Vous retrouverez dans cette section toutes les recettes vegan réalisées avec des fruits et légumes d’automne.

Articles

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

À l’occasion de la journée internationale sans viande, j’avais envie de vous proposer un classique de la cuisine française en version végétalisée : le magret de seitan.

Au départ, je n’avais pas spécialement prévu de faire une recette pour ce 20 mars, mais il faut quand même profiter des quelques journées où l’on a la possibilité de mettre en avant un autre type de cuisine. Et puis cette journée peut être une bonne excuse pour tester des recettes vegan ou proposer à votre famille et vos amis de découvrir de nouvelles saveurs non ?

Il y a quelques mois, j’avais rédigé un article pour aider les gens à arrêter ou diminuer la viande en présentant 15 alternatives vegan aux produits carnés. Mais aujourd’hui je vous propose une recette 100% homemade avec du seitan fumé fait maison, une fondue de pommes et une sauce sucrée salée.

Ça faisait depuis Noël et ma recette de tournedos rossini vegan que je n’avais pas refait de seitan mais ce matin en me levant j’avais une terrible envie de yakitori de seitan. Puis je suis passée devant le panier de fruits et j’ai vu les pommes. Tout d’un coup ça m’a rappelé le magret aux pommes que je faisais. Et là vous vous dites comment une vegan peut penser à ça ??

C’est tout con mais dans un mois c’est l’anniversaire de mon père et le magret, c’est le plat qu’il adorait que je lui fasse avant. Du coup je me suis lancée un défi : faire une version vegan en mode magret de seitan !

Bon bien évidemment et heureusement le seitan n’a pas le goût du canard mais les saveurs y sont.

C’est tout bête et très simple pour végétaliser un plat il suffit très simplement d’y mettre les saveurs qui pourraient nous évoquer ce plat : ici pour moi c’est la pomme cuite, l’oignon caramélisé, le balsamique et le miel que je remplace par du sirop d’agave pour la sauce.

Bon ça fait plus de 2 ans que je n’ai pas mangé ce plat, et je ne me souviens plus trop du goût du canard hormis que c’était très fort et horriblement gras quand j’y repense. Mais en tout cas cette recette m’a bluffée et perturbée en même temps, c’était très bon mais c’était troublant de retrouver des saveurs que j’avais assimilées à la viande !

Comme chaque plat que je végétalise le but n’est pas de reproduire exactement le même goût mais de s’inspirer pour créer un plat vegan tout aussi bon et sans souffrance.

Par contre, comme vous pouvez le voir sur les photos, le problème de ce type de plat c’est la couleur :) On est bien loin de nos belles assiettes colorées habituelles, c’est là qu’on se rend d’autant plus compte que la cuisine vegan est très gai.

Passons à la recette, elle est plutôt simple, il y a juste un peu de préparation :-)

Magret de seitan sauce balsamique et fondue de pommes

Pour 2 à 4 personnes selon l’appétit ;-)

Ingrédients pour le magret de seitan

Pour le bouillon 

  • 2 L d’eau
  • 1 c. à soupe de sauce soja Tamari
  • 1 c. à soupe de thé fumé Lapsang Souchong
  1. Mettre le tout dans une casserole et porter à ébullition
  2. Ensuite éteindre et laisser infuser

magret de seitan

Pour le Seitan

  • 200 g de farine de gluten (seitan), attention ce n’est pas de la farine de blé ;-)
  • 10 cl de sauce soja tamari
  • 10 cl  du bouillon
  • 1 c. à soupe d’oignon en poudre
  • 1 c. à soupe d’ail en poudre
  • 20 g de levure maltée
  • 2 c. à soupe d’huile olive

magret de seitan

  1. Mélanger tous les ingrédients dans un récipient sauf la farine de gluten
  2. Ajouter la farine et mélanger jusqu’à ce que ça forme une pâte uniforme
  3. Lui donner la forme d’un gros boudin un peu comme un magret
  4. Enrouler le seitan dans un linge ou une gaze stérile, ficeler le tout comme un rôti
  5. Ne pas trop serrer car le seitan va gonfler un peu
  6. Cuire le seitan dans le bouillon à feu moyen pendant 30 min, ça doit légèrement bouillonner mais pas trop
  7. Une fois cuit, déficeler le seitan et le couper en tranche
  8. Réserver
  9. Garder éventuellement le bouillon si vous n’utilisez pas tout le seitan, ça vous servira pour le conserver au frigo.

magret de seitan

Ingrédients pour la fondue de pommes

  • 3 pommes granny
  • 1 gros oignon jaune
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. soupe de sauce soja tamari
  • 1 c. soupe de balsamique
  • 2 c. à soupe de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive pour la cuisson

magret de seitan

  1. Émincer l’ail et l’oignon
  2. Faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive
  3. Une fois doré ajouter le reste des ingrédients sauf les pommes
  4. Pendant ce temps couper les pommes en petits dés
  5. Une fois cuit prélever la moitié du mélange ail et oignon et réserver pour plus tard pour le seitan
  6. Ajouter les dès de pommes dans la poêle
  7. Mélanger, laisser mijoter, ajouter un peu d’eau et laisser fondre 1h environ à feu doux.

magret de seitan

Finalisation de la recette et dressage du magret de seitan

  • La moitié du mélange oignon et ail que vous avez réservée
  • 10 cl de vinaigre balsamique
  • 5 cl de sauce soja tamari
  • 3 c. à soupe de sirop d’agave
  • Le seitan en tranches
  • Poivre

magret de seitan

  1. Mixer le mélange oignon-ail, le vinaigre, le tamari et le sirop d’agave
  2. Dans une casserole laisser réduire le mélange mixé sur feu moyen
  3. Remuer avec une spatule et surveiller de temps en temps
  4. Pendant ce temps faire dorer les tranches de seitan dans un peu d’huile à la poêle
  5. Dans une assiette, installer les tranches de seitan, la fondue de pommes et napper le seitan avec la sauce.

Ajouter quelques feuilles de verdures et déguster !

magret de seitan

Et vous, quelle recette aimeriez vous végétaliser ?

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Aujourd’hui sur le blog on vous emmène en Asie avec cette recette de nouilles de riz sautées sans gluten.

Oui vous avez remarqué, on voyage souvent en Asie sur le blog, mais les nouilles sautées c’est typiquement le genre de plat super simple et rapide que je fais très régulièrement.

Devant la demande de plus en plus grande de recettes faciles, je ne pouvais pas passer à côté de celle qui fait partie de mes incontournables. En plus on peut l’adapter selon les saisons et les légumes que l’on a dans son frigo et les épices que l’on veut.

Dans cette recette j’ai choisi d’utiliser des tagliatelles de riz que je trouve en magasin bio (bien sûr vous pouvez utiliser celles qui vous plaisent). Elles existent avec du riz blanc ou du riz rouge, les deux sont délicieuses donc vous pouvez varier les plaisirs. Et le petit plus de ces nouilles c’est qu’elles sont naturellement sans gluten.

J’ai choisi seulement un légume pour cette recette : les carottes, oui rien de compliqué qui n’a pas de carottes dans son frigo :P. Après j’aime bien ajouter dans ce genre de plat, des haricots mungo crus pour leurs bienfaits, mais pas que, car c’est super économique. Je les fais germer moi même c’est tellement simple à faire. Mais après libre à vous d’ajouter d’autres légumes de saison comme les brocolis, le chou kale, le chou chinois…

Et pour accompagner le tout : du tofu ferme snacké simplement. Comme je l’ai déjà dit plusieurs fois si vous suivez le blog régulièrement, c’est vraiment la manière dont je le préfère. Vous pouvez acheter votre tofu tout fait ou alors si vous êtes motivé, vous pouvez le faire vous-même, je vous invite à lire mon article sur comment faire son tofu maison en cliquant ici !

RECETTE DES NOUILLES DE RIZ SAUTÉES AUX CAROTTES ET TOFU

nouilles de riz sautées

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France

Cliquez ici pour accéder à ma recette en intégralité.

Et vous, quels sont vos ingrédients préférés dans vos nouilles sautées ?

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Ces derniers temps, je ne jure que par les fajitas végétales ! Je ne sais pas si c’est à cause du froid mais ce plat si simple à faire, bien chaud, bien épicé accompagne très régulièrement mes repas hivernaux. Alors si vous aussi, vous grelottez le soir sous votre plaid devant votre télé, ces fajitas végétales devraient vous donner un bon coup de caliente :)

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie ! portée par l’association Végétarienne de France

Ça fait un petit moment que je suis de plus en plus attirée par les plats simples et la cuisine mexicaine pleine de saveurs et d’épices correspond bien à cela. Si vous cherchez des idées de recettes mexicaines vegan, n’hésitez pas à faire un tour sur mon Tableau Pinterest.

J’ai testé de nombreuses associations originales pour ces fajitas végétales, même si je garde toujours une base : haricot rouge, riz et tomate. Mais ensuite je laisse libre court à mon imagination.

Soit j’opte pour des fajitas 100% légumes avec des poivrons, du maïs, de la patate douce ou autres légumes selon la saison. Soit je rajoute des similis carnés comme des protéines de soja texturées, des lamelles de seitan ou encore des émincés de lupin comme pour cette recette.

Ok, ok ce n’est pas le simili le plus célèbre, j’avoue même que je ne le connaissais pas avant de rédiger mon article sur les Alternatives à la viande. Mais en voulant tester de nouveaux produits, je suis tombée sur ces émincés dans mon magasin bio. Ils sont de la marque Végétal Gourmand qui propose plusieurs produits à base de lupin : filets, burger, mini saucisses, panés… Pour l’instant je n’ai testé que les émincés et les steaks de lupin et le résultat était assez surprenant, c’est une très bonne alternative végétale. 

Fajitas végétales aux émincés de lupin

fajitas végétales

Cliquez ici pour retrouver ma recette de fajitas végétales sur 1,2,3 Veggie !

Et vous, quel est votre plat mexicain préféré ?

 

 

ebook veganfreestyle

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

L’année dernière à la même période je vous partageais mon envie irrépressible d’œuf cocotte aux épinard en mode vegan. Cette année je réitère l’expérience avec une nouvelle recette et d’autres ingrédients : une cocotte vegan champignons… Encore une autre manière de trouver une alternative aux œufs. Oui j’adore trouver des alternatives vegan aux œufs ;-) Vous n’aviez pas remarqué ? Si vous avez loupé ça, le mois dernier je vous montrais comment faire une omelette vegan !

cocotte vegan champignons

Revenons à nos cocottes !

Cette recette a été créée en soutien à la campagne 1, 2, 3 Veggie portée par l’association Végétarienne de France. C’est notre première participation et nous sommes ravies de commencer cette aventure qui consiste à publier plusieurs fois dans l’année des recettes, astuces ou découvertes de produits vegan. J’ai d’ailleurs également rédigé un article sur un ingrédient un peu magique que j’affectionne particulièrement sur leur site : le sucre de fleur de coco.

cocotte vegan champignons

Cette recette réunit mes 2 ingrédients chouchou, en effet cette fois-ci j’ai décidé de faire un mélange farine de pois chiche avec une crème de noix de cajou maison, ce qui rend cette cocotte encore plus crémeuse et plus gourmande.

cocotte vegan champignons

Ensuite vous pouvez utiliser des légumes de saison, mais ici pour moi ça sera champignons avec plein de persil et un peu d’ail. Parce qu’en plus de la farine de pois chiche et des noix de cajou, les champignons sont une de mes obsessions ! Oui oui ;-) Ici ça sera des champignons de Paris, parce que j’ai envie de dire, y’a pas que les shiitakés dans la vie après tout hein ;-)

Attention alerte aux fans de croquant ! En fin de cuisson, vous pouvez y ajouter du parmesan végétal. C’est la petite touche en plus !

Pour tout connaître en détail c’est par ici ! -> Retrouvez ma cocotte vegan aux champignons sur le site 1,2, 3 Veggie

cocotte vegan champignons

 

 

 

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Tout est possible en cuisine végétale, même de faire une omelette sans œuf ! Si si je vous assure ;-) Et dans cet article, je vais vous expliquer comment réussir votre omelette vegan parfaite, adaptée à vos goûts ! En bonus, en fin d’article ma recette d’omelette automnale.

L’ omelette a été l’un de mes premiers défis quand j’ai décidé de ne plus consommer d’œuf… Étant vraiment accro aux œufs, j’en mangeais pratiquement tous les matins. C’était mon petit-déjeuner préféré : les œufs à la coque avec des mouillettes de pain au beurre (bien évidemment) ! Oui je suis une bouche salée.

J’adorais aussi les œufs sous forme d’omelette ou d’œufs cocotte, c’était le repas express et pas compliqué à faire que j’affectionnais particulièrement. Pour compenser le manque de mes œufs ça n’allait pas être chose facile. Enfin ça c’est ce que je pensais…

Je me suis lancée dans des omelettes vegan en voyant un reportage en Inde où ils faisaient des crêpes à base de farine de pois chiche ! Cela m’a fait beaucoup penser à la célèbre Socca mais sous forme de crêpe garnie. En y ajoutant davantage de liquide, c’est comme cela que j’ai réalisé ma première omelette vegan.

C’était très nourrissant, beaucoup plus qu’une omelette avec des œufs, mais en tout cas ça a bien fait son petit effet. C’est fou comme le fait de changer d’alimentation nous fait découvrir une nouvelle façon de manger. Et ce n’était que le début !

Je me suis dit que la cuisine vegan allait me surprendre et effectivement je n’ai pas été déçue… Tout vegan vous le dira, la cuisine végétale nous ouvre des perspectives culinaires auxquelles on n’aurait jamais pensé ni osé aller. Avant je n’aurais jamais pensé faire ce genre de plat. Je serais vraiment passée à côté de quelque chose…

Comment retrouver la texture de l’œuf ?

Mais pourquoi ces vegan s’obstinent-ils à vouloir retrouver ces aliments qu’ils ne veulent plus consommer ? Je dirais tout simplement que c’est comme ça, c’est culturel, on n’a pas un bouton pour effacer notre mémoire en changeant notre façon de vivre et on a donc parfois envie de créer ce qu’on mangeait avant, en version végétale.

Après ma recette des œufs cocotte l’automne dernier, je m’attaque aujourd’hui à la fameuse omelette !

Pour bluffer au mieux son palais il faut reproduire l’omelette comme vous la mangiez. Moi, j’étais fan des omelettes aux champignons. La première fois que j’en ai fait en mode vegan j’ai eu une explosion de joie en bouche (#foodgasm), moi qui pensais que je ne retrouverai jamais cette texture, j’ai été littéralement bluffée.

Certes, ça n’a pas le goût de l’œuf, faut pas se mentir (même s’il existe une petite astuce dont je vous parle un peu plus loin si on veut retrouver ce goût) mais heureusement j’ai envie de dire parce que désormais ce goût est associé à une souffrance à mes yeux !

En l’assaisonnant comme il faut, le cerveau est bien dérouté, car ce qui fait le goût ce sont les légumes, les épices et l’assaisonnement que vous allez choisir.

Par exemple, si vous aviez l’habitude de manger une omelette aux champignons et au jambon, en mode végétal elle pourrait littéralement vous bluffer si vous réutilisez des saveurs équivalentes comme les champignons que vous aimiez, du jambon végétal ou du tofu fumé, sans oublier les herbes aromatiques comme le persil, de l’ail, et pourquoi pas du fromage végétal ?!

Rien qu’en mettant juste que de l’ail et des herbes aromatiques, ça fait son petit effet. En faisant ma première omelette vegan j’ai compris que ce qui compte c’est l’assaisonnement et non l’ingrédient animal. Comme quand j’ai fait mon premier steak végétal. L’odeur des herbes de Provence enrobait l’atmosphère et me donnait l’impression de cuire un steak normal alors qu’il était aux haricots rouges !

Les omelettes vegans sont devenues mes amies

Si comme moi vous aviez mal au ventre après une bonne omelette bien baveuse, l’omelette vegan va peut-être vous changer la vie …. Les œufs me faisaient constamment des douleurs à l’estomac, surtout quand je les associais avec du fromage râpé, j’adorais ça, mais je souffrais à chaque fois après le repas ! Dorénavant c’est chose finie !

Je me régale d’omelettes végétales que je garnis avec des légumes du moment : poivron, champignon, épinard, ratatouille, blettes, courgette, courge ou tout simplement juste des herbes aromatiques…

Quels sont les ingrédients miracle pour remplacer les œufs ?

  • Les substituts d’œufs

En France, il existe des substituts d’œufs que l’on peut utiliser comme aide culinaire, notamment en pâtisserie (valpiform, Orgran) mais ils ne remplacent pas réellement les œufs, comme pour une omelette (que je sache) contrairement à cette marque aux US : VeganEgg qui a même été jusqu’à reproduire l’emballage !

Les avez-vous déjà testés ? Si oui n’hésitez pas à nous en parler en commentaire, ça nous intéresse d’avoir votre opinion !

  • La farine de pois chiche

Le pois chiche c’est un peu l’ingrédient miracle dans l’alimentation végétale. Il est riche en vitamines et minéraux: du fer, du magnésium, du potassium, des vitamines B, du cuivre, entre autres.

La farine de pois chiche est la farine parfaite au niveau texture et son goût unique est juste trop bon.

  • Le tofu soyeux

Le tofu soyeux vous ne connaissez pas ? C’est comme du tofu mais en beaucoup plus crémeux, un peu comme du fromage blanc. Le tofu est riche en protéines végétales et pauvre en matières grasses, peu calorique, riche en calcium.

Le tofu soyeux lui, va apporter le côté crémeux à l’omelette.

En utilisant de la farine de pois chiche et du tofu soyeux votre omelette vegan sera beaucoup plus consistante qu’avec des œufs mais également beaucoup plus nutritive et ceux sans la moindre trace de cholestérol que contiennent énormément les œufs.

Ici une omelette aux blettes sans tofu

Comment faire une omelette vegan parfaite ?

Pour faire une omelette vegan parfaite il n’y a pas de secret, il faut se lancer et tester selon ses préférences ! C’est comme les omelettes avec des œufs, selon si vous aimez qu’elles soient fermes ou plutôt baveuses (selon vos envies aussi).

La mienne ici est plutôt moelleuse. Je la fais comme je l’aime, mais je ne vous dirai pas qu’elle est parfaite c’est selon les goûts de chacun : omelette baveuse, épaisse, fine, ferme … Bref vous avez compris.

ASTUCE : Il est également possible d’utiliser du sel noir d’Himalaya appelé aussi Kala Namak, c’est un sel particulier qui a le goût et l’odeur de souffre et qui rappelle donc l’œuf. Son odeur unique est très surprenante.

Vous pouvez utiliser du tofu soyeux mais aussi du yaourt ou de la crème végétale en mélangeant des noix de cajou (environ 30 g) avec un peu d’eau pour obtenir une crème bien onctueuse.

Si vous n’avez que de la farine de pois chiche dans votre placard essayez et vous serez déjà bluffé avec seulement cet ingrédient, de l’ail et des herbes aromatiques.

Si vous aimez l’omelette baveuse et bien garnie c’est cette recette qu’il vous faut !

L’omelette est le plat parfait qui s’accommode toute l’année. En ce moment on est en plein automne, j’ai donc utilisé de la courge et les shiitakes pour cette omelette de saison.

À vous d’en mettre ou pas ou d’utiliser un autre légume de saison de votre choix.

Ingrédients pour une omelette vegan pour 2 personnes

omelette vegan

  • 100 g tofu soyeux
  • 50g de farine de pois chiche
  • 10 cl d’eau (ou lait végétal)
  • 50 g de champignons (ici shiitakés)
  • 100 g de chair de courge
  • 1 ail
  • 1 oignon
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre

Préparation de la garniture

omelette vegan

  1. Émincer l’ail et l’oignon.
  2. Les faire revenir dans de l’huile à la poêle.
  3. Couper les légumes en lamelles.
  4. Ajouter le tout à la poêle.
  5. Laisser mijoter quelques minutes.
  6. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre.

Préparation et cuisson de l’omelette vegan

omelette vegan

  1. Dans un récipient, mélanger la farine de pois chiche et le tofu soyeux, ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant.
  2. Ajouter la garniture cuite et bien mélanger.
  3. Huiler une poêle, une fois chaude verser la préparation et bien la répartir dans la poêle de façon homogène.
  4. Laisser cuire sur feu moyen pendant 5-10 minutes jusqu’à ce que l’omelette soit cuite et selon si vous l’aimez plutôt “baveuse” ou plutôt bien cuite.
  5. Faire glisser l’omelette dans une assiette en rabattant la moitié de l’omelette sur l’autre moitié.

omelette vegan

J’espère que cette recette vous plaira. N’hésitez pas à partager votre avis, surtout si vous l’avez testée :-)

Bienvenue sur Vegan freestyle ! Si tu viens de découvrir le blog, tu recherches sûrement de l'inspiration pour tes repas au quotidien. Je te propose de recevoir 2 Ebooks offert "1 semaine de Meal Plan" + "Comment faire un sandwich vegan" : clique ici pour les recevoir !

Inspirée du bouillon ayurvédique, cette soupe pleine d’énergie est riche en anti-oxydants et en anti-inflamatoires. La soupe ayurvédique serait même antibactérienne et boosterait votre système immunitaire.

En effet, l’inflammation serait la principale cause des problèmes dûs aux maladies et au vieillissement des cellules. Rien de mieux qu’un petit cocktail ayurvédique pour donner un coup de fouet à ses cellules. L’idéal serait de consommer quotidiennement ce bouillon composé d’épices bien spécifiques, d’ail, de citron et l’huile d’olive.

Ici j’en ai repris les principes : curcuma, gingembre, citron (qui sont en passant la base de mes jus quotidiens), mais aussi de l’ail qui est la panacée en Inde, riche d’une multitude d’éléments. Sans oublier le cumin et l’huile d’olive… Tous ces ingrédients sont fortement recommandés en médecine ayuvédique et ont des vertues fortement anti-inflammatoires.

Les épices ne sont pas nos ennemies

Les épices sont très importantes en médecine ayurvédique. Elles apaisent les troubles digestifs qui peuvent être plus ou moins graves et qui peuvent aller de la simple digestion, aux problèmes de ballonnements, jusqu’au syndrome de l’intestin irritable, voire de l’ulcère dans le pire des cas. En Inde, il est d’ailleurs courant de grignoter des épices digestives à la fin de chaque repas.

Avec toutes ces saveurs, j’y ai ajouté de la crème de coco qui est riche en fer, potassium, phosphore mais également source de manganèse, de cuivre, de sélénium et de zinc. La crème de coco ici va donner de l‘onctuosité à cette soupe mais aussi l’adoucir, ce qui n’est pas à négliger vu la puissance du curcuma et du gingembre frais si vous n’avez pas l’habitude d’en consommer.

Germer les graines permet d’économiser son énergie digestive

J’y ai ajouté des graines germées d’haricot mungo : peu caloriques, riches en fibre et en antioxydant, elles sont très digestes et nutritives. Elles sont une grande source de minéraux, riches en vitamines, oligo-éléments, acides aminés, enzymes, acides gras et protéines sous forme plus assimilable.

Avec tout ça on est prêt pour une soupe ayurvédique réconfortante et pleine d’énergie, non ? De plus cette soupe se prépare très rapidement !

ingrédients soupe ayurvédique

Ingrédients pour 2 soupes ayurvédiques

  • 400 g de courge
  • 200 g d’haricots mungo germés
  • 25 g de curcuma frais
  • 25 g de gingembre frais
  • 1 cuillère à café de cumin en poudre
  • 10 g d’ail
  •  2 cuillères à soupe de tamari
  • 1 citron
  • 2 cuillères à soupe de crème de coco
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Feuilles de coriandre fraîches

Tous ces ingrédients se trouvent facilement en magasin bio

  1. Couper en morceaux la courge.
  2. Émincer : ail, gingembre frais, curcuma frais.
  3. Faire revenir le tout rapidement dans une casserole avec l’huile d’olive.
  4. Une fois doré légérement, ajouter de l’eau à hauteur des ingrédients.
  5. Laisser cuire une dizaine de minutes.
  6. Ajouter le tamari, le cumin la crème de coco et mixer le tout.
  7. Servir dans un bol ou assiette à soupe.
  8. Ajouter 1 bonne poignée d’haricots mungo germés, un peu de jus de citron et quelques feuilles de coriandre.

soupe ayurvédique