, , ,

Comment faire une omelette vegan ?

omelette vegan

Tout est possible en cuisine végétale, même de faire une omelette sans œuf ! Si si je vous assure ;-) Et dans cet article, je vais vous expliquer comment réussir votre omelette vegan parfaite, adaptée à vos goûts ! En bonus, en fin d’article ma recette d’omelette automnale.

L’ omelette a été l’un de mes premiers défis quand j’ai décidé de ne plus consommer d’œuf… Étant vraiment accro aux œufs, j’en mangeais pratiquement tous les matins. C’était mon petit-déjeuner préféré : les œufs à la coque avec des mouillettes de pain au beurre (bien évidemment) ! Oui je suis une bouche salée.

J’adorais aussi les œufs sous forme d’omelette ou d’œufs cocotte, c’était le repas express et pas compliqué à faire que j’affectionnais particulièrement. Pour compenser le manque de mes œufs ça n’allait pas être chose facile. Enfin ça c’est ce que je pensais…

Je me suis lancée dans des omelettes vegan en voyant un reportage en Inde où ils faisaient des crêpes à base de farine de pois chiche ! Cela m’a fait beaucoup penser à la célèbre Socca mais sous forme de crêpe garnie. En y ajoutant davantage de liquide, c’est comme cela que j’ai réalisé ma première omelette vegan.

C’était très nourrissant, beaucoup plus qu’une omelette avec des œufs, mais en tout cas ça a bien fait son petit effet. C’est fou comme le fait de changer d’alimentation nous fait découvrir une nouvelle façon de manger. Et ce n’était que le début !

Je me suis dit que la cuisine vegan allait me surprendre et effectivement je n’ai pas été déçue… Tout vegan vous le dira, la cuisine végétale nous ouvre des perspectives culinaires auxquelles on n’aurait jamais pensé ni osé aller. Avant je n’aurais jamais pensé faire ce genre de plat. Je serais vraiment passée à côté de quelque chose…

Comment retrouver la texture de l’œuf ?

Mais pourquoi ces vegan s’obstinent-ils à vouloir retrouver ces aliments qu’ils ne veulent plus consommer ? Je dirais tout simplement que c’est comme ça, c’est culturel, on n’a pas un bouton pour effacer notre mémoire en changeant notre façon de vivre et on a donc parfois envie de créer ce qu’on mangeait avant, en version végétale.

Après ma recette des œufs cocotte l’automne dernier, je m’attaque aujourd’hui à la fameuse omelette !

Pour bluffer au mieux son palais il faut reproduire l’omelette comme vous la mangiez. Moi, j’étais fan des omelettes aux champignons. La première fois que j’en ai fait en mode vegan j’ai eu une explosion de joie en bouche (#foodgasm), moi qui pensais que je ne retrouverai jamais cette texture, j’ai été littéralement bluffée.

Certes, ça n’a pas le goût de l’œuf, faut pas se mentir (même s’il existe une petite astuce dont je vous parle un peu plus loin si on veut retrouver ce goût) mais heureusement j’ai envie de dire parce que désormais ce goût est associé à une souffrance à mes yeux !

En l’assaisonnant comme il faut, le cerveau est bien dérouté, car ce qui fait le goût ce sont les légumes, les épices et l’assaisonnement que vous allez choisir.

Par exemple, si vous aviez l’habitude de manger une omelette aux champignons et au jambon, en mode végétal elle pourrait littéralement vous bluffer si vous réutilisez des saveurs équivalentes comme les champignons que vous aimiez, du jambon végétal ou du tofu fumé, sans oublier les herbes aromatiques comme le persil, de l’ail, et pourquoi pas du fromage végétal ?!

Rien qu’en mettant juste que de l’ail et des herbes aromatiques, ça fait son petit effet. En faisant ma première omelette vegan j’ai compris que ce qui compte c’est l’assaisonnement et non l’ingrédient animal. Comme quand j’ai fait mon premier steak végétal. L’odeur des herbes de Provence enrobait l’atmosphère et me donnait l’impression de cuire un steak normal alors qu’il était aux haricots rouges !

Les omelettes vegans sont devenues mes amies

Si comme moi vous aviez mal au ventre après une bonne omelette bien baveuse, l’omelette vegan va peut-être vous changer la vie …. Les œufs me faisaient constamment des douleurs à l’estomac, surtout quand je les associais avec du fromage râpé, j’adorais ça, mais je souffrais à chaque fois après le repas ! Dorénavant c’est chose finie !

Je me régale d’omelettes végétales que je garnis avec des légumes du moment : poivron, champignon, épinard, ratatouille, blettes, courgette, courge ou tout simplement juste des herbes aromatiques…

Quels sont les ingrédients miracle pour remplacer les œufs ?

  • Les substituts d’œufs

En France, il existe des substituts d’œufs que l’on peut utiliser comme aide culinaire, notamment en pâtisserie (valpiform, Orgran) mais ils ne remplacent pas réellement les œufs, comme pour une omelette (que je sache) contrairement à cette marque aux US : VeganEgg qui a même été jusqu’à reproduire l’emballage !

Les avez-vous déjà testés ? Si oui n’hésitez pas à nous en parler en commentaire, ça nous intéresse d’avoir votre opinion !

  • La farine de pois chiche

Le pois chiche c’est un peu l’ingrédient miracle dans l’alimentation végétale. Il est riche en vitamines et minéraux: du fer, du magnésium, du potassium, des vitamines B, du cuivre, entre autres.

La farine de pois chiche est la farine parfaite au niveau texture et son goût unique est juste trop bon.

  • Le tofu soyeux

Le tofu soyeux vous ne connaissez pas ? C’est comme du tofu mais en beaucoup plus crémeux, un peu comme du fromage blanc. Le tofu est riche en protéines végétales et pauvre en matières grasses, peu calorique, riche en calcium.

Le tofu soyeux lui, va apporter le côté crémeux à l’omelette.

En utilisant de la farine de pois chiche et du tofu soyeux votre omelette vegan sera beaucoup plus consistante qu’avec des œufs mais également beaucoup plus nutritive et ceux sans la moindre trace de cholestérol que contiennent énormément les œufs.

Ici une omelette aux blettes sans tofu

Comment faire une omelette vegan parfaite ?

Pour faire une omelette vegan parfaite il n’y a pas de secret, il faut se lancer et tester selon ses préférences ! C’est comme les omelettes avec des œufs, selon si vous aimez qu’elles soient fermes ou plutôt baveuses (selon vos envies aussi).

La mienne ici est plutôt moelleuse. Je la fais comme je l’aime, mais je ne vous dirai pas qu’elle est parfaite c’est selon les goûts de chacun : omelette baveuse, épaisse, fine, ferme … Bref vous avez compris.

ASTUCE : Il est également possible d’utiliser du sel noir d’Himalaya appelé aussi Kala Namak, c’est un sel particulier qui a le goût et l’odeur de souffre et qui rappelle donc l’œuf. Son odeur unique est très surprenante.

Vous pouvez utiliser du tofu soyeux mais aussi du yaourt ou de la crème végétale en mélangeant des noix de cajou (environ 30 g) avec un peu d’eau pour obtenir une crème bien onctueuse.

Si vous n’avez que de la farine de pois chiche dans votre placard essayez et vous serez déjà bluffé avec seulement cet ingrédient, de l’ail et des herbes aromatiques.

Si vous aimez l’omelette baveuse et bien garnie c’est cette recette qu’il vous faut !

L’omelette est le plat parfait qui s’accommode toute l’année. En ce moment on est en plein automne, j’ai donc utilisé de la courge et les shiitakes pour cette omelette de saison.

À vous d’en mettre ou pas ou d’utiliser un autre légume de saison de votre choix.

Ingrédients pour une omelette vegan pour 2 personnes

omelette vegan

  • 100 g tofu soyeux
  • 50g de farine de pois chiche
  • 10 cl d’eau (ou lait végétal)
  • 50 g de champignons (ici shiitakés)
  • 100 g de chair de courge
  • 1 ail
  • 1 oignon
  • Persil frais
  • Sel
  • Poivre

Préparation de la garniture

omelette vegan

  1. Émincer l’ail et l’oignon.
  2. Les faire revenir dans de l’huile à la poêle.
  3. Couper les légumes en lamelles.
  4. Ajouter le tout à la poêle.
  5. Laisser mijoter quelques minutes.
  6. Ajouter le persil ciselé, le sel et le poivre.

Préparation et cuisson de l’omelette vegan

omelette vegan

  1. Dans un récipient, mélanger la farine de pois chiche et le tofu soyeux, ajouter l’eau au fur et à mesure tout en fouettant.
  2. Ajouter la garniture cuite et bien mélanger.
  3. Huiler une poêle, une fois chaude verser la préparation et bien la répartir dans la poêle de façon homogène.
  4. Laisser cuire sur feu moyen pendant 5-10 minutes jusqu’à ce que l’omelette soit cuite et selon si vous l’aimez plutôt « baveuse » ou plutôt bien cuite.
  5. Faire glisser l’omelette dans une assiette en rabattant la moitié de l’omelette sur l’autre moitié.

omelette vegan

J’espère que cette recette vous plaira. N’hésitez pas à partager votre avis, surtout si vous l’avez testée :-)

ebook veganfreestyle
27 réponses
  1. Zévelyne
    Zévelyne dit :

    Fabuleux ce pois chiche ! Cette semaine j’ai découvert la mousse au chocolat à l’aquafaba et aujourd’hui j’apprends que je peux réaliser une omelette sans oeuf. Incroyable. Je ne suis pas vegan mais je suis certaine de tester un jour.
    Merci pour cette découverte.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Oui c’est bien vrai les pois chiche c’est la vie ! L’aquafaba j’en suis complètement fan ! Je suis émerveillée à chaque fois que j’en fais ! Dans la cuisine vegan on en apprend tous les jours ;-)
      Merci pour ton commentaire et n’hésite pas à revenir pour me dire comment s’est passée ton expérience d’omelette vegan ;-)

      Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonsoir, si vous le souhaitez, comme indiqué dans l’article : « vous pouvez utiliser du tofu soyeux mais aussi du yaourt ou de la crème végétale en mélangeant des noix de cajou (environ 30 g) avec un peu d’eau pour obtenir une crème bien onctueuse. »

      Bonne soirée :-)

      Répondre
  2. pat
    pat dit :

    Ma petite astuce pour retrouver le goût de l’oeuf cuit : associer une pincée de sel noir de l’Himalaya à une bonne pincée d’asa foetida en poudre. Les deux se trouvent au rayon épices des épiceries indiennes.

    Répondre
  3. Marie
    Marie dit :

    Coucou ! Merci pour cette recette !! J’ai testé les vegan eggs, ils sont top, c’est vraiment bluffant pour faire des oeufs brouillés, tant au niveau du goût qu’au point de vue texture :) Je les ai vu à UMV Lyon, et j’imagine qu’ils sont à Paris aussi et en ligne ;) C’est à tester !

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Pour la chair de courge, j’achète n’importe quelle courge puis je la fais cuire au four et j’en retire la chair. Mais après oui tu peux la remplacer par ce qui te plait, comme les tomates séchées ou un autre légume que tu aimes :)

      Répondre
  4. Alla
    Alla dit :

    Chouette recette qui va me servir souvent, l’omelette ayant été de loin mon plat préféré du « passé »! Par contre, la première ligne des instructions est « Émincer l’ail et l’oignon », alors que ni l’un ni l’autre ne figurent dans la liste des ingrédients fournie – un petit edit s’impose :)

    Répondre
  5. Claudia
    Claudia dit :

    pas grave si pas de courge, je n en avais pas, par contre j avais de la coriandre fraîche, que j ai ajoutée, avec le persil, et le résultat était délicieux ! Merci pour cette recette

    Répondre
  6. Hiro
    Hiro dit :

    Bonjour ,

    J’ai testé ma première omelette à base du produit VeganEgg en suivant la recette dudit produit mais si l’oeil est satisfait les papilles gustatives envoient des signaux d’alerte au cerveau : Attention fake !!!

    Bref à améliorer.

    Sinon ou est-t-il possible de trouver du sel noir d’ Himalaya Kala Namak ?

    Merci pour votre article je vais essayer de m’en inspirer et je reviendrais vers vous s’il y a du progrès.

    Répondre
  7. Trk
    Trk dit :

    Bonjour!
    C’est une excellente, extra recette, mais j’ai bien un problème à chaque fois, comme tout-à-l’heure quand j’en ai refait une, à la cuisson j’ai beau mettre de l’huile d’olive au maximum pour la tenue mais que dalle, au moment où je viens la « verser » dans l’assiette ça en devient pratiquement impossible, le cul de la poêle colle quand même. Ça m’emmerde un peu, car malgré qu’elle me fasse ça à chaque fois, ça ne m’empêche pas d’en refaire une fois de plus. Mais chose à part, je voudrais bien savoir comment vous réussissiez pour avoir un si beau rendu (qui me fout le seum je dois l’avouer..). Voilà, bonne journée !

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Bonjour, il peut arriver que ça accroche selon les poêles ou si elle n’est plus très neuve par exemple, j’ai le même problème selon la poêle que j’utilise, surtout si la poêle est trop petite, l’omelette trop épaisse va encore plus accrocher puisque plus longue à cuire. Après il ne faut pas mettre trop fort sinon ça va avoir tendance à encore plus accrocher et à cramer et il faut bien attendre que ça soit cuit sinon ça va se dépioter. Tu peux aussi essayer de mettre moins de tofu, si c’est trop humide. J’espère que ça marchera la prochaine fois !! Bonne journée :-)

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *