Articles

Que faire quand on est invité à déjeuner ou à dîner chez des proches et que l’on ne veut ni imposer son alimentation à l’ensemble de la tablée, ni se retrouver à manger des radis avec une feuille de salade en créant l’apitoiement général ? Pas facile à gérer comme situation …

Vous êtes invité et bien évidemment tout le monde n’est pas vegan, voire personne. Vous savez qu’il est préférable pour vous d’apporter votre propre repas, mais vous ne savez pas exactement quoi préparer pour que ça soit rapide, que ça ne monopolise pas trop la cuisine de votre hôte mais que vous vous régaliez quand même.

C’est un peu la situation dans laquelle on s’est retrouvées le week-end dernier, alors je vais partager avec vous la recette qui nous a sauvé la vie : les courgettes farcies !

Ça tombe bien, les courgettes rondes sont arrivées au marché, du coup j’ai eu l’idée de faire des petits farcis, vegan évidemment.

Il suffit de les préparer à l’avance et une fois sur place il n’y a plus qu’à enfourner et à attendre. Il n’y a absolument rien à faire d’autre. Enfin si, il ne vous reste qu’à espérer que le four ne soit pas monopolisé par un cadavre haha.

Après, la question est : quel type de farcis je vais faire ? Avec la menthe que je venais d’acheter, j’ai tout de suite pensé à des farcis en mode indienne : lentilles corail, riz, épices, etc… et pour le liant j’ai utilisé de la farine de pois chiche avec du lait coco.

C’était vraiment délicieux et super pratique à transporter. Et je vous conseille d’en faire plus pour faire goûter aux non vegan qui pourraient être réticents au départ, mais qui se laisseront facilement tenter par l’odeur alléchante ;-)

Retrouver la recette en vidéo à la fin de l’article.

Ingrédients pour 8 Courgettes farcies saveurs indiennes

ingredients_farcis-indiens

  • 8 courgettes rondes
  • 50 g lentilles corail
  • 100 g de riz complet
  • 1 oignon nouveau
  • 1 gousse d’ail
  • 1 bout de racine de gingembre
  • 2 cuillères à soupe de sauce tamari
  • 1 c. à café d’épices en poudre de : cumin, curry, paprika
  • 50 g de farine de pois chiche
  • 30 cl de lait coco
  • 50 g de graines (sésame, chia, lin et tournesol)
  • 5 branches de menthe fraîche
  • 10 branches de persil frais
  • Poivre ou mélange de baies
  • facultatif : basilic et capucine pour la déco

Préparation

Courgettes farcies saveurs indiennes

  1. Cuire le riz dans de l’eau, le temps change selon s’il est plus ou moins complet. Ici cuire moins longtemps : environ 20 minutes , car après ça cuira dans le four avec la farce.
  2. Cuire les lentilles dans de l’eau pendant 10 minutes.
  3. Émincer et faire revenir dans une poêle huilée : oignon, ail, gingembre.
  4. Évider les courgettes, puis les ajouter ensuite dans la poêle ainsi que les épices sans oublier d’assaisonner.
  5. Une fois cuits ajouter le riz et les lentilles corail. Ajouter les herbes fraîches ciselées, les graines et le tamari.
  6. Dans une saladier mélanger le lait coco et la farine. Mélanger jusqu’à ce que ça soit bien  homogène. Ajouter à la poêle. Mélanger.
  7. Farcir les courgettes évidées. Mettre au four T°7 pendant 30 minutes environ. Piquer les courgettes avec un couteau pour voir quand elles sont cuites. Si vous aimez vous pouvez les manger encore légèrement croquantes.

Trucs et Astuces

  • Pour une petit entrée un farci par personne peut suffire. Pour un plat, selon l’appétit, entre 2-3 farcis.
  • Avec le reste de farce faites des steaks pour un burger par exemple ;-)

Et vous, quelle est votre recette fétiche quand vous êtes invité ?

 

 

 

 

Je ne sais pas si c’est dû au printemps mais en ce moment j’ai envie de choses simples et faciles à faire. Tout en épatant mes papilles avec de nouvelles saveurs. En cette période transitoire où les légumes d’hiver disparaissent des étals et que ceux du printemps commencent à pointer le bout de leur nez, j’avoue avoir un peu délaissé le cru, en légère overdose des légumes d’hiver sous toutes leurs formes. J’ai plutôt envie de beignets de fleurs de courgettes, de pâtes aux herbes fraiches ou encore de pissaladière.

C’est donc dans cette optique que je vous partage ma dernière recette de pâtes qui se fait en 10 minutes chrono et qui sort de l’ordinaire. Au début c’était juste un petit plat sans prise de tête, en mode : qu’est-ce que je vais pouvoir faire de rapide avec mes fleurs ? Et je ne pensais pas du tout en publier la recette mais Lorelei a insisté me disant que c’était vraiment trop bon ! Alors la voilà :)

Ça fait quelques semaines maintenant que je vois de l’ail des ours sur toute la blogosphère, de quoi titiller suffisamment mes pupilles pour me motiver à tenter de trouver cette petite merveille de la nature.

Je ne m’étais jamais posée la question avant de savoir s’il était possible d’en trouver aux alentours de chez moi. Puis Clémentine du blog Amande Basilic a fait une série d’articles (que je vous conseille d’aller lire !) qui m’ont bien donné envie de me bouger à la recherche de quelques plantes et fleurs comestibles dans la nature. L’occasion d’allier l’utile à la l’agréable en somme. En tant que novice, j’ai quand même lu quelques articles sur les précautions à prendre pour la cueillette, bon il n’y a pas d’ours il me semble sur la Côte d’Azur donc je ne risque pas de me retrouver nez à nez avec un ours en pleine purge… déjà un risque en moins haha.

J’étais partie plutôt défaitiste vu comme je suis nulle pour reconnaître les fleurs mais bon quelques heures plus tard me voilà rentrée avec de l’ail des ours ! Une trouvaille inespérée.

Au marché, les fleurs de courgettes ont fait leur grand retour et la maraichère m’a offert des capucines, que je n’avais jamais goûtées avant ! C’est donc tous ces ingrédients qui m’ont inspiré cette recette… aux 3 fleurs.

J’adore la cuisine aux fleurs mais je n’en avais jamais fait moi-même. Étant super flemmarde et pas très patiente à en trouver dans la nature. Ce fut un bon début. La fleur d’ail des ours a un goût d’ail prononcé mais doux. La capucine a un goût subtile de poivre. Quant aux fleurs de courgettes j’en suis complètement fan, j’en fais une réelle orgie dès qu’elles arrivent de début mai à la fin de l’été (s’il ne fait pas trop chaud comme l’été dernier !).

courgettes-fleurs

Ingrédients pour 2 assiettes de spaghetti aux fleurs

  • 250 g de spaghetti (au choix)
  • 10 fleurs de courgettes
  • Ail des ours (fleurs + gousses)
  • Quelques capucines
  • 10 mini courgettes
  • Huile d’olive
  • Basilic
  • Sel
  • Poivres ou mélange de baies

Tout se cuit très rapidement. Les courgettes peuvent se manger limite croquantes si vous les aimez ainsi.

Cuire les pâtes (voir sur le paquet).
Faire revenir les mini courgettes entières dans une poêle légèrement huilée à l’huile d’olive avec les gousses d’ail des ours émincées.
Ajouter en fin de cuisson les fleurs de courgettes (vous pouvez éventuellement légèrement l’enrober d’un mélange farine de pois chiche et d’eau pour un léger effet tempura, comme dans la recette ici en bas de page -> ici ).
Une fois les pâtes cuites, assembler le tout dans une assiette : pâtes, courgettes, fleurs de courgettes, fleurs d’ail des ours, capucines et le basilic. Verser un filet d’huile d’olive sur les pâtes. Sans oublier d’assaisonner ;-)

Il n’y a plus qu’à déguster. Cette recette est déclinable selon vos envies, les fleurs que vous avez à disposition, à vous de laisser libre cours à votre imagination pour faire des associations étonnantes.

Et vous, la cuisine aux fleurs, vous avez déjà testé ? Qu’en avez-vous pensé ?

 

 

 

Avez-vous déjà cuisiné des fleurs de courgettes ? Si vous ne l’avez pas encore fait vous passez à côté de quelque chose de fantastique !

Les beignets de fleurs de courgettes sont une spécialité niçoise. Souvenir d’enfance… J’avais l’habitude d’en manger chez mes grands-parents quand j’étais petite.

Ici sur les étals des marchés, dès le printemps ces jolies fleurs jaunes sont partout, et à un prix très abordable : 1€ les 10 grosses fleurs dans mon petit marché bio. En supermarché par contre, elles sont souvent très chères et en mauvais état !

fleurs de courgettes

J’ai déjà goûté les beignets de fleurs de courgettes dans les restaurants niçois mais souvent on ne sent plus le goût de la fleur. Il y a beaucoup trop de pâte à beignet et c’est très gras.

Ceux de mon enfance étaient beaucoup plus légers et ressemblaient davantage à des tempura alors que la recette traditionnelle se fait avec des blancs d’oeufs montés en neige.

Ma recette aujourd’hui s’inspire davantage de celle de ma grand-mère mais bien sûr en mode vegan ;-)

Il existe deux sortes de fleurs de courgettes
  • les fleurs mâles où il y a juste une petite tige.
  • les fleurs femelles qui ont une mini courgette au bout (ces petites courgettes sont d’ailleurs délicieuses et ont un goût exceptionnel). Souvent dans les recettes, il est conseillé de retirer le pistil jaune dans les fleurs femelles, ce que je trouve être une aberration. Selon moi, le pistil donne un goût particulier très agréable, mais bien sûr si le pistil est noir car la fleur n’est plus fraiche, là il faut le retirer (c’est le cas quand on les achète en supermarché et qu’elles ont été cueillies plusieurs jours auparavant). D’ailleurs, je trouve que les fleurs femelles ont plus de goût que les mâles.

Un maraicher qui cultive des courgettes a forcément des fleurs de courgettes, ici dans le sud-est on en trouve partout quand c’est la saison des courgettes. Parfois, elles se vendent aussi accrochées à une grosse courgette quand on est au cœur de la saison. Mais souvent dans les autres régions les producteurs les jettent, donc si vous connaissez un producteur n’hésitez pas à lui en demander, c’est tellement dommage de les jeter !

fleurs de courgettes

Je ne pensais pas faire un article sur les fleurs de courgettes maintenant mais hier, on m’en a offert qui viennent du jardin d’un voisin d’une amie, qui en avait une quantité énorme, donc 100% local et bio.

Moi qui pensais ne plus en manger avant l’été prochain, j’étais super contente ! Il n’y en a plus au marché depuis juillet, il a fait bien trop chaud cette année pour qu’elles survivent.

Les beignets de fleurs de courgettes sont l’un de mes plats préférés, voire mon plat préféré! Je suis fan des fleurs de courgettes et de la farine de pois chiche donc forcément difficile de faire mieux :-) C’est aussi l’une des raisons pour laquelle j’aurais du mal à passer une alimentation 100 % vivante…

Avant d’être vegan je les faisais avec du jaune œuf et de l’eau, mais en mode vegan forcément il n’y a pas d’oeuf. J’ai eu l’idée de les faire avec de la farine de pois chiche en mangeant une socca, l’association me semblait pas mal du tout et je voyais bien la farine de pois chiche remplacer l’œuf !

En effet, la farine de pois chiche s’est avérée être un très bon substitut pour les œufs dans bon nombre de recettes végétales. Je trouve que les beignets de fleurs de courgettes sont vraiment meilleurs comme cela et de plus beaucoup moins lourds ! À moins que ce ne soit parce que mon palais a évolué, mais des omnivores les trouvent également très bonnes et meilleures comme cela, et beaucoup plus digestes. Et la farine de pois chiche a vraiment un goût unique avec les fleurs de courgettes !

fleurs de courgettes

Recette des beignets de fleurs de courgettes

Ingrédients pour 2 personnes 
  • 35 fleurs de courgettes mâles
  • 100 g de farine de pois chiche
  • 20 cl d’eau froide
  • Sel
  • Persil (facultatif)
  • Huile d’olive
  • Poivre ou mélange de baies

Bien nettoyer les fleurs de courgettes avec les doigts, elles sont très fragiles, il faut les manier avec délicatesse. Éviter de les passer sous l’eau pour ne pas qu’elles s’abîment trop.

fleurs de courgettes

Faire la pâte à beignet

Mélanger les 100 g de farine de pois chiche, 20 cl d’eau et une pincée de sel.

Vous pouvez ajouter du persil ciselé aussi pour apporter une touche originale.

 

fleurs de courgettes

Mettre un bon fond d’huile d’olive dans une grande poêle et faire chauffer (Attention au point de fumée).
Commencer à tremper les fleurs et les mettre une à la fois dans la poêle chaude.
Ne pas en mettre de trop sinon elles risquent de refroidir l’huile.
Quand elles sont croustillantes, retournez-les.

Les déposer sur du papier absorbant.

Si il y en a beaucoup à faire les mettre au four à T°1 (30°) afin qu’elles ne refroidissent pas le temps de tout frire.
Sinon elles peuvent très bien se manger tièdes.

fleurs de courgettes

Une fois que tout est cuit, répartir dans les assiettes et assaisonner avec du poivre et de la fleur de sel.
Les beignets s’accompagnent très bien d’une salade composée.
On peut aussi faire une sauce avec des tomates fraiches pour tremper les fleurs dedans ;-).

fleurs de courgettes

Recette des tempura de fleurs de courgettes

Les tempura se font de la même façon mais il y a moins de pâte sur les fleurs. Donc la pâte doit être plus fluide.
Il faut diluer davantage la pâte en mettant plus d’eau ou moins de farine.
La pâte va moins s’accrocher aux petits poils de la fleur. Elles doivent donc être bien égouttées avant de les mettre dans la poêle.

Les tempura sont plus légères et plus croustillantes en bouche…

Trucs & astuces 

S’il vous reste de la pâte à beignet, cuire le tout dans la poêle à la fin ça fera une mini socca en bonus ;-).

Il existe d’autres recettes pour cuisiner les fleurs de courgettes : en omelette, farcies, en salade etc … Je partagerai avec vous ces autres recettes l’été prochain :).

Mais je trouve que c’est en beignet ou en tempura qu’elles dévoilent tous leurs arômes.

 

 

 

 

Vous pensiez que les vegans faisaient une croix sur les burgers ? Détrompez-vous ! Aujourd’hui ça sera Burger provençal vegan avec des courgettes grillées et un steak d’okara au menu.

Je ne me lasse pas des burgers, encore plus depuis que je suis vegan ! Je ne fais jamais le même burger, j’en fais de toutes sortes différentes selon les légumes de saison, et le steak végétal peut se décliner à l’infini. Il y a de quoi s’amuser.

Je tente de finir mon okara, cet hiver j’ai fait pas mal de tofu et de lait végétal du coup j’en ai plein le congélateur ! Du coup, j’ai décidé de faire un steak d’okara pour ce burger provençal vegan. Si vous ne savez pas ce que c’est l’okara, c’est le résidu des graines et des oléagineux qui reste quand on fait du tofu ou du lait végétal maison, il est riche en protéine, et il peut être utilisé dans beaucoup de recettes.

Recette du burger provençal vegan

Ingrédients pour 2 burgers

  • 2 buns
  • 2 steaks végétaux
  • Courgette(s)
  • Tomate(s)
  • Feuille(s) de salade
  • Sauce pistou

Pour 2 steaks d’okara

  • Environ 200 g d’okara (sinon remplacer par une légumineuse)
  • 30 g de farine de pois chiche
  • 1 oignon
  • 1 ail
  • Huile d’olive
  • Sauce tomate ou ketchup
  • Herbes de provence, sel, mélange de baies ou poivre.

burger provençal vegan steak d'okara

 

Émincer l’oignon et l’ail, et les faire revenir dans une poêle avec de l’huile d’olive.
Mélanger avec tous les ingrédients (okara, farine de pois chiche, sauce tomate, herbes de Provence, sel et poivre) et mixer le tout. Si la préparation est trop collante rajouter de la farine, si elle est trop sèche rajouter un peu de sauce tomate.
Façonner les steaks à la main (ou avec un emporte pièce) en forme de boule et les aplatir.
Cuire dans une poêle bien chaude à l’huile (ou au four sur du papier sulfurisé), attention que ça ne brûle pas ! Baisser si c’est le cas.
Retourner uniquement quand c’est bien cuit d’un côté sinon ça risque de se briser. Il faut compter 10-15 min de cuisson en tout environ.
Réserver.

Courgette(s) grillée(s)

J’ai trouvé une courgette énorme au marché que la maraîchère m’a vivement conseillé, elle faisait 1,6 kg ! Effectivement, c’était une des meilleures courgettes que je n’ai jamais mangée, hormis les toutes petites avec leurs fleurs de courgette. Du coup, elle était parfait pour le burger et faisait la taille du buns !

burger provençal vegan courgette

Couper 2 rondelles bien épaisses. Faire revenir les rondelles dans une poêle avec de l’huile d’olive bien chaude et des herbes de Provence.
Laisser cuire 5-10 min de chaque côté.
Réserver.
(Si vous avez des petites courgettes, couper des rondelles fines et faites les revenir de la même façon)

burger provençal vegan Courgettes grillées

Sauce pistou

Hacher de l’ail au mortier (ou au mini hachoir)
Ajouter des pignons de pins ou des graines au choix, mixer.
Ajouter du basilic frais et de l’huile d’olive (quantité selon consistance souhaitée)
Assaisonner de sel et mélange de baies ou poivre.

burger provençal vegan pistou

 

Vous pouvez préparer toutes les composantes du burger à l’avance et réchauffer le tout au moment de l’assemblage.

Assemblage du burger provençal vegan

Prendre les buns, et s’il sont congelés les décongeler au four T3 (90°), les couper en deux.
Étaler sur chaque face des buns de la sauce pistou.
Mettre une feuille de salade, le steak végétal, ajouter de la sauce pistou, poser la/les rondelle(s) de courgette(s), ainsi que les rondelles de tomates, puis la partie supérieure du buns.
Mettre éventuellement un pic en bois pour faire tenir le tout !

Accompagner de frites de pommes de terre ou frites de légumes ! (sur la photo droite ce sont des frites de carottes oranges et blanches)

Ce burger n’a pas de “fromage végétal”. Je ne me sens pas du tout en manque de fromage, j’ai testé avec des fromages frais d’oléagineux mais finalement je préfère sans (il faudrait que j’essaie peut-être avec d’autres sortes). Mais je n’y pense même plus, sauf que là je me suis dit que vous alliez peut-être vous dire que ça manque de fromage (végétal) que l’on soit végéta*ien ou vegan. Libre à vous d’en ajouter ou pas ;-)

Bonne dégustation !! :-)