arreter la viande

Depuis tout petit on vous dit de ne pas prendre de longues douches, de ne pas laisser couler l’eau quand vous vous lavez les dents, de circuler à vélo plutôt qu’en voiture, de trier vos ordures, d’éteindre la lumière quand vous quittez une pièce.

Tous ces petits gestes du quotidien qui vous donnent bonne conscience et vous permettent de vous la jouer écolo devant vos potes.

Bah quoi, oui vous aussi vous avez envie de sauver la planète non ?

J’ai une triste nouvelle pour vous.

Ça ne sert STRICTEMENT à rien.

C’est comme écoper le Titanic à la petite cuillère.

Mais la bonne nouvelle c’est qu’il existe un truc qui va rattraper toutes ces années perdues.

Un truc tellement simple, qui ne demande presque aucun effort.

Un truc encore plus facile que de couper sa douche au bout de 5 minutes alors qu’on a envie d’y rester encore 10.

Un truc encore plus facile que de vous relevez de votre canapé car vous avez oublié d’éteindre la lumière de la salle de bain.

Un truc encore plus facile que de prendre son vélo sous 40°C alors que vous tueriez pour être dans votre voiture climatisée…

ARRÊTER LA VIANDE

Non ce n’est pas un choix extrême.

Non vous n’allez pas vous couper un membre, renoncer à tout votre héritage ou vous baignez au milieu des requins.

Il vous suffira juste d’aller dans le rayon d’à côté au supermarché.

C’est à la portée d’absolument tout le monde.

Alors pourquoi seulement un pourcentage minime de la population est prêt à prendre cette décision ?

Parce que personne ne donne les bonnes raisons ni pour le devenir ni pour arrêter de consommer des animaux.

Parce que vous ne verrez pas tout cela dans les médias mainstream, gouverné par la finance et les grands groupes industriels.

Parce que ça demande de la recherche et de la volonté de changer son mode de vie, son mode de pensée, son mode de consommation.

Mais vous pouvez le faire. Tout le monde peut le faire.

Pas de recettes magiques.

Juste le désir de faire un peu mieux, chaque jour.

Un peu mieux pour vous, pour votre santé, pour les animaux, pour l’environnement.

pourquoi arrêter la viande

Cet article va être divisé en plusieurs parties et chaque semaine, le dimanche, je posterai un nouvel article sur ce sujet.

Les thèmes suivants vont être abordé :

  1. Tour d’horizon de la société de consommation actuelle
  2. Est-il bon pour la santé de manger des produits animaux ?
  3. Les carences
  4. L’exploitation animale et l’impact écologique
  5. Les changements positifs de l’arrêt des produits animaux

Commençons aujourd’hui par le premier thème qui nous aide à comprendre comment fonctionne notre société de consommation actuelle.

Pourquoi mange t-on de la viande ?

Avouez-le, vous ne savez pas vraiment pourquoi vous mangez de la viande.

Rassurez-vous, pendant longtemps je ne l’ai pas su non plus.

Pourquoi avons-nous tous (ou presque) mangé de la viande dans notre vie ?

Parce qu’on nous l’a appris ? Parce que c’est comme ça ?

On peut dire clairement que c’est devenu une habitude.

Vous ne vous êtes jamais posé la question … sûrement.

Vous vous dites peut-être que vous mangez de la viande parce que c’est bon ?

Parce que c’est riche en fer ?

Parce que c’est plein de protéines pour avoir de beaux muscles ?

Ou tout simplement pour vivre… ?

L’homme aime parfois se comparer à l’homme préhistorique ou au lion chassant sa proie pour se justifier.

Certains évoquent même la chaîne alimentaire.

La totale.

 

Mais d’où vient la viande ?

Vous allez vous dire que cette question peut sembler stupide.

Mais pourtant.

Savez-vous que 30% des enfants n’ont aucune idée de ce qu’est le jambon ?

Étonnant ?

Pas vraiment.

Tout est fait pour qu’ils n’y pensent pas, car clairement, quel enfant a envie de manger Babe ?

La réponse est simple : aucun.

Essayez pour voir. Proposez à votre enfant une petite tranche de Babe, de Bambi ou de Pan-pan pour le dîner, vous verrez sa réponse.

Aujourd’hui tout est fait pour déshumaniser l’animal.

Hop un passage au supermarché et on a les tranches parfaites, sous vide, bien coupées, avec un petit coup de colorant rose pour éviter la couleur grisâtre qui donne pas envie.

Bienvenue dans le mode « prédateur 2.0 ».

 

Appelons un chat un chat

Pour continuer dans la « déshumanisation » le nom de l’animal a été changé.

Pourquoi à votre avis ?

La réponse est claire : pour qu’on oublie ce que c’est.

pourquoi arrêter la viande

Revenons à notre petit Babe. En général, à part pour les oreilles et les pieds de cochon qui ont le mérite d’être vraiment clair, le jambon, la saucisse, le saucisson, l’andouillette, le boudin sont relativement peu identifiables.

Mais si vous faites une recherche pour savoir ce que c’est vraiment, c’est franchement moins glamour …

Allez, on essaie ? Tapez « boudin noir » dans votre moteur de recherche.

Qu’est-ce qu’on lit ?

Ingrédients de base du boudin noir : 1. Sang de porc 2. Graisse de porc 3. Viande de porc 4. Intestin de porc.

Est-ce que sérieusement quelqu’un qui lit ça sur une petite pancarte au supermarché va l’acheter en se disant « Wow ça a l’air vraiment super bon ! » ?

J’en doute sérieusement, pas vous ?

Je ne jette la pierre à personne. On m’a nourri de boudin noir toute mon enfance, et sincèrement je n’avais absolument aucune idée de ce que ça pouvait contenir. Je trouvais même ça mignon comme petit nom … boudin noir …

Puis un jour j’ai su.

Et tout à coup, c’était vachement moins mignon.

Tellement moins que je n’ai plus jamais voulu en manger.

C’est pourquoi ….

Le marketing est là pour nous aliéner

Encore une petite expérience pour vous.

Le soir, quand vous êtes affalé sur votre canapé après une longue journée et que les chaînes de télé ont vendu très cher « votre temps de cerveau disponible » comme disait le PDG d’une grande chaîne, essayez de regarder la pub d’un autre œil.

Une fois qu’on a accepté le postulat qu’on a été manipulé par les pubs pendant des années, ça devient assez marrant de s’amuser à les décrypter à notre tour.

En quelques secondes, vous verrez à quel point les publicités reflètent les angoisses du moment de l’industriel qui tente de rassurer le consommateur.

Des exemples ?

Il y a quelques années, nous avons eu tous les scandales sanitaires avec la vache folle ou la grippe aviaire. Toutes les pubs étaient tournées pour nous garantir l’origine France et le contrôle de la viande, les labels rouges pour la qualité. Comme si les maladies s’arrêtaient à la frontière.

Ces dernières années, on a eu la folie du Made in France. Donc toutes les marques nous dégainaient le petit logo ou la petite phrase pour nous garantir que leur produit avait quelque chose de près ou de loin à voir avec la France.

Puis les vidéos sur les souffrances animales ont fait leur arrivée. Alors il y a eu la pub qui nous montre l’éleveur qui s’occupe de ses animaux comme de la prunelle de ses yeux. On nous invite même à aller visiter les élevages pour voir comme c’est fabuleux. Dommage, on n’a pas encore l’option « visite de l’abattoir ». Je ne comprends vraiment pas pourquoi …

En ce moment, les gens commencent à se rendre compte qu’on les a un peu pris pour des jambons ces dernières décennies et que peut-être que ce qui se trouvait dans leur assiette était quelque peu bourré d’antibiotiques, d’OGM, de pesticides, de conservateurs plus que louches … Alors que se passe-t’il ?

Et bien on a droit à tout l’attirail : « élevé en pleine air, sans OGM, sans antibiotique, sans pesticide, sans conservateur». On n’a jamais eu de la viande si clean ! Mais bon sérieusement vous y croyez vous ?

pourquoi arrêter la viande

Bref je m’arrête là, je pense que vous avez compris le tableau.

Merci d’ailleurs aux lanceurs d’alerte en tout genre, aux films et reportages engagés qui nous permettent de plus en plus d’ouvrir les yeux sur toutes ces pratiques.

 

On n’est pas des carnivores

Désolée de briser vos rêves de grand fauve qui bondit sur son steak au rayon boucherie mais non nous ne sommes pas fait comme un lion (ou comme un chat si vous préférez).

C’est physiologique.

Contrairement à nos amis à 4 pattes, notre intestin est super long. Mais vraiment long !

Genre la surface d’un court de tennis !

Et oui tout ça rentre dans notre corps, ça fait peur, non ?

Oui dorénavant vous ne verrez plus les matchs à Roland Garros de la même façon.

Mais voilà pourquoi notre système digestif est très content quand on se nourrit de végétaux et de céréales.

 

On est des omnivores !

Depuis toujours vous pensez que pour être en bonne santé il faudrait manger de tout ?

En fait pas vraiment.

Mais alors pourquoi tout le monde nous rabâche cette phrase « Il faut manger de tout mais en petite quantité ».

Et bien la réponse est simple : c’est la formule magique pour faire plaisir à toutes industries agro-alimentaire, ne froisser aucun lobby mais également pour rassurer le consommateur.

Alors oui on est capable de manger de tout.

Mais ça ne veut pas dire que l’on doit manger de tout, tout le temps !

Un peu de viande, un peu de beurre, un peu d’œuf, un peu de légumes, un petit fruit, un peu d’huile d’olive, un peu de lait, un petit verre de vin avec un petit bout de fromage, un peu de chocolat, un peu de sucre, un peu de…

Ça commence à faire sérieusement BEAUCOUP d’un peu !

Et l’être humain a toujours du mal à être raisonnable.

« Je vais boire un peu de vin ce soir … Oups j’ai fini la bouteille »

« Je vais manger un carré de chocolat après le repas… Oups j’ai mangé la plaquette »

Bref on est tous pareil.

Et au final c’est notre corps qui en pâtit et qui se retrouve comme une décharge incapable de tout trier.

Notre système digestif est fait pour manger des aliments facilement assimilables et surtout rapidement, comme les végétaux, les céréales, les légumineuses (en petite quantité).

Des civilisations entières ont survécu sur la base des féculents et non de la viande (le riz en Asie, les pommes de terre en Amérique Latine, le blé au Moyen-Orient, etc…). La viande a toujours été une très petite part de l’alimentation.

Maintenant que nous avons fait le tour de toutes les croyances erronées que l’on nous inculque, attaquons-nous au cœur du problème : est-ce que au moins toutes ces choses qu’on nous vend sont bonnes pour nous et pour notre corps ?

Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine pour la deuxième partie de cet article fleuve !

 

Pour aller plus loin :

Cowspiracy

L’adieu au steak

Le discours de votre vie de Gary Yourowsky

L214 Ethique et Animaux

No Steak – Aymeric Caron (livre)

(si ces liens ne marchent plus, faites la rechercher par vous même car il arrive souvent qu’ils soient supprimés de Youtube).

9 réponses
  1. Meryl Pinque
    Meryl Pinque dit :

    Ce n’est pas seulement la viande qu’il faut arrêter de consommer, mais l’ensemble des produits d’origine animale, car tous reposent sur l’exploitation, la torture et l’assassinat des animaux nonhumains – êtres qui en vertu de leur sentience sont pourvus de droits fondamentaux que notre espèce leur nie arbitrairement.

    Le véganisme est l’unique mode de vie garantissant leurs droits fondamentaux aux animaux.

    PS : je suis peinée de voir que Gary Francione, le pape du véganisme abolitionniste, n’est pas mentionné dans cet article.

    Répondre
    • Lorelei
      Lorelei dit :

      Bonjour Meryl et merci pour votre commentaire. Nous sommes on ne peut plus d’accord sur le fait qu’il faille bien évidemment supprimer la consommation de l’ensemble des produits d’origine animale. Comme vous avez pu le lire dans l’introduction de cet article, il s’agit d’une série d’articles en 5 parties dont la première était consacrée à la viande. Le prochain article traitera justement des produits d’origine animale dans leur totalité. Et si vous avez l’occasion de visiter le reste du site, vous pourrez voir également un article sur 17 raisons d’arrêter les produits laitiers.
      Concernant les sources citées pour aller plus loin, elles varieront selon le thème traité dans les futurs articles.
      Bonne continuation.

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.