imparfaitement vegan

Envie de devenir imparfaitement vegan cette année ?

Les anglo-saxons l’appellent le Veganuary. On prend un nouveau départ, une nouvelle année et on laisse une chance pendant 30 jours à l’alimentation végétale.

Dans le pire des cas ça vous permet de découvrir une manière alternative de vous nourrir.

Dans le meilleur des cas vous allez adorer ça, vous sentir mieux dans votre corps et vouloir continuer par la suite.

Et si ça ne vous plait pas du tout, au moins pas de regret à avoir, vous aurez essayé et vous ne serez pas resté sur des apriori.

30 jours vegan

Mais pourquoi vouloir changer ses habitudes ?

Aujourd’hui je vous propose un article un peu différent car je ne vais pas parler de cuisine, de recettes ou de comment végétaliser son alimentation sur le plan pratique.

On va parler du plan psychique et psychologique.

Il y a quelques semaines je suis tombée sur un dessin d’Insolente Veggie que j’ai trouvé tellement juste. Il mettait en avant le fait que nous, en tant qu’humain, on défend seulement nos habitudes.

Nous sommes tous accro à nos habitudes.

Notre cerveau, quoiqu’on en dise est partisan du moindre effort. Il a l’habitude de faire ses courses de telle manière, de se nourrir de telle manière.

Et il n’a pas envie, parce que vous avez vu un reportage horrible à la télé ou que tout à coup une partie de sa conscience se réveille, de devoir changer ses habitudes bien confortables.

Si 2019 m’a appris quelque chose c’est bien cela.

Même si j’avais pu le faire sans m’en rendre compte, aujourd’hui j’arrive à poser des mots dessus.

J’en avais parlé dans un article précédent (10 choses que j’aurais aimé savoir avant de devenir vegan) mais la première chose à faire pour adopter une alimentation végétale est de changer ses habitudes c’est à dire en gros hacker son cerveau.

Sinon il va vouloir revenir pépère à son ancienne vie.

Vous devez lui montrer que non, cette vie n’existe plus, que ce qu’il pensait être avant de la nourriture ça n’en était en fait pas (non vous n’avez plus envie de manger la vache, le lapin, le poulet, pas plus que vous avez envie de manger votre chien, votre chat ou votre cochon d’Inde).

C’est ce qu’on appelle changer de paradigme.

En fait il faut garder en tête que tant que votre cerveau n’a pas compris que vous aviez changé de paradigme, il va vouloir vous ramener à vos anciennes habitudes par facilité.

Peu importe toute la volonté que vous y mettez.

Alors c’est une bonne nouvelle, car ça veut dire qu’au final il n’y a pas d’effort à faire.

Vous n’avez pas à lutter, à vous priver, à souffrir.

Vous avez juste à vous informer, vous renseigner et à adopter ce nouveau paradigme. Votre seul travail est en fait de vous convaincre que vous faites le bon choix.

Soyez imparfaitement vegan, zéro-déchet, écolo …

L’autre chose que 2019 m’aura appris est qu’il y avait vraiment 2 types de personnes.

Les personnes bienveillantes, empathiques, qui veulent faire du mieux qu’elles peuvent, qui veulent être imparfaitement vegan, zéro-déchet, locavore, écolo …. et qui ont simplement besoin d’aide.

Et les personnes toxiques qui sont là uniquement pour se plaindre, agresser, se complaire et surtout rabaisser ceux qui tentent de faire quelque chose.

Pour être claire je ne parle pas spécifiquement par rapport au véganisme mais des personnes toxiques dans la vie en général. Et bien sûr il ne faut pas confondre les personnes toxiques des personnes mal informées qui elles, au bout d’un moment évolueront ou vous comprendront.

Et j’ai surtout compris que j’allais concentrer 100% de mon énergie à aider cette première catégorie.

Ça peut paraitre naïf et un peu simpliste mais à l’heure où la négativité est reine un peu partout dans le monde virtuel et non virtuel, il est important de mettre en place un système simple pour ne pas être consumé par cela.

J’entame donc 2020 pleine d’espoir et d’envie, en sachant quel est mon objectif : aider le plus de personnes possible à être imparfaitement vegan.

Et oui car ça a été une de mes erreurs pendant des années.

Cette quête de la perfection.

L’impression que si je ne faisais pas tout parfaitement, alors je n’étais pas à la hauteur.

Mais c’est se mettre une pression de fou.

C’est se soumettre à un stress, à un jugement de valeur, un jugement moral permanent.

Et si jamais toi tu relâches la pression, t’inquiète, y aura toujours une bonne âme pour te faire remarquer : “attention dans le faux-gras que tu as mangé hier soir il y a de l’arôme de truffe, et la truffe c’est pas vegan.”

Vegan faux-pas.

100 coups de fouet comme pour Jamie dans Outlander et hop tu redeviendras le vegan parfait.

via GIPHY

Donc franchement non en fait.

En 5 ans de véganisme, je n’ai jamais donné de leçons à personne, je ne me suis jamais amusée à aller faire des commentaires pour souligner que quelqu’un n’a pas été parfait, que là il a acheté un truc emballé, que là peut-être son légume bio a été cultivé avec du fumier et que c’est pas vegan.

Car il faut l’admettre, personne n’est parfait.

Et même si par miracle, tu penses être 100% parfait dans un domaine (genre tu achètes des produits sans huile de palme) tu seras forcément imparfait dans un autre domaine (genre tu mets de l’essence dans ta voiture, ou tu prends le bus ou l’avion). Parce qu’au final 76% de l’huile de palme va pour l’essence et non dans la nourriture.

C’est comme ceux qui disent que les vegan détruisent l’Amazonie avec le soja alors que ce soja-là est utilisé exclusivement pour l’élevage intensif d’animaux. Vous comprendrez alors pourquoi les agriculteurs de soja ne sont pas pour que le soja soit consommé par les humains, le rendement ne serait pas aussi lucratif.

Ouais je sais vous allez me dire que c’est bien beau tout ça mais c’est un peu utopique non ?

Y aura toujours des gens pour te faire la morale, te rabaisser, détruire tes rêves et tes objectifs.

En fait non, ces personnes là vous les bloquez mentalement ou physiquement, sur internet comme dans la vraie vie. Rien ne vous oblige à continuer de fréquenter des gens qui vous font vous sentir mal, ni à vous laisser atteindre par leurs dires.

Entourez-vous de gens qui vous élèvent, vous challengent, vous motivent à être meilleur chaque jour.

Bon là on s’égare un peu.

Mais pas tant que ça.

Car en réalité, le fait de végétaliser son alimentation c’est remettre en question tellement de choses dans sa vie que cela en fait partie.

Mes conseils pour végétaliser son alimentation

Alors voilà en résumé mes conseils pour végétaliser son alimentation en 2020 sont simples :

  1. Rebootez votre cerveau, changez de paradigme et au fur et à mesure vous irez naturellement vers une alimentation végétale. Nul besoin de se précipiter. Il faut laisser le temps au cerveau et au corps de s’habituer.
  2. N’ayez pas peur d’être imparfait. La quête de la perfection est ce qui empêche de faire le premier pas. On se dit : “oh ben je vais pas réussir à 100% donc autant ne rien faire”. Non, allez-y, lancez-vous !
  3. Soyez bienveillant envers vous même (et les autres), mais surtout envers vous même. Vous faites déjà plus que 90% de la population, alors il y a de quoi être fier non ?
  4. Bloquez (mentalement ou physiquement) les personnes toxiques. Franchement, on a assez de choses à faire dans notre vie, des choses épanouissantes, enrichissantes plutôt que de se laisser polluer par des personnes toxiques.
  5. Lancez-vous: Ça fait déjà plusieurs années que je propose gratuitement un accompagnement par mail.
    Mais pour 2020 j’ai mis les petits plats dans les grands et je vous propose carrément un Espace Membre dédié à cet accompagnement offert.
    J’ai retravaillé certaines parties, j’ai classé selon les thèmes (comment se lancer, remplacer les produits animaux, comment faire avec la famille …).
    Et vous aurez en bonus 1 ebook sandwich + 3 semaines de meal plan #MaSemaineVegan à tester.
30 jours vegan

Bon allez, vous êtes motivé à faire de 2020 une année encore plus végétale que la précédente et à devenir imparfaitement vegan ??

C’est parti, on commence aujourd’hui !

9 réponses
  1. Isabelle
    Isabelle dit :

    Merci beaucoup ! Vous avez exprimé très simplement la pression que l’on peut s’infliger, alimentée par un sentiment d’urgence à changer nos habitudes… sinon, tout va disparaître !!!! Et vive nos imparfaites résolutions pour 2020 !

    Répondre
  2. juliiise
    juliiise dit :

    Je partage à 100% cette vision du véganisme et des changements en général ! Végétarienne depuis plus de 20 ans et vegan depuis 5 ans, j’aurais également aimé entendre ces mots à mes débuts, et aujourd’hui je m’efforce à accompagner quiconque est désireux de faire un pas dans ce sens avec le maximum de bienveillance.
    Bref mille mercis pour cette démarche, à laquelle je m’inscris car même après tant d’années j’ai toujours le gout de découvrir de nouvelles saveurs !
    Belle journée,
    Julie

    Répondre
  3. Nath
    Nath dit :

    Trop bien cette petite mise au point !!! Et n’oublions pas que “parfait” signifie “fini, terminé”…. Alors comment évoluer, progresser et valoriser du changement si tout est figé dans sa finitude ? Je me culpabilise aussi quand je fais des entraves à mes valeurs alors te lire me fais un bien fou ! Restons humains, c’est déjà une lutte sacrément présente au quotidien….

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci Nath pour ton message. Tu as tout à fait raison, nous sommes en constante évolution, déjà nous en tant que personne mais également le monde qui nous entoure. Les priorités d’aujourd’hui ne sont plus celles d’hier et ne sont pas non plus celles de demain. Alors continuons à faire de notre mieux imparfaitement :)

      Répondre
  4. Julie Gri
    Julie Gri dit :

    Merci pour ce superbe article ! Je suis végétarienne depuis maintenant presque 3 ans, et je suis quasiment vegan à la maison (je consomme encore des oeufs et du miel, mais j’essaie que ce soit bio et local).
    Si jamais tu cherches des idées de petit dej vegan pour changer de ce que tu manges toi, j’ai un livre sur le sujet… tu le trouveras chez Amazon sous le titre “Petit Déjeuner Végétal”.

    Répondre

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.