Articles

Après l’été et ses recettes fraîches et souvent crues, qui n’a pas envie d’un bon petit plat chaud et coloré ? Aujourd’hui nous partageons avec vous notre recette de Pad Thaï vegan avec un mélange de saveurs : thé fumé, coco, citron

La semaine dernière j’ai acheté de nouvelles pâtes au riz rouge. Oui en ce moment on adore tester plein de produits sans gluten. Dans ces cas là, rien de mieux que de se tourner vers la cuisine asiatique, non ? Moi j’adore ça en tout cas comme vous pouvez le voir avec mes autres recettes aux saveurs asiatiques !

Au dos du paquet de ces pâtes au riz rouge, il était indiqué qu’elles étaient parfaites pour un Pad Thaï. Quelle bonne idée, non ?! Et là je me dis : Mais comment je fais pour ne pas en manger plus souvent ?!

Le Pad Thaï est le plat national thaïlandais par excellence. Naturellement sans gluten, puisque dans la recette d’origine, ce sont bien des nouilles de riz qui sont utilisées. On ajoute à ces nouilles des ingrédients divers et variés comme des graines germées, des légumes, du tofu, des cacahuètes …

Comment faire une version vegan ?

Normalement les nouilles sautées de ce plat se préparent avec des œufs, mais dans ce Pad Thaï vegan, les œufs seront remplacés par du tofu soyeux ce qui le rend ce plat encore plus digeste et sans cruauté.

Comme nous sommes vers la fin de l’été, on peut encore profiter de certains légumes comme les haricots verts, les courgettes et les poivrons pour le garnir.

Mais ce qui est bien avec ce plat c’est qu’on peut le décliner à l’infini, à toutes les saisons selon les ingrédients que l’on aime. En tout cas c’est comme cela que je vois mon Pad Thaï parfait ;-)

Et ce que j’adore particulièrement dans ce plat, c’est la sauce ! J’ai fait le mélange de saveurs citron-coco qu’on retrouve typiquement dans les plats thaïlandais avec de la purée de cacahuète. C’est un délice. Il m’arrive de faire ce plat en ajoutant davantage de bouillon ou en utilisant les restes en mode soupe en rajoutant du bouillon. Ce qui en fait une Soupe Pad Thaï. Je pourrai en boire des litres ! Ce bouillon est très addictif !

Dans ma version vegan je fais un bouillon avec du thé Lapsang Souchong que j’utilise dans mes recettes pour obtenir un goût fumé.  

Recette du Pad Thaï vegan fumé

 

Pad Thaï vegan
Ingrédients pour 2 Pad Thaï
  • 200 g de pâte de riz
  • Légumes de saison : courgette, poivron, haricots verts, carotte.
  • Piments au choix
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • Un bout de gingembre frais
  • Graines germées de soja vert (pousses haricot mungo)

Bouillon fumé

  • 1 cuillère à café de thé fumé Lapsang Souchong
  • 20 cl d’eau
  • 1 cuillère à soupe de sauce tamari

Tofu brouillé

  • 1 cuillère à soupe d’huile
  • 200 g de tofu soyeux
  • Sauce tamari
  • Gingembre en poudre

Sauce Thaï

  • 2 cuillères à soupe de crème de coco
  • Purée de cacahuète
  • 1 citron

À ajouter au moment du dressage

  • Une petite poignée de cacahuètes non salées
  • Menthe ou coriandre fraîche
Préparation

Pad Thaï vegan

 

Porter à ébullition 20 cl d’eau puis éteindre. Ajouter le thé et laisser infuser 5 min. Filtrer et réserver.

Cuire les pâtes. Et réserver.

Chauffer une poêle avec un peu d’huile. Ajouter le tofu soyeux égouté. Cuire comme une brouillade. Ajouter du gingembre en poudre, du tamari. Mélanger bien et réserver.

Émincer l’ail, l’oignon, le gingembre, les piments. Faire revenir avec un peu d’huile au choix dans un wok, ou une sauteuse.

Ensuite, couper en fines lamelles le reste des légumes : poivron, carotte, courgette. Équeuter et couper les haricots en morceaux. Ajouter le tout à la poêle. Mélanger.

Ajouter le bouillon fumé. Laisser évaporer un peu.

Mélanger le reste des ingrédients dans un bol : citron pressé, crème de coco, purée de cacahuète et ajouter en fin de cuisson. Bien mélanger le tout.

Ajouter les pâtes et le tofu à la préparation. Bien mélanger.

Servir et parsemer les assiettes avec les herbes fraîches et les cacahuètes.

Avez-vous déjà essayé cette spécialité américaine qu’est le cheesecake ? Et l’avez-vous déjà essayé en version vegan ? Pour ma part c’est une première, je n’ai jamais mangé de “vrai” cheesecake et j’attaque direct avec une version salée et végétalisée qui je l’espère vous plaira.

Le printemps est bel et bien là, les étals du marché sont enfin passés presque totalement à cette nouvelle saison ! De quoi retrouver toute ma créativité qui commençait à s’estomper je dois dire.

Plein de jolis légumes que j’avais hâte de revoir ont fait leur grand retour : fleurs de courgettes et leurs bébés courgettes (une merveille de la nature), artichauts, petit pois, févettes, oignons nouveaux, carottes nouvelles, je vous conseille d’ailleurs de cuisiner ces dernières de la même façon que pour ma recette des navets glacés, un vrai bonheur :-)

marcheprintemps

Bye bye les légumes d’hiver ne vous inquiétez dans quelques mois j’aurais hâte de vous retrouver haha. Pour le moment je me languie des tomates, aubergines et courgettes de Nice. Je rêve de faire une bonne ratatouille et des plats indiens à base d’aubergine que j’ai hâte de partager avec vous. Mais bon on se détend on n’est qu’au début du printemps …

J’avais des asperges blanches dans mon frigo qui trainaient un peu ne sachant toujours pas quoi en faire… j’attendais qu’une illumination vienne à moi. Puis quand je suis arrivée au marché en voyant les petits pois et févettes j’ai tout de suite pensé au cheesecake ! Bon, salé bien sûr. Et pas vraiment cheesy non plus, vous vous en doutez bien.

En effet, le cheesecake n’a rien de vegan à la base. C’est un gâteau au fromage à la crème (style Philadelphia) avec des œufs et du sucre, déclinable selon les envies.

Mais même pas peur !

Ici pour végétaliser le cheesecake, j’utilise du tofu soyeux et de l’agar-agar comme base avec de l’asperge pour une version salée printanière. Pour donner une légère saveur de fumé, j’ai utilisé un thé fumé (à utiliser avec modération sinon c’est vite très envahissant). Pour le biscuit j’ai choisi d’utiliser du sarrasin et des noix de cajou, mes deux ingrédients chouchou. Si vous n’aimez pas, remplacez par n’importe quelles autres graines ou oléagineux.

Recette du cheesecake fumé printanier

 

Ingrédients pour la croute de biscuit sans cuisson

ingredients-croute

  • 75 g de noix de cajou
  • 50 g de kasha (sarrasin grillé)
  • 25 g de graines de tournesol
  • 1-2 cuillères à soupe de sauce tamari
  • 1-2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Persil
  • Coriandre
  • Poivre ou mélange de baies

Mixer tous les ingrédients mais pas trop longtemps il ne faut pas que ça soit une poudre trop fine. Mais plutôt grossière.
Étaler dans le fond d’un petit cercle à tarte. J’en ai fait 5 avec cette quantité (mes cercles font 8 cm).

 

Ingrédients pour la garniture

ingredients-garniture

  • 600 g d’asperges blanches (une dizaine)
  • 1 citron
  • 100g de petits pois
  • 200 g de tofu soyeux
  • 1 cuillère à café d’agar-agar
  • 5 cl de lait végétal (ou de l’eau)
  • 1 cuillère à café de thé Lapsang souchong
  • Sel
  • Poivre
  • Des pousses de roquettes germées pour la déco
  • Quelques févettes

Éplucher et couper les extrémités dures des asperges.
Les cuire à la vapeur ou dans l’eau pendant 15 minutes environ (vous pourrez alors garder l’eau de cuisson pour une soupe ou juste boire le bouillon tel quel c’est super bon !).

Une fois cuites, les mixer avec le tofu soyeux, le citron pressé, le thé fumé, et les assaisonner de sel et poivre.

Cuire également les petits pois à l’eau (ou à la vapeur au choix) pendant 10 minutes environ.

Dans une petite casserole faire chauffer le lait avec l’agar-agar et porter à ébullition tout en mélangeant constamment. Laisser frémir quelques secondes (ça doit atteindre les 90°C pour que l’agar-agar agisse.)
Puis ajouter à la purée. Mixer à nouveau.

Placer la garniture et les petits pois cuits sur la base sablée. Lisser à l’aide d’une spatule.
Laisser au frigo quelques heures, minimum 2h le temps que ça prenne bien.

Au moment de servir décorer de pousses de roquettes.

cheesecake0

 Astuces

Vous pouvez également garder les têtes des asperges pour les poser sur le cheesecake si pour vous c’est un crève-cœur de les mixer ;-)

Vous pouvez utiliser d’autres pousses pour la décoration mais celles-ci apportent un goût particulier.

For the recipe in English –> Check out our page on “One Green Planet”.

 

 

 

Vous cherchez encore une idée d’apéro pour le réveillon de Noël ou du Nouvel an ? Cette recette rapide et simple devrait vous sauver et bluffer vos invités. Vous avez déjà entendu parler de caviar végétal ? De faux caviar ? D’œuf végétal ? Ou encore de perles végétales ? Si vous êtes nostalgique des cours de physique-chimie cet article va vous plaire.

Le premier caviar végétal que j’ai goûté était au salon du chocolat. C’était des billes de truffes, ça m’a réellement surprise et bluffée. Je me suis dit qu’il y avait de nombreuses possibilités à tester avec une multitude de goûts différents à inclure dans mes préparations culinaires.

Il existe plusieurs façons de réaliser ces petites billes végétales :

  • Avec des perles du Japon
  • Avec de l’agar-agar (méthode que j’ai choisie)
  • Avec de l’alginate de sodium. Cette technique est la plus ressemblante aux œufs de poisson, le cœur est liquide et éclate lorsque l’on croque dedans.

L’agar-agar est une algue utilisée en cuisine comme gélifiant, c’est une très bonne alternative végétale et naturelle à la gélatine animale, mais il faut faire attention à bien doser pour que ça ne soit pas trop ferme.

Contrairement à la gélatine animale, l’agar-agar se gélifie à froid après avoir été porté à ébullition. L’agar-agar se fige dès 40° et fond dès 70°. L’agar-agar est traditionnellement utilisé au Japon dans l’alimentation. C’est un coupe faim naturel, et qui absorberait le cholestérol.

Dans un premier temps j’ai décidé de vous montrer comment réaliser ces billes végétales avec de l’agar-agar. Elles sont faciles à faire et ne demandent pas beaucoup de matériel, cela permet de débuter avec la cuisine moléculaire tout en s’amusant.

Caviar végétal

Il vous faut :

  • une pipette, une seringue ou une bouteille-biberon ou autre compte-gouttes
  • un liquide
  • de l’agar-agar
  • de l’huile
  • un récipient

Ensuite c’est selon le parfum que vous voulez réaliser.

Ici je les ai faites en mode spécial fête avec de l’huile de truffe pour le “côté terre” et du thé Lapsang Souchong pour le “côté mer”. Ce thé a un parfum fumé très puissant.

 

Pour les billes de la mer 

Ingrédients :

  • 20 cl d’eau
  • 1 cuillère à café d’agar-agar (2g)
  • 1 cuillère à café de thé Lapsang Souchong
  • 1 cuillère à café de miso
  • 2 cuillères à café de sauce Tamari
  • 1 pincée de curcuma en poudre (pour colorer les billes)
  • Jus de citron
  • 20 cl d’huile

Respecter les proportions. Ne pas mettre plus d’agar-agar sinon les billes vont être trop fermes.
Mettre l’huile dans un récipient au congélateur 2-3 minutes, il faut que l’huile soit bien froide c’est très important.
Une fois l’huile très froide, mettre le récipient dans un saladier rempli de glaçon si la température ambiante est chaude.

Mettre dans une casserole l’eau, le thé, le miso, la sauce tamari et l’agar-agar.
Fouetter constamment tout en portant à ébullition la préparation, laisser sur le feu pendant 30 secondes lorsque l’ébullition est atteinte.
Laisser refroidir un peu. Filtrer à la passoire la préparation. Sortir l’huile du congélateur.

Caviar végétal
À l’aide de la pipette (ou autre compte-gouttes choisi), prélever le liquide de la préparation.
Déposer goutte à goutte le liquide de la pipette dans l’huile bien froide.
Une fois toute la préparation passée au compte-gouttes. Récupérer les billes à l’aide d’une passoire fine.
Au cours de la réalisation des billes, si la préparation commence à se gélifier, remettre à chauffer pour rendre à nouveau la préparation liquide .
Rincer les billes à l’eau.
Ne jeter pas l’huile vous pouvez la conserver pour une recette ultérieure.

Mélanger de la sauce soja Tamari avec un peu de citron et ajouter aux billes.
Laisser mariner dans un récipient quelques minutes ou heures.

Ces caviars végétaux peuvent être préparés la veille pour les fêtes, il ne restera plus qu’à les dresser au dernier moment sur des toasts ou des blinis avec une crème végétale à l’aneth (ou ciboulette ou autres aromates), ou les présenter tout simplement sur des cuillères apéritives ou une feuille d’endive.

 

Pour les billes de truffes

Caviar végétal

 

Ingrédients :

  • 20 cl d’eau
  • 1 cuillère à café d’agar-agar (2g)
  • Huile de truffe blanche
  • 2 cuillères à café de sauce soja Tamari
  • 1/2 cuillère à café de charbon végétal

Mélanger l’eau avec l’agar-agar, la sauce tamari et le charbon végétal.
Fouetter constamment tout en portant à ébullition la préparation, laisser sur le feu pendant 30 secondes lorsque l’ébullition est atteinte.
Laisser refroidir un peu, sortir l’huile du congélateur.
À l’aide de la pipette ou autre compte-gouttes choisi, prélever le liquide de la préparation.
Déposer goutte à goutte le liquide de la pipette dans l’huile bien froide.
Une fois toute la préparation passée au compte gouttes. Récupérer les billes à l’aide d’une passoire fine.
Rincer les billes à l’eau.

Caviar végétal

Mélanger un peu de sauce soja Tamari avec de l’huile de truffe et ajouter aux billes.

Elles peuvent être ajoutées sur une terrine végétale comme le Faux-Gras que j’avais réalisé pour mon Menu de Noël.

Trucs & Astuces

Il est possible de faire des billes sucrées pour sublimer un dessert ou pour un cocktail festif. Le sucre et le sel peuvent être utilisés facilement pour faire des billes, mais si vous faites des billes avec un liquide alcoolisé ajouter davantage d’agar-agar.

Maintenant, les possibilités sont infinies ! Laissez libre cours à votre imagination :-)

Bonnes fêtes à tous ! En espérant que vous passez de bonnes fêtes vegan !