Articles

Comment rendre un repas vegan festif ?

Comment se régaler à Noël en ayant une alimentation végétale ?

Cette année, ce sera notre troisième Noël « vegan ». 

Avant nous étions angoissées par l’ambiance familiale, le fait de dire qu’on ne dérogera pas à la règle.

On stressait de savoir si on aura à manger quelque chose de convenable.

Et le pire : la teneur des discussions autour de notre alimentation !

Mais aujourd’hui il faut dire ce n’est plus vraiment la même problématique.

Tout le monde s’est fait à l’idée que nous avions une alimentation végétale et ça ne pose plus aucun soucis.

Du coup, cette année on avait un nouvel objectif, nous voulions vraiment mettre les petits plats dans les grands et préparer un repas à faire pâlir les non-vegan :-)

Montrer que les produits de « luxe » n’ont pas à être forcément associés aux produits animaux et essayer de faire évoluer peu à peu les mentalités, grâce à la cuisine.

Dans cet article je vais vous donner des idées pour réussir un repas vegan festif, soit juste pour vous-même, soit pour vous et votre famille.

La cuisine végétale, une explosion de saveurs ?

Beaucoup ont du mal à passer le cap d’une alimentation végétale parce qu’ils pensent qu’on renonce aux joies de la gastronomie en changeant d’alimentation…

On est tous passé par là, on l’a tous pensé.

Mais si seulement nous savions !

Bien au contraire, ça devient la fête des papilles #foodgasm #épicurien si tu préfères !!

Manger vegan peut être une explosion en bouche.

Cette cuisine est très inventive, très diversifiée et haute en couleur contrairement aux idées reçues.

Elle n’est pas du tout triste et insipide comme certains voudraient bien le faire croire.

Bien au contraire.

Comment faire quand on a toujours eu l’habitude de manger ces produits « gastronomiques » lors des fêtes de fin d’année ?!

Comment avoir l’impression de toujours festoyer en ayant une alimentation végétale ?

Vous avez dit impossible ?

Pourtant ce n’est pas si compliqué de manger un repas festif en mode vegan.

La grande question serait « Comment remplacer tous ces aliments dit « nobles » que l’on mange lors des grandes occasions ? »

Les huîtres, les St Jacques, le caviar, la saumon fumé, le foie gras, une bonne viande, un bon poisson, une bonne volaille, une sauce hollandaise, un gravy, un plateau de fromage, des macarons, une bûche, …

Comment passer de bonnes fêtes sans cette gastronomie que vous chérissez (chérissiez?) tant ?!

Spoiler : tout est remplaçable !

Enfin vous voyez ce que je veux dire, on peut trouver une alternative végétale à tout … car je n’aime pas vraiment le mot « remplacer ».

Chaque année, j’élabore de nouvelles recettes et trouve de nouvelles idées, j’aime travailler les recettes en trompe-l’œil qui pourront vous donner l’impression qu’il s’agit vraiment de la recette traditionnelle alors que tout aura été fait sans aucun produit animal !

blini saumon fumé vegan

L’an dernier, j’ai partagé avec vous ma version du saumon fumé vegan, qui est bluffante aussi bien au niveau du visuel que du goût ! Bien évidemment il n’y a pas le côté « gras » du saumon ni le goût de poisson mais toutes les autres saveurs y sont : l’aneth, le goût fumé, l’huile d’olive … Et ça nous montre à quel point les saveurs viennent de tout ce qu’il y a autour et non des « animaux ».

noix de saint jacques vegan

Cette année, je me suis attaquée aux Noix de St Jacques, que j’ai réalisé en version vegan car c’était tout simplement mon entrée de Noël préférée avant ! Et j’avais vraiment envie de retrouver ces saveurs en version végétale.

On peut clairement dire que …

Manger vegan rend créatif

Non on ne fait pas une croix sur la bonne bouffe en devenant vegan.

Au contraire on redouble d’imagination ! Enfin en tout cas c’est mon cas.

On teste, on joue avec les saveurs, les textures…

On découvre une nouvelle façon de s’alimenter et de rendre un plat unique.

Lors de mon premier Noël j’étais allée à l’essentiel, au plus simple et au plus traditionnel.

J’étais déjà bien contente de faire mes premières fêtes de fin d’année sans souffrance, sans culpabilité.

Et aussi sans maux de ventre pour le coup !

Scoop, la cuisine végétale est beaucoup plus digeste et vous pourrez dire adieu à vos crises de foie à cette période de l’année ! D’ailleurs ma belle-famille me remercie à chaque fois et n’en revient pas de si bien manger et si bien digérer !

Bref, depuis j’ai encore découvert de nouvelles saveurs et de nouvelles façons de cuisiner vegan…

Chaque année, je peaufine mes recettes de fêtes, j’évolue avec mes envies et c’est pourquoi j’ai décidé cette année de proposer un ebook de 15 recettes « Vegan Gourmet » où je vous livre mes dernières créations pour les fêtes.

tofu benedict vegan

Certaines recettes sont inspirées de la tradition française, mais d’autres sont des créations freestyle comme par exemple ce Tofu Bénédicte au shiitake fumé et sauce hollandaise d’avocat.

Un mélange de saveurs absolument surprenant !

Et histoire de booster ma créativité encore plus loin, j’ai décidé de faire des recettes sans gluten, car bizarrement plus il y a de contraintes et plus ça m’inspire :)

Jouer avec les saveurs

L’important ce sont les saveurs qui accompagnent les plats : les épices, les condiments, un fruit particulier, un légume oublié, des associations originales…

Parfois il suffit d’un SEUL ingrédient pour avoir l’impression de manger un repas de fêtes.

Certes il y a certaines saveurs qui ne se remplacent pas mais il est tout à fait possible de se régaler et de retrouver de nouvelles sensations sans produits animaux.

 

parmentier vegan

C’est vraiment ce que j’ai voulu faire dans mon ebook, notamment avec cette version revisitée du parmentier de canard, à base de champignons pleurotes, et où la sauce gravy donne toute la profondeur au plat.

Mais alors qu’est-ce qui rend un repas festif ?

Si on y réfléchit bien …

Qu’est-ce qui fait qu’un repas devient festif ?

Est-ce manger quelque chose que l’on ne mange pas en temps normal ?

Est-ce une belle présentation ?

legumes rotis vegan

Est-ce l’ajout d’un ingrédient magique qui va transformer un plat banal en quelque chose d’unique et qui fera toute la différence ?

C’est un peu tout ça à la fois non ?

Le changement et l’utilisation de produits que l’on consomme rarement font que le repas deviendra un repas de fête.

Pourquoi le foie gras est considéré comme un produit noble ?

Car on en mange une fois par an ?

Pareil pour le caviar, le homard, ou les noix de St-Jacques…

Si vous êtes quelqu’un qui en consomme tout au long de l’année ça ne sera pas un repas très festif mais par contre s’ils sont consommés que lors de grandes occasions ça en deviendra un mets de fête.

Voilà le secret des produits de « luxe ».

Et c’est pourquoi il faut appliquer la même règle pour les repas de fêtes vegan, il faut choisir des ingrédients que vous utilisez rarement mais sans pour autant opter pour des produits hors de prix !

Au contraire …

Votre porte-feuille vous remerciera !

Même si vous décidez d’acheter des épices un peu luxueuses ou des champignons plus onéreux que d’habitude, pensez-vous vraiment que cela coûtera plus cher qu’un repas de Noël traditionnel ?

Vous n’aurez pas besoin de payer une fortune en ingrédients pour avoir l’impression de faire un repas de fêtes de fin d’année digne de ce nom.

Parfois il suffit de rien pour qu’un plat sorte de l’ordinaire.

Je vous assure.

C’est pourquoi dans mon ebook je vous propose une liste d’ingrédients festifs pour vous guider dans vos choix et vous expliquer les ingrédients indispensables pour vos repas de fêtes.

Manger bien ne devrait pas coûter plus cher, et c’est pourquoi j’aime travailler principalement des produits bruts, de saison et que l’on peut trouver facilement.

Cela permet à tout le monde de passer de bonnes fêtes et de ne pas se ruiner pour des soit-disant produits « obligatoires » en période de fêtes et qui mettent vos comptes dans le rouge et poussent à la sur-consommation.

C’est une autre sujet bien évidemment mais je pense qu’il est aussi important de montrer que l’on peut faire beau et bon avec peu.

Les fêtes doivent aussi être un moment d’évasion, c’est pourquoi …

Faites voyager vos papilles et vos pupilles

Le dernier secret c’est la diversité !

Vous ne savez pas quoi choisir ?

  • Faites plusieurs petites choses

Telle une assiette découverte, avec plusieurs petits mets végétaux en mode « à la découverte de la cuisine végétale ».

C’est ce que je vais proposer à ma famille cette année, je vais les faire voyager avec plusieurs de mes recettes pour qu’ils découvrent des saveurs qu’ils ne connaissent sûrement pas comme mon bacon végétal grillé ou les gnudi toscans.

gnudi vegan

  • Faites un plat qui vous tente depuis un moment mais que vous n’avez pas encore testé !

Par exemple, cette année j’ai testé le tempeh.

J’avais goûté une fois et franchement je n’étais pas convaincue … mais là j’ai réalisé une recette de tempeh laqué et ça m’a vraiment appris à l’aimer !

Comme c’est un ingrédient que je ne mange jamais pendant l’année, ça me dépayse vraiment !

tempeh laqué

  • Partez à la découvert du monde


Faites voyager les papilles de vos invités avec des saveurs originales et qu’ils n’auront pas l’habitude de manger dans leur quotidien.

C’est vraiment la remarque que me font le plus mes proches.

J’ose cuisiner des saveurs, des épices que eux ont peur de faire dans leur quotidien.

Du coup quand je prépare les repas, pour eux c’est tout de suite festif car ils n’ont jamais cuisiné cela au quotidien.

Par exemple pour l’apéro, j’adore leur faire des makis originaux comme ici, de couleur violette !

maki violet

L’autre fois on a même fait un atelier pour leur montrer comment les fabriquer et ils ont pu voir que c’était super simple en fait !

Osez les fromages végétaux !

Un plateau de fromage vegan est l’occasion de faire beaucoup parler et de découvrir de nouvelles saveurs. Cette année on a commandé un camembert vegan et un bleu.

On sait d’avance que tout le monde va être bluffé !

Si vous voulez avec des idées de fromages végétaux à déguster, je vous donne rendez-vous sur cet article que je viens de mettre à jour avec mes dernières découvertes ;-)

 

Oui ceci est une prédiction. Cette année, c’est l’année où vous allez dire NON au foie gras ! En lisant cet article vous allez comprendre pourquoi vous mangez du foie gras, pourquoi vous allez arrêter et comment vous allez le remplacer. Et cela ne va vous prendre qu’une petite dizaine de minutes. On parie ?

Lorsque l’on arrive à la période des fêtes de fin d’année, bien souvent, le foie gras se retrouve sur presque toutes les tables. Alors où trouver des alternatives végétales ou comment cuisiner soi-même son foie gras vegan et arriver fièrement avec notre petit pot de faux gras à la fois éthique et respectueux de la vie animale lors des dîners ?

Dans cet article je vais partager avec vous 5 recettes de faux gras vegan fait maison et 3 alternatives végétales au foie gras que vous pourrez trouver dans le commerce ou à commander directement sur internet.

Mais avant de nous intéresser aux recettes, je voulais revenir sur tout l’imagerie créée autour du foie gras et pourquoi il est si difficile pour beaucoup de monde d’y renoncer tout en sachant que c’est une très grande cause de souffrance pour les animaux.

Pourquoi mangeons-nous du Foie Gras ?

Dans notre tradition française, le foie gras a été déclaré comme l’entrée incontournable des fêtes de fin d’année. Celle qui montre qu’on est riche, qu’on a les moyens d’acheter autre chose que du pâté bas de gamme …

Il y a tout un art autour du foie gras, comment le présenter, comment le couper, comment l’étaler (nooooonn surtout pas, sacrilège !!), comment l’accommoder, avec quel vin le boire (Team Sauternes ou Team Monbazillac ?) … C’est presque un aliment sacré, porté sur un piédestal.

Aujourd’hui c’est devenu beaucoup moins cher, il y a pour tous les prix et toutes les familles veulent avoir leur petit morceau de foie gras pour Noël, tout en sachant à quel point c’est horrible pour les animaux et mauvais pour la santé en général.

Reconnaissons le génie des marketeurs du foie gras qui ont réussi à faire passer un foie malade et surdimensionné, issu de mois de gavage extrêmement douloureux pour l’animal en un produit de luxe et de magie.

foie gras vegan
(source de l’image L214 & GAIA)

Nous avons tous grandi avec cet imaginaire en tête, que ce soit dans les pubs à la télévision où le foie gras est présenté comme de l’or ou des pierres précieuses, servi avec du champagne hors de prix à une tablée digne d’un épisode de The Crown.

Ou alors parce que depuis notre enfance, on entend nos parents et grands-parents faire des économies pour pouvoir acheter le foie gras de Noël et comme ça coûte très cher, on se doit de trouver ça bon quand on le mange et d’en savourer chaque bouchée.

Franchement qui a envie de se questionner sur la souffrance des oies de gavage en mangeant sa tranche de foie gras à 30€ sur son pain de mie ?

Objectivement personne et c’est normal.

C’est humain.

Nous n’avons aucune envie d’être en conflit interne permanent.

Voilà pourquoi il est si difficile d’écouter la petite voix au fond de notre tête qui sait et qui nous dit à quel point c’est injuste de se délecter d’un aliment si cruel.

foie gras vegan

Alors que faire ? Éveiller les consciences, une à une, petit à petit. Regarder des vidéos, regarder la réalité de l’élevage et du gavage en face pour ne plus pouvoir faire taire cette petite voix.

Aujourd’hui encore une de mes amies a reçu une photo et un message lui disant « Regarde ce que j’ai eu comme cadeau (un panier composé avec du foie gras et du vin), on va déguster ça ensemble. »

Mon amie n’est pas vegan mais elle est sensibilisée à la souffrance animale et ne mange pas de foie gras. Je lui ai donc conseillé de lui répondre en expliquant pourquoi elle ne voudra pas en manger et en parlant de la souffrance des canards et des oies.

Ce n’est que comme ça qu’on va pouvoir casser cette image de luxe et de magie que les gens ont sur cet aliment.

Est-ce que ça marchera du premier coup ? Probablement pas, mais cette personne, quand elle mangera sa boite de foie gras seule, elle repensera à coup sûr à cette information sur la souffrance animale.

À chacun de nous de semer des petites graines un peu partout, d’informer les gens mais également de leur proposer des alternatives végétales et sans souffrance pour qu’ils ne se sentent pas frustrés ou en manque s’ils décident de renoncer au « vrai foie gras ».

Mais voyons le côté positif, selon un dernier sondage réalisé par L214, près de 6 français sur 10 sont favorables à l’interdiction du gavage.

Il reste donc à parier que ces mentalités vont continuer à évoluer et que de plus en plus de personnes chaque année vont chercher des alternatives végétales au foie gras.

Dans cet article je vais vous proposer des alternatives végétales, soit à faire vous-même soit du Foie Gras vegan à acheter en magasin avec de plus en plus de choix. Ces alternatives pourront égayer vos assiettes en cette fin d’année ! Ne pas vous sentir à part ou rejeté, pouvoir faire découvrir votre version « sans cruauté » qui en séduira certains j’en suis sûre.

Quelles alternatives végétales au Foie Gras ?

 

Mes recettes de Foie Gras Vegan

 

  • Terrine Végétale Festive façon Foie-Gras

terrine végétale festive

Un peu de tofu, des marrons, des champignons sont les principaux ingrédients de cette terrine festive ! Et en bonus un chutney poire et butternut.

  • To-Foie Gras maison

foie-gras-vegan

Ma première recette de To-FoieGras que vous pouvez retrouver dans mon Menu de Noël.

Recettes de Foie Gras Vegan d’autres blogueuses

  • Terrine végétale aux champignons et tofu fumé

Recette féérique de La Gourmandise selon Angie réalisée à base de tofu fumé et de champignons. Texture bluffante et goût fumé pour cette variante originale ! Découvrez la recette sur son blog.

  • La mousse de Foie Gras 

Recette en vidéo de la Mousse de Foie Gras avec Georgia Horackova et de Végalicious. Très simple à faire, elle fera son petit effet sur des canapés, dressée avec une poche à douille pour lui donner un aspect classe ! Retrouvez également la recette sur le blog de Georgia.

  • Le Fois gras vegan sans tofu

Une alternative très intéressante car elle est à base de pois chiche. Ce foie gras vegan ne contient pas de soja (sauf dans la crème mais vous pouvez en choisir une autre) et elle est également sans gluten. Le visuel est absolument bluffant !

Ce Faux-gras sans tofu est tiré du très joli site « Sans Foie ni Loie ». Cliquez ici pour le découvrir.

Foie Gras Vegan à acheter en magasin

  • Le Faux-Gras de Gaia

faux gras gaïa

Très bonne alternative toute prête de la marque Gaïa. Vous pouvez trouver cette terrine en magasin bio ou sur les magasins de vente en ligne vegan. La texture est assez bluffante et le goût est bon, par contre on sent assez le goût de cannelle.

 

    • Le Sans Foie ni l’oie de la Petite Frawmagerie

 Délicieuse alternative végétale au Foie Gras vegan et sans gluten, fait à base de noix de cajou, de champignons, de châtaigne et de beurre de cacao. Vous pouvez le trouver dans certains magasins bio ou directement en ligne sur le site de la Petite Frawmagerie.

 

  • Le Joie Gras de Jay & Joy

Joie Gras vegan

Ce Joie Gras est lui aussi à base de noix de cajou, d’huile de coco et de levure malté . Vous pouvez le servir tel quel sur une tranche de pain ou l’accompagner de chutney, confit d’oignons ou de fruits comme les figues. Il est en vente en magasin bio ou en boutique Jay & Joy.

 

Voici un petit tour d’horizon des alternatives végétales qui s’offrent à nous aujourd’hui, si vous en connaissez d’autres n’hésitez pas à les partager en commentaire.

N’hésitez pas non plus à partager cet article sur les réseaux sociaux s’il vous a plu afin de faire découvrir ces foie gras vegan au plus grand nombre et changer petit à petit les mentalités vers un monde plus juste.

Je ne vais pas vous mentir, le saumon à l’aneth sauce gravelax a toujours été une institution dans ma famille.

Que ce soit pour les fêtes de fin d’année, les repas de famille ou encore mon anniversaire, ma grand mère achetait un saumon entier de plusieurs kilos et le faisait mariner pendant des jours dans le sucre, le sel, l’huile d’olive et l’aneth.

Et soyons honnête c’était un de mes plats préférés.

Ces plats auxquels vous pensez et vous ressentez immédiatement leur goût dans votre bouche, et avec tous les souvenirs qui remontent.

C’est pourquoi quand j’ai entendu parlé la première du saumon fumé vegan, encore appelé  « carrots lox », il y a un ou 2 ans, j’étais pas super emballée…

J’avais du mal à croire que ça pouvait ne serait-ce que s’approcher de ce que j’avais pu aimer dans le passé.
Et les aprioris ont la vie dure, pour preuve, je n’en avais encore jamais fait avant la semaine dernière !

Autre chose qui me décourageait, dans toutes les recettes que je voyais les personnes utilisaient du Liquid smoke et je n’en trouve absolument pas chez moi.

Si vous avez déjà lu d’autres de mes recettes comme la réalisation du seitan par exemple vous savez que je ne jure que par le thé Lapsang Souchong pour obtenir un goût fumé très facilement.

Et pas de soucis pour le trouver, allez dans n’importe quel supermarché, il y sera. Avant j’utilisais celui de la marque Kumstea mais récemment je l’ai trouvé en bio.

Puis le week-end dernier j’ai reconsidéré la question car cette année on nous a demandé d’organiser plusieurs repas vegan alors on se creuse la tête pour trouver de nouvelles idées !

J’avais des carottes, j’avais de l’huile c’était un bon début. Bon je n’avais pas de liquid smoke ni d’aneth fraîche. Alors je me suis adaptée et j’ai décidé d’utiliser mes graines d’aneth et du thé fumé Lapsang souchong.

Je n’avais pas non plus de gros sel (je n’en utilise plus) pour les faire cuire au four en croûte de sel  … j’ai donc également improvisé sur ce point. Je vous laisse découvrir tout cela juste en dessous.

Bref j’ai donc décidé quand même de faire un premier essai le week-end dernier, même avec la moitié des ingrédients manquants, ce n’est pas ça qui va m’arrêter :)

On les a dégustés avec des petits toasts et on a vraiment été bluffé ! Que ce soit par l’odeur, le visuel et surtout le goût ! J’ai partagé cette petite photo sur les réseaux sociaux et vous aussi ça vous a intrigué et beaucoup intéressé !

Saumon fumé vegan

Alors ni une ni deux, Lorelei est revenue avec 1kg de carottes le lundi soir et hop, deuxième fournée, deuxième test avec quelques variantes pour pouvoir vous proposer la meilleure recette et surtout simple à faire avec des ingrédients trouvables partout !

 

Comment faire du saumon fumé vegan ?

Saumon fumé vegan

Ingrédients

6 carottes (environ 500g)
6 c. à soupe d’huile d’olive
1 c. à soupe de thé fumé (Lapsang souchong)
1 jus de citron (2 c. à soupe)
1 c. à soupe de sirop d’érable (ou du sucre en poudre)
3 c. à soupe de tamari (sauce soja salée)
1 c. à café de 5 baies
1/2 bouquet d’aneth fraîche ou 2 c. à soupe d’aneth en graines
Eau

 

Préparation du Saumon fumé vegan

Saumon fumé vegan

1. Éplucher les carottes et faire des lamelles (ni trop fines ni trop épaisses) avec un éplucheur à légumes
2. Cuire les carottes à la vapeur et dans le bac mettre le thé fumé avec l’eau
3. Laisser cuire entre 5 et 10 minutes
4. Réserver les carottes et récupérer l’eau du bac. Filtrer si vous souhaitez mais moi j’ai laissé les feuilles de thé pour un goût plus prononcé
5. Dans un récipient qui va au four, mettre les carottes et ajouter tous les autres ingrédients (graines d’aneth et non aneth fraîche)
6. Ajouter l’eau du bouillon vapeur jusqu’à ce que les carottes soient immergées
7. Laisser cuire au four à 180°C (T6) pendant 15 minutes. L’eau va s’évaporer mais pas complétement, c’est normal, ça sera votre marinade
8. Mettre le tout dans une boite tupperware en verre, ajouter de l’aneth fraîche. Une fois refroidi, mettre au réfrigérateur
9. Laisser mariner minimum 1 nuit

 

Voici donc ma recette très simple et avec des ingrédients que vous pouvez trouver dans n’importe quel supermarché. Elle est aussi très rapide, vous pouvez en faire une grande quantité et la conserver au réfrigérateur dans une tupperware en verre. Plus les carottes fumées marineront, plus elles auront de goût.

Et comme on a une légère tendance à la monomanie quand on découvre une nouvelle recette nous n’allons pas vous proposer 1 mais 3 recettes à base de ce saumon fumé vegan (apéro-brunch-plat) pour les fêtes.

3-recettes-saumon-vegan

Il existe bien sûr d’autres variantes pour préparer le saumon fumé vegan et je vous en propose quelques unes ci-dessous :

Les Toasts de Faux Saumon de Lloyd Lang (sans huile)

Les carottes façon saumon fumé de Cooking in June

saumon fumé vegan
Cliquez ici pour voir la recette des carottes façon saumon vegan

 

En hiver notre corps est fragile avec tous les microbes qui trainent. En dehors du fait qu’il a besoin d’énergie, et qu’il ne faut pas lésiner sur les bonnes calories, il est possible de lui donner un coup de pouce grâce aux plantes, épices et autres superaliments aux vertus antioxydantes pour lutter contre le froid, les maladies mais aussi pour nous apporter un peu de réconfort et de plaisir.

Nous pouvons les consommer de diverses manières dans notre alimentation mais aujourd’hui j’ai décidé de partager avec vous 5 boissons chaudes vegan qui m’accompagnent en cette saison et qui vont vous aider à passer l’hiver en douceur.

Il y en aura pour tous les goûts: les gourmands, les flemmards, ceux qui veulent s’essayer aux superaliments ou aux remèdes ancestraux, ou ceux qui veulent simplement être en forme.

ChaÏ Latte

Le chaï latte est une boisson chaude indienne et il existe autant de manière de le faire que d’habitants en Inde. Chaque famille a sa propre recette, c’est comme la soupe miso au Japon ! Apparemment, là-bas il se consomme très, très sucré, n’hésitez donc pas à adapter cette recette selon vos goûts et vos préférences.

chai latte

Compte tenu du grand nombre d’épices qui se trouvent dans le Chaï Latte, c’est une boisson avec énormément de bienfaits pour l’organisme. Le thé noir pour ses antioxydants, le curcuma pour le renforcement du système immunitaire, la cardamome et le clou de girofle pour faciliter la digestion ou encore la cannelle pour contrôler la glycémie.

C’est la boisson à boire pendant l’hiver, par contre je vous préviens, si vous n’avez pas l’habitude ça peut décoiffer les premières fois mais notre esprit voyage en tout cas !

Ingrédients pour 2 tasses

ingredient chai latte

  • 1 c. à café de thé noir indien
  • 50 cl de lait végétal
  • 1 c. à café de carvi en poudre
  • 1/2 bâtonnet de cannelle
  • Mélange de poivres : blanc, noir, rouge, rose
  • Quelques clous de girofle
  • Quelques graines de cardamome
  • Sucre non-raffiné ou sirop d’agave
Préparation du Chaï Latte
  1. Mettre tous les ingrédients dans une casserole
  2. Porter à ébullition
  3. Infuser 2-3 minutes
  4. Filtrer et déguster

Golden Latte Aka le Lait d’or

Vous n’avez pas pu passer à côté du Golden Latte cet hiver ! C’est la boisson tendance, surtout aux Etats-Unis et tout le monde ne jure que par ce lait d’or. Alors est-ce une véritable boisson miracle ?

golden latte

Je pense qu’effectivement c’est une boisson très efficace, notamment grâce à l’omniprésence du curcuma qui n’a plus à prouver ses vertus. En Inde, ils en consomment tout au long de la journée et c’est un pays avec un taux de cancer très bas. Si vous voulez en savoir plus sur les bienfaits du curcuma, je vous invite à regarder ce reportage très intéressant : Le curcuma pour lutter contre les maladies.

J’aime beaucoup utiliser cette épice, comme par exemple dans ma Soupe Ayurvédique pleine d’énergie.

Je partage ici la recette du Golden Latte réalisée avec une pâte de curcuma, que vous pouvez faire à l’avance et conserver pour les prochaines boissons. Ce lait d’or est très efficace pour garder ou retrouver la forme.

Contrairement à ce que j’aurais pu penser, le lait d’or n’est pas une boisson très épicée, ni trop amère, c’est plutôt doux. Je la bois même sans sucre, mais c’est selon les goûts. Je mets 1 c.à café de pâte à curcuma car j’adore les épices, mais si vous y êtes sensible, revoyez la dose à la baisse :)

Ingrédients pour 2 tasses

ingredients golden latte

Pour la pâte de curcuma :

  • 20 g de curcuma en poudre
  • 1 c. à café de poivre noir moulu
  • 12 cl eau
  • 1 c. à soupe d’huile de coco ou d’huile d’olive

Pour le golden latte :

  • 50 cl de lait (ici lait d’amande maison)
  • 1 c. à café de pâte de curcuma (que vous venez de préparer)
  • 1 c. à café de sirop d’agave

preparation golden latte

Préparation du Golden Latte
  1. Mélanger dans une casserole le curcuma en poudre, l’huile, l’eau et le poivre.
  2. Faire chauffer sur feu doux en mélangeant jusqu’à obtention d’une pâte épaisse (5 minutes environ). L’ huile permet de bien lier la pâte.
  3. Conserver au frigo dans un pot en verre. La pâte se converse environ 1 mois.
  4. Dans une casserole mettre 1 cuillère à café de pâte de curcuma et le lait végétal.
  5. Remuer constamment sans laisser bouillir.
  6. Hors du feu, ajouter le sirop d’agave (optionnel).

Matcha Latte coco-vanille

Le matcha, ce fameux thé vert japonais très différent des autres qui signifie « thé finement broyé » et qui possède un goût bien spécifique. Je pense qu’on aime ou qu’on déteste ! J’ai découvert le matcha depuis quelques années maintenant, principalement dans les restaurants japonais sous forme de glaces ou de desserts style daifuku. Puis plus récemment j’en ai acheté pour le faire chez moi.

J’avouerai que le Matcha pur juste avec de l’eau chaude j’ai du mal ! La première fois que j’ai fait un thé Matcha, je crois que j’en avais trop mis, je suis devenue toute rouge et j’ai eu des plaques et envie de vomir !

J’ai cherché des manières d’atténuer l’amertume et je vous propose donc ma recette toute douce du Matcha Latte coco-vanille.

matcha latte

Ingrédients pour 2 tasses
  • 50 cl de Rice Coco Drink (ou autre boisson au coco)
  • 5 gouttes d’extrait de vanille
  • 1 à 2 c. à café de Matcha selon les goûts
  • 2 c. à café de sucre coco
Préparation
  1. Faire chauffer le lait végétal avec les 5 gouttes d’extrait de vanille jusqu’à frémissement
  2. Dans une tasse ou un bol, mettre le matcha et le sucre
  3. Verser un peu de liquide puis mélanger bien (au fouet si vous en avez un sinon à la cuillère)
  4. Une fois que vous avez obtenu une pâte verte sans grumeaux, verser le reste du lait.
  5. Déguster chaud

Lait GOURMAND Choco-Noisettes

On continue avec un chocolat chaud gourmand. Comment passer à côté de cette boisson en hiver, qui est la madeleine de Proust de tous les français !

J’ai toujours eu pour habitude de consommer du chocolat 100% cacao en poudre, mais depuis quelques temps je me suis bien habituée au cacao cru qui est encore plus amère mais qui a le vrai goût du chocolat (contrairement aux poudres industrielles pleine de sucre).

Même si le chocolat italien fait l’unanimité dans le sud, il faut avouer qu’un bon chocolat chaud d’antan, réalisé avec du vrai chocolat et un lait onctueux, c’est le bonheur !

J’ai toujours été une inconditionnelle du mélange chocolat noisette, certaines marques proposent déjà cette boisson et je craque à chaque fois. Mais on peut également la faire maison, je vous propose donc ma recette.

lait chocolat noisette

Ingrédients pour 2 tasses
  • 50 g de noisettes
  • 50 cl d’eau
  • 100 g de chocolat noir
  • 1 c. à soupe de sirop d’agave
Préparation du lait choco-noisette
  1. Faire tremper les noisettes la veille (si possible)
  2. Égoutter et rincer les noisettes
  3. Les mixer avec 50 cl d’eau
  4. Filtrer et récupérer la pulpe pour faire d’autres recettes
  5. Dans une casserole, mettre le lait avec le chocolat
  6. Remuer jusqu’à ce que le chocolat soit fondu
  7. Une fois hors du feu, ajouter le sirop d’agave ou du sucre coco selon vos goûts.

Yogi Tea

Si vous n’avez pas le courage de faire vous même vos mélanges d’épices ou de thé, vous pouvez opter pour les Yogi Tea. Selon ce dont vous avez besoin, toutes les épices sont mélangées et vous n’avez plus qu’à faire infuser le sachet dans l’eau bouillante.

Cet hiver, j’ai opté pour la gamme : Défenses naturelles et Bonne nuit. Mais il existe une multitude de Yogi Tea différents selon ce que vous cherchez !

« Défenses naturelles » est une infusion ayurvédique à base d’échinacée, jus d’acérola, gingembre, moringa etc… Dès que j’ai un peu mal à la gorge ou que je sens que j’ai pris un petit coup de froid, je m’en prépare.

En plus, si vous ne connaissez pas encore les Yogi Tea, vous avez une citation ou un mantra sur chacun de vos sachets, inspirant :)

 Et vous, quelles sont vos petits secrets pour rester en forme pendant l’hiver ?

 

 

Les fêtes de fin d’année sont clairement une période de surabondance : surabondance de cadeaux, surabondance de décorations, surabondance de nourriture et donc inévitablement surabondance de stress. Alors comment faire pour passer des fêtes de Noël vegan où on allie à la fois notre éthique du reste de l’année tout en restant zen ? Voici quelques conseils pour végétaliens en détresse !

C’est votre premier Noël vegan ?

Un Noël, on ne sait jamais comment ça va se passer. Mais encore moins quand on est vegan.

L’année dernière c’était notre premier Noël vegan et j’étais très stressée. Je m’attendais tellement au pire que finalement cette première expérience a été plutôt positive. Nous avons eu plusieurs repas de Noël avec différentes personnes de nos familles et à chaque fois le repas a été différent.

Pour certains repas, Edelweiss a pu prendre les rênes de la cuisine et donc faire découvrir son premier menu de Noël vegan à toute la famille, c’était vraiment une chance.

Noël vegan

Pour d’autres repas, la famille n’a pas voulu d’un Noël vegan mais nous avons apporté plein d’apéro à partager avec tout le monde puis nos propres plats, faits à l’avance pour le reste du repas.

Cette année on déborde de nouvelles idées, de plats à leur faire découvrir et goûter ! Nous partagerons avec vous très vite nos recettes pour ce deuxième Noël vegan.
Découvrez tout d’abord l’entrée : Terrine végétale festive et son chutney et le dessert : Bûche raw chocolat-orange.

Mais avant de partir en cuisine, j’avais envie de vous parler un peu de mes astuces pour passer des fêtes de fin d’année zen et éthique.

Accordez-vous des moments de relaxation

Pour de nombreuses personnes, les fêtes de fin d’année sont facteur de stress. Il faut organiser les repas, acheter les cadeaux, courir dans tous les sens pour finaliser les derniers détails, il faut s’adapter aux goûts de chacun, il faut peut-être voir des membres de votre famille avec qui vous ne vous entendez pas très bien.

Bref, de nombreuses actions que nous ne faisons pas le reste de l’année et qui peuvent effectivement nous mettre dans un état anxieux.

En étant végéta*ien, ce stress et cette angoisse peuvent être décuplés car nous ne savons pas si la famille va être tolérante ou faire des remarques blessantes, va nous préparer quelque chose à manger, va respecter nos convictions.

On sait aussi qu’il y a de grandes chances que nous nous retrouvions nez à nez avec un foie gras, une dinde, un énorme plateau de fromages et que ça nous rejette à la figure toute la souffrance contre laquelle nous luttons dans notre vie quotidienne. Si on peut l’éviter le reste de l’année, à Noël, on ne peut pas fuir.

Pour se préparer à cela, je vous donne quelques petits conseils que je m’applique également.

  • Faites quelques exercices de yoga ou de méditation pendant le mois de décembre. Tout le stress que nous ressentons va s’accumuler dans le corps. Avec quelques exercices simples, 5 minutes par jour, vous vous détendrez et vous vous recentrerez sur l’essentiel. Apprenez un exercice de respiration pour vous relaxer que vous pourrez réutiliser en cas de situation inconfortable par exemple.
  • Préparez à l’avance quelques répliques argumentées mais polies aux remarques que vous pourriez avoir concernant votre véganisme. Souvent on est pris de court et on ne sait pas comment répondre, on se sent injustement attaqué et notre émotion prend le dessus. Avec quelques phrases déjà prêtes, mettez fin à la conversation intelligemment et élégamment. Cette année je suis tombée sur un article de Natasha d’Echos Verts à ce sujet qui conseille un livre pour répondre aux différentes questions que l’on peut nous poser : « Le Petit traité du véganisme. » Ou optez pour l’humour et dégainez les dessins d’Insolente Veggie ;-)
  • Ne vous laissez pas atteindre, vous savez qui vous êtes et pourquoi vous avez choisi d’être végétalien. Dites vous que si l’autre personne est agressive c’est avant tout envers elle-même et envers l’image que vous lui projetez d’elle. Les mentalités évoluent de plus en plus, donc vous aurez peut-être de bonnes surprises cette année autour de la table ! Mais préparez-vous quand même au sempiternel : « Je sais, le foie gras c’est trop horrible mais c’est quand même trop bon non ? »… Zen, restons zen :-)

Faites découvrir la cuisine végétale à votre famille

Vous n’aurez peut-être pas la chance d’organiser pour votre famille ou vos amis un repas 100% végétalien et sans cruauté.

Mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se sentir exclu ou gêné. Au contraire, Noël est le bon moment pour faire découvrir quelques recettes végétales à vos proches.

Choisissez votre recette gourmande préférée et proposez à votre hôte d’apporter un petit apéro en plus, un accompagnement ou un dessert que vous partagerez avec tout le monde.

Vous pouvez trouver 15 idées de recettes raffinées pour les fêtes dans mon ebook « Vegan Gourmet » disponible ici.

vegan gourmet

Et si vous n’aimez pas cuisiner, ce n’est pas un problème, n’ayez pas honte d’apporter des petites tartinades ou leur faire découvrir du faux-gras de Gaia pour l’apéro ! N’hésitez pas à faire un tour sur mon article 25 apéro vegan et à scroller jusqu’à la partie « Apéro pour les flemmards » ;-)

Noël vegan

Sinon, dites vous que c’est peut-être le moment de vous lancer, il y a plein de recettes faciles et délicieuses, bien plus simples que les recettes traditionnelles ! D’ailleurs avec une vingtaine d’autres blogueuses végétales on vous a préparé un éco-défi spécial Bûche de Noël végétale, chaque jour jusqu’à 24 décembre vous pouvez découvrir une nouvelle recette gourmande :)

Et même si les autres ne sont pas convaincus (mais il n’y a pas de raisons), vous aurez contribué à proposer des plats sans cruauté et à éveiller leur curiosité… peut-être même leur conscience. 

Et ça, c’est déjà beaucoup.

Pensez minimaliste

Non, non, non vous n’avez pas besoin de cette énième boule pour le sapin ni de cette nouvelle guirlande électrique. Ressortez vos vieilles boites et remettez au goût du jour vos décorations des années précédentes. Ça va développer votre créativité tout en recyclant des objets, c’est parfait !

Concernant le symbole de Noël : le sapin, oubliez tout de suite le sapin coupé au tronc qui va seulement durer quelques semaines. Optez soit pour un sapin customisé que vous pouvez créer avec vos enfants un samedi pluvieux ou alors pour un sapin avec racines que vous planterez et chouchouterez jusqu’à Noël prochain.

Noël vegan
J’ai acheté ce mini sapin il y a déjà 5 ans et il grandit d’année en année en pot sur ma terrasse. Économique, écologique et gratifiant !

Optez pour des cadeaux de Noël éthiques

Chaque Noël la course folle aux cadeaux est lancée.

Mais comment s’assurer que nous allons offrir quelque chose qui va toucher la personne et surtout qu’elle ne revendra pas le lendemain sur le web ?

Privilégiez les cadeaux à la fois utiles et éthiques. Fuyez les grands magasins le samedi à 14h, vous n’y trouverez que du stress et des cadeaux préfabriqués.

Optez pour les petits artisans de votre ville que vous croiserez au détour d’un marché de Noël, avec une boisson chaude à la main ou en vous promenant dans les petites rues.

Si vous préférez rester au chaud sous votre plaid, faites un tour sur les boutiques éthiques en ligne et trouvez la perle rare.

Noël est l’occasion de faire découvrir à vos proches des produits authentiques, avec une véritable histoire, une idéologie écologique ou caritative.

Un peu plus tôt dans l’année j’ai découvert la marque Fantôme où chaque objet est unique, numéroté et fabriqué à la main à partir de matériaux recyclés. Un cadeau qui sort des sentiers battus !

Pour les adeptes du DIY, pourquoi ne pas fabriquer vous même vos cadeaux ? L’an dernier, plusieurs blogueuses avaient participé à un e-book collectif que vous pouvez télécharger : 24 gourmandises végétales à offrir.

Si vous mettez de la vie dans vos cadeaux, ils prendront beaucoup plus de valeur aux yeux de la personne à qui vous les offrez.

Faites de bonnes actions

Soyons réaliste, vous allez dépenser beaucoup de sous à Noël.

C’est donc le moment de faire un petit geste pour une cause qui vous tient à cœur. Donnez des objets ou de la nourriture à une collecte organisée par votre ville, donnez de votre temps, offrez des cadeaux qui soutiennent un projet, une association, un combat.

 

Par exemple chaque année, j’achète les calendriers L214 pour les offrir à mes proches. Chaque mois une photo d’animal sauvé et une recette vegan simple à réaliser !

Ces bonnes actions seront comme une bouffée d’air frais et vous mettront un peu plus dans l’esprit de Noël !

Et vous, quelles sont vos petites astuces pour préparer les fêtes de Noël de manière zen ?