Articles

Faire son propre tofu maison ? Tiens, quelle drôle d’idée…  À première vue ça semble être un travail assez fastidieux et compliqué alors que ça parait si simple de l’acheter tout fait dans son magasin. Mais il existe plein de bonnes raisons pour faire son tofu maison que vous allez découvrir …

Que vous aimiez ou non le tofu cet article pourrait vous intéresser. Si vous adorez le tofu vous allez encore plus l’aimer. Si vous avez un a priori négatif que ce soit gustativement ou niveau santé, ça va peut-être ne plus être le cas ! Enfin je l’espère ;-)

Le tofu maison un des premiers DIY que j’ai réalisé avant même d’être vegan, même végétarienne. J’ai découvert le tofu dans un restaurant japonais. À l’époque les sushi bar étaient loin d’être à la mode. Dans le resto japonais où j’allais régulièrement, le cuisinier faisait tout à la plancha devant nous. La classe non ? Oui un cuisinier par table, c’est pas beau ça ? Ma passion du tofu a commencé là. Il faut dire que j’avais commencé par du haut de gamme et je ne comprenais pas cette vendetta anti tofu qui disait qu’il était soit sans goût soit mauvais.

Puis j’ai finalement compris en voulant me procurer cette petite merveille dans le commerce il y a une dizaine d’années. Le tofu était vendu sous vide, tout sec, caoutchouteux … bouuuh c’était juste immonde, je comprenais mieux.

Je me suis donc rabattue sur les magasins asiatiques qui avaient du tofu de meilleure qualité, mais ce n’était jamais aussi parfait que ceux que j’avais pu manger dans ce fameux resto japonais…

Aujourd’hui des années plus tard et avec le boom des magasins bio, la qualité des tofus vendus au rayon frais se rapproche grandement du souvenir de mon tofu parfait. Il existe plusieurs marques, plusieurs goûts, plusieurs façons de le faire et on peut très facilement trouver son bonheur.

Mais je dois dire qu’après avoir fait mon propre tofu maison ce fût encore tout autre chose… Me voilà enfin avec un produit de qualité. Et ça vaut bien de passer quelques heures en cuisine !

6 bonnes raisons de faire son tofu maison

Première raison : Tout d’abord, pour le plaisir et la fierté de réussir à faire du tofu fait maison. S’amuser à réaliser un produit qu’on ne pensait pas pouvoir faire alors qu’il n’y a rien de bien compliqué. Le tofu demande juste de la patience. Quand je cuisine j’aime bien mettre une petite musique d’ambiance et me concentrer uniquement sur ce que je suis en train de créer. C’est un bon moyen de découvrir la cuisine pleine conscience. La cuisine asiatique s’apparente à une cuisine zen et peut être vécue comme une méditation. C’est un peu le cas pour moi, une raison de plus qui fait que j’aime autant la cuisine asiatique :)

Deuxième raison : c’est moins cher. Si vous faites votre tofu vous-même, vous allez vite vous en rendre compte. Si vous êtes un grand consommateur de tofu, ça peut-être un plus. Bien évidemment, il faut avoir le temps de le faire !

Troisième raison : c’est meilleur. Et oui c’est toujours meilleur quand on le fait soi-même c’est bien connu, non ?  Vous allez me dire “pas toujours” peut-être haha.

Quatrième raison : Vous allez découvrir que le soja jaune permet de faire 3 produits différents : du lait (tonyu), du tofu et vous allez récupérer l’okara (pulpe de soja) ! Seulement celles et ceux qui ont fait du tofu savent ce que c’est ! En effet c’est un produit qu’on ne trouve pas sauf si on fait son propre tofu. Et quand on récupère pas loin de 1 kg d’okara en faisant du tofu on se dit qu’on a de quoi faire plein, plein d’autres recettes.

Cinquième raison : Vous pouvez donner au tofu le goût que vous souhaitez : fumé, curry, algue, tamari, etc… Laissez parler votre imagination.

Sixième raison : C’est bon pour la santé. Oui c’est dépourvu de cholestérol, riche en protéine végétale (bien plus riche en protéine que la protéine animale) mais il est également riche en fer, magnésium et omega 3. Alors pourquoi s’en priver ?

Mais le soja c’est le MAL ?

C’est pas bien ! Tout le monde le dit !

Mouais … Le problème c’est que quand tout le monde semble connaître une vérité il vaut mieux s’en méfier et se demander d’où elle vient. Si vous êtes inquiet au sujet du soja je vous conseil de lire cet article complet sur le sujet !

Allez dire au Pays du Soleil Levant que le soja c’est mauvais pour la santé… C’est la base de l’alimentation asiatique ! Et alors que ça fait des siècles qu’ils en consomment, nous on décide de diaboliser le soja … Ce n’est pas fabuleux ça ?

Mais il faut utiliser de bons produits : du soja bio français. Bien sûr pas du soja plein d’OGM qui vient des States et qui sert à gaver les animaux qui vont servir à nourrir les carnistes ;-) Là j’avoue que c’est une bombe à retardement. Mais on a de la chance, en France il existe de bons producteurs de soja bio qui peuvent nous garantir la qualité de leur produit.

Pourquoi un tofu maison est-il plus ou moins réussi ?

Quand on a pris le coup de main et l’habitude, en s’équipant de matériel qui facilite la tâche, ça change la vie, en tout cas moi ça m’a bien aidé… Il est possible de faire son tofu en faisant avec le matériel qu’on a déjà à la maison mais il est vrai que depuis que j’utilise un kit tofu, et un bon mixeur, pas besoin d’avoir un Vitamix non plus, moi j’utilise le Foodmatic Personal Mixer PM1000. Mon tofu est devenu maintenant beaucoup plus volumineux, j’en obtiens presque le double pour la même quantité de soja et il est aussi bien plus ferme.

L’okara aura une texture crémeuse, comme du fromage blanc, alors qu’avec un mixeur ordinaire, l’okara aura plus une texture de semoule.

Selon les recettes dans lesquelles on l’utilise ensuite ça change beaucoup au niveau de la texture. L’okara peut s’utiliser comme du tofu soyeux dans de nombreuses recettes (omelette, gâteau, flan, gratin, etc…). Mais attention le goût est assez prononcé parfois.

J’utilise des graines de soja non dépelliculées. Mais par contre il faut qu’elles soient dépelliculées pour faire du lait de soja sinon le lait risque d’être trop fort et imbuvable. Pour du tofu peu importe si le soja est dépelliculé ou non, par contre le goût sera plus prononcé pour l’okara.

J’utilise du nigari pour la coagulation du lait de soja. Il est possible d’utiliser du citron ou du vinaigre de cidre pour faire son tofu mais je trouve ça plus pratique avec le nigari. À vrai dire je n’ai jamais essayé autrement.

Vous pouvez très bien faire votre tofu sans boite mais avec une passoire, au risque qu’il ne soit pas bien ferme et qu’il ait une forme bizarre. Sinon prenez une boite tupperware et faites des petits trous. J’ai fait ça pendant longtemps.

Si vous n’avez pas de boite, emmaillotez le tofu dans une étamine et serrez-le bien. Mettez un poids dessus, du liquide va couler, il faut donc le mettre dans un récipient et le vider régulièrement. Avec la boite à tofu pas de souci le fond est ouvert et s’égoutte facilement en gardant sa forme parfaite.

Attention le soja jaune doit cuire car il est toxique cru. Donc le lait ne peut pas se faire minute comme tout autre lait végétal.

Avec 300 g de soja jaune, on peut obtenir environ :

  • 1 kg d’okara + 1,3 litre de lait

OU

  • 1 kg d’okara +  300 g de tofu

Matériel et ingrédients

tofu maison

  • 300 g soja jaune
  • 3 litres d’eau + eau pour le trempage
  • 1 cuillère à soupe de nigari (se trouve en magasin bio)
  • Boîte à tofu (on en trouve sur le net, sinon fabriquez-en une : prenez une boite tupperware et faites des trous au fond)
  • 1 étamine
  • 1 grande casserole
  • 1 passoire fine
  • Un poids

faire son Lait et son okara maison

tofu maison

  1. Faire tremper le soja pendant 24h. Les graines vont doubler de volume donc il faut mettre de l’eau en conséquence. Après trempage, rincer les graines de soja jaune.
  2. Mixer les graines avec un peu d’eau, utiliser une partie des 3 L d’eau. Vous devez obtenir une consistance crémeuse. La puissance du mixeur change beaucoup : plus le mixeur est puissant plus ça sera bien crémeux, moins il est puissant plus la consistance sera granuleuse, ce qui changera la consistance de l’okara également. (Edit cf. commentaire : Attention de ne pas trop mixer longtemps si vous utilisez un mixeur puissant sinon l’okara sera inexistante et impossible à filtrer)

tofu maison

  1. Une fois le soja jaune mixé, mélanger au reste d’eau dans une casserole. Mettre sur le feu pendant 30 min, mélanger constamment et ne pas le laisser sans surveillance ça déborde très facilement. Même en le surveillant il m’est arrivé que ça déborde avec une seconde d’inattention.
  2. Une fois cuit, prendre un grand saladier et filtrer à l’aide d’une passoire fine. Là vous avez d’un côté la pulpe de soja (okara) dans la passoire , et de l’autre le lait de soja (tonyu).

tofu maison

Vous pourriez très bien vous arrêter là. Mais bon pourquoi s’arrêter en si bon chemin alors que vous êtes à 2 doigts de réaliser le meilleur tofu de votre vie ;-)

Garder l’okara bien sûr. Vous devriez en avoir pour plus de 900 g ! Je vous conseille de le congeler pour une utilisation ultérieure.

 

Faire son tofu ferme maison

rice burger tofu

  1. Remettre le lait de soja que vous venez de filtrer sur le feu. Chauffer et arrêter avant ébullition.
  2. Hors feu ajouter 1 cuillère à soupe de nigari. Mélanger et laisser reposer le temps que le lait caille (ça va assez vite mais le laisser reposer pendant environ 20 à 30 minutes pour être sûr).tofu maison
  3. Mettre l’étamine dans la boite à tofu. Filtrer à l’aide d’une étamine, verser le tofu et serrer l’étamine, presser bien (vous n’avez pas besoin de conserver le liquide qui s’écoule de l’étamine).
  4. Fermer l’étamine et ajouter un poids. Laisser environ 2h voire plus (plus vous le laissez longtemps, plus il sera ferme). À la fin du pressage vous devriez avoir environ 300g de tofu.
  5. Mettre le tofu dans une boite en verre (ou plastique) couvrir d’eau et fermer la boite.
  6. Mettre au frigo. Consommer rapidement, en général il ne fait pas long feu :-)

tofu maison

Faire son tofu soyeux maison

Reprenez les étapes 1 et 2 du tofu ferme. Puis le faire s’égoutter dans une étamine + passoire sans le presser. Laissez le s’égoutter quelques heures ou une nuit au frigo.

tofu maison

J’espère que cet article vous aidera à vous lancer dans le tofu maison ! En attendant, voici mes recettes préférées à réaliser avec cet ingrédient. Je n’aime pas trop le transformer surtout quand on a passé du temps à le fabriquer. Simplement snacké c’est parfait pour se rendre compte de la qualité du produit ! Même si je craque totalement aussi sur les nuggets de tofu :)

Quelques recettes à base de tofu

comment cuisiner le tofu

 

Dans cet article, je propose 10 recettes de tofu nature ferme pour enfin aimer le tofu !

 

woktofu
Snacké comme dans ce wok de légumes aux shiitakes

tofu maison katsu
Pané à la japonaise avec cette recette de Tofu Katsu

tofu frit
Frit comme dans cette assiette aux saveurs japonaises

 

 

 

Vous avez déjà entendu parler du Ramen Burger ? Bah tant pis cette tendance est déjà finie ! Maintenant on ne jure que par le Rice burger ! Le sushi burger … ça ne vous dit rien ? … Quoi ? … Vous avez échappé à la folie des sushis burgers sur les réseaux sociaux ?!

Le burger est un plat qu’on peut ré-inventer à l’infini. Les japonais ont l’art et la manière de revisiter les grands classiques jusqu’à s’éloigner totalement du concept originel. Et quand ils s’attaquent au burger je trouve cela juste génial !

D’où vient le Rice Burger ?

En Extrême-Orient le Rice burger s’est fait connaitre grâce à une chaîne de restaurant rapide de burger japonais : MOS Burger. Et c’est une véritable star là-bas ! Dommage que ça ne soit pas arrivé jusqu’ici… Ils ont même des burgers vegan !

Depuis un moment sur Pinterest et Instagram je vois de plus en plus de sushis burgers qui me font saliver ! J’avoue que c’est le genre de concept qui me fait totalement craquer. On fait le grand écart avec le burger américain c’est sûr ! Et nous voilà avec un burger qui devient pour le coup Super Healthy ! Rien de plus sain que du riz et des ingrédients crus sans matière grasse, non ? Encore plus si le tout est vegan ;-)

Mon Rice burger vegan

Comme vous le savez peut-être si vous avez lu notre dernier article “1 mois sans gluten : 20 recettes” nous avons testé de nombreuses alternatives pour remplacer le gluten dans des recettes de base comme la pizza, le pain et donc les buns.

La version que je vous propose aujourd’hui n’est pas crue mais reprend l’idée du buns au riz vinaigré.

Depuis le temps que je voulais faire du tonkatsu en mode vegan… Ça tombe bien je venais de faire du tofu maison, ça sera tofu katsu donc… Vous pouvez bien sûr acheter du tofu ferme ! Tout le monde n’est pas fan de DIY ;-)

rice burger

Mais le Tofu Katsu c’est quoi ce mot encore ? C’est la version tofu du tonkatsu qui est un mets japonais à base de porc pané avec de la chapelure panko. Dans la recette de base, il faut avouer que c’est surtout la sauce qui fait tout.
Il est possible de trouver de la sauce tonkatsu dans les supermarchés asiatiques. Ici j’ai fait avec les moyens du bord en faisant une sauce maison que j’utilise souvent pour les makis.

J’ai utilisé la même chapelure sans gluten que pour les nuggets de seitan mais si vous préférez la chapelure japonaise “panko” y’a pas d’obligation bien sûr ! Ou autre chapelure à disposition d’ailleurs.

J’ai accompagné le tout de shiitake caramélisés. Au départ je trouvais que les shiitake avait un gout trop fort et ce n’était pas vraiment mes champignons préférés. Mais depuis que j’en trouve des frais ça change vraiment tout ! Je les cuis ici dans la marinade qui a servi pour le tofu katsu. Ça apporte un petit plus.

À la place de la salade verte utilisée dans le burger traditionnel j’ai utilisé des algues Dulse. Perfect ! Voilà de quoi faire un burger totalement revisité avec ce que j’avais sous la main. J’adore ce genre de plat totalement improvisé ! Quoi on ne dirait pas ? Si je vous assure haha :-)

Bon au final, ce Rice burger n’a rien à voir avec le burger traditionnel ! On y retrouve toutes les saveurs japonaises pour une explosion en bouche ! On a vraiment adoré et nous avons hâte de décliner ce Rice burger vegan à toutes les sauces :)

Ne prenez pas peur en voyant la longueur de la recette, il y a pas mal de préparations différentes mais ce sont en réalité des préparations très simples qu’il faudra juste assembler à la fin.

Ingrédients pour 2 Rice burger

rice burger

 

  • 1 poignée d’algues Dulse déshydratées
  1. Les faire tremper dans de l’eau pour les réhydrater
  2. Égoutter à la passoire quand elles sont réhydratées

Ingrédients pour le buns de riz

  • 150 g de riz rond demi-complet
  • 30 cl d’eau
  • 2 cuillères à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à café de sucre ou sirop d’agave (ou autre au choix)
  • 1/2 cuillère à café sel
  1. Dans une casserole mettre le riz et l’eau. Couvrir et porter à ébullition puis mettre à feu doux et cuire 15 min.
  2. Une fois cuit ne retirer pas le couvercle mais laisser le riz gonfler pendant 10 min à couvert hors feu.
  3. Mélanger les autres ingrédients et les ajouter au riz encore chaud en mélangeant délicatement.
  4. Diviser le riz en 4 parts égales.
  5. Utiliser 2 emporte-pièces et 2 bols. Faire 2 buns de riz “plats” pour la partie basse du buns avec les emportes pièces. Et faire 2 buns ronds pour la partie “chapeau” avec les bols. Bien tasser le riz.
  6. Réserver et laisser reposer pour que ça devienne compact.

Pendant ce temps on passe à la suite…

Ingrédients pour les tofu-katsu

  • 150 g de tofu ferme
  • 5 cuillères à soupe de tamari
  • 1 cuillère à café de gingembre en poudre
  • 1 cuillère à soupe de sucre roux ou sirop d’agave (ou autre au choix)
  • 25 g de farine de pois chiche
  • 5 cl d’eau
  • Cornflakes mixés en chapelure

rice burger

 

  1. Couper le tofu en 4 bâtonnets
  2. Mélanger le tamari, le gingembre en poudre et le sucre
  3. Placer le tofu dans un récipient avec la marinade
  4. Laisser mariner pendant 1h au moins en arrosant de temps en temps
  5. Égoutter le tofu et réserver la marinade pour les shiitake
  6. Snacker rapidement le tofu, juste pour qu’il grille légèrement
  7. Dans un récipient mélanger la farine de pois chiche avec l’eau
  8. Mettre la chapelure dans un autre récipient
  9. Passer chaque bâtonnet dans le mélange eau/farine puis dans la chapelure
  10. Faire chauffer de l’huile dans une poêle et cuire chaque bâtonnet jusqu’à ce qu’il soit croustillant
  11. Réserver

rice burger

Ingrédients pour les shiitake caramélisés

  • 100 g shiitake frais
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Marinade des tofukatsu
  • Huile (pour la cuisson)
  1. Émincer l’oignon et l’ail
  2. Couper en lamelle les shiitake
  3. Faire revenir l’oignon et l’ail dans une poêle huilée
  4. Ajouter les shiitake
  5. Les faire revenir puis ajouter la marinade du tofu
  6. Cuire rapidement le temps que ça réduise et caramélise
  7. Réserver

Ingrédients pour la sauce

  • Purée de cacahuète
  • Tamari
  • Wasabi
  • Gingembre frais
  1. Mélanger tous les ingrédients ensemble
  2. Goûter et ajuster les quantités selon vos goûts

Il ne reste plus qu’à assembler le tout

  1. Prendre un buns de riz plat, le poser dans une assiette
  2. Étaler un peu de sauce dessus
  3. Poser 2 batonnets de tofu-katsu
  4. Remettre un peu de sauce
  5. Ajouter les shiitake caramélisés
  6. Poser les algues Dulse en dernier
  7. Puis le buns de riz
  8. Vous pouvez ajouter des graines sur le buns. Ici ce sont des graines de chia.

rice burger

 

Vous pouvez déguster le burger chaud (dans ce cas, réchauffez les buns de riz) ou tiède avec des buns froids mais les champignons et tofu katsu chauds.

Et pourquoi ne pas céder à la folie japonaise et revisiter tous les plats en mode sushi ? Oui ça existe, j’en ai vu des pas mal et ça va très loin parfois : sushi donut, sushi pizza, sushi tacos, sushi gâteau, sushi burritos, … !!

 

 

Cette semaine c’est au tour d’Elsa du blog “Envie d’une recette végétalienne“, nouvelle venue dans l’équipe, de vous proposer son premier menu et elle a choisi de composer un Menu VG du vendredi autour de la brochette.

Comme chaque vendredi, un des blogs participants au Menu VG propose un repas complet, composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Des recettes simples et rapides dont l’objectif est de vous aider à mettre en place un jour végétalien hebdomadaire voire plus ;-). Les membres de l’équipe relaient ensuite le menu sur leurs blogs respectifs*.

Les brochettes il n’y a rien de mieux en été, non ? Et il y a de quoi s’éclater avec la cuisine végétale je dois dire. De l’apéro au dessert, crues ou cuites au barbecue, on peut tout mettre sur des brochettes ! Ce menu haut en couleur ravira vos papilles, en tout cas moi il m’a conquise !  ;-)

Menu VG du vendredi autour de la courgette

Menu VG du vendredi autour de la brochette

 

Apéro

Brochettes apéritives de « Dans la cuisine de Djanisse »

Entrée

Brochettes de tomates, basilic et olives noires de Code planète

Plat

Brochettes de tofu et pêche au romarin de 100% végétal

Dessert

Brochettes fruitées de Sarrasine cuisine

Vous pouvez retrouvez le menu dans son intégralité sur le blog “Envie d’une recette végétalienne” aussi en cliquant –> ici

LES BLOGS PARTICIPANTS AU MENU VG SONT :

N’hésitez pas rejoindre les Menus VG du vendredi sur les réseaux sociaux :

facebook_64 twitter_64 twitter_64 7946e409-4493-4467-b641-922958b9a402

Toutes vos remarques sont les bienvenues, n’hésitez pas à nous les faire parvenir par l’intermédiaire de commentaires !
Le concept du « Menu VG » n’est pas figé et d’autres blogs peuvent venir s’y greffer pour une plus grande diversité des repas et des plaisirs ! Contactez-nous pour plus d’informations.

Cette semaine c’est au tour de Clémentine du blog Amande et Basilic de vous proposer un nouveau Menu VG du vendredi.

Comme chaque vendredi, un des blogs participants au Menu VG propose un repas complet, composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Des recettes simples et rapides dont l’objectif est de vous aider à mettre en place un jour végétalien hebdomadaire voire plus ;-). Les membres de l’équipe relaient ensuite le menu sur leurs blogs respectifs*.

C’est le printemps on a plus que tout envie de sortir, se balader et pique-niquer. Tant mieux. Rien de plus simple avec la cuisine végétale !
Ces recettes sont simples, facilement transportables … entre la rillette végétale et son pain suédois (qui me fait bien envie), la salade en pot, sans parler du fromage et du petit dessert accompagné de cookie.  En tout cas une chose est sûr vous ne risquez pas de mourir de faim avec ce festin !

Entrée
Rillettes de tofu aux noix de La gourmandise selon Angie.

 

Plat 
Salade de quinoa à emporter de Serial Cooker.

 

Pause fromage  
Fromage légèrement fumé de My Sweet Faery.

 

Dessert
Crèmes dessert faciles d’Au Vert avec Lili.
Super cookies graines & fruits de Green recipes entre amis.

 

Vous pouvez retrouvez le menu dans son intégralité sur le blog de “Amande et Basilic” en cliquant –> ici

LES BLOGS PARTICIPANTS AU MENU VG SONT :

N’hésitez pas rejoindre les Menus VG du vendredi sur les réseaux sociaux :

facebook_64 twitter_64 twitter_64 7946e409-4493-4467-b641-922958b9a402

Toutes vos remarques sont les bienvenues, n’hésitez pas à nous les faire parvenir par l’intermédiaire de commentaires !
Le concept du « Menu VG » n’est pas figé et d’autres blogs peuvent venir s’y greffer pour une plus grande diversité des repas et des plaisirs ! Contactez-nous pour plus d’informations.

Cette semaine c’est à mon tour de vous proposer un nouveau Menu VG du vendredi et avec le retour des beaux jours j’ai envie de bruncher, pas vous ?

Comme chaque vendredi, un des blogs participants au Menu VG propose un repas complet, composé d’une entrée, d’un plat et d’un dessert. Des recettes simples et rapides dont l’objectif est de vous aider à mettre en place un jour végétalien hebdomadaire voire plus ;-). Les membres de l’équipe relaient ensuite le menu sur leurs blogs respectifs*.

J’avais envie de vous proposer cette semaine un brunch pour changer des Menu VG habituels.

Pour commencer voici une délicieuse boisson à la fois chaude et crue d’Au vert de Lili qui change des traditionnelles boissons dont on a l’habitude.

Une tartine d’avocat sexy ! Oui l’avocat c’est sexy ! Vous ne le saviez pas ? En tout cas l’Atelier du Barbu l’a bien compris.

Du Tofu brouillé, qui a dit que le tofu n’avait pas de goût ?! Bon ok c’est vrai mais une fois cuisiné le tofu peut faire des merveilles, il suffit de bien le choisir et de bien s’en occuper comme l’explique parfaitement Cooking in june.

Ce buddha plate” haut en couleur et super gourmand de Saveurs végétales se veut simple, rapide et sain !

Voilà comment j’imagine un brunch parfait ;-) J’espère que ce menu vous plaira !

MenuVG-6mai

Boisson chaude et crue à l’amande et au sésame  d’Au vert avec Lili

Tofu brouillé Deluxe (vegan & sans gluten) de Cooking in June

Tartine sexy d’Avocat de l’Atelier du Barbu

“Buddha plate” de printemps ! de Saveurs végétales

 

LES BLOGS PARTICIPANTS AU MENU VG SONT :

N’hésitez pas rejoindre les Menus VG du vendredi sur les réseaux sociaux :

facebook_64 twitter_64 twitter_64 7946e409-4493-4467-b641-922958b9a402

Toutes vos remarques sont les bienvenues, n’hésitez pas à nous les faire parvenir par l’intermédiaire de commentaires !
Le concept du « Menu VG » n’est pas figé et d’autres blogs peuvent venir s’y greffer pour une plus grande diversité des repas et des plaisirs ! Contactez-nous pour plus d’informations.

Avez-vous déjà essayé cette spécialité américaine qu’est le cheesecake ? Et l’avez-vous déjà essayé en version vegan ? Pour ma part c’est une première, je n’ai jamais mangé de “vrai” cheesecake et j’attaque direct avec une version salée et végétalisée qui je l’espère vous plaira.

Le printemps est bel et bien là, les étals du marché sont enfin passés presque totalement à cette nouvelle saison ! De quoi retrouver toute ma créativité qui commençait à s’estomper je dois dire.

Plein de jolis légumes que j’avais hâte de revoir ont fait leur grand retour : fleurs de courgettes et leurs bébés courgettes (une merveille de la nature), artichauts, petit pois, févettes, oignons nouveaux, carottes nouvelles, je vous conseille d’ailleurs de cuisiner ces dernières de la même façon que pour ma recette des navets glacés, un vrai bonheur :-)

marcheprintemps

Bye bye les légumes d’hiver ne vous inquiétez dans quelques mois j’aurais hâte de vous retrouver haha. Pour le moment je me languie des tomates, aubergines et courgettes de Nice. Je rêve de faire une bonne ratatouille et des plats indiens à base d’aubergine que j’ai hâte de partager avec vous. Mais bon on se détend on n’est qu’au début du printemps …

J’avais des asperges blanches dans mon frigo qui trainaient un peu ne sachant toujours pas quoi en faire… j’attendais qu’une illumination vienne à moi. Puis quand je suis arrivée au marché en voyant les petits pois et févettes j’ai tout de suite pensé au cheesecake ! Bon, salé bien sûr. Et pas vraiment cheesy non plus, vous vous en doutez bien.

En effet, le cheesecake n’a rien de vegan à la base. C’est un gâteau au fromage à la crème (style Philadelphia) avec des œufs et du sucre, déclinable selon les envies.

Mais même pas peur !

Ici pour végétaliser le cheesecake, j’utilise du tofu soyeux et de l’agar-agar comme base avec de l’asperge pour une version salée printanière. Pour donner une légère saveur de fumé, j’ai utilisé un thé fumé (à utiliser avec modération sinon c’est vite très envahissant). Pour le biscuit j’ai choisi d’utiliser du sarrasin et des noix de cajou, mes deux ingrédients chouchou. Si vous n’aimez pas, remplacez par n’importe quelles autres graines ou oléagineux.

Recette du cheesecake fumé printanier

 

Ingrédients pour la croute de biscuit sans cuisson

ingredients-croute

  • 75 g de noix de cajou
  • 50 g de kasha (sarrasin grillé)
  • 25 g de graines de tournesol
  • 1-2 cuillères à soupe de sauce tamari
  • 1-2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Persil
  • Coriandre
  • Poivre ou mélange de baies

Mixer tous les ingrédients mais pas trop longtemps il ne faut pas que ça soit une poudre trop fine. Mais plutôt grossière.
Étaler dans le fond d’un petit cercle à tarte. J’en ai fait 5 avec cette quantité (mes cercles font 8 cm).

 

Ingrédients pour la garniture

ingredients-garniture

  • 600 g d’asperges blanches (une dizaine)
  • 1 citron
  • 100g de petits pois
  • 200 g de tofu soyeux
  • 1 cuillère à café d’agar-agar
  • 5 cl de lait végétal (ou de l’eau)
  • 1 cuillère à café de thé Lapsang souchong
  • Sel
  • Poivre
  • Des pousses de roquettes germées pour la déco
  • Quelques févettes

Éplucher et couper les extrémités dures des asperges.
Les cuire à la vapeur ou dans l’eau pendant 15 minutes environ (vous pourrez alors garder l’eau de cuisson pour une soupe ou juste boire le bouillon tel quel c’est super bon !).

Une fois cuites, les mixer avec le tofu soyeux, le citron pressé, le thé fumé, et les assaisonner de sel et poivre.

Cuire également les petits pois à l’eau (ou à la vapeur au choix) pendant 10 minutes environ.

Dans une petite casserole faire chauffer le lait avec l’agar-agar et porter à ébullition tout en mélangeant constamment. Laisser frémir quelques secondes (ça doit atteindre les 90°C pour que l’agar-agar agisse.)
Puis ajouter à la purée. Mixer à nouveau.

Placer la garniture et les petits pois cuits sur la base sablée. Lisser à l’aide d’une spatule.
Laisser au frigo quelques heures, minimum 2h le temps que ça prenne bien.

Au moment de servir décorer de pousses de roquettes.

cheesecake0

 Astuces

Vous pouvez également garder les têtes des asperges pour les poser sur le cheesecake si pour vous c’est un crève-cœur de les mixer ;-)

Vous pouvez utiliser d’autres pousses pour la décoration mais celles-ci apportent un goût particulier.

For the recipe in English –> Check out our page on “One Green Planet”.