Le “Love Fondant”, ce gâteau au nom évocateur devrait vous séduire pour terminer un repas en amoureux sur une touche gourmande, légère et addictive.

Aujourd’hui c’est le retour du défi de Lorelei. C’est même un multi-défi que je relève pour cette recette ! Ce n’était pas prévu au départ mais un certain nombre de contraintes se sont imposées à moi pour ce nouveau rendez-vous sucré.

Tout d’abord, nous sommes en Février et la St Valentin approche. Je voulais donc végétaliser une recette dont on pourrait se délecter en dessert avec notre “Loved One”.

Ensuite, nous avons reçu il y a quelques jours un petit colis de Keimlinggrâce à Laura qui nous a proposé une collaboration et nous a envoyé quelques articles de leur gamme à tester. Ça nous a permis de découvrir cette marque qu’on ne connaissait pas du tout mais qui répondait totalement à nos valeurs : vegan, alimentation vivante et crue. Ils vendent également de nombreux ustensiles qui répondent aux besoins de vegans qui veulent explorer la raw food : extracteur de jus, blender ou déshydateur. Nous avons même craqué pour ce dernier.

Je rêvais depuis un moment d’essayer la farine de coco dont je voyais tous les mérites vantés sur le net. J’étais donc ravie quand, en ouvrant le paquet Keimling, cette farine était à l’intérieur !

Je voulais une nouvelle fois faire une recette simple et rapide, sans trop d’ingrédients et donc comme d’habitude, j’ai ouvert mes placards et j’ai utilisé ce que j’avais sous la main.

Il me fallait, pour finir, un gâteau que j’affectionnais quand j’étais omnivore et que je n’avais pas remangé depuis mon véganisme. Mon choix s’est porté sur le fondant au chocolat qui était MON dessert préféré que je commandais systématiquement à la fin de chaque repas au restaurant.

Alors tout d’abord, qu’est-ce que la farine de coco ? Oui ok c’est probablement la dernière farine à la mode mais il y a quand même quelques raisons pour cela. Il s’agit en fait de la chair de coco séchée, déshuilée puis moulue. Elle a un grand nombre de vertus mais celles que je retiendrai ici sont : elle est sans gluten, sans cholestérol et a 20% de protéines. Et si vous faites attention à votre ligne, c’est une farine qui a un IG (indice glycémique) très bas.

Personnellement j’ai beaucoup aimé la farine de coco, elle est légère, elle a une petite odeur et un petit goût de coco et rend le gâteau très digeste.

Revenons à notre “Love Fondant”. J’ai fait plusieurs tests  – oui c’est une très bonne excuse pour se nourrir exclusivement de gâteau au chocolat pendant quelques jours – et une fois la farine de coco apprivoisée, je suis complétement accro au résultat ! Même Edelweiss qui n’est pas du tout dessert l’a dévoré ! C’est vous dire !

Ingrédients pour un “Love Fondant” pour 2 personnes

IngrédientsLoveFondant

 

  • 100 g de chocolat noir
  • 4 cuillères à soupe de lait coco
  • 25 g de poudre d’amande
  • 25 g de farine de coco de Keimling
  • 25 g de sucre de canne complet
  • 1 cuillère à café de bicarbonate alimentaire
  • 3 cuillères à soupe de compote de pommes
  • 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre
  • 15 g de gingembre confit

Préparation

Préchauffer votre four Th.6.

Si vous voulez faire vous-même votre compote, il faut cuire une pomme coupée en morceaux avec un peu d’eau à hauteur. Une fois cuite, filtrer à la passoire et mixer. Prélever 3 cuillères à soupe de cette compote pour la recette.

Mélanger dans un saladier les ingrédients solides : la poudre d’amande, la farine de coco, le sucre de canne, et le bicarbonate avec une cuillère en bois.

Puis ajouter les ingrédients humides : la compote de pomme et le vinaigre de cidre puis mélanger.

Faire fondre 100 g de chocolat avec 4 cuillères à soupe de lait coco jusqu’à obtenir un mélange homogène. Ajouter le chocolat fondu à la préparation. Mélanger, vous obtiendrez alors une pâte aérienne.

gingembre

Couper en morceaux le gingembre et l’ajouter à la préparation.

pâte choco gingembre

Verser la pâte dans un cercle ou dans un petit moule préalablement huilé (j’ai opté pour de l’huile de coco mais n’importe quelle huile végétale fera l’affaire).

Enfourner pendant 20 à 30 minutes selon les fours. Planter un couteau, s’il ressort propre, le fondant est cuit. Laisser refroidir quelques minutes puis le démouler.

Si vous aimez le fondant plutôt aérien, dégustez-le tiède. Vous pouvez le préparer à l’avance et le passer au four quelques minutes avant de servir.

Si vous préférez un fondant plus compact, mettez-le au frigo avant de le servir.

Ou alors méthode Vegan Freestyle : tapez dedans sans attendre parce que c’est trop bon quand ça sort du four même si on se brûle un peu  :-)

 

 

 

 

Il y a toujours de bonnes excuses pour manger des crêpes. Ça tombe bien cette semaine c’est la chandeleur. Mmmh de bonnes crêpes vegan, donc sans œuf, sans lait, sans beurre, oui mais pas moins gourmandes !

J’ai choisi de les faire à la farine de petit épeautre. C’est ma nouvelle lubie le petit épeautre. Après ma période sans gluten, j’ai voulu tester cette farine qui peut convenir aux intolérants au gluten (mais pas aux allergiques bien sûr). Cette farine originale est une bonne alternative à la farine de blé. En effet, c’est une variété très ancienne de blé, elle contient très peu de gluten, et est davantage riche en nutriments. Elle donnera aux crêpes un goût rustique et savoureux, un vrai régal !

ingredientscrepes

Ingrédients pour 4 crêpes vegan

  • 125 g de farine complète de petit épeautre
  • 20 cl de lait végétal (soja, riz, amande, noisette …)
  • 1 cuillère à soupe d’huile végétale
  • 1 cuillère à soupe de sucre non raffiné
  • 1 pincée de sel

 

  1. Mélanger tous les ingrédients solides dans un grand récipient
  2. Ajouter le lait au fur et à mesure et mélanger jusqu’à ce que ça soit bien homogène
  3. Laisser reposer la pâte au moins une heure (personnellement je ne le fais jamais, je suis beaucoup trop impatiente !)
  4. Faire chauffer une poêle légèrement huilée puis ajouter une louche de la pâte à crêpe
  5. Répartir la pâte avec un râteau à crêpe ou en inclinant la poêle si vous n’en avez pas, mais c’est beaucoup moins pratique
  6. Retourner la crêpe à l’aide d’une spatule quand les bords commencent à légèrement se décoller ou la faire sauter !
  7. Mettre la crêpe dans une assiette sous un linge pour qu’elle reste bien chaude et recommencer l’opération jusqu’à ce qu’il n’y ait plus de pâte.

crepes vegan

Garniture : confiture d’orange amère et pâte à tartiner au chocolat, vous pouvez alterner les saveurs ou mélanger les deux ensemble c’est trop bon !

 

Pour une pâte à tartiner express 

  • 10 carrées de chocolat noir
  • 2 cuillères à soupe de crème végétale
  • 1 cuillère à café d’huile de coco
  • 1 cuillère à soupe de purée de noisette (option)
  • quelques noisettes concassées (option)
  1. Dans une casserole faire fondre les carrés de chocolat avec la crème végétale à feu doux jusqu’à obtenir un mélange homogène et le tour est joué.
  2. Pour une touche encore plus gourmande, vous pouvez ajouter des noisettes concassées et de la purée de noisette.

 Voilà y’a plus qu’à avaler ! Régalez-vous :-)

 

 

Quoi de mieux qu’un bon plat de lasagnes aux légumes d’hiver par ces températures glaciales ? C’est une recette réconfortante, bien chaude, c’est tout ce dont on rêve le soir en rentrant chez soi.

En effet, les températures ont vertigineusement chuté. Personnellement je n’ai jamais connu ça, le climat devient fou. 38° cet été et voilà qu’il a fait jusque -8° en température ressentie par chez moi dans le sud. C’est à ne plus rien y comprendre. Bref je ne vais pas vous parler de réchauffement climatique pendant 2 heures mais de lasagnes :-)

Donc comme je disais, j’avais envie de lasagnes, et justement un paquet traînait dans le placard depuis un mois. Ce sont des lasagnes à la farine d’épeautre, j’avais envie de tester des lasagnes sans gluten mais qui dit sans gluten dit pas bio et dit aussi plein de trucs chelous dedans, donc j’ai préféré me rétracter et tester ces lasagnes d’épeautre. Libre à vous de choisir les lasagnes qui vous plaisent. Mais elles étaient très bonnes en tout cas.

Dans mes lasagnes j’ai décidé de mettre des légumes du moment, forcément je mange de saison, donc mon choix s’est porté sur la courge butternut et des épinards.

Du coulis de tomate qui vient de mon marché local. À la fin de l’été j’avais fait moi-même quelques pots de sauce tomate mais je n’ai pas réussi à en thésauriser suffisamment pour passer l’hiver ;-) J’ai donc été obligée d’en acheter mais c’est pareil, le pot vient du même maraîcher où j’achète mes tomates.

Des protéines de soja texturé, si vous ne savez pas ce que c’est, ce sont des protéines végétales qui font illusion et remplacent la viande. Ça ressemble à de petites boulettes qu’on réhydrate soit dans un bouillon soit dans une sauce comme ici. Elles ont un goût plutôt neutre mais c’est en les cuisinant qu’elles deviendront savoureuses.

Ça faisait un moment que je n’en avais pas acheté, presque un an, j’en utilisais souvent avant d’être 100% vegan, mais curieusement je n’en ai pas utilisé depuis que je le suis totalement. J’ai succombé l’autre jour au magasin bio en les revoyant. On ne sait jamais ça peut toujours servir, la preuve. C’est le genre d’ingrédient indispensable que vous pouvez utiliser lorsque que vous voulez végétaliser votre alimentation, il suffit d’utiliser ces protéines de soja texturé à la place des protéines animales.

Point de béchamel dans mes lasagnes. Oui je fais ce que je veux, en mode freestyle comme toujours. Mais c’est surtout qu’en ce moment je suis accro à mon mélange sauce tomate-poivron que je mets partout, enfin presque. Après vous pouvez très bien faire une béchamel végétale.

Du fromage végétal fondant que j’avais acheté au Loving Hut. Normalement je ne mets pas souvent de fromage végétal mais là c’était l’occasion et ça donne un petit plus à la recette pour les personnes en manque de fromage.

Ingrédients pour 4 parts

  • 300 g de courge de butternut
  • 400 g de pousse d’épinards
  • 300 g pot de coulis de tomate
  • 2 poivrons
  • Ail
  • oignon
  • Herbes de provence
  • Épices (piment de cayenne, paprika, cumin)
  • 50 g de protéines de soja texturée
  • 150 g de lasagnes (8 ou 9 feuilles selon la forme de votre plat)
  • Fromage végétal Fondant (vegusto No-Muh Melty)
  • Huile d’olive
  • Sel
  • Poivre ou mélange de baies

Préparation

Lasagnes aux légumes

Couper la courge en petits morceaux, pas besoin de l’éplucher pour ma part c’est bio, du coup ça va vite. Les faire revenir dans de l’huile d’olive à la poêle.

 

Lasagnes aux légumes

Mettre un peu de sauce tomate dans une poêle avec les protéines de soja et un peu d’eau. Et faire mijoter 10 minutes environ.

 

Lasagnes aux légumes

Ajouter les épinards équeutés au mélange tomate-protéines. Couvrir. Les épinards vont énormément réduire. Mélanger le tout une fois que ça aura réduit.

 

Lasagnes aux légumes

Faire revenir l’ail et l’oignon émincés dans une casserole. Ajouter le poivron émincé et de la sauce tomate à la fin de la cuisson. Mixer le tout en purée.

 

Lasagnes aux légumes

Huiler un plat allant au four. Disposer les feuilles de lasagne au fond. Ajouter un peu de sauce tomate-poivron, puis le mélange épinard-protéines, et ensuite la courge. Recommencer. Finir par la sauce tomate-poivron.

 

Lasagnes aux légumes

Ajouter le fromage végétal, il ne va pas couler mais sera fondant.

Mettre au four T7 (210°) pendant 30 minutes.

Trucs & Astuces

Si vous n’avez pas de fromage, vous pouvez essayer ma recette de fromage à pizza, crémeux et fondant.

Sinon vous pouvez aussi juste parsemer la sauce tomate-poivron de la levure maltée, mais à ajouter vers la fin de la cuisson au risque que ça brûle.

Lasagnes aux légumes

Voilà, j’espère que ce plat vous réchauffera, faites-en une grande quantité ça vous fera la semaine :-)

 

 

 

Avez-vous déjà essayé de faire vous même votre galette des rois ? Lorsque j’étais omnivore, je n’avais tenté l’expérience qu’une seule fois, ça me semblait compliqué et au final, le résultat était plutôt décevant. La bonne nouvelle c’est que la version végane est ultra simple, rapide et délicieuse !

Je suis de retour ce mois-ci avec un nouveau défi sucré. Vous l’aurez compris, il s’agit de la fameuse galette des rois.

En Provence, la tradition de la galette des rois est un peu différente du reste de la France, c’est une brioche des rois aux fruits confits. Je n’ai jamais été très fan de la brioche et je reste très attachée à la galette traditionnelle et ce petit goût de frangipane.

Cette année, la question d’acheter une galette ne se pose même plus. Déjà, trouver une bonne galette relevait de l’exploit mais alors une bonne galette vegan, ce serait carrément mission impossible.

J’ai donc décidé de faire ma première galette vegan avec les moyens du bord, étant en Auvergne cette semaine. C’est donc une galette rustique que je vous propose.

J’avoue je triche un peu, je suis tombée sur une pâte feuilletée végétalienne sans gluten qui a fait la moitié du travail. Je ne me sentais pas de faire une pâte feuilletée moi-même et surtout je n’avais pas les ingrédients.

Et après, j’ai ouvert mes placards et j’ai utilisé ce que j’avais sous la main. Cette recette est sans sucre en poudre car je n’en avais pas, mais il a été remplacé par le sirop d’agave. La galette n’est donc pas extrêmement sucrée mais avec le sirop sur la pâte en fin de cuisson, c’était suffisant pour moi.
Si vous désirez une recette plus sucrée, libre à vous d’ajouter du sucre à la préparation.

La galette est sous forme de demi-lune car je n’avais qu’une pâte feuilletée, c’est pratique quand on n’est pas nombreux même si je pense qu’ils en auraient voulu un peu plus :)

Si vous êtes plus nombreux ou très gourmands, vous pouvez faire la forme traditionnelle avec 2 pâtes feuilletées.

Ma galette est partie en quelques minutes (tellement vite que je n’ai même pas eu le temps de faire de photos de l’intérieur…) et ma famille qui n’est pas vegan l’a trouvée délicieuse et m’a même demandé : “il en reste pas encore un petit peu ? ».

Ingrédients pour une galette des rois demi-lune

  • 100 g de poudre d’amande
  • 35 g de fécule de maïs
  • 50 g de sirop d’agave + quelques gouttes pour dorer la pâte
  • 3 cuillères à soupe d’huile de coco (désodorisée ou non)
  • 4 cuillères à soupe de crème de coco bien fraîche
  • 6 amandes concassées + 1 entière pour la fève
  • 1 pâte feuilletée végétalienne (avec ou sans gluten selon le goût)

Préparation

Préchauffer le four à Th 6 ou 7 selon les fours.

Concasser les amandes et en laisser une entière pour la fève.

Mélanger dans un saladier la poudre d’amande, la fécule de maïs et les amandes concassées.
Ajouter le sirop d’agave et l’huile de coco (qui ne doit pas être solide).
Ajouter la crème de coco sortie du réfrigérateur afin qu’elle soit bien fraîche. Vous pouvez la fouetter un peu pour lui donner un côté aérien.

La texture de l’appareil doit être moelleuse mais pas liquide.

Déposer la pâte feuilletée sur un papier sulfurisé.
Étaler l’appareil sur la moitié de la pâte feuilletée et ajouter la « fève ».
Rabattre l’autre partie de la pâte et coller les bords entre eux.
Faire un petit trou dans la pâte pour que l’air s’évacue et vous pouvez également faire des dessins sur le dessus.

Galette des rois vegan

Enfourner pendant 20-25 minutes T6 (180°). La pâte doit être presque cuite quand vous la retirez.
Puis au pinceau, badigeonner le dessus de sirop d’agave et repasser la galette au four pendant 5 minutes pour un effet glacé. Servir tiède.

Il n’y a plus qu’à découper la galette en faisant attention de ne pas couper la fève ;-)

J’avais un peu peur que la crème de coco l’emporte sur la poudre d’amande et d’avoir une galette plus coco que frangipane mais au final pas du tout. Le goût que j’aimais tant était bien là et la crème de coco a apporté une onctuosité à la recette. Et surtout ce n’est pas du tout gras contrairement aux galettes traditionnelles.

Cette première tentative me donne plein d’idées pour des variantes au chocolat, au pralin, à la pistache. Et Edelweiss voulait faire une galette des rois à la courge mais je l’ai doublée …

 

 

 

 

Un Burger Vegan et Sans Gluten en mode chic pour le nouvel an ça vous dit ? Oui, il faut oser le burger pour le réveillon… car ce burger est un peu spécial.

Quand j’ai voulu commencer à tester le sans gluten je me suis dit que je n’allais plus manger de burger. En tout cas pas comme avant. Mais je me suis quand même lancée le défi de réaliser des buns sans gluten. Que l’on soit intolérant ou pas, ça en fait un burger digeste, léger mais pas moins délicieux. Et si vous avez envie de faire des buns traditionnels la recette est ici !

Vous pouvez préparer tous les éléments de cette recette à l’avance et l’assembler au dernier moment, ce qui est très facile pour les soirs de fête où on ne veut pas passer des heures aux fourneaux.

Après un premier essai pas très concluant (pain trop compact, pas assez aérien), j’ai changé le dosage afin de respecter la règle de l’équilibre entre la farine et l’eau. J’ai trouvé ici plein de petites astuces de cuisson sans gluten et qui m’ont bien sauvé la vie ! Oui, il faut absolument autant de liquide que de farine si vous ne voulez pas que vos buns ressemblent à une boule de pierre. Le pain sans gluten à une texture beaucoup plus liquide et se cuit plus comme un gâteau que comme un pain normal. Je comprends mieux pourquoi mon boulanger bio me dit que pour lui les pains sans gluten ce sont plus des gâteaux qu’un pain !

Je me suis aussi amusée à le faire de 2 couleurs : un bun noir et un bun blanc. Par défaut le pain sans gluten est très blanc. Si vous le voulez un peu plus foncé vous pouvez y ajouter du curcuma comme colorant naturel.

Habituellement j’aime bien accompagner le burger de frites de patates douces. Mais ici j’ai décidé de faire l’une de mes recettes préférées de pommes de terre : Hasselbackspotatis. Vous connaissez ? Cette recette vient de Suède, d’un restaurant de Stockholm datant du 18e siècle. C’est très simple à réaliser, ces pommes de terre rôties au four sont fondantes, un vrai bonheur !

Et un petit plus original j’ai également eu envie de tester les radicelles frites. Késako ? Ce sont les racines des poireaux frites. J’avais une grosse quantité de très beaux poireaux du marché, ce fut donc l’occasion de tester. Et oui rien ne se jette, tout se mange dans le poireau ! Ces radicelles sont croustillantes et étonnantes et cela permet de faire un plat “zéro déchet“.

Pas de fromage végétal dans ce burger mais des légumes de saison, comme la courge de Nice et la sauce champignon sauvage aux châtaignes. Avec un peu d’huile de truffe pour le côté festif. Un vrai délice !

 

Ingrédients pour 4 Burger Vegan et Sans Gluten

  • 300 g de farine mix pain sans gluten
  • 1 cuillère à soupe de graines au choix
  • 1/2 cuillère à café de sel
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 25 cl d’eau tiède
  • 30 g d’huile de coco désodorisée (2 cuillères à soupe )
  • 2 cuillères à café charbon végétal activé pour faire les buns noirs (se trouve facilement en magasin bio)

buns GF

Mélanger tous les ingrédients dans un saladier avec une spatule jusqu’à ce que le mélange soit homogène.
Diviser la pâte en 2, si vous voulez faire deux couleurs différentes, et ajouter le charbon végétal activé pour les buns noirs.

Séparer les deux pâtes encore en 2 afin d’avoir 4 pâtons de même taille. Huiler et fariner 4 cercles ou emportes-pièces et y déposer vos pâtons. Laisser reposer 1h à 3h, la pâte va doubler de volume.

Préchauffer le four à T7 (210°) puis enfourner pendant 20-25 minutes. Surveiller.

burger noir

Ingrédients pour 4 steaks végétaux

  • 200g d’azukis cuits
  • Sel
  • Poivre
  • Eau ou lait végétal

Mixer les azukis avec du sel, du poivre et un peu d’eau au mixeur. Ajouter un peu de lait végétal si c’est trop compact. Ajouter des herbes de Provence ou du persil. Ne pas former les steak à l’avance car la preparation est trop humide.

Chauffer de l’huile dans une poêle. Prendre une grosse cuillère du mélange, la déposer dans la poêle chaude et former les steaks de la taille souhaitée à l’aide d’une spatule. Les cuire jusqu’à ce qu’ils soient dorés. Retourner et dorer de l’autre côté.

Trucs & astuces :

Lorsque vous achetez un paquet d’azukis vous pouvez tout cuire d’un coup pour faire des petits sachets de 100 ou 200g à conserver au congélateur et à utiliser dès qu’on en a besoin.

Dans la préparation du steak végétal, on peut aussi ajouter un peu de farine, des flocons de céréales ou des légumes râpés au choix.

Pour une autre variante de steak, retrouvez ma recette du steak d’okara.

Ingrédients pour les rondelles de courges

  • 1 ou 2 rondelles de courge par personne
  • Huile d’olive

butternut

Couper votre courge en tranches assez épaisses (0,5 cm). Ici j’ai choisi la courge de Nice qui a la taille parfaite pour les buns. Faire rôtir les tranches dans une poêle avec de l’huile d’olive. Assaisonner.

 

Ingrédients pour la sauce champignon truffée

  • 100 g champignons sauvages de saison (ou 20 g de champignons déshydratés)
  • Une dizaine de châtaignes cuites
  • 1 ail
  • 1 oignon
  • 10 cl de crème végétale (soja, riz, amande…)
  • Huile de truffe blanche ou noire (de bonne qualité de préférence sinon vous ne sentirez pas le goût truffé)

burger blanc

Faire tremper les champignons s’ils sont déshydratés. Pendant ce temps faire revenir l’ail et l’oignon émincés puis ajouter les champignons, le persil et des morceaux de marrons concassés grossièrement.

Au dernier moment ajouter la crème et au choix mixer le tout ou verser tel quel sur le burger.

Il ne reste plus qu’à assembler le tout et ajouter un peu d’huile d’olive de truffes sur la sauce.

 

Ingrédients pour les radicelles frites

  • 20 radicelles de poireaux (5 par personnes)
  • Huile d’olive

radicelles

Bien nettoyer les radicelles et les faire blanchir pendant 2-3 minutes dans l’eau bouillante.
Bien les sécher puis les faire frire dans de l’huile dans une poêle jusqu’à ce qu’elles soient croustillantes. Les faire égoutter sur un papier absorbant.

 

Ingrédients pour les pommes de terre suédoises

  • 12 pommes de terre bio (petites de préférence)
  • Une dizaine de feuilles de laurier
  • Huile d’olive

hasselbackpotatis0

Laver les pommes de terre mais ne pas les éplucher.

Fendre les pommes de terre sur la transversale au 2/3 sans couper jusqu’au bout et en faisant des lamelles les plus fines possibles pour un effet accordéon.
Insérer deux-trois feuilles de laurier (ou morceaux de feuille selon leurs tailles) dans les fentes de la pomme de terre.
Assaisonner et arroser d’huile d’olive les pommes de terre puis enfourner dans un four chaud au T7 (ou 210°). Laisser cuire entre 20 et 30 minutes selon la taille des pommes de terre. Les arroser de temps en temps avec l’huile du plat pendant la cuisson.

Trucs & Astuces

Vous pouvez faire un mélange : ail + chapelure ou graines + persil ou épice au choix + huile d’olive à déposer sur les pommes de terre à mi-cuisson pour une saveur persillade.

hasselbackpotatis

Voilà c’est mon dernier article de l’année, bye bye 2015 ! Bon Réveillon vegan et bonne année 2016 à tous ! À l’année prochaine pour des nouvelles aventures culinaires !

 

 

 

Vous cherchez encore une idée d’apéro pour le réveillon de Noël ou du Nouvel an ? Cette recette rapide et simple devrait vous sauver et bluffer vos invités. Vous avez déjà entendu parler de caviar végétal ? De faux caviar ? D’œuf végétal ? Ou encore de perles végétales ? Si vous êtes nostalgique des cours de physique-chimie cet article va vous plaire.

Le premier caviar végétal que j’ai goûté était au salon du chocolat. C’était des billes de truffes, ça m’a réellement surprise et bluffée. Je me suis dit qu’il y avait de nombreuses possibilités à tester avec une multitude de goûts différents à inclure dans mes préparations culinaires.

Il existe plusieurs façons de réaliser ces petites billes végétales :

  • Avec des perles du Japon
  • Avec de l’agar-agar (méthode que j’ai choisie)
  • Avec de l’alginate de sodium. Cette technique est la plus ressemblante aux œufs de poisson, le cœur est liquide et éclate lorsque l’on croque dedans.

L’agar-agar est une algue utilisée en cuisine comme gélifiant, c’est une très bonne alternative végétale et naturelle à la gélatine animale, mais il faut faire attention à bien doser pour que ça ne soit pas trop ferme.

Contrairement à la gélatine animale, l’agar-agar se gélifie à froid après avoir été porté à ébullition. L’agar-agar se fige dès 40° et fond dès 70°. L’agar-agar est traditionnellement utilisé au Japon dans l’alimentation. C’est un coupe faim naturel, et qui absorberait le cholestérol.

Dans un premier temps j’ai décidé de vous montrer comment réaliser ces billes végétales avec de l’agar-agar. Elles sont faciles à faire et ne demandent pas beaucoup de matériel, cela permet de débuter avec la cuisine moléculaire tout en s’amusant.

Caviar végétal

Il vous faut :

  • une pipette, une seringue ou une bouteille-biberon ou autre compte-gouttes
  • un liquide
  • de l’agar-agar
  • de l’huile
  • un récipient

Ensuite c’est selon le parfum que vous voulez réaliser.

Ici je les ai faites en mode spécial fête avec de l’huile de truffe pour le “côté terre” et du thé Lapsang Souchong pour le “côté mer”. Ce thé a un parfum fumé très puissant.

 

Pour les billes de la mer 

Ingrédients :

  • 20 cl d’eau
  • 1 cuillère à café d’agar-agar (2g)
  • 1 cuillère à café de thé Lapsang Souchong
  • 1 cuillère à café de miso
  • 2 cuillères à café de sauce Tamari
  • 1 pincée de curcuma en poudre (pour colorer les billes)
  • Jus de citron
  • 20 cl d’huile

Respecter les proportions. Ne pas mettre plus d’agar-agar sinon les billes vont être trop fermes.
Mettre l’huile dans un récipient au congélateur 2-3 minutes, il faut que l’huile soit bien froide c’est très important.
Une fois l’huile très froide, mettre le récipient dans un saladier rempli de glaçon si la température ambiante est chaude.

Mettre dans une casserole l’eau, le thé, le miso, la sauce tamari et l’agar-agar.
Fouetter constamment tout en portant à ébullition la préparation, laisser sur le feu pendant 30 secondes lorsque l’ébullition est atteinte.
Laisser refroidir un peu. Filtrer à la passoire la préparation. Sortir l’huile du congélateur.

Caviar végétal
À l’aide de la pipette (ou autre compte-gouttes choisi), prélever le liquide de la préparation.
Déposer goutte à goutte le liquide de la pipette dans l’huile bien froide.
Une fois toute la préparation passée au compte-gouttes. Récupérer les billes à l’aide d’une passoire fine.
Au cours de la réalisation des billes, si la préparation commence à se gélifier, remettre à chauffer pour rendre à nouveau la préparation liquide .
Rincer les billes à l’eau.
Ne jeter pas l’huile vous pouvez la conserver pour une recette ultérieure.

Mélanger de la sauce soja Tamari avec un peu de citron et ajouter aux billes.
Laisser mariner dans un récipient quelques minutes ou heures.

Ces caviars végétaux peuvent être préparés la veille pour les fêtes, il ne restera plus qu’à les dresser au dernier moment sur des toasts ou des blinis avec une crème végétale à l’aneth (ou ciboulette ou autres aromates), ou les présenter tout simplement sur des cuillères apéritives ou une feuille d’endive.

 

Pour les billes de truffes

Caviar végétal

 

Ingrédients :

  • 20 cl d’eau
  • 1 cuillère à café d’agar-agar (2g)
  • Huile de truffe blanche
  • 2 cuillères à café de sauce soja Tamari
  • 1/2 cuillère à café de charbon végétal

Mélanger l’eau avec l’agar-agar, la sauce tamari et le charbon végétal.
Fouetter constamment tout en portant à ébullition la préparation, laisser sur le feu pendant 30 secondes lorsque l’ébullition est atteinte.
Laisser refroidir un peu, sortir l’huile du congélateur.
À l’aide de la pipette ou autre compte-gouttes choisi, prélever le liquide de la préparation.
Déposer goutte à goutte le liquide de la pipette dans l’huile bien froide.
Une fois toute la préparation passée au compte gouttes. Récupérer les billes à l’aide d’une passoire fine.
Rincer les billes à l’eau.

Caviar végétal

Mélanger un peu de sauce soja Tamari avec de l’huile de truffe et ajouter aux billes.

Elles peuvent être ajoutées sur une terrine végétale comme le Faux-Gras que j’avais réalisé pour mon Menu de Noël.

Trucs & Astuces

Il est possible de faire des billes sucrées pour sublimer un dessert ou pour un cocktail festif. Le sucre et le sel peuvent être utilisés facilement pour faire des billes, mais si vous faites des billes avec un liquide alcoolisé ajouter davantage d’agar-agar.

Maintenant, les possibilités sont infinies ! Laissez libre cours à votre imagination :-)

Bonnes fêtes à tous ! En espérant que vous passez de bonnes fêtes vegan !