magret de seitan

À l’occasion de la journée internationale sans viande, j’avais envie de vous proposer un classique de la cuisine française en version végétalisée : le magret de seitan.

Au départ, je n’avais pas spécialement prévu de faire une recette pour ce 20 mars, mais il faut quand même profiter des quelques journées où l’on a la possibilité de mettre en avant un autre type de cuisine. Et puis cette journée peut être une bonne excuse pour tester des recettes vegan ou proposer à votre famille et vos amis de découvrir de nouvelles saveurs non ?

Il y a quelques mois, j’avais rédigé un article pour aider les gens à arrêter ou diminuer la viande en présentant 15 alternatives vegan aux produits carnés. Mais aujourd’hui je vous propose une recette 100% homemade avec du seitan fumé fait maison, une fondue de pommes et une sauce sucrée salée.

Ça faisait depuis Noël et ma recette de tournedos rossini vegan que je n’avais pas refait de seitan mais ce matin en me levant j’avais une terrible envie de yakitori de seitan. Puis je suis passée devant le panier de fruits et j’ai vu les pommes. Tout d’un coup ça m’a rappelé le magret aux pommes que je faisais. Et là vous vous dites comment une vegan peut penser à ça ??

C’est tout con mais dans un mois c’est l’anniversaire de mon père et le magret, c’est le plat qu’il adorait que je lui fasse avant. Du coup je me suis lancée un défi : faire une version vegan en mode magret de seitan !

Bon bien évidemment et heureusement le seitan n’a pas le goût du canard mais les saveurs y sont.

C’est tout bête et très simple pour végétaliser un plat il suffit très simplement d’y mettre les saveurs qui pourraient nous évoquer ce plat : ici pour moi c’est la pomme cuite, l’oignon caramélisé, le balsamique et le miel que je remplace par du sirop d’agave pour la sauce.

Bon ça fait plus de 2 ans que je n’ai pas mangé ce plat, et je ne me souviens plus trop du goût du canard hormis que c’était très fort et horriblement gras quand j’y repense. Mais en tout cas cette recette m’a bluffée et perturbée en même temps, c’était très bon mais c’était troublant de retrouver des saveurs que j’avais assimilées à la viande !

Comme chaque plat que je végétalise le but n’est pas de reproduire exactement le même goût mais de s’inspirer pour créer un plat vegan tout aussi bon et sans souffrance.

Par contre, comme vous pouvez le voir sur les photos, le problème de ce type de plat c’est la couleur :) On est bien loin de nos belles assiettes colorées habituelles, c’est là qu’on se rend d’autant plus compte que la cuisine vegan est très gai.

Passons à la recette, elle est plutôt simple, il y a juste un peu de préparation :-)

Magret de seitan sauce balsamique et fondue de pommes

Pour 2 à 4 personnes selon l’appétit ;-)

Ingrédients pour le magret de seitan

Pour le bouillon 

  • 2 L d’eau
  • 1 c. à soupe de sauce soja Tamari
  • 1 c. à soupe de thé fumé Lapsang Souchong
  1. Mettre le tout dans une casserole et porter à ébullition
  2. Ensuite éteindre et laisser infuser

magret de seitan

Pour le Seitan

  • 200 g de farine de gluten (seitan), attention ce n’est pas de la farine de blé ;-)
  • 10 cl de sauce soja tamari
  • 10 cl  du bouillon
  • 1 c. à soupe d’oignon en poudre
  • 1 c. à soupe d’ail en poudre
  • 20 g de levure maltée
  • 2 c. à soupe d’huile olive

magret de seitan

  1. Mélanger tous les ingrédients dans un récipient sauf la farine de gluten
  2. Ajouter la farine et mélanger jusqu’à ce que ça forme une pâte uniforme
  3. Lui donner la forme d’un gros boudin un peu comme un magret
  4. Enrouler le seitan dans un linge ou une gaze stérile, ficeler le tout comme un rôti
  5. Ne pas trop serrer car le seitan va gonfler un peu
  6. Cuire le seitan dans le bouillon à feu moyen pendant 30 min, ça doit légèrement bouillonner mais pas trop
  7. Une fois cuit, déficeler le seitan et le couper en tranche
  8. Réserver
  9. Garder éventuellement le bouillon si vous n’utilisez pas tout le seitan, ça vous servira pour le conserver au frigo.

magret de seitan

Ingrédients pour la fondue de pommes

  • 3 pommes granny
  • 1 gros oignon jaune
  • 1 gousse d’ail
  • 1 c. soupe de sauce soja tamari
  • 1 c. soupe de balsamique
  • 2 c. à soupe de sirop d’agave
  • 1 c. à soupe d’huile d’olive pour la cuisson

magret de seitan

  1. Émincer l’ail et l’oignon
  2. Faire revenir dans une poêle avec l’huile d’olive
  3. Une fois doré ajouter le reste des ingrédients sauf les pommes
  4. Pendant ce temps couper les pommes en petits dés
  5. Une fois cuit prélever la moitié du mélange ail et oignon et réserver pour plus tard pour le seitan
  6. Ajouter les dès de pommes dans la poêle
  7. Mélanger, laisser mijoter, ajouter un peu d’eau et laisser fondre 1h environ à feu doux.

magret de seitan

Finalisation de la recette et dressage du magret de seitan

  • La moitié du mélange oignon et ail que vous avez réservée
  • 10 cl de vinaigre balsamique
  • 5 cl de sauce soja tamari
  • 3 c. à soupe de sirop d’agave
  • Le seitan en tranches
  • Poivre

magret de seitan

  1. Mixer le mélange oignon-ail, le vinaigre, le tamari et le sirop d’agave
  2. Dans une casserole laisser réduire le mélange mixé sur feu moyen
  3. Remuer avec une spatule et surveiller de temps en temps
  4. Pendant ce temps faire dorer les tranches de seitan dans un peu d’huile à la poêle
  5. Dans une assiette, installer les tranches de seitan, la fondue de pommes et napper le seitan avec la sauce.

Ajouter quelques feuilles de verdures et déguster !

magret de seitan

Et vous, quelle recette aimeriez vous végétaliser ?

 

 

16 réponses
  1. Nono
    Nono dit :

    Bonjour,
    J’ai suivi la recette à la lettre, mais la pate du seitan avec les proportions indiquées dans la recette doit être complètement erronée car on obtient une espèce de chewing-gum ultra collant qui reste impossible à exploiter pour soi-disant former une boule ou quoi que ce soit. J’ai du rajouter presque 5 fois la quantité de farine pour y arriver et forcément le résultat est immangeable :-(
    La fondue de pomme est pas mal mais que ce soit dans la fondue ou dans la sauce, je trouve que la quantité de tamari et ou soja est trop excessive, dommage.
    En conclusion, c’est une déception.

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Je suis désolée que ça n’est pas fonctionné pour vous.
      Le seitan est une pâte élastique avant la cuisson donc oui c’était normal. Vous avez ajouté 5 fois la quantité de farine normal que ça soit une boule immangeable …
      Le Tamari remplace le sel donc c’est à adapter selon les goûts…

      Répondre
      • Nono
        Nono dit :

        Bonjour,

        Pas fonctionné pour moi, mais apparement il n’y a que moi qui est été intéressé pour la faire…donc pas d’autres avis que le mien, donc impossible de dire que d’autres ont réussi, c’est fort dommage car j’aurais aimé avoir l’avis d’autres personnes, connaître leur expérience.
        Ce que je voulais dire c’est qu’avec la quantité de farine indiqué, il est impossible de former une boule, tellement cela collait aux doigts, impossible de s’en défaire, comme je l’ai dit…à exploiter (à moins d’utiliser une farine magique je ne sais pas)…donc forcé de rajouter de la farine jusqu’à ce que cela ressemble à votre photo avant mise dans bouillon.

        Répondre
        • Edelweiss
          Edelweiss dit :

          Je peux vous expliquer la vie d’un blog si vous voulez. Tout le monde n’a pas envie de partager ni de communiquer par timidité ou par oublie, par ce que c’est comme ça, on trouve plus facilement le courage de commenter quand on est déçu…

          J’essaye toujours de trouver une solution quand on me demande ce qui ne va pas pas avec une recette qui ne se passe pas comme prévue… ou tout du moins j’essaye de comprendre ce qui a bien pu se passer, n’étant pas dans votre cuisine au moment où la recette a été élaboré.

          Avez-vous bien utilisé de la farine de GLUTEN (seitan) ? Et non de la farine de BLÉ ?! …

          Vu ce que vous décrivez je réalise que le problème doit peut-être venir de là car je n’ai jamais eu de problème de pâte collante avec le seitan, même en me trompant dans les quantités, mais j’ai eu plutôt des problèmes d’élasticités…

          La quantité que vous avez ajouté me semble ÉNORME et ressemble plus à une quantité pour faire un pain (avec de la farine de blé).

          La farine de gluten (seitan) est totalement différente du coup de la farine de blé. C’est une farine dépourvue de son amidon. Et c’est justement l’amidon qui fait que ça colle.

          La farine de gluten est une farine de blé à la base, en la faisant tremper dans l’eau l’amidon s’en va. Mais on en trouve de la toute faite en magasin bio (souvent au rayon des amidons et des levures).

          Répondre
          • Nono
            Nono dit :

            Bonjour,

            Je vous rassure, c’est la 1ère fois que je laisse mon avis sur des recettes, et mon dernier était très positif concernant une autre recette que j’ai faite le même jour.
            Bon et bien vous avez effectivement trouvé ce qu’il n’allait pas dans ma mésaventure, comme vous me le demandez, j’ai effectivement utilisé de la simple farine de blé, en pensant que comme il était indiqué « gluten » je n’ai pas réfléchis plus loin et déduit que c’était forcément de la farine de blé (même si j’avoue que je me suis demandé pourquoi ce n’était pas indiqué tout simplement farine de blé).
            Par conséquent, je vous prie d’accepter mes excuses pour avoir critiquer trop facilement la recette et d’avoir rejeté la faute à cette dernière, tout cela à cause de mon manque d’expérience finalement !
            Merci d’avoir cherché à comprendre ce qu’il s’était passé et de m’avoir gentiment donné toutes ces explications.
            Encore une fois je suis confus.
            Je m’engage à refaire cette recette et à vous laisser mes nouveaux commentaires qui j’en suis certaine maintenant seront très positifs.
            Au plaisir et merci encore.

          • Edelweiss
            Edelweiss dit :

            Bonne nouvelle ! On a trouvé le coupable (la farine de blé) ;-)
            J’ai hâte d’avoir votre retour mais après tout vous avez aussi le droit de ne pas la trouver à votre goût :-)
            À bientôt sur le blog !

  2. Eve
    Eve dit :

    Bonjour,
    Juste un petit com par rapport à toute la discussion ci dessus.
    Je ne savais pas non plus que la farine de Gluten existait, je me suis renseignée, c’est pas évident ^^
    Par contre, je pense une petite erreur (je suppose) qui peut amener à confusion parmi les lecteurs:
    Dans la préparation du seitan, il y a marqué:
    1. Mélanger tous les ingrédients dans un récipient sauf la farine de BLE

    Bonne journée à tous et je laisserais un com quand j’aurais réalisé la dite recette ;)
    Et merci pour toutes les délicieuses recettes sur le blog!

    Répondre
  3. Mei
    Mei dit :

    Recette testée pour ce dimanche de Pâques : super !!! La recette pour le seitan est bien plus simple que d’autres trouvées dans des livres de recettes vg ou sur le net. Pas besoin de pétrir pendant des heures, pas (trop) d’ingrédients improbables et cuisson pas trop longue. Et le résultat (texture et goût) est bluffant! Seul et unique bémol, c’était un peu trop salé à mon goût (mais je sale habituellement très peu)…
    J’ai mis du paprika fumé dans le bouillon et dans la pâte du seitan (je n’avais ni thé fumé, ni oignon en poudre). Merci!!!

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Merci beaucoup pour votre retour !
      Effectivement je ne comprends pas non plus pourquoi les recettes de seitan sont si compliquées parfois alors que c’est si simple en fait.
      Après libre à chacun de changer les épices pour donner au seitan un goût différent. Et selon le temps de cuisson le seitan aura une texture différente ce qui permet de s’amuser avec de ce côté là aussi :-)
      Avec du paprika fumé ça doit être bon il faut que je teste maintenant que j’ai réussi à en trouver !

      Répondre
  4. Montagne
    Montagne dit :

    Bonjour écossaise,
    Vous évoquez à juste titre dans une de vos conversationnel problème de élasticité du seitan qui n’est d’ailleurs pas propre à votre recette. Comment peut on limiter cette élasticité qui n’est pas préjudiciable pour le goût mais un peu pour la texture et un peu plus encore pour la présentation !
    Est ce qu’il faut insister un peu sur le malaxage/petrissage ou au contraire le limiter au strict nécessaire ?
    Merci.
    Bien à vous
    Francis

    Répondre
    • Edelweiss
      Edelweiss dit :

      Je n’insiste pas du tout au contraire, une fois que le mélange est bien homogène, je lui donne la forme souhaitée et je cuis.
      Dans cette recette le fait de saisir à la poêle rend le seitan bien plus ferme et légèrement grillé.
      Bonne soirée :-)

      Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.