noel vegan

Les fêtes de fin d’année sont clairement une période de surabondance : surabondance de cadeaux, surabondance de décorations, surabondance de nourriture et donc inévitablement surabondance de stress. Alors comment faire pour passer des fêtes de Noël vegan où on allie à la fois notre éthique du reste de l’année tout en restant zen ? Voici quelques conseils pour végétaliens en détresse !

C’est votre premier Noël vegan ?

Un Noël, on ne sait jamais comment ça va se passer. Mais encore moins quand on est vegan.

L’année dernière c’était notre premier Noël vegan et j’étais très stressée. Je m’attendais tellement au pire que finalement cette première expérience a été plutôt positive. Nous avons eu plusieurs repas de Noël avec différentes personnes de nos familles et à chaque fois le repas a été différent.

Pour certains repas, Edelweiss a pu prendre les rênes de la cuisine et donc faire découvrir son premier menu de Noël vegan à toute la famille, c’était vraiment une chance.

Noël vegan

Pour d’autres repas, la famille n’a pas voulu d’un Noël vegan mais nous avons apporté plein d’apéro à partager avec tout le monde puis nos propres plats, faits à l’avance pour le reste du repas.

Cette année on déborde de nouvelles idées, de plats à leur faire découvrir et goûter ! Nous partagerons avec vous très vite nos recettes pour ce deuxième Noël vegan.
Découvrez tout d’abord l’entrée : Terrine végétale festive et son chutney et le dessert : Bûche raw chocolat-orange.

Mais avant de partir en cuisine, j’avais envie de vous parler un peu de mes astuces pour passer des fêtes de fin d’année zen et éthique.

Accordez-vous des moments de relaxation

Pour de nombreuses personnes, les fêtes de fin d’année sont facteur de stress. Il faut organiser les repas, acheter les cadeaux, courir dans tous les sens pour finaliser les derniers détails, il faut s’adapter aux goûts de chacun, il faut peut-être voir des membres de votre famille avec qui vous ne vous entendez pas très bien.

Bref, de nombreuses actions que nous ne faisons pas le reste de l’année et qui peuvent effectivement nous mettre dans un état anxieux.

En étant végéta*ien, ce stress et cette angoisse peuvent être décuplés car nous ne savons pas si la famille va être tolérante ou faire des remarques blessantes, va nous préparer quelque chose à manger, va respecter nos convictions.

On sait aussi qu’il y a de grandes chances que nous nous retrouvions nez à nez avec un foie gras, une dinde, un énorme plateau de fromages et que ça nous rejette à la figure toute la souffrance contre laquelle nous luttons dans notre vie quotidienne. Si on peut l’éviter le reste de l’année, à Noël, on ne peut pas fuir.

Pour se préparer à cela, je vous donne quelques petits conseils que je m’applique également.

  • Faites quelques exercices de yoga ou de méditation pendant le mois de décembre. Tout le stress que nous ressentons va s’accumuler dans le corps. Avec quelques exercices simples, 5 minutes par jour, vous vous détendrez et vous vous recentrerez sur l’essentiel. Apprenez un exercice de respiration pour vous relaxer que vous pourrez réutiliser en cas de situation inconfortable par exemple.
  • Préparez à l’avance quelques répliques argumentées mais polies aux remarques que vous pourriez avoir concernant votre véganisme. Souvent on est pris de court et on ne sait pas comment répondre, on se sent injustement attaqué et notre émotion prend le dessus. Avec quelques phrases déjà prêtes, mettez fin à la conversation intelligemment et élégamment. Cette année je suis tombée sur un article de Natasha d’Echos Verts à ce sujet qui conseille un livre pour répondre aux différentes questions que l’on peut nous poser : « Le Petit traité du véganisme. » Ou optez pour l’humour et dégainez les dessins d’Insolente Veggie ;-)
  • Ne vous laissez pas atteindre, vous savez qui vous êtes et pourquoi vous avez choisi d’être végétalien. Dites vous que si l’autre personne est agressive c’est avant tout envers elle-même et envers l’image que vous lui projetez d’elle. Les mentalités évoluent de plus en plus, donc vous aurez peut-être de bonnes surprises cette année autour de la table ! Mais préparez-vous quand même au sempiternel : « Je sais, le foie gras c’est trop horrible mais c’est quand même trop bon non ? »… Zen, restons zen :-)

Faites découvrir la cuisine végétale à votre famille

Vous n’aurez peut-être pas la chance d’organiser pour votre famille ou vos amis un repas 100% végétalien et sans cruauté.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se sentir exclu ou gêné. Au contraire, Noël est le bon moment pour faire découvrir quelques recettes végétales à vos proches.

Choisissez votre recette gourmande préférée et proposez à votre hôte d’apporter un petit apéro en plus, un accompagnement ou un dessert que vous partagerez avec tout le monde.

Vous pouvez trouver 15 idées de recettes raffinées pour les fêtes dans mon ebook « Vegan Gourmet » disponible ici.

vegan gourmet

Et si vous n’aimez pas cuisiner, ce n’est pas un problème, n’ayez pas honte d’apporter des petites tartinades ou leur faire découvrir du faux-gras de Gaia pour l’apéro ! N’hésitez pas à faire un tour sur mon article 25 apéro vegan et à scroller jusqu’à la partie « Apéro pour les flemmards » ;-)

Noël vegan

Sinon, dites vous que c’est peut-être le moment de vous lancer, il y a plein de recettes faciles et délicieuses, bien plus simples que les recettes traditionnelles ! D’ailleurs avec une vingtaine d’autres blogueuses végétales on vous a préparé un éco-défi spécial Bûche de Noël végétale, chaque jour jusqu’à 24 décembre vous pouvez découvrir une nouvelle recette gourmande :)

Et même si les autres ne sont pas convaincus (mais il n’y a pas de raisons), vous aurez contribué à proposer des plats sans cruauté et à éveiller leur curiosité… peut-être même leur conscience. 

Et ça, c’est déjà beaucoup.

Pensez minimaliste

Non, non, non vous n’avez pas besoin de cette énième boule pour le sapin ni de cette nouvelle guirlande électrique. Ressortez vos vieilles boites et remettez au goût du jour vos décorations des années précédentes. Ça va développer votre créativité tout en recyclant des objets, c’est parfait !

Concernant le symbole de Noël : le sapin, oubliez tout de suite le sapin coupé au tronc qui va seulement durer quelques semaines. Optez soit pour un sapin customisé que vous pouvez créer avec vos enfants un samedi pluvieux ou alors pour un sapin avec racines que vous planterez et chouchouterez jusqu’à Noël prochain.

Noël vegan
J’ai acheté ce mini sapin il y a déjà 5 ans et il grandit d’année en année en pot sur ma terrasse. Économique, écologique et gratifiant !

Optez pour des cadeaux de Noël éthiques

Chaque Noël la course folle aux cadeaux est lancée.

Mais comment s’assurer que nous allons offrir quelque chose qui va toucher la personne et surtout qu’elle ne revendra pas le lendemain sur le web ?

Privilégiez les cadeaux à la fois utiles et éthiques. Fuyez les grands magasins le samedi à 14h, vous n’y trouverez que du stress et des cadeaux préfabriqués.

Optez pour les petits artisans de votre ville que vous croiserez au détour d’un marché de Noël, avec une boisson chaude à la main ou en vous promenant dans les petites rues.

Si vous préférez rester au chaud sous votre plaid, faites un tour sur les boutiques éthiques en ligne et trouvez la perle rare.

Noël est l’occasion de faire découvrir à vos proches des produits authentiques, avec une véritable histoire, une idéologie écologique ou caritative.

Un peu plus tôt dans l’année j’ai découvert la marque Fantôme où chaque objet est unique, numéroté et fabriqué à la main à partir de matériaux recyclés. Un cadeau qui sort des sentiers battus !

Pour les adeptes du DIY, pourquoi ne pas fabriquer vous même vos cadeaux ? L’an dernier, plusieurs blogueuses avaient participé à un e-book collectif que vous pouvez télécharger : 24 gourmandises végétales à offrir.

Si vous mettez de la vie dans vos cadeaux, ils prendront beaucoup plus de valeur aux yeux de la personne à qui vous les offrez.

Faites de bonnes actions

Soyons réaliste, vous allez dépenser beaucoup de sous à Noël.

C’est donc le moment de faire un petit geste pour une cause qui vous tient à cœur. Donnez des objets ou de la nourriture à une collecte organisée par votre ville, donnez de votre temps, offrez des cadeaux qui soutiennent un projet, une association, un combat.

 

Par exemple chaque année, j’achète les calendriers L214 pour les offrir à mes proches. Chaque mois une photo d’animal sauvé et une recette vegan simple à réaliser !

Ces bonnes actions seront comme une bouffée d’air frais et vous mettront un peu plus dans l’esprit de Noël !

Et vous, quelles sont vos petites astuces pour préparer les fêtes de Noël de manière zen ?

 

 

 

6 réponses
  1. Audrey - Arpenter le chemin
    Audrey - Arpenter le chemin dit :

    Merci pour ces bons conseils !

    Depuis quelques années, j’ai arrêté la folie des cadeaux de Noël « physiques », ce qui m’évite d’aller courir dans les magasins. Je préfère les cadeaux gourmands et les expériences, que j’achète tranquillement en ligne ou d’un coup de fil.

    Cela fait un moment que je suis végétarienne, mais cette année sera mon premier Noël végétalien. Heureusement, c’est moi qui reçois, je suis aux fourneaux et aux commandes :)

    Répondre
  2. Merline
    Merline dit :

    bonjour à toutes §
    tout d’abord je tiens à vous féliciter et vous remercier pour ces magnifiques recettes qui ont l’air plus délicieuses le unes que les autres !
    pour ma part, cette course aux cadeaux m’est devenue tellement insupportable que pendant 2 années de suite je suis partie dans une capitale étrangère (Londres, Prague) pour y échapper. J’ai pu y entrainer mon fils 2-3 jours à chaque fois avant qu’il ne reparte pour fêter son 2ème Noël avec sa copine et sa famille.
    cette année, j’ai réussi à leur faire comprendre que les jouets et le père Noël c’était pour les petits enfants, pas pour les adultes, ou alors seulement des choses qu’on a fait soi-même. Et tous sont d’accord ! donc je vais préparer des sachets de florentins pour chacun, c’est tellement bon ! végans bien sûr. et j’apporte aussi des sablés de 2 couleurs (arôme citron et chocolat) en forme d’étoiles, sapins, rênes, … je prépare à l’avance en grande quantité (on sera 8) mes plats vegans : le saumon fumé (ou faumon fumé ?) de vegan freestyle en apéro, une recette d’entrée avec du faux gras de Gaia : une tranche de pain de mie toasté coupée avec un emporte-pièce de la taille du faux gras, une tranche de faux gras par dessus d’environ un centimètre d’épaisseur, et des pommes coupées en petits cubes cuites – mais fermes – dans du vita coco avec un peu crème végé et un trait de vinaigre balsamique par dessus, et on sert de suite quand les pommes sont encore chaudes. Je prépare aussi des boulettes de seitan à la noisette, les autres seront au chapon, mais ils y goûteront aussi. J’apporte aussi un assortiment de frawmages, pour les faire découvrir, et une bûche de Noël au pain d’épice, à la banane et au chocolat, il y en a une qui le ressemble d’ailleurs dans votre livre. Voilà ! je pars sereine, j’ai pris 2 de congés juste avant les fêtes pour peaufiner tout ça.

    Répondre
    • Lorelei
      Lorelei dit :

      Wow quel repas ! J’en ai l’eau à la bouche :) Merci pour votre très gentil message. Quelle chance de pouvoir s’échapper quelques jours à l’étranger, changer d’air et de mentalité aussi. Nous vous souhaitons de très belles fêtes et à bientôt !

      Répondre
  3. merline
    merline dit :

    coucou ! 1 an après, rebelote. Mais en mode zen cette fois. Mon Noël 2017 s’est bien passé, tout le monde à goûté et apprécié les saveurs et la légèreté des plats végans. Même Camille (12 ans), épaisse comme une branche de thym, qui n’aime rien, a pris 2 fois de mes entrées au faux gras ! (Sa maman m’a demandé la recette des boulettes de seitan pour sa fille, car elle ne mange pas de viande depuis toute petite. Elle dit qu’elle n’aime pas le goût, mais je la soupçonne d’avoir compris très tôt d’où provenait ce qu’on lui mettait dans l’assiette). d’ailleurs, plus personne n’a voulu entamer le vrai foie gras, plus faim, plus envie… cette année, pas de grand’ messe familiale, un Noël avec quelques jours d’avance à trois, et le 24, seule avec mes chats. Par choix, et parce que je travaille le 26, donc faire 400 km aller et 400 km retour c’est pas top. Pas de déco particulière, rien que mes bougies rouges un peu partout et quelques recettes de ton e-book, je sens que je vais me régaler. Je vais quand même leur faire parvenir quelques douceurs sans cruauté pour leur dire que je pense à eux : pâte de coing maison, avec une petite touche de sucre parfumé à la rose, pour la brioche du matin, un délice ! des rillettes veganes en verrines, pour l’apéro. Et c’est tout. En cette période giletsjaunesque, je préfère allez distribuer du café chaud à tous ceux qui se battent pour un avenir meilleur.
    très bonnes fêtes à tous les VeganFreestyleurs-ses !

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.