Défi 7 jours méditation

Défi 7 jours méditation

Avez-vous déjà été tenté par la méditation ou peut-être la pratiquez-vous au quotidien ? Au départ ce n’était pas quelque chose qui m’attirait, je n’en ressentais pas le besoin et pensais que c’était destiné à des gens vraiment spirituels dont je ne faisais pas partie. Mais pourtant, j’ai eu envie de relever ce défi 7 jours méditation pour me faire ma propre idée et expérience.

On aime bien les défis, c’est un bon moyen de sortir de sa zone de confort, de découvrir de nouvelles pratiques et peut-être de changer sa vie, comme lors de notre défi « 21 jours vegan ». Alors c’est parti !

Qu’est-ce que la méditation ?

Est-ce une pratique liée à la religion ? Est-ce qu’il y a un côté ésotérique voire paranormal ? Est-ce que ça peut être utilisé par certains mouvements pour promouvoir leurs idées ? Est-ce que c’est ennuyeux ? Est-ce qu’il faut forcément rejoindre un groupe ? Est-ce qu’on peut le faire n’importe où et n’importe quand ?

Bref, beaucoup de questions pour débuter ce défi. J’ai donc fait plusieurs recherches sur le sujet car j’avoue que c’était assez flou pour moi. On a tous des questions ou des a priori sur la méditation.

Pour moi c’était une pratique qui était très développée en Asie et qui permettait de transcender ses propres pensées et angoisses pour atteindre un état de zénitude.
Je pensais aussi que c’était un peu ennuyeux, qu’il fallait rester en position du lotus pendant un bon moment sans rien faire.
Et pour finir, j’étais un peu méfiante et j’avais peur que la méditation soit aussi un moyen de faire passer des idées spécifiques ou des religions.

Mais en réalité il existe plein de formes de méditation et je pense que chaque culture la définira et la pratiquera de manière différente. C’est vrai qu’au départ la méditation n’est pas vraiment dans notre culture populaire occidentale, et si elle se démocratise de plus en plus, ça ne sera pas la même au Japon, aux Etats-Unis ou en Europe.

Pour débuter il n’est pas utile de se perdre entre plein de méditations différentes, on peut faire notre choix entre les 4 principales :

  • la méditation Vipassana qui est la base de toutes les autres car c’est celle qui nous apprend à respirer.
  • la méditation Transcendantale qui est une technique de relaxation basée sur l’utilisation de mantras.
  • la méditation Zen est celle des moines bouddhistes, celle qu’on imagine avec les jambes croisées en lotus.
  • la méditation Pleine conscience ou Mindfulness est je pense la plus répandue aux Etats-Unis, et consiste à vider son esprit des choses négatives en essayant de prendre pleinement conscience de ce qui nous entoure, notre corps, la nature, les autres.

Alors comment savoir laquelle choisir ? Je pense qu’il faut en tester des différentes et voir celle dans laquelle on se sent le plus à l’aise.

Y a-t-il un lien entre véganisme et méditation ?

En devenant vegan, je ne pensais pas trouver un lien avec la méditation. Mais en lisant et en écoutant de nombreux blogueurs vegan, je me suis rendue compte que bon nombre d’entre eux faisaient de la méditation et en retiraient un bénéfice certain.

En y réfléchissant, j’ai décidé d’être vegan pour les animaux en premier lieu, puis se poser des questions par rapport à la nature, à l’environnement dans lequel nous vivons, apprendre à se sentir en adéquation avec son corps et son esprit, ça fait partie des effets secondaires du véganisme.

Si avant quand j’étais stressée après une journée pourrie, je pouvais avoir envie de me jeter sur un verre de vin et fumer une clope, maintenant, je sais qu’il existe d’autres options, un peu moins fun au premier abord mais un peu plus saines comme le yoga ou la méditation. Des options auxquelles je n’aurais jamais pensé avant d’être vegan.

J’avais déjà testé la méditation après mes (trop rares) séances de yoga, mais seulement quelques fois et pas vraiment assidument. Il y a 2 ans on avait téléchargé une application « Yoga.com Studio » avec des programmes de yoga pour tous les niveaux en français et des séances de méditation (non traduites donc en anglais).

Mais ces derniers temps, j’ai eu vraiment l’envie de m’y mettre sérieusement pour plusieurs raisons :

Alors je me lance et je vais partager avec vous mon évolution du Jour 1 au Jour 7 et mes impressions après ce défi.

MON DÉFI 7 JOURS MÉDITATION

Suite aux évènements qui ont touché Nice cet été, retourner là-bas chaque jour, passer tous les matins à l’endroit où 86 personnes ont perdu la vie et faire comme si la vie était revenue à la normale n’est pas si facile. Une fois la période de choc passée, j’ai voulu réussir à gérer mon anxiété quotidienne de manière positive et naturelle.

En plus, mon travail étant lié au tourisme, le contrecoup a été rude, l’avenir est incertain et j’espère trouver aussi des réponses à mes questions quant à mes envies, mes projets et mon futur ici ou ailleurs …

Jour 1 : Connecter avec son moi supérieur

Défi 7 jours méditation

Sur mon trajet aller et retour du travail, j’ai écouté plusieurs vidéos de Lauren Toyota sur la méditation. Elle explique comment elle s’y est mise, son défi de 21 jours et sa routine.

De retour chez moi, après un incident au travail qui m’avait assez perturbée et énervée, je me suis dit : « allez, c’est le bon moment, je me fais couler un bain et j’écoute une vidéo de méditation. »
Je lance une recherche sur Youtube sachant que j’ai une idée bien arrêtée de ce que je veux :

  • une méditation guidée, j’ai besoin que quelqu’un me parle, je ne me sens pas encore d’attaque pour écouter le bruit des vagues ou des petits oiseaux pendant 30 minutes.
  • une voix grave
  • et en langue anglaise, car pareil, je ne me sens pas non plus de faire une méditation en français. Même si l’anglais n’est pas ma langue maternelle, je le parle quotidiennement dans mon travail et je regarde tout en VO, c’est une langue qui me détend et qui me sécurise.

Je tombe donc sur la vidéo de Jason Marianoff : Receive answers from your higher self. Peut-être un peu ambitieux pour une première, mais ça m’a relativement détendue même si j’avais constamment des idées en tête. Je ressassais un peu ma journée et j’ai eu du mal à vraiment connecter avec mon moi supérieur. Mais j’imagine bien que l’état méditatif n’arrive pas dès la première tentative en 20 minutes chrono. Ne nous décourageons pas.

Jour 2 : La découverte des binaural beats

Défi 7 jours méditation

Au réveil ce matin, j’avais un peu de temps. J’ai donc opté pour une méditation matinale de 6 minutes, encore au lit, avant d’avoir vérifié tous mes réseaux sociaux et mes mails, histoire de commencer la journée de manière positive.

Au retour du travail le soir, j’avais une douleur à l’estomac et une douleur dans le bas du dos que je traine depuis plusieurs jours. J’ai donc cherché des programmes pour les douleurs. J’ai commencé par une méditation d’Abraham Hicks conseillée par Lauren Toyota mais je n’ai vraiment pas accroché.

J’ai donc changé pour des « Binaural beats » . Je ne sais pas si vous connaissez cette forme de méditation, c’est seulement des battements, assez suraigus, censés guérir les douleurs. J’ai tenu 6 minutes sur les 14 de la vidéo. Mais ça m’a peut-être fait du bien, j’avais moins mal après ça.

Et pour finir parce que j’étais un peu frustrée quand même j’ai fait une nouvelle méditation guidée en anglais que j’ai bien aimée, même si encore une fois je pensais à 1 million de choses différentes dans ma tête et que je n’ai pas encore réussi à me détendre complétement.

Mais suite à cette 2ème journée j’ai pris une nouvelle décision :

  • Je vais tester la méditation en français quand même parce que bien que je comprenne toutes les vidéos, peut-être que mon cerveau doit quand même plus se concentrer en anglais que si c’était en français, et du coup j’ai un peu plus de mal à me détendre.

Et une question :

  • Est-ce que je dois essayer de trouver une sorte de programme pour ces 7 jours ou est-ce que j’explore seule avec ce qui me semble intéressant le jour J ?

Jour 3 : Lutter contre les allergies

C’est samedi donc j’ai un peu plus de temps au réveil que d’habitude et en plus je me suis réveillée à l’aube. Comme prévu j’ai opté pour une méditation matinale en français. J’ai dû tester 4 vidéos avant de trouver une voix qui me convienne.

J’ai l’impression d’être un peu obsédée par la voix mais en même temps comment se relaxer si on est stressé par la voix. J’ai donc fait une première session de 7 minutes en français mais pas vraiment en mode zen. Mon abus de gluten se fait sentir et mes allergies reviennent fortement, éternuements à répétition, nez qui coule, yeux qui grattent, bref pas la meilleure disposition pour inspirer et expirer.

Je décide donc de retenter mes « binaural beats » version allergie nez et yeux. Cette fois ci j’ai écouté toute la session. Et pour le coup, mes yeux ont arrêté de me gratter et j’ai arrêté d’éternuer et surtout ça m’a tellement détendue que je me suis rendormie jusqu’à 11h…

Finalement, je n’ai pas envie de suivre un programme, donc je vais continuer à le faire en mode freestyle :)

Jour 4 : Une journée méditative

Défi 7 jours méditation

Dimanche j’ai opté pour une journée méditative. J’ai écouté une méditation le matin, une dans la journée et une le soir pour m’endormir.

J’ai également découvert que faire de la méditation avec 5 chats dans l’appartement ce n’est vraiment pas évident … Ils viennent chacun leur tour pour voir pourquoi je suis allongée au milieu de la journée sur le lit. Puis il y a le câlin du matin … et celui du soir aussi  ;-) Un peu comme avec le yoga, toujours un petit curieux pour venir voir ce qu’il se passe.

Mais la bonne nouvelle c’est que je pense avoir trouvé la chaîne qui me plaît : The honest guy. J’ai beaucoup aimé la vidéo Pain, relief and healing qui est une méditation de guérison et de visualisation.

C’est une chaine américaine avec vraiment beaucoup de choix de vidéos : méditation guidée, méditation pour s’endormir, pour les douleurs, pour l’estime de soi etc … Je pense que je vais y trouver mon bonheur.

Jour 5 : La relaxation musculaire

Défi 7 jours méditation

Aujourd’hui je teste un nouveau type de méditation : le relaxation musculaire. La veille j’avais fait un peu de vélo et de yoga, du coup mes muscles étaient endoloris. Et ça j’aime vraiment bien ! Ça permet de détendre bien tout le corps, de relâcher les tensions dans les jambes, le ventre, le cou, le visage.

Après plusieurs tentatives, j’ai trouvé mon bonheur avec la vidéo : Progressive muscle relaxation – HeadStart Sports. C’est une vidéo assez récente mais je la trouve très efficace.

J’ai aussi essayé celle de The Honest Guy mais je la trouve moins complète.

Je couple cette séance de relaxation musculaire avec une méditation guidée pour trouver le sommeil. Ça fonctionne vraiment bien, même si je suis encore stressée de la journée et que j’ai l’impression que je ne vais pas pouvoir m’endormir.

Je n’ai pas renouvelé l’expérience de méditation guidée en français, je crois que ce n’est vraiment pas pour moi, ça ne me détend pas du tout.

Après ces 5 jours, j’ai déjà l’impression de me concentrer plus facilement et d’arriver à vider un peu mon esprit des choses négatives. Après comme ils le disent dans les vidéos, c’est seulement avec de la pratique que l’on peut vraiment bien réussir ses méditations et je pense même qu’après un certain temps on n’a plus besoin des méditations guidées.

Jour 6 : Les flops du jour

Défi 7 jours méditation

Le matin au réveil je tente ce truc un peu américain « self empowering », une vidéo qui vous dit que vous êtes fabuleux, que vous pouvez tout faire, que vous réussirez votre journée, qu’il faut sourire à la vie etc … Bref un peu les trucs qu’on voit dans les films américains et qu’ils écoutent dans leur voiture en allant au boulot pour se donner du courage pour la journée.

Je crois que ce n’est vraiment pas ma culture et ça ne me convainc pas du tout. Je ne sais pas si j’arriverai à changer d’avis sur ça. Comme je l’ai dit au début, chaque culture doit avoir son type de méditation et en France, ce n’est pas vraiment dans la mentalité de s’auto-congratuler. Et même après avoir vécu 1 an aux Etats-Unis, je n’ai pas pris cette partie de leur mentalité :)

Le soir, j’ai essayé un nouveau type de vidéo : rencontrer son guide spirituel. Alors ça définitivement ce n’est pas pour moi non plus. Je n’aime vraiment pas cette idée qu’on a un espèce de guide spirituel supérieur qui doit nous amener vers la lumière, c’est vraiment trop ésotérique pour moi.

Bref aujourd’hui, c’était plutôt une journée sans … Plus qu’un jour pour tester d’autres méthodes.

Jour 7 : La méditation par la respiration

Défi 7 jours méditation

Bon allez, pour ce dernier jour, je dois essayer une méditation non guidée et tenter de me relaxer via ma respiration et la musique.

Mais avant ça, je sais que je dois améliorer ma respiration, je sens que j’ai vraiment du mal avec cette partie, tout comme au yoga d’ailleurs. Il faut se rendre à l’évidence : je ne sais pas respirer ! Alors je dois tester une vidéo spécialement dédiée à la respiration car dès qu’il faut faire autre chose, j’oublie de respirer correctement… Je ne sais pas si d’autres ont le même problème que moi ou si je suis un cas unique haha.
J’ai opté pour cet exercice : Simple breathing exercice.

C’est un bon exercice à faire avant de démarrer une méditation, ça dure seulement quelques minutes et pour le coup, c’est vraiment simple, même moi j’ai réussi !

Et pour ma dernière méditation le soir avant de dormir, j’essaie donc la musique ambiante relaxante : 1 heure de pluie et d’orage. Bon… et bien, la pluie et l’orage, ça ne me relaxe pas ! Je n’arrive pas vraiment à vider mon esprit ni à m’endormir, et ça me stresse plus qu’autre chose.

Pourtant j’adore le bruit de la pluie et l’orage dans la « vraie vie » mais la version MP3 bof bof. C’est peut-être ça le problème …

Bilan de mon défi 7 jours méditation

Défi 7 jours méditation

Après ces 7 jours, je suis assez convaincue par certains aspects de la méditation mais je sais que tout n’est pas pour moi.

Je pense avoir assez rapidement ciblé ce qui me correspondait et ce que je n’aimais pas, mais en faisant cela je suis peut-être passée à côté de certains aspects de la méditation qui m’auraient peut-être plu.

Il y a un autre truc que j’ai appris pendant ces 7 jours, c’est que la méditation c’est un peu comme le sport, on ne devient pas Usain Bolt du jour au lendemain comme on ne devient pas maître zen du jour au lendemain :)

La pensée c’est un peu comme un muscle, il faut s’entrainer, s’entrainer et s’entrainer pour réussir à se déconnecter de soi-même, de son quotidien, de ses tracas. La méditation c’est bien plus que s’asseoir en lotus en écoutant une petite musique zen. C’est tout un art de vivre.

7 jours c’était peut-être un peu court pour voir de vrais changements. Comme le défi vegan, je pense que 21 jours auraient eu plus d’impact.

Puis, j’ai bien conscience que je me suis un peu mise en mode méditation geek :-). Je me suis uniquement basée sur des vidéos Youtube et je n’ai pas du tout pratiqué la méditation « dans la vraie vie » avec un groupe de méditation par exemple. Mais en même temps, je ne sais pas si ça me plairait, j’ai quand même le sentiment que c’est un exercice personnel (tout comme le yoga) et je pense que j’aurai du mal à me concentrer avec des gens autour.

Faire un défi méditation dans un environnement zen, comme dans ma maison de campagne, coupée du monde sans wifi ni télé avec juste le feu de cheminée et le jardin aurait eu un impact très différent. Comme pour le jeûne par exemple, c’est plus facile de se déconnecter et de se recentrer sur soi quand on n’est pas dans son train-train quotidien. Bon pour le coup, il faudrait que je trouve autre chose que les vidéos Youtube pour méditer, un bon moyen d’explorer d’autres pistes comme la lecture, le silence, les mantras, les « vrais » bruits de la nature etc … que j’ai négligé dans ce défi.
Mais au quotidien, dans notre vie de citadin, malheureusement ça me semble difficile.

Dans le futur je pense continuer à faire de la méditation, peut-être pas chaque jour mais en tout cas, en période de stress, de douleurs je me tournerai vers cela en premier. Une petite méditation avant de s’endormir ça prend quelques minutes et ça peut vraiment aider à trouver le sommeil ou à s’endormir apaisé.

Je sais qu’il existe aussi des stages, qui doivent être très intéressants, notamment à l’étranger. J’avais adoré suivre les aventures de Morgane lors de son séjour yoga méditation en Inde ! Ça doit être une super expérience.

C’est d’ailleurs ce type de méditation qui plairait plus à Edelweiss, qui n’a pas voulu faire ce défi avec moi. Ayant étudié le japonais, la langue, la culture et l’histoire, elle a vraiment du mal à intégrer le concept de méditation en Occident, et elle aimerait plus faire une retraite ayurvédique en Inde ou des retraites zen au Japon. Après ce défi, je comprends aussi son point de vue, la méditation au départ c’était vraiment connecter avec la nature, de manière simple et naturelle et c’est vrai qu’aujourd’hui, se dire qu’on se met dans son lit avec ses écouteurs et son iPhone, on perd un peu l’essence même du concept.

Et vous, quelles sont vos expériences avec la méditation ? Avez-vous des conseils à me donner pour bien la pratiquer ? Des liens de méditation en français ou des lectures à partager ? N’hésitez pas à les laisser en commentaire, je serai ravie de lire vos conseils.

 

ebook veganfreestyle

9 réponses
  1. morgane
    morgane dit :

    Hey there, article très intéressant à lire que j’ai suivi avec attention :) Merci pour tes gentils mots à propos de mon stage. Continue à répandre toutes ces bonnes vibrations ?

    Répondre
    • Lorelei
      Lorelei dit :

      Hello Morgane, merci beaucoup d’être passée sur le blog et d’avoir laissé un petit message, ça me fait très plaisir :) J’espère un jour pouvoir partir en Inde dans le même type de stage, quel rêve !

      Répondre
  2. Gwen
    Gwen dit :

    Merci pour ce partage. J’essaie de me mettre à la méditation pleine conscience, mais je ne prends pas le temps de le faire régulièrement. Certains exercices ont été bénéfiques en période de « crise ». Je la fait toujours guidée, soi avec l’application Petit bambou, soit avec des cd que l’on m’a prêté (et je préfère la voix sur ceux-ci). J’ai bien aimé faire la méditation marchée, dans l’herbe, pieds nus. Mais je ne peux pas la faire tout le temps, habitant en ville. Tu m’as donné envie de m’y mettre plus régulièrement. Je vais me lancer un petit défi aussi ;)
    A bientôt !

    Répondre
  3. coeur de louve
    coeur de louve dit :

    JE NE SAIS PAS RESPIRER AUSSI ! je m’en suis rendue compte à la natation au collège…bon du coup je suis super forte en apnée! lol

    Merci pour cet article, je suis aussi dans la démarche où je cherche comment méditer et me concentrer et renouer avec certaines choses….enfin je vais voir les vidéos que vous conseillez ;)

    Répondre
  4. zen09
    zen09 dit :

    Bonjour !
    Merci pour ce partage concernant la méditation..Il me semble qu’il vaut mieux commencer doucement, avec de petits temps de méditation sans pression, sans rechercher de résultats : 10 mn (ou moins) chaque jour dans le silence plutôt que d’en faire beaucoup ! Je pense aussi qu’après avoir expérimenté diverses formes de méditation, il faut s’en tenir à celle qui nous convient le mieux en l’approfondissant plutôt que de papillonner. Oups, je pars pour une semaine de stage dans un institut bouddhiste tibétain après m’être formée un peu à cette philosophie-religion et j’espère y passer de bons moments en plus de rencontres très chaleureuses !! A bientôt !

    Répondre
    • Lorelei
      Lorelei dit :

      Bonjour et merci pour ton témoignage ! Oui tu as bien raison, ça fait maintenant plus d’un an que j’ai écrit cet article et je pratique toujours (plus ou moins régulièrement) la méditation et je me suis limitée à 10 à 30 minutes chaque soir avant de m’endormir toujours avec le même type d’audio.

      Tu as de la chance, ça doit vraiment être une super expérience de faire un stage de méditation dans un cadre comme celui là, n’hésite pas à revenir me dire comment ça s’est passé et profite bien :)

      A bientôt

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *