais ce goût est associé à une souffrance à mes yeux !

En l’assaisonnant comme il faut, le cerveau est bien dérouté, car ce qui fait le goût ce sont les légumes, les épices et l’assaisonnement que vous allez choisir.

Par exemple, si vous aviez l’habitude de manger une omelette aux champignons et au jambon, en mode végétal elle pourrait littéralement vous bluffer si vous réutilisez des saveurs équivalentes comme les champignons que vous aimiez, du jambon végétal ou du tofu fumé, sans oublier les herbes aromatiques comme le persil, de l’ail, et pourquoi pas du fromage végétal ?!

Rien qu’en mettant juste que de l’ail et des herbes aromatiques, ça fait son petit effet. En faisant ma première omelette vegan j’ai compris que ce qui compte c’est l’assaisonnement et non l’ingrédient animal. Comme quand j’ai fait mon premier steak végétal. L’odeur des herbes de Provence enrobait l’atmosphère et me donnait l’impression de cuire un steak normal alors qu’il était aux haricots rouges !

Les omelettes vegans sont devenues mes amies

Si comme moi vous aviez mal au ventre après une bonne omelette bien baveuse, l’omelette vegan va peut-être vous changer la vie …. Les œufs me faisaient constamment des douleurs à l’estomac, surtout quand je les associais avec du fromage râpé, j’adorais ça, mais je souffrais à chaque fois après le repas ! Dorénavant c’est chose finie !

Je me régale d’omelettes végétales que je garnis avec des légumes du moment : poivron, champignon, épinard, ratatouille, blettes, courgette, courge ou tout simplement juste des herbes aromatiques…

Quels sont les ingrédients miracle pour remplacer les œufs ?

  • Les substituts d’œufs

En France, il existe des substituts d’œufs que l’on peut utiliser comme aide culinaire, notamment en pâtisserie (valpiform, Orgran) mais ils ne remplacent pas réellement les œufs, comme pour une omelette (que je sache) contrairement à cette marque aux US : VeganEgg qui a même été jusqu’à reproduire l’emballage !

Les avez-vous déjà testés ? Si oui n’hésitez pas à nous en parler en commentaire, ça nous intéresse d’avoir votre opinion !

  • La farine de pois chiche

Le pois chiche c’est un peu l’ingrédient miracle dans l’alimentation végétale. Il est riche en vitamines et minéraux: du fer, du magnésium, du potassium, des vitamines B, du cuivre, entre autres.

La farine de pois chiche est la farine parfaite au niveau texture et son goût unique est juste trop bon.

  • Le tofu soyeux

Le tofu soyeux vous ne connaissez pas ? C’est comme du tofu mais en beaucoup plus crémeux, un peu comme du fromage blanc. Le tofu est riche en protéines végétales et pauvre en matières grasses, peu calorique, riche en calcium.

Le tofu soyeux lui, va apporter le côté crémeux à l’omelette.

En utilisant de la farine de pois chiche et du tofu soyeux votre omelette vegan sera beaucoup plus consistante qu’avec des œufs mais également beaucoup plus nutritive et ceux sans la moindre trace de cholestérol que contiennent énormément les œufs.

Ici une omelette aux blettes sans tofu

Comment faire une omelette vegan parfaite ?

Pour faire une omelette vegan parfaite il n’y a pas de secret, il faut se lancer et tester selon ses préférences ! C’est comme les omelettes avec des œufs, selon si vous aimez qu’elles soient fermes ou plutôt baveuses (selon vos envies aussi).

La mienne ici est plutôt moelleuse. Je la fais comme je l’aime, mais je ne vous dirai pas qu’elle est parfaite c’est selon les goûts de chacun : omelette baveuse, épaisse, fine, ferme … Bref vous avez compris.

ASTUCE : Il est également possible d’utiliser du sel noir d’Himalaya appelé aussi Kala Namak, c’est un sel particulier qui a le goût et l’odeur de souffre et qui rappelle donc l’œuf. Son odeur unique est très surprenante.

Vous pouvez utiliser du tofu soyeux mais aussi du yaourt ou de la crème végétale en mélangeant des noix de cajou (environ 30 g) avec un peu d’eau pour obtenir une crème bien onctueuse.

Si vous n’avez que de la farine de pois chiche dans votre placard essayez et vous serez déjà bluffé avec seulement cet ingrédient, de l’ail et des herbes aromatiques.

Si vous aimez l’omelette baveuse et bien garnie c’est cette recette qu’il vous faut !

L’omelette est le plat parfait qui s’accommode toute l’année. En ce moment on est en plein automne, j’ai donc utilisé de la courge et les shiitakes pour cette omelette de saison.

À vous d’en mettre ou pas ou d’utiliser un autre légume de saison de votre choix.

Ingrédients pour une omelette vegan pour 2 personnes

omelette vegan

  • 100 g tofu soyeux
  • 50g de farine de pois chiche
  • 10 cl d’eau (ou lait végétal)
  • 50 g de champignons (ici shiitakés)
  • 100 g de chair de courge
  • 1 ail
  • 1 oignon
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre

Préparation de la garniture

omelette vegan

  1. Émincer l’ail et l’oignon.
  2. Les faire revenir dans de l’huile à la poêle.
  3. Couper les légumes en lamelles.
  4. Ajouter le tout à la poêle.
  5. Laisser mijoter quelques minutes.
  6. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre.

Préparation et cuisson de l’omelette vegan

omelette vegan

  1. Dans un récipient, mélanger la farine de pois chiche et le tofu soyeux, ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant.
  2. Ajouter la garniture cuite et bien mélanger.
  3. Huiler une poêle, une fois chaude verser la préparation et bien la répartir dans la poêle de façon homogène.
  4. Laisser cuire sur feu moyen pendant 5-10 minutes jusqu’à ce que l’omelette soit cuite et selon si vous l’aimez plutôt “baveuse” ou plutôt bien cuite.
  5. Faire glisser l’omelette dans une assiette en rabattant la moitié de l’omelette sur l’autre moitié.

omelette vegan

J’espère que cette recette vous plaira. N’hésitez pas à partager votre avis, surtout si vous l’avez testée :-)