Vous retrouverez dans cette section toutes les recettes vegan réalisées avec des fruits et légumes d’été

Articles

La rentrée approche mais profitons encore de ces derniers jours de vacances et de ciel bleu pour se laisser tenter par des mini pizzas sans gluten aux figues pour l’apéro ou l’entrée !

Les pizzas et moi c’est une grande histoire d’amour et de haine !

Avant de m’intéresser aux pizzas sans gluten, j’ai fait plusieurs pâtes maison de pizza avec gluten comme vous avez peut-être pu le voir avec ces 3 sortes de pâtes différentes : la pizza aux légumes du soleil , la pizza champignon ou la pâte à pissaladière.

Mais, en parallèle, depuis un peu plus d’un an je teste de nombreuses pâtes à pizza sans gluten. Soit je prépare les mélanges moi-même, soit j’achète des mix tout prêts où il faut juste rajouter de l’eau. Mais à chaque fois, la pâte était assez dure, loin de la bonne pizza italienne que j’affectionne.

Déjà faire une pizza à la maison, sans cuisson au feu de bois, avec un four traditionnel c’est pas forcément évident mais faire une pizza sans gluten ça semble relever de l’impossible.

Au début je pensais que s’il n’y avait pas de gluten ça ne serait jamais moelleux et qu’il fallait se rendre à l’évidence que ça ressemblerait plutôt à une tarte.

Mais j’ai toujours eu espoir de trouver une pâte sans gluten qui se rapproche de la vraie pâte à pizza. Car travailler la pâte à pizza avec ou sans gluten n’a rien à voir et il faut oublier tous ses acquis. Adieu le pétrissage de la pâte pendant des heures. La préparation se rapproche plus de la pâte à pain, comme dans la pissaladière.

Ce qui est compliqué avec la pâte à pizza sans gluten c’est de réussir à la faire suffisamment humide pour qu’elle soit moelleuse après cuisson mais pas trop mouillée pour pouvoir quand même l’étaler (j’ai connu de nombreux combats avec mes feuilles de papier sulfurisé …).

Et ensuite, quand par miracle on a enfin réussi à l’étaler, il faut maîtriser la cuisson, car la pâte sans gluten étant à base de farine de riz la plupart du temps, elle est très blanche. Du coup on a l’impression que ce n’est jamais cuit !

D’ailleurs, comme vous pouvez le voir sur les photos, on ne voit presque aucune différence de couleur entre la pâte avant et après cuisson. Si cela vous gène visuellement, vous pouvez toujours ajouter un peu de curcuma à la pâte pour lui donner un peu de couleur.

Mini pizzasCuite ou pas cuite ? That is the question :)

Bref, après plein d’essais, je me suis laissée tenter par une préparation pour pâte à pizza sans gluten toute prête. Plus de prise de tête à mettre 15 ingrédients pour que ça gonfle parfaitement ! Il suffit juste d’ajouter l’eau indiquée sur le sachet et c’est parti.

Vous n’aurez plus envie de jeter contre un mur votre pâte ratée lors du moment de l’étalage :-)

Pour la garniture, j’attendais avec impatience l’arrivée des figues de l’arrière-pays niçois pour faire cette recette. Elles sont vraiment délicieuses, sucrées, juteuses et parfaites pour un mariage sucré-salé avec les oignons Simiane confits.

Et c’est tombé à pic car j’ai enfin trouvé du fromage vegan dans mon magasin bio et j’ai opté pour le BlueRisella. C’est une sorte de mozzarella au goût bleu, qui fond bien à la cuisson et qui s’associe parfaitement avec les figues dans cette recette. Le BlueRisella est un fromage sans gluten, vegan, sans huile de palme, à base de riz complet germé et d’algues. Je l’ai goûté avant et après cuisson. Avant la cuisson, le goût est vraiment prononcé et on peut croire qu’on mange un vrai morceau de bleu, mais après cuisson, c’est plus modéré. En tout cas l’illusion est parfaite quand on a pas mangé de fromage depuis plus d’un an et demi !

Pour la sauce, j’ai réalisé une avocanaise, qu’on peut utiliser comme base de la pizza avant cuisson. Ou alors on peut la rajouter comme sauce après cuisson si on souhaite conserver tous les bienfaits de l’avocat cru et apporter une touche de fraicheur à la pizza.

J’ai essayé les 2 options pour cette recette et je n’arrive toujours pas à savoir laquelle est la meilleure. Faites votre choix :)

Ajouter quelques graines germées (de préférence de roquette), des feuilles de basilic et des noisettes (ou noix) concassées.

Recette pour 10 mini pizzas sans gluten

Ingrédients pour la garniture


Mini pizzas

  • 5 gros oignons Simiane
  • 5 figues
  • BlueRisella
  • Une dizaine noisettes concassées
  • Quelques graines germées
  • Feuilles de basilic
  • Huile d’olive

Préparation

Émincer les oignons et les faire confire dans de l’huile d’olive à feu doux pendant 30 minutes minimum.

Couper les figues en quartiers et le BlueRisella en tranches.

Ingrédients pour l’avocanaise

Mini pizzas

  • 2 petits avocats ou 1 gros
  • 1/2 citron
  • 20 cl de crème végétale

Préparation

Mixer tous les ingrédients ensemble pour obtenir une crème onctueuse et réserver au frais.

Ingrédients pour la pâte à pizza sans gluten

Mini pizzas
  • Préparation pour pâte à pizza (ici marque La Ferme Biologique – 350g)
  • 25 cl d’eau tiède
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • Fécule de maïs
  • Papier sulfurisé

Préparation

Pré-chauffer le four à 190°C (T 6-7).

Mélanger tous les ingrédients ensemble à l’aide d’une spatule. La pâte est collante c’est normal. Il ne faut pas la pétrir sinon ça colle aux doigts et c’est l’enfer :) La pâte doit rester humide pour qu’elle soit moelleuse et croustillante à la cuisson.

Séparer la pâte en 10 portions, prendre du papier sulfurisé et le saupoudrer de fécule. Ce papier ira ensuite au four. Il faudra donc avoir la place pour étaler toutes les mini pizzas dessus.

Poser un pâton. Re-saupoudrer de fécule. Recouvrir d’une autre feuille de papier sulfurisé et étaler à l’aide d’un rouleau à pâtisserie. Si besoin rajouter de la fécule pour que ça ne colle pas au papier.

Faire glisser la feuille de papier sulfurisé avec les mini pizzas sur une plaque allant au four.

Mini pizzas

Assemblage

Pizza base avocanaise

Déposer l’avocanaise sur la pâte, ajouter les oignons confits puis déposer 2 quartiers de figues et 1 tranche de BlueRisella coupée en 2.

Pizza base oignon

Déposer les oignons confits sur la pâte, ajouter 2 quartiers de figues et 1 tranche de BlueRisella coupée en 2.

Cuisson

Enfourner 10 à 15 minutes. La pâte doit être croustillante à l’extérieur mais moelleuse à l’intérieur.

Dégustation

Une fois sorties du four, ajouter les noisettes concassées, les feuilles de basilic, les graines germées aux mini pizzas.

Vous pouvez ajouter du sirop d’érable ou l’avocanaise fraîche sur le dessus.

Trucs & Astuces

  • Si vous ne voulez pas faire 10 mini pizzas mais seulement 4 comme nous, vous pouvez conserver la pâte restante une nuit au frigo dans un papier cellophane bien fermé. Elle va gonfler un peu et pourra être utilisée le lendemain.
  • Si vous voulez faire des grandes pizzas, avec les mêmes proportions ça fera pour 2  pizzas ou alors une grande plaque à pizza.

 

 

 

 

Aujourd’hui, je vous propose des pâtes aux courgettes et pesto d’avocat. Un plat fusion Asie-Italie sans gluten avec des noodles de riz potiron- gingembre pour la touche asiatique, et des courgettes sautées accompagnées d’un pesto d’avocat pour le côté italien.

Pendant qu’Edelweiss faisait un nouveau jeûne après son expérience du mois de Février, c’est moi Lorelei qui prends les commandes du blog pour cette recette ! J’ai laissé libre cours à ma créativité pour adapter une recette que j’adorais quand j’étais omnivore : les pâtes au pesto.

Bon, on est bien loin de la recette que je faisais il y a quelques années qui consistait à prendre des spaghettis de blé, un steak surgelé, un pot de pesto tout prêt et 1 kg de gruyère râpé ! Vous allez voir, il y a du progrès :)

Ces derniers temps, comme vous avez pu le voir à travers nos recettes (pizzaburger, nuggets de seitan) c’était la fête au gluten … Et malheureusement, malgré toute la bonne volonté du monde, je dois me résoudre au fait que … le gluten n’est pas mon ami :'(

Quelques semaines d’abus et les répercussions ont été immédiates : retour de mes allergies tous les matins, ventre gonflé et douleurs, fatigue, boutons … Bref, même si je pourrais me nourrir exclusivement de pizzas et de nuggets, il faut quand même en payer les conséquences.

Alors, en même temps qu’Edelweiss a décidé de faire un jeûne, moi j’ai décidé de dire une nouvelle fois stop au gluten. J’essaie donc de trouver des alternatives pour le petit déjeuner, les gâteaux, le pain et bien sûr les pâtes.

Dans notre magasin bio, nous avons dégoté des nouilles asiatiques sans gluten avec des goûts différents. C’est comme les pâtes japonaises somen, mais version gluten free. Pour cette recette, il s’agit des “Noodles brown rice pumpkin & ginger“. Elles sont super bonnes, les épices ne sont pas trop fortes mais donnent du goût.
Mais vous pouvez prendre n’importe quelle pâte sans gluten que vous aimez.

Ça faisait très longtemps que j’avais envie d’essayer le pesto d’avocat et même les pâtes à l’avocat tout court. Et je n’ai pas été déçue, c’est vraiment crémeux et doux !

Pour accompagner tout ça, quelques petites courgettes de Nice sautées à l’huile d’olive.

RECETTE DES PÂTES AUX COURGETTES ET PESTO D’AVOCAT

Pâtes aux courgettes et pesto

Ingrédients pour 2 personnes 

  • 1 sachet de nouilles sans gluten (250g)
  • 1 grosse courgette de Nice
  • 1 avocat
  • 1/2 citron
  • 1 bouquet de basilic
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 1 ou 2 ails
  • une dizaine de noix de cajou (les faire tremper pendant 4h)
  • 15 cl de crème végétale (optionnel)
  • quelques graines de sésame

Préparation

Émincer l’ail et le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive.
Couper les courgettes en petits dés et les ajouter à la poêle.
Assaisonner et laisser cuire une dizaine de minutes.
Les courgettes doivent encore être croquantes.

Faire cuire les nouilles sans gluten 3-4 minutes dans de l’eau bouillante. Attention, c’est très vite trop cuit.

Pesto d’avocat

Mettre dans un blender l’avocat, les noix de cajou, l’huile d’olive, les feuilles de basilic, l’ail et le jus d’1/2 citron.
Mixer quelques instants.
Si votre pesto est trop épais, vous pouvez ajouter de la crème végétale pour le rendre plus crémeux au lieu d’ajouter trop d’huile.

Assembler tous les éléments et déposer quelques graines de sésames pour la décoration.

Déguster immédiatement.

Pâtes aux courgettes et pesto

Trucs & Astuces 

  • Si vous n’aimez pas le pesto avec un trop fort goût d’ail, prenez 1/2 gousse pour le pesto et l’autre moitié pour faire revenir les courgettes.
  • Si il vous reste un peu de pesto, comme ce fut le cas pour moi, il est délicieux également avec des aubergines grillées au four ou tout simplement sur du pain en mode bruschetta !

 

 Et vous, quelles sont vos recettes de pâtes préférées ?

 

 

Les veggies bowls sont assez tendance depuis ces dernières années mais je n’avais pas encore succombé à la tentation. C’est chose faite cet été où je me suis essayée à plein de vegan bowls différents !

Ils sont vraiment faciles à faire, frais et surtout sans prise de tête. On fait avec ce que l’on a dans le frigo, selon ses goûts et ses envies du moment. Bref un repas complet en mode freestyle, c’est parfait pour moi ;-)

Aujourd’hui je partage avec vous mon TOP 5 de ces vegan bowls d’été et il y en aura pour tous les goûts !

Le buddha bowl est un repas complet dans un bol ou une assiette creuse. Il n’y a pas vraiment de règles, vous pouvez choisir n’importe quels légumes ou fruits de saison que vous avez chez vous, auxquels vous ajoutez des céréales au choix, des protéines, des oléagineux et une sauce selon vos envies. Ça peut très facilement être un bol “restes” comme c’est le cas ici. Toutes les recettes sont sans gluten sauf le vegan bowl flemmard.

L’Exotique Buddha Bowl & sa sauce coco

Dans ce bowl, le fruit star est la mangue. Ce fruit exotique est une bonne source de vitamine C, de fibres et d’antioxydants. 

vegan bowls

Pour réaliser ce buddha bowl exotique pour 2 personnes :

  • 100 g de quinoa
  • 50 g de lentilles corail
  • 1 mangue bien mûre
  • 1 grosse tomate
  • 2 pommes de terre vapeur froides
  • 1 peu de pâté végétal ( recette du pâté dans l’article “25 apéros vegan pour l’été”)
  • quelques feuilles de salade
  • une dizaine de raisins secs
  • une dizaine d’amandes
  • une dizaine de noix de cajou
  • 4 dattes
  • une pincée du mélange d’algues “Salade du pêcheur”
  • menthe
  • basilic
  • ciboulette
  • pousses d’alfalfa

Préparation : 

Cuire le quinoa et les lentilles corail. Laisser refroidir.
Couper la tomate en morceaux et la répartir entre les 2 bowls.
Faire cuire les pommes de terre à la vapeur, les laisser refroidir et les couper en petits morceaux.
Couper la mangue en 2, faire des carrés sans entamer la peau et la retourner pour avoir l’effet hérisson.
Déposer tous les ingrédients dans une assiette creuse ou dans un bol. Ajouter les herbes aromatiques : la menthe pour le quinoa, la ciboulette pour les pommes de terres et le basilic pour les tomates.

Pour la sauce coco :

Mélanger une cuillère à soupe de tamari, du vinaigre de cidre, de l’huile d’olive et de la crème coco et verser le tout dans le buddha bowl.

Vegan Bowl Flemmard

Quand on n’a pas le temps de faire cuire ses légumineuses ou céréales, on peut opter pour la version “flemmard” en utilisant un mix tout prêt. C’est ce que j’ai fait pour ce vegan bowl, du coup c’est encore plus rapide à préparer : 5 minutes chrono :-) Il est parfait pour apporter en pique-nique ou pour manger sur le pouce.

vegan bowls

Pour réaliser ce vegan bowl flemmard pour 2 personnes :

  • 1 sachet de Vegi Mix prêt à consommer de Lima (ici boulghour, lentille et tomate)
  • 1 grosse tomate
  • 1/2 concombre
  • une dizaine de raisins secs
  • une dizaine d’amandes
  • 6 dattes
  • quelques feuilles de menthe
  • une petite poignée de graines de tournesol

Préparation : 

Couper les légumes, ajouter tous les ingrédients au Vegi Mix et mélanger.
Le Vegi Mix étant déjà assaisonné, j’ai simplement rajouté un peu de tamari.

Dans ce mix il y a du gluten (boulghour), vous pouvez donc en choisir un autre pour une version sans gluten.

L’avocat bowl & sa sauce cacahuète

L’avocat c’est un peu le fruit addictif par excellence. Parfois délaissé car considéré comme “gras” c’est pourtant une source de fibres alimentaires, il est antioxydant et ses lipides sont surtout des monoinsaturés, c’est donc en réalité de « bons » gras. D’ailleurs, savez-vous que le noyau d’avocat se mange ?

vegan bowls

Pour réaliser ce bowl pour 2 personnes :

  • 2 avocats
  • 1/2 concombre
  • 2 tomates
  • quelques feuilles de salade feuille de chêne
  • une dizaine d’amandes
  • une dizaine de noix de cajou
  • 4 dattes
  • une pincée d’algues nori
  • une petite poignée de graines de tournesol et de sésame
  • graines germées d’alfalfa et de radis

Préparation :

Déposer des feuilles de chêne au fond du bowl.
Couper le concombre en fines lamelles, soit au couteau soit à la mandoline.
Couper la tomate en tranches.
Couper l’avocat en deux et le vider à l’aide d’une cuillère à soupe. Couper le demi-cercle en fines tranches et les déposer dans l’assiette creuse.
Ajouter tous les autres ingrédients.

Pour la sauce cacahuète :

Mélanger de l’huile d’olive, du vinaigre de cidre, du tamari et de la purée de cacahuète.

L’énergie Bowl & sauce à l’orange

Un bowl pour faire le plein d’énergie avec la vitamine C contenue dans l’orange et le boost d’énergie donné par les dattes. Savez-vous que l‘algue dulse est la plus riche des algues ? Elle contient les vitamines A, B et C. Elle est aussi riche en protéines, magnésium, iode, phosphore et fer.

vegan bowls

Pour réaliser cet énergie bowl pour 2 personnes :

  • 1 grosse tomate
  • 1/2 concombre
  • 1 orange coupée en morceau et 1 orange pour la sauce
  • 4 dattes
  • une dizaine de raisins secs
  • 150 g de quinoa
  • graines germées de radis
  • une poignée de paillettes d’algues dulse
  • une petite poignée de graines de sésame et de tournesol
  • menthe

Préparation : 

Faire cuire le quinoa et laisser refroidir.
Couper la tomate, l’orange et le concombre en petits quartiers.
Ajouter tous les ingrédients dans le bowl.

Pour la sauce à l’orange  :

Presser l’orange et mélanger le jus avec du tamari, du vinaigre de cidre et une cuillère à soupe de moutarde à l’ancienne.

Freestyle Vegan Bowl

Quand on hésite entre une crêpe ou un vegan bowl … ça finit en crêpe bowl !

vegan bowls

Pour réaliser 2 freestyle vegan bowls :

  • 100 g de farine de sarrasin
  • 25 cl d’eau
  • 1 pincée de sel
  • quelques morceaux de pastèque
  • 1/2 poivron salade
  • 1/2 courgette crue
  • 1 avocat
  • graines de kasha

Préparation :

La pâte à crêpe : Mélanger 100 g de farine de sarrasin, 25 cl d’eau et une pincée de sel. Cuire la crêpe à la poêle et la déposer dans un bowl.

Découper la pastèque, le poivron salade et l’avocat en tranches.
Faire des tagliatelles de courgette à l’économe.

Déposer tous les ingrédients dans la crêpe et  et donner une forme conique aux tagliatelles de courgettes. Ajouter quelques graines de kasha et assaisonner avec une crème balsamique.

 

Et vous, avez-vous déjà goûté les vegan bowls ? Quelles sont vos associations préférées ?

 

 

 

Le burger de seitan est un vrai burger vegan mais qui se rapproche au plus près de sa version “originale” si je puis dire. En effet le seitan a une texture se rapprochant le plus de celle de la viande. Et au niveau du goût ça se passe comment ? Justement ! On en fait ce que l’on veut, surtout quand il est fait maison ! Et ici, je vous propose un burger de seitan on fire !

Souvent on commence à manger du seitan pour trouver une alternative à la viande. Moi c’était plutôt l’inverse, je voulais trouver une alternative aux galettes végétales. Comme je vous le disais dans ma recette de nuggets de seitan, le seitan c’était pas du tout mon truc à la base. Je n’avais pas du tout aimé la première fois que j’en avais mangé.

Sa texture me faisait vraiment trop penser à la viande. Mais 1 an et demi après je crois que c’est bon j’ai oublié le goût de la viande. Et oui c’est possible… Quant à son odeur désormais ça me dégoute vraiment !

Le seitan est une vraie alternative pour les viandars qui veulent s’essayer à la cuisine végétale sans trop bousculer leurs habitudes. Surtout qu’il est plus riche en protéine que la viande.

Personnellement j’aime bien pané le seitan ça m’évite de voir sa texture étrange ! Ce qui le rend croustillant et moelleux à la fois !

Le seitan peut s’acheter tout fait en magasin bio.Dans ce cas passer l’étape de la recette de seitan, il suffit juste de le paner pour la recette ici et c’est prêt. Mais le burger n’aura pas le même goût.

Mais après tout pourquoi ne pas faire son seitan soi-même ? Surtout quand on voit son prix qui fait un peu peur quand on en consomme régulièrement… C’est tellement rapide et facile à faire ! Et en plus vous pouvez lui donner le goût que vous souhaitez. Comme ici un seitan très piquant.

J’avais envie de faire un burger original. La chaleur me donne des envies d’exotisme ! Ici j’ai fait un petit pain mais si vous préférez un vrai bun, voir ma recette ici. J’aime bien changer des buns traditionnels et le pain n’est pas moins moelleux…Pour avoir un pain plus croustillant les mettre quelques minutes au four. Si le temps ou l’envie vous manque vous pouvez trouver facilement toutes sortes de pain à burger vegan en magasin bio.

J’ai donc eu envie de faire un seitan qui dépote avec un poivron confit, et une petite sauce à la mangue relevée ! Le tout va très bien ensemble. De quoi avoir la bouche bien en feu hahaha ! Bon si vous n’êtes pas fan de tout ce qui est piquant il suffit de doser selon ses goûts ;-)

Recette en video à la fin de l’article

 

 Recette du burger de seitan on fire pour 4 personnes

Burger de seitan

Ingrédients pour le burger de seitan piquant
  • Pain à burger
  • Steak de seitan
  • Poivron confit
  • Sauce à la mangue
  • Feuille de menthe
  • Salade
  • Pousses de graines germées (facultatif)

Petit pain

Ingrédients pour 4 gros pain 

  • 400 g de farine
  • 20 g de levain
  • 20 cl d’eau tiède
  • 1 cuillère à café de sel

Burger de seitan

Ajouter les ingrédients dans un saladier.

Mélanger le tout à l’aide d’une spatule dans un premier temps puis avec les doigts quand ce n’est plus collant.
Former un pâton ensuite sur la planche ou le plan de travail.
Couvrir d’un torchon humide.
Laisser reposer 1h minimum.

Former 4 pâtons, les poser sur une plaque allant au four, recouvrir d’un torchon humide et laisser reposer à nouveau au moins 1h.
Les petits pâtons vont gonfler.

Cuire au four sur T7 (210°) pendant 10 minutes.
Une fois cuits, les sortir et les laisser tiédir.

Les utiliser immédiatement, sinon les mettre de côté le temps de finir de préparer le restes des ingrédients pour le burger.
Souvent j’en fais plus que prévu et je congèle le reste pour une utilisation ultérieure. Il suffira ensuite de les mettre congelés au four sur T3 (90°) pendant 10-15 minutes.

Seitan homemade

Ingrédients pour 4 steaks de seitan qui arrachent

  • 100 g de farine de gluten (seitan), attention ce n’est pas de la farine de blé ;-)
  • 5 cl de tamari
  • 2 cuillères à soupe d’huile d’olive
  • 5 cl de bouillon + 1,5 L de bouillon pour la cuisson
  • 1 cuillère à café d’ail et d’oignon en poudre
  • 10 g de levure maltée
  • 1 bonne cuillère à café de pâte de curry rouge ou autre piment au choix
  • 1 cuillère à soupe de curry ou de fénugrec

Burger de seitan

Pour la panure :

  • 50 g de chapelure (pareil que celle de la recette des nuggets pour ici)
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 8 cl d’eau

Préparer un bouillon de légumes 1,5 L avec un bouillon en cube ou le faire soi-même si vous êtes motivé !
Pendant ce temps mélanger tous les ingrédients dans un récipient sauf le gluten !
Ajouter ensuite le gluten et mélanger à l’aide d’une cuillère ou d’une spatule.

Pétrir ensuite à la main. Vous allez obtenir une boule, pas très sexy j’en conviens …

Burger de seitan
Séparer la boule en 4 et remalaxer le seitan. Aplatir de façon à ce qu’il ait la forme d’un steak.
Ensuite cuire les 4 seitans dans le bouillon préparé précédemment pendant 30 minutes à petite ébullition. Le seitan sera alors super tendre.
Une fois cuit, réserver sur une assiette et laisser tiédir.

(Si vous n’utilisez pas tout le seitan le conserver dans son bouillon au frigo)

Burger de seitan

Il ne reste plus qu’à paner les steaks :

Dans une assiette à soupe mettre la chapelure, dans une deuxième assiette mélanger avec un fouet l’eau et la farine.
Ensuite, tremper le seitan dans le liquide puis la chapelure.

Cuire les steaks de seitan à l’huile jusqu’à ce qu’ils soient dorés de chaque côté.
Réserver.

Poivron confit

Ingrédients

  • 1 gros poivron rouge ou jaune
  • Huile d’olive
  • Sel

Couper le poivron en 4 gros morceaux.
Faire revenir les morceaux de poivron dans une poêle avec de l’huile d’olive.
Baisser le feu, couvrir, et laisser confire. Attention que ça ne brûle pas ;-)
Réserver une fois que c’est bien confit.

Sauce mangue

Ingrédients

  • 1 oignon moyen
  • 1 gousse d’ail
  • 1 mangue
  • 1 tomate
  • Sauce piquante
  • Sel
  • Mélange de baies ou poivre

Émincer l’oignon et l’ail et les faire revenir dans une casserole avec de l’huile.
Ajouter ensuite la tomate et la mangue coupées en morceaux, ainsi que la sauce piquante, le sel et le poivre.
Laisser mijoter.
Mixer avec un mixeur plongeant direct dans la casserole.
Réserver.

Il ne reste plus qu’à confectionner les burgers :

Étaler de la sauce mangue sur une moitié de pain, poser une feuille de salade dessus, le steak de seitan pané, encore un peu de sauce, le poivron confit. Un peu de graines germées si vous le souhaitez, quelques feuilles de menthe et l’autre moitié du pain pour finir.

Burger de seitan

Bon burger !

 

Retrouvez d’autres vidéos sur notre chaine Youtube.

 

 

Connaissez-vous les gyozas ? Ce sont des raviolis japonais, normalement garnis de viande de porc mais bien évidemment, je vous propose ici une recette végétale.

Et quand le Japon rencontre la Provence ça donne… des gyozas à la ratatouille ! J’adore la cuisine fusion et le mélange des genres… À la base j’étais partie pour faire des raviolis plus traditionnels puis j’ai décidé de faire des gyozas parce que je suis fan de leur côté croustillant.

Faire des raviolis maison il n’y a rien de plus simple ! Mais il faut l’avouer, ça prend du temps et de la patience… Mais c’est tellement bon !

La ratatouille se fait souvent en grande quantité, voici donc une nouvelle recette pour l’accommoder.

Vous pouvez retrouver la recette de la ratatouille en cliquant ici. C’est l’une des premières recettes que j’ai publiées il y a de cela presque 1 an. Et oui le blog va bientôt souffler sa première bougie :-)

La pâte à ravioli est plutôt facile à faire maison. Nul besoin d’avoir du matériel compliqué, vous aurez juste besoin de vos mains.

J’utilise uniquement de la farine, de l’eau et du sel.

ingredients

Ingrédients pour 18 gyozas à la ratatouille

  • 200 g de farine de blé T65 (en prévoir plus si besoin lors de la confection des disques)
  • 10-12 cl d’eau bouillante
  •  Une pincée de sel

Faire bouillir l’eau.
Pendant ce temps mettre la farine et le sel dans un saladier.
Ajouter l’eau bouillante et mélanger à l’aide d’une spatule.
Ensuite mettre la main à la pâte quand la pâte n’est plus brûlante.
Former une boule mais ne pas trop travailler la pâte au risque qu’elle ne durcisse.
Couvrir le saladier d’un film transparent et laisser reposer au moins 1 heure.

préparation

Former un pâton long de 50 cm environ et couper en 18 parts.

Aplatir avec la paume de la main chaque morceau et abaisser en forme de cercle à l’aide d’un rouleau à pâtisserie en allant du bord vers le centre. Il faut que ça soit le plus fin possible.

pate6

Mettre une bonne cuillère à café de ratatouille au milieu du cercle.

pate5

Replier les bords, pincer bien en forme demi-lune ou de façon traditionnelle en forme accordéon pour les plus doués. Les miens ne sont pas parfaits du tout mais bon j’y travaille :-)

Mettre un peu d’huile dans une poêle, poser les gyozas sur leur partie plate et les faire dorer quelques minutes.

Ajouter de l’eau à mi-hauteur, mettre sur feu moyen, couvrir et laisser évaporer l’eau complètement.

(Faire la sauce pendant ce temps là.)

Ôter le couvercle et laisser quelques instants pour qu’ils soient bien croustillants.

Sauce tomate et fromage de cajou

  • 1 grosse tomate
  • 1 petit oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 1 feuille de laurier, du thym et du romarin (ou des herbes de Provence)
  • 50 g de noix de cajou
  • 1 cuillère à soupe de fécule de tapioca
  • 10 g de levure maltée
  • 1/2 cuillère à café d’ail en poudre
  • 1/2 cuillère à café d’oignon en poudre
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 1 cuillère à soupe de tamari
  • 10 cl lait végétal
  • Poivre
  • Basilic frais

Émincer et faire revenir dans une casserole l’oignon et l’ail.
Ajouter le laurier, thym et romarin et la tomate coupées en morceau.

Pendant ce temps mixer le reste des ingrédients.

Ajouter la sauce tomate à la sauce fromagère et mixer à nouveau (ne pas oublier de retirer laurier et les branches de romarin et thym). Rectifier l’assaisonnement si nécessaire.

Gyozas2

Il n’y a plus qu’à dresser les gyozas à la ratatouille, à mettre un petit pot de sauce et à déguster !

Gyozas3

Truc & Astuce

S’il vous reste de la pâte vous pouvez faire des tacos, voir exemple ici.

 

Et vous, vous aimez les gyozas de quelle façon ?

Click here to get the recipe of the Ratatouille Gyoza in English

 

 

 

L’été arrive lentement mais sûrement et avec lui, inévitablement les invitations à l’apéro ou à manger chez vos amis, dans votre famille, à des piques-niques et même pire … à des barbecues !

Que faut-il faire ? Dire non systématiquement pour ne pas déranger, ne pas choquer, ne pas avoir à débattre de véganisme pour la millième fois ? Ou alors vouloir quand même conserver un semblant de vie sociale et se retrouver dans l’arène entre les tranches de saucissons et le cocktail de crevettes au risque de craquer ?

Au départ on a tendance à refuser les invitations car même si ça peut faire plaisir que des gens s’intéressent et nous posent des questions sur le véganisme, on sait qu’il y aura toujours ce moment où le débat va partir en live et qu’au final chacun campera sur ses positions. C’est souvent pour ce genre de situation qu’on reste flexitarien pendant des années avant de devenir complétement vegan.

Et l’autre raison est que ça peut nous sembler difficile d’organiser un apéro vegan mais en fait on se rend vite compte qu’il y a beaucoup plus de diversités et de choix si l’on oublie l’éternelle planche de charcuterie et de fromage.

Si vous aussi, on vous a déjà invité à un apéro en vous faisant comprendre que vous aurez droit à du pain sec et à la feuille de salade qui sert de déco, pas de panique. Avec un peu d’organisation et de préparation, tout est gérable et pour ceux qui n’ont pas envie de se prendre la tête à l’avance avec des préparations, tout n’est pas perdu. Il y a des petites astuces qui pourront vous sauver la mise à la dernière minute et toujours en mode freestyle :-)

Et au final ce sont des recettes qui plaisent à tout le monde ! Je faisais déjà bon nombre de ces recettes avant d’être vegan et personne ne me posait jamais de questions. Mais aujourd’hui, à chaque fois que je suis invitée à un apéro, les gens ont toujours des a priori genre “ah c’est ton truc vegan …” mais dès qu’ils goûtent, ils adorent (enfin c’est ce qu’ils disent) !

Alors profitez de l’apéro pour faire découvrir la cuisine végétale, c’est un des meilleurs moyens !

L’apéro vegan dans tous ses états

Je vous avoue, on a un peu de chance dans le sud, on peut quasiment réussir à passer le stade de l’apéro sans que personne ne remarque qu’on est vegan (oui, oui, c’est possible !).

Nous avons une multitude de tartinades, snacks et autres amuses-bouches naturellement vegan et c’est assez facile de les faire soi-même ou de les acheter tout fait (optez pour le logo vegan ou surveillez les étiquettes quand même, j’ai déjà vu du fromage dans du caviar d’aubergine !).

Bon après si vous venez d’une région où on vous sort les mini-saucissons, le pâté de canard et les rillettes d’entrée de jeu, bon ok, la tâche va s’avérer un peu plus délicate … mais il vous restera toujours les cornichons ;-)

Mais non, soyons positif, voici une liste non exhaustive d’apéro vegan, que vous pouvez dégainer ni vu ni connu à n’importe quelle soirée.

Les tartinades & pâtés

Faites découvrir à vos amis la célèbre tapenade d’olives, ou encore le caviar d’aubergines ou de tomates. Apportez un petit pot de chaque, en libre service avec des gressins ou alors sur des petits toasts. Tout le monde aime ça et ça se marie très bien avec un petit verre de vin par exemple.

Ma tartinade préférée est en fait un fromage végétal frais au pesto ! On peut l’utiliser comme base absolument partout, elle est très simple à faire.

fromage de pesto

La recette du fromage de pesto est disponible en cliquant ici.

 

Et sinon, une tartinade qui plait systématiquement à tout le monde : le houmous, cette spécialité à base de pois chiche et de tahini. Vous pouvez en proposer un traditionnel ou comme moi, le revisiter selon vos envies. J’adore les houmous hybrides : moitié houmous et moitié légumes (carottes, betteraves, févettes, …)

  • Recette du houmous traditionnel

Mixer 200 g de pois chiche cuits avec 1 cuillère à soupe de tahini, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil frais ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et selon la consistance souhaitée. Servir frais.

  • Recette du houmous aux févettes

apéro vegan

Mixer 100 g de pois chiche cuits avec 100 g de févettes crues, 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil frais ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et selon la consistance souhaitée. Servir frais.

On peut également réaliser du pâté vegan, c’est même très facile et beaucoup plus économique que de l’acheter tout fait.

  • Recette du pâté aux lentilles

apéro vegan

Cuire 250 g de lentilles vertes dans de l’eau et 12 cl de vin rouge avec du laurier, du thym et du romarin pendant environ 20 minutes. Égoutter et mettre dans le mixeur/blender avec 4 cuillères à soupe de câpres, une dizaine de cornichons, sel, poivre, 2 cuillères à soupe de levure maltée. Selon la puissance du mixeur, ajouter du lait végétal pour obtenir la consistance souhaitée. Conserver au frais et servir sur du pain maison.

La boulange

Pour accompagner les tartinades et pâtés en tout genre, quoi de mieux que d’apporter quelques crackers ou encore des petits pains maison.

  • Recette de petits pains express

apéro vegan

Pour 8 petits pains : Mélanger 400 g de farine, 10 g de poudre à lever, 1 cuillère à café de sel et 25 cl d’eau tiède. Séparer en 8 pâtons, les aplatir puis les cuire soit à la poêle, soit au four T7 (210°) pendant 8-10 minutes.

  • Recette de crackers aux graines

apéro vegan

Mélanger 50 g de mélange de graines (lin, sésame, pavot), 100 g de farine de pois chiche, 3 c. à soupe d’huile d’olive, 4 c. à soupe d’eau, sel, mélange de baies, épices au choix (herbes de Provence, cumin, curry, piment …). Étaler le mélange sur une plaque allant au four et cuire à T5  (150°) pendant 45 minutes. Puis casser les crackers à la forme souhaitée.

 

Apéro vegan Finger-food

Si vous avez envie de mettre la main à la pâte et de montrer vos talents de cuisinier à vos amis, il y a plein de choses que vous pouvez préparer à l’avance et apporter.

 

apéro vegan

Un de mes apéros préférés quand l’été arrive : la pissaladière niçoise. Aussi bonne chaude, tiède que froide, elle régalera tout le monde.

apéro vegan

Les nuggets de seitan épicés c’est un peu mon obsession du moment depuis que je les ai goûtés, j’en rêve à chaque apéro !

apéro vegan

Ma recette d’apéro express par excellence: la socca revisitée. Très rapide et simple à faire, on peut la revisiter selon les envies. Sur cette photo c’est une socca aux oignons.

apéro vegan
Un peu plus longue à préparer mais ça en vaut la peine. Des beignets de fleurs de courgettes délicieux et originaux pour vos apéros !

Apéro chips

C’est l’heure d’installer tout plein de petites choses sur la table. Ok, tout le monde a sorti ses Pringles goût onion & cream ou ses chips poulet barbecue, mais vous, vous allez jouer l’originalité ! Apportez des chips de betteraves, vitelote et patates douces (on les trouve facilement au supermarché), tout le monde va vouloir goûter et va être conquis.

apéro vegan

À Nice, un chef niçois Luc Saledo a créé ces chips inédites : les Socca Chips, c’est bon, c’est sans gluten et complétement addictif surtout quand on est fan des pois chiche sous toutes leurs formes comme moi, comme vous avez peut-être pu le remarquer haha.

apéro vegan

Ou alors, pour un snack plus light, proposez un mélange d’oléagineux : noix de cajou, amande, noisette, raisins secs, cacahuètes. Allez en magasin bio ils en vendent en vrac, ça revient moins cher en plus et ils ont des mélanges sympa comme cajou-curry. Personne ne va se dire : “bouhou j’en veux pas c’est vegan”, ils vont se jeter dessus sans réfléchir et manger tout votre sachet (faites des réserves !!).

Avant je faisais mes chips de légumes au four mais depuis que j’ai un déshydrateur Sedona, j’opte pour ce mode de cuisson, ça permet d’avoir le croustillant tout en gardant les nutriments des légumes.

ApéRaw 

Vous connaissez tous les bâtonnets de concombre et de carotte qu’on trempe dans un dip mais l’apéritif cru c’est bien plus que ça ! Voici quelques recettes si vous avez envie d’inviter l’alimentation vivante à l’apéraw ;-)

  • Recette de chips de légumes

Vous prenez n’importe quel légume (en ce moment c’est la saison des carottes nouvelles, courgettes, aubergines, betteraves nouvelles, pommes de terre nouvelles) ou feuillus (basilic, fanes de betterave). Couper en très fines lamelles (à la mandoline c’est plus facile). Dans un saladier ajouter les légumes coupés, de l’huile d’olive et au choix : curry, cumin, piment, paprika, citron, tamari, sirop. Mélanger pour que l’huile enrobe bien chaque lamelle. Cuire dans un déshydrateur à 42°C pendant environ 6 heures. Retourner à mi-cuisson.

  • Recette de la mousse de betterave crue

apéro vegan

Râper des betteraves crues puis les mixer avec 1 cuillère à soupe de purée de cacahuète, 1 gousse d’ail, le jus d’1 citron, 1 à 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, persil ou coriandre fraiche, piment, cumin, sel et poivre. Rajouter du lait végétal selon le blender que vous utilisez et la consistance souhaitée.

  • Recette de summer maki

apéro vegan

Râper 1 pomme granny et 1 concombre puis les égoutter. Couper un melon en bâtonnets. Prendre une feuille de nori, étaler dessus les légumes râpés, le melon et des graines germées. Rouler les makis puis les couper et saupoudrer de graines de sésame. Pour la sauce : sauce tamari, purée de cacahuète, wasabi.

Pour plus d’idées, retrouvez 10 recettes de makis d’été en cliquant ici !

apéro vegan

Pour les plus aventuriers, voici ma recette du tartare d’algues, servi avec des crackers crus dont vous avez la recette ci-dessous.

  • Recette des crackers crus

apéro vegan

Râper 5 carottes. Mixer au blinder 5 cas de lin, 5 cas de graines de chia, 5 cas de sésame. Mixer le tout avec un jus de citron, 1/2 oignon, 20 cl d’eau et des épices au choix pour obtenir une purée. Étaler le mélange sur une plaque de déshydratation et le cuire 12h à 42°C. Retourner à mi-cuisson. Puis casser les crackers à la forme souhaitée.

Apéro Vegan Freestyle

  • Recette du tacos freestyle

apéro vegan

J’ai fait ce tacos avec un reste de pâte à ravioli et comme vous avez été nombreux à liker cette photo sur mon compte Instagram je partage avec vous cette recette improvisée :

Pour la pâte : mélanger 200g de farine, 10 cl d’eau, 2 cuillères à soupe d’huile d’olive, du sel. Séparer en petit pâton, les étaler et leur donner une forme ronde. Les cuire à la poêle quelques minutes, il faut que la pâte reste souple. Les poser dans une assiette au fur et à mesure et poser un torchon propre dessus pour qu’ils ne durcissent pas.

Pour la garniture : couper un avocat en tranche, ici j’ai ajouté quelques lamelles de chou rouge, quelques radis et des graines germées. Mais vous pouvez adapter le contenu selon la saison.

Pour la sauce : noix de cajou, ail, oignon, levure maltée, vinaigre de cidre, lait végétal pour la rendre plus fluide.

  • Recette de tortilla freestyle

apéro vegan

Encore une recette improvisée entre la quiche, l’omelette et la socca …

Mélanger 200 g de farine de pois chiche, 40 g d’eau, fanes de carottes (mais vous pouvez mettre n’importe quel légume), curry, sel, poivre. Verser dans une grande poêle allant au four mais le mélange doit quand même avoir une bonne épaisseur. Cuire au four T7 (210°) pendant 30 à 40 minutes. Couper des carrés et servir !

Apéro vegan à l’arrache

Vous avez une invitation de dernière minute, même pas le temps de passer au magasin pour acheter quelque chose que vous êtes déjà sur place. À première vue, rien de vegan sur la table, que faire ?

Ça m’est arrivé l’autre jour, et du coup j’ai dû improviser. J’ai demandé à mon hôte si elle avait du pain (ça normalement c’est jouable), des tomates et un peu d’huile d’olive. Si vous arrivez à trouver dans les placards de l’ail en poudre qui traine et un peu de basilic c’est encore mieux. En 5 minutes vous pouvez réaliser ces bruschettas express. Et voilà, vous êtes sauvé !

bruschetta tomates vegan

Apéro vegan pour les flemmards

Si vous avez un peu de temps devant vous pour faire les courses, dans les magasins bio vous trouverez de nombreuses options vegan pour l’apéro. Voici mes préférées :

apéro vegan

Le faux-gras de Gaia : pour une occasion spéciale vous pouvez sortir la terrine de faux-gras à tartiner. La texture est bluffante.

“Dolmadakia” – feuilles de vignes farcies :  Je n’ai jamais essayé d’en faire mais j’en achète de temps en temps, je rajoute un peu de citron et le tour est joué.

Le Taramalg : J’en ai acheté deux-trois fois et la ressemblance avec le tarama est vraiment hallucinante. Personne ne devinera jamais que c’est vegan.

Les terrines Björg : J’en mangeais déjà avant de devenir vegan, j’aime particulièrement la terrine forestière et celle aux légumes du soleil. En plus ils les font désormais sans huile de palme.

Les tartinades Bonneterre : Je connais 3 goûts : trio de poivrons, petits pois basilic et courgettes curry. Elles sont vraiment délicieuses, simplement en tartine sur du pain.

Quoi boire ?

Bon maintenant qu’on a tout un tas de recettes pour éviter de picoler le ventre vide, il faut quand même se poser la question des boissons.

Est-ce que je peux tout boire ? Après tout il n’y a pas d’animaux dans l’alcool ?

Et bien … si … Malheureusement. Oui, les déchets d’animaux sont partout et les fabricants de vin et de bière utilisent des vessies de poisson et de la gélatine de porc dans leur alcool.

Mais tout n’est pas perdu !

Certaines marques sont clairement vegan comme Heineken ou encore Guiness qui a fait un gros buzz cette année en passant vegan justement.

Pour les vins, c’est un peu plus difficile car pour l’instant l’étiquetage des bouteilles avec le logo vegan est loin d’être obligatoire (on va peut-être y arriver) donc plusieurs choix s’offrent à vous :

  • si vous avez un vin fétiche, vous pouvez envoyer un mail au vigneron pour lui demander clairement.
  • si vous allez visiter des caves, ou acheter vos vins dans des magasins spécialisés, vous pouvez également poser la question, avec un peu de chance ils sauront la réponse. C’est ce que j’ai fait dans les vignobles de Bellet à Nice et j’ai été très agréablement surprise de savoir que pour certains, leur vin était non seulement bio mais aussi vegan !
  • en magasin bio, les vins ont plus de chance d’avoir le logo vegan ce qui lève tous les doutes.

Et sinon, vous pouvez vous rendre sur ce site : http://www.barnivore.com/ qui répertorie toutes les boissons vegan.

Voilà, bon ça ressemble un peu au parcours du combattant rien que pour l’apéro, mais une fois qu’on a pris de bonnes habitudes, c’est beaucoup plus facile.

Plus de recettes d’apéro ? Découvrez notre ebook Chill Vegan avec 70 recettes !

Chill Apero Vegan

Cliquez ici pour découvrir les apéros